Heyy !

Cette fanfic est une fanfiction écrite par Linh Granger-Vacker. Merci de ne pas la modifier sans mon autorisation sauf pour les fautes d’orthographe. N’hésites surtout pas à poster un commentaire positif ou négatif, ça fait toujours plaisir. Seulement pour les commentaires négatifs je demanderai à ce qu’ils soient développés pour que je puisse comprendre ce qui ne t’as pas plu et m’améliorer.

Bonne lecture !

❤❤❤

Cette page est une participation au concours de fanfiction, élaborée par un des participants. Merci de ne pas la modifier, à part pour la mise en page, car cette fanfiction doit être de l'entière création de l'auteur(e).

Merci de votre compréhension.


Une enfance mouvementée.png

Cette fanfiction est écrite à l’occasion du Concours de fanfiction ou il faut raconter l’enfance d’un personnage. J’ai choisis de raconter celle de Kesler DIZZNEE, aussi demanderais-je aux autres participants d’éviter de choisir se personnage. 

Avant goût [modifier | modifier le wikicode]

Je mettrai l’histoire d’un seul coup quand je l’aurai fini, en attendant voici quelques trucs pour vous donner un avant goût de l’histoire. 

1-Pourquoi Kesler ?[modifier | modifier le wikicode]

J’ai choisis de raconter l’enfance de Kesler car c’est un personnage que j’aime bien et qui prouve que même les personnes touchés par les injustices peuvent vivre heureux. Je déteste les injustices, et dans cette fanfic j’aimerai vous montrer que même Kesler qui est perçu comme un sans-talent, un mal-assorti, le père de triplés, enfin bref, quelqu'un de "mal vue" par la haute société peut mener une vie plus heureuse qu’un conseiller.

2-La fanfiction [modifier | modifier le wikicode]

Cette fanfic sera surtout centré sur le moment ou Kesler découvre qu’il est un sans-talent et sur sa rencontre avec Juline. 

Kesler DIZZNEE gif.gif

Ce qu’il faut savoir[modifier | modifier le wikicode]

Dans cette fanfiction, Dex s’est fabriqué un téléphone et s’est créé une adresse mail pour pouvoir communiquer avec une elfe, Louléa, qui vit parmi les humains (Louléa ne possède pas de transmetteur). Louléa et lui se sont rencontrés lors d’une visite de Dex dans les cités interdites. Nous assisterons donc à un échange de mail qui aura lieu entre Dex et Louléa. Comme vous l’avez sûrement deviné, Kesler n’apparaîtra donc pas comme personnage principal de l’histoire même si c’est son enfance qui sera raconté.

Petite précision : les adresses mails figurantes dans la fanfic sont purement fictives, elles sortent de mon imagination.

La fanfiction ! (J’espère qu'elle vous plaira)[modifier | modifier le wikicode]


À : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr > ''Louléa''

De : <Dextechnopathe@l’elfe.fr > ''Dex''

Objet : Nouveau talent !

Coucou Louléa !

Ça fait un moment qu’on ne s’est pas parlé, comment vas-tu ?

Aujourd’hui, Rex a débloqué un nouveau talent : il est Éclipseur. Avec sa sœur qui a débloqué son talent d’Invocatrice la semaine dernière et son frère celui de Givreur, ils forment une équipe de casse-pieds formidable ! Papa a sauté de joie en apprenant la nouvelle. Pour lui qui est un sans-talent, apprendre que tous ses enfants ont des pouvoirs (respectables, en plus) a dû être un grand soulagement. Malgré tout, je trouve sa réaction exagérée, mais peut-être pourras-tu m’aider à mieux la comprendre ?

Bizz,

Dex.

À : <Dextechnopathe@l’elfe.fr>

De : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr >

Objet : Re : Nouveau talent !

Salut !

Je vais bien, en plus mes parents viennent de m’apprendre que je peux venir vous rendre visite pendant les prochaines vacances !

Félicitations aux triplés pour leurs nouveaux pouvoirs !

Pour ton père, je pense que ça a dû être difficile pour lui de subir le mépris réservé aux sans-talents. Il faut comprendre que ce soit un soulagement pour lui de savoir qu’il ne vous arrivera pas la même chose. Qui sait ce qui a pu lui arriver pendant son enfance ? Tu pourrais fouiller dans ses vieilles affaires pour essayer de trouver un journal ou des lettres où il aurait mis par écrit se qu’il ressentait, je pense que ça t’aiderais à mieux te mettre à sa place.

Bisous !

Louléa.

À : < Louléa-BRAM@l’elfe.fr >

De : < Dextechnopathe@l’elfe.fr>

Objet : Recherche

Heyy Lou !

C’est cool que tu puisses venir pendant les vacances !

J’ai suivi tes conseils et j’ai trouvé un vieux journal dans les affaires de mon père. Je me sens un peu mal à l’idée de fouiller comme ça dans ses affaires, mais maintenant que la curiosité m’a piqué, je ne peux plus rien y faire. J’essaierai de te retranscrire ce que j’ai trouvé d’intéressant au cours de ma lecture au fur et à mesure. Pour l’instant, voilà ce que j’ai découvert à l’intérieur :

« Cher journal,

Je rentrerai normalement en niveau 6 une fois les vacances terminées et je n’ai toujours pas manifesté de talent. Mes parents ont beau me rassurer, je vois bien qu’ils sont inquiets. Quasiment tous ceux de mon niveau se sont déjà découvert un pouvoir génial, certains en ont même deux ! De plus, mes trois grands frères et deux grandes sœurs me chambrent à chaque occasion. Comme si c’est de ma faute si mon pouvoir tarde à se manifester ! »

Désolé, mes parents m’appellent, je continuerai de te raconter plus tard.

Bizz,

Dex.

À : <Dextechnopathe@l’elfe.fr > ''Dex''

De : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr >''Louléa''

Objet : Re : Recherche

Kikooouuu !

C’est cool que tu es trouvé un vieux journal ! J’ai vraiment hâte de voir la suite de ce qui est écrit ! Et tu vois que ce ne devait pas être simple pour Kesler de devoir affronter les craintes de ses parents et de ses frères et sœurs. De plus, rien que le fait de vivre dans une famille aussi nombreuse doit être difficile à la longe. Toi qui vit en compagnie des triplés, tu dois bien t’en rendre compte.

Bye !

Louléa.

À : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr >

De : <Dextechnopathe@l’elfe.fr>

Objet : Re : Re : Recherche

Coucou !

En effet, vivre dans une famille nombreuse n’est pas toujours facile. D’ailleurs, les triplés viennent d’apprendre l’existence des différentes sortes de bactéries ogres qui existent (merci Ro, c’est exactement ce dont j’avais besoin) et ils sont devenus encore plus insupportables si c’est possible.

Pour en revenir à nos moutons, je viens de lire un passage assez mystérieux du journal (il se déroule 6 mois après le précédent, les pages que je ne te raconte pas ne sont pas importantes) :

« Cher journal,

En apparence, je n’ai toujours pas débloqué de pouvoir et les séances de détection sont bientôt fini. Jusqu’à aujourd’hui, nous étions seulement deux niveaux 6 à ne pas avoir de talent pour le moment. Moi, et une fille de mon âge, assez gentille, Juline. Juline est très sympa et elle s’est découverte être Givreuse ce matin. Au cours des derniers mois, nous avions fait plus amplement connaissance, je l’ai donc félicité pour son nouveau pouvoir. Je sais qu’elle a une sœur qui s’appelle Édaline, et qui était elle aussi très fière de sa frangine.

Moi, je sais que pour tout le monde je resterai à jamais un sans-talent. Il est peu probable que je manifeste un deuxième pouvoir. Tu dois sûrement te demander pourquoi je dis d’abord être un sans-talent, puis que je parle de manifester un deuxième talent. Et bien, c’est parce que j’ai déjà un pouvoir. Pourquoi je n’en parle à personne ? Parce que les elfes savent seulement juger les éléments qu’ils ne peuvent contrôler. Regarde ce qu’ils font à ces pauvres Pyrokinésistes, uniquement car on ne peut contrôler complètement le feux. Les Ténébreux ont mauvaise réputation, car les ombres et l’obscurité sucitent la peur. Ils ne se rendent pas compte que sans imprévu la vie ne mériterait pas d’être vécu et qu’elle serait monotone. Ils ne comprennent pas que la lumière n’existe que grâce à l’obscurité. Alors, à ton avis, que penseraient-ils de mon talent qui est encore plus dangereux que ces deux la réunis ? Inconnu de tous, il serait sûrement qualifié comme incontrôlable et trop dangereux pour rester entre les mains d’un enfant comme moi. Non, je ne peux le dire à personne si je veux continuer à vivre tranquillement. Je préfère encore passer pour un sans-talent jusqu’au jour ou les elfes apprendront à apprécier la beauté de chaque chose, apprendront à oser prendre des risques. Et même si je sais qu’il y a peu de chance que ce moment arrive, je continue d’espérer. Car c’est ce qu’il me reste, l’espoir.

Je sais que je ne t’ai toujours pas révélé mon talent, mais je ne suis pas encore prêt. J’en suis le premier désolé. Dans quelques semaines peut-être, alors j’aurai eu le temps de m’habituer à passer pour un sans-talent, et peut-être aurais-je compris complètement le fonctionnement de mon pouvoir. »

La page s’arrête ici et laisse un grand suspens. J’ai vraiment envie de connaître le talent de mon père. Je ne savais même pas qu’il avait rencontré ma mère lors des séances de détection de pouvoirs. Ce journal m’apprend des choses. Ah ! Tu ne peux pas savoir comme je veux connaître la suite de l’histoire. Malheureusement, avec les cours à Foxfire je n’ai pas beaucoup de temps pour moi.

Bizz,

Dex.

À : < Dextechnopathe@l’elfe.fr>

De : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr>

Objet : Comment peux-tu me faire ça ! ?!

1- Je suis sûre que tu exagères un peu en disant que les triplés sont insupportables !

2- La suite !!! Je veux connaître la suite de l’histoire et rapidement ! Comment as-tu pu terminer ton mail comme ça ? Tu n’aurais pas pu lire un peu plus de pages ? Bon, j’espère que tu me renverras vite un mail, avec la suite de l’histoire !

Bisous,

Louléa.

P.-S. : Je ne sais vraiment pas comment ton père a fait pour supporter tout ça.

P.-P.-S. : Si tu ne me réponds pas vite fait, c’est moi qui vais demander à Ro de m’apprendre à me servir de ses bactéries.

À : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr>

De : <Dextechnopathe@l’elfe.fr>

Objet : Re : Comment peux-tu me faire ça ! ?!

1- Ce n’est pas toi qui vit avec des triplés

2- Je te mets la suite, mais attention avec tes menaces car c’est encore moi qui décide ce que je t’envoie ou non.

Après le dernier passage que je t’ai envoyé, plusieurs pages continuent de parler de Kesler mais aucune d’entre elles ne révèlent son nouveau talent. Comme je sais que tu m’en voudrais énormément si je finissais ce mail sans te donner le nom du pouvoir de mon père, je vais directement te raconter les passages concernés ainsi que tous les passages intéressants.

« Cher journal,

Je suis maintenant définitivement un sans-talent, du moins pour ceux qui ne connaissent pas mon secret. Je t’ai déjà dis que j’avais fait connaissance avec Juline, une Givreuse très sympa et intelligente. Je me suis rendue compte qu’avec elle je me sens bien. Elle me comprend facilement, et le fait que je n’ai pas de talent ne la dérange pas contrairement à certaines personnes qui se moquent de moi. Si j’ai réussi à tenir tête devant les insultes qu’on me lance c’est uniquement grâce à Juline. Elle est d’un grand soutien et je crois que je suis tombé amoureux d’elle. Je ne l’avouerai jamais devant elle, mais je la trouve très mâture pour son âge. Je pense donc lui révéler mon secret prochainement. Tu te demandes sûrement pourquoi j’ai envie de me confier à elle, et bien tout simplement car cette révélation commence à me peser. Elle est de plus en plus lourde à porter. Je ne sais même pas vraiment quand j’ai commencé à comprendre que j’avais un pouvoir encore inconnu des elfes. Peut-être, lorsqu’en sport Juline s’est blessée sans le faire exprès et que par ma simple volonté j’ai réussi à la guérir. Ou alors, quand le bouton qui était apparu sur mon nez à disparu quand j’en ai eu envie. A vrai dire, je m’en suis peut-être aperçu suite à la dispute qui a eu lieu entre Diana (une fille que je déteste) et moi qui a pris de grandes proportions quand cette fille insupportable s’est fait mal à la cheville pile quand j’en avais envie. Enfin, de toutes façons, ça en revient au même. Comme tu l’as sûrement deviné, je suis Corpokinésiste : je peux modifier tout ce qui est en rapport avec le corps humain (que ce soit d’ordre physique ou mental…) »

À : <Dextechnopathe@l’elfe.fr >''Dex''

De : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr >''Louléa''

Objet : Waouh !

Et ben ! Ton père Corpokinésiste ! Je crois que je comprends maintenant qu’il n’est pas soulagé parce que ses enfants ont développés des talents mais parce que les talents en question sont répertoriés et connus comme « inoffensif » si tu vois ce que je veux dire. Je me demande maintenant si tous les sans-talents ne sont pas des possesseurs de talents inconnus (ça m’étonnerai mais on sait jamais) . En tout cas, Kesler a eu une enfance pour ainsi dire mouvementée. Mais ne va pas me faire croire que l’histoire s’arrête la. Je veux absolument savoir si ton père a finalement révélé son pouvoir à Juline !

À : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr>

De : <Dextechnopathe@l’elfe.fr>

Objet : Pfft…

Bien sûr que non l’histoire ne s’arrête pas là !

Mais bon, tu es tellement impatiente que je vais te mettre la suite immédiatement.

« Très cher journal,

Ça fait un moment que je ne t’ai plus écrit. Une semaine, plus exactement. J’en suis profondément désolé, mais j’ai été très occupé ces temps ci. Lundi, à midi, j’ai décidé de tout raconter à Juline. Comme nous étions déjà très proches, me confier à elle m’a fait du bien. Ensemble, nous avons décidé de nous entraîner tous les soirs après les cours à maîtriser nos talents. Juline a déjà un mentor à Foxfire mais elle aime s’entraîner en pleine air. Lors de ces entraînements, nous nous rendons en plein milieu d’une forêt où elle essaie d’invoquer la neige pendant que moi avec mon pouvoir j’essaie de l’en empêcher par n’importe quel moyen : je modifie ses sentiments, la perturbe de divers façons en lui faisant pousser les cheveux d’un coup par exemple. Évidemment, je fais attention à ne pas la blesser. Chaque jour, j’attend avec impatience ce moment. C’est l’occasion de se détendre et de s’amuser loin des regards moqueurs, de s’éloigner de toutes les personnes qui m’embêtent…

Bien entendu, il arrive le moment où il faut rentrer à la maison. Là, quand j’arrive je passe devant le regard empli de pitié de mes parents qui s’imaginent bien les railleries que l’on me lance à Foxfire. Ma grande sœur de 18 ans qui va maintenant dans la tour d’or pour ses sessions évite d’ailleurs de parler de ce qu’elle y fait pour éviter de me rendre triste étant donné que je n’y aurais jamais accès. Leur comportement m’exaspère. Je ne supporte plus leurs coups d’œil plein de compassion comme s’ils pouvaient vraiment comprendre ce que je vie. Je préférerais qu’il fasse comme si de rien était, se serait beaucoup plus simple. J’aimerai pouvoir leur dire d’arrêter de s’inquiétez, après tout j’ai un pouvoir même si eux ne le savent pas.

À part ça, je crois que mes parents se doutent que j’apprécie beaucoup Juline. Je sais que ça leurs fait plaisir que je traîne un peu avec quelqu’un qui se fiche de mon statut de sans-talent. De plus, comme on s’entend bien elle et moi, on s’invite régulièrement l’un chez l’autre. Malheureusement, j’ai remarqué que les parents de Juline ne voient pas du même œil qu’elle son amitié avec moi. Ils semblent inquiets pour son avenir, et même si je sais qu’ils respectent les choix de leur fille, je vois bien qu’ils ne veulent pas que Juline subisse les moqueries qui me sont destinés. D’ailleurs, avec elle je ne sais pas trop ou j’en suis. D’un côté, j’adore qu’on passe du temps ensemble, je la trouve très jolie quand elle sourie et j’aime son rire doux et cristallin lorsqu’on s’amuse tous les deux. Mais de l’autre, je ne suis pas sur que se soit réciproque. Malgré tout, il vaut mieux que je sois fixé le plus tôt possible, non ? C’est décidé, demain je lui parlerai de ce que je ressens pour elle. »

Bon, désolé mais je n’ai pas le temps de te mettre la suite pour l’instant.

A+

Dex.

À : <Dextechnopathe@l’elfe.fr >

De : <Louléa-BRAM@l’elfe.fr >

Objet : Re : Pfft...

OK, c’est bon pour cette fois mais ne me fais pas attendre trop longtemps !

Oh, je ne sais pas si tes parents t’ont prévenu, mais comme on vient vous voir pendant la première semaine des vacances il reste moins d’une semaine avant que l’on débarque chez vous ! Donc, ça veut dire que je vais bientôt pouvoir voir le journal de ton père de mes propres yeux ! J’ai tellement hâte !

À : < Louléa-BRAM@l’elfe.fr >

De : < Dextechnopathe@l’elfe.fr >

Objet : la suite

Je réfléchis encore à si je vais te mettre la suite ou non. Mmm… réfléchissons, savoir que tu avais plus hâte de venir ici pour le journal que pour moi m’a un peu vexé mais tu restes ma copine. Bon, comme je suis gentil je vais te mettre directement la suite mais seulement pour cette fois !

« Mon journal,

C’est presque officiel ! Juline et moi sortons ensemble ! Je lui ai avoué mes sentiments et elle m’a répondu en toute franchise qu’elle aussi m’aimait. Elle m’a révélé qu’elle avait beau avoir parcouru ses listes de prétendants de long en large, aucun ne lui plaisait autant que moi ! Oh, comme je suis heureux !

Seule ombre au tableau, bien que mes parents n’aient rien à redire sur notre relation, ceux de Juline conscient que cette dernière entrera aux niveaux d’élites la rentrée prochaine exigent que l’on attende que Juline est fini ses études avant de pouvoir révéler que nous sommes ensembles. Ils estiment que si notre amour ne survi pas aux deux ans que l’on devra passer loin l’un de l’autre, alors jamais notre relation ne pourrais résister aux préjugés réservés aux mal-assortis que nous serions. Deux ans, cela semble si long ! Mais après, nous serons tranquilles et en attendant nous pourrons toujours nous écrire par lettres et nous voir quelques fois le week-end. »

Je te mets aussi la page d’après (elle a été écrite deux ans plus tard) :

« Mon très cher journal,

Voilà maintenant deux ans que je ne t’ai pas écrit car je ne trouvais pas les mots. Pourtant, il faut bien que je me lance. Sache tout d’abord que je suis sincèrement désolé de ce qui va suivre. Malheureusement, je crois qu’il faut que je passe par là. Je voudrais d’abord te remercier d’avoir été un si bon confident pendant tout le temps ou je t’ai écris et de m’avoir écouté. Me confier à toi m’a fait beaucoup de bien. J’ai pu te raconter tous ce que je ne disais à personne sans craindre que tu l’ébruites, soulager mon cœur lorsque je me sentais mal… Tu te demandes sûrement pourquoi j’écris ça. Tout simplement, parce que le temps ou je me confiais à toi mon cher journal est révolu depuis longtemps. Ces deux dernières années, j’ai eu Juline à qui j’ai pu écrire des lettres quand je m’ennuyais ou que je me sentais seul. Maintenant, je peux lui parler en face. À elle, je peux tout révéler, elle connaît même mon pouvoir. Et si je ne peux pas lui faire confiance alors je ne peux faire confiance à personne. Avant de te quitter, j’aimerais te laisser les lettres que l’on s’est envoyé avec Juline et te raconter ce qu’il s’est passer hier.

Hier était le plus beau jour de ma vie ! Juline et moi nous sommes épousés ! Je pense que je me souviendrai toujours de cette magnifique journée qui restera à jamais gravée dans mon cœur. Ça s’est passé en pleine air comme nous le souhaitions dans une grande plaine dégagée. L'endroit avait été joliment décoré, il y avait quelques chaises blanches de part et d'autre d'une allée ou avait été dispersées des pétales de cerisier, un arbre que Juline et moi adorons. Au bout de l'allée se trouvait une arche ornée de roses rouges, roses et blanches. Les invités n’étaient pas nombreux en raison de notre futur statut de mal-assortis et limités aux membres de nos familles les plus proches. Pendant que j’attendais sous l’arche avec les témoins (nous avions choisi nos amis les plus proches qui nous avaient toujours soutenu) je vis apparaître Juline dans une magnifique robe au dégradé bleu clair qui devenait de plus en plus foncé vers le bas de la robe. On pouvait apercevoir des diamants sur le bas de la robe ainsi que sur les bords d’un léger décolleté. Quelques décorations dorées traçaient des motifs compliqués sur le devant et le derrière de la robe. Juline était superbe !

Le prêtre à qui nous avions intentionnellement fait appelle était réputé pour ne pas être antipathique avec les gens de la basse société. Je me souviens si bien du moment où j’ai du lui répondre OUI, alors qu’il me demandait si j’acceptais de prendre Juline comme épouse. Mais le mieux, se fut quand Juline accepta elle aussi et qu’elle demanda à prendre le nom des DIZZNEE. Ça, ça surpris tout le monde. Et même si elle m’avait déjà fait part de sa décision au préalable, je n’étais pas certain qu’elle le ferait vraiment. Je pense que si elle a pris mon nom, c’est surtout pour montrer à tout le monde qu’elle se fichait de perdre sa réputation tant qu’elle pouvait vivre avec moi. Après tout, nous avons tout pour être heureux : une merveilleuse famille, l’amour que nous éprouvons l’un pour l’autre et les imprévus que la vie nous fournit comme mon mystérieux pouvoir. Car sans les imprévus, la vie serait bien ennuyante. Que demander de plus ? Nous faisons peut-être partie de la basse société, et alors ? Les conseillers bien vue de tous peuvent-ils goûter au plaisir de fonder une famille eux ? Non.

Citation Kesler DIZZNEE .jpg

C’est donc sur cette belle conclusion que je te quitte mon journal. Souhaites moi une longue et belle vie ! »

C’est la fin du journal, un paquet de lettres était glissé avec, mais je préfère attendre que tu sois chez nous pour qu’on les regarde ensemble. J’ai hâte que tu viennes ! (Plus que deux jours ! )

Le journal m’a vraiment aidé à comprendre le réaction de mon père. Et puis, on vit heureux tous ensemble c’est le plus important tu ne crois pas ?

Bisous,

Dex

FIN.

Merci ![modifier | modifier le wikicode]

Merci à tous de m’avoir lu jusqu'ici et merci pour tous vos super commentaires encourageants !

Bisous 🥰 💖 !

Si ça vous intéresse[modifier | modifier le wikicode]

J’écris une autre fanfiction : Amnésie et Révélations

Ainsi qu’une autre avec LinhTAMINHEX81 : Sophie et Jolie, comment démêler le vrai du faux ?

Linh Granger-Vacker


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .