FANDOM


Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

20200702 114140

Chapitre 1 : Un nouveauModifier

Le visage du Magnat Leto apparut à l'écran. Sophie se sentait étonnamment seule à cette rentrée en niveau 4. Elle était habituée à passer ce moment avec tout ses amis. Mais ce jour là,  il en manquait un. S'il avait été là, il aurait réciter le discours de celui qu'il appelait le principal polochon tout en changeant quelque mot par "crottin d'alicorne" ou encore en mimant un gulon. Sa garde du corps manquait elle aussi à l'appel. L'année précédente elle avait noté sur un petit carnet pailleté (cadeau de son protégé) les noms de ceux qui s'étaient étonnés à sa vue. On ne pouvait pas vraiment leur en vouloir, ce n'était dans les habitudes de personne que de voir un princesse ogre servir de garde du corps à un de leurs camarades de classe. Ensuite, Ro avait laissé Sophie et ses amis imaginer ce qu'elle ferait subir à ces prodiges trop curieux. 

- Sophie, Sophie à quoi pense tu ? fit une voix à l'oreille de la jeune fille. 

Elle sursauta en découvrant Biana derrière elle. Puis, elle remarqua que tout le monde autour d'elle applaudissait en fixant quelqu'un - ou quelque chose ? - au milieu de la foule.

- Le Magnat Leto a présenté un nouveau prodige, lui dit son amie.

- Ah ! s'exclama la thélépathe en sortant brutalement de ses pensées. Et comment s'appelle-t-il ?

- Arthur. Bizarre comme prénom n'est pas ? 

- On dirait un prénom humain, répondit Sophie. 

- Ah ces humains ! soupira l'éclipseuse en riant. 

- Donc, repris la voix du principal. Comme je le disais Arthur a fait l'école à la maison jusque là. Il  va entrer en niveau 4.

- L'école à la maison ? s'étonna Sophie. Je ne savais pas que ça existait chez les elfes !

-  C'est très rares , lui répondit Dex qui avait rejoint les deux filles. 

- Et puis, il faut qu'un de tes parents ait le même talent que toi,ajouta Biana.  

Chapitre 2 : Du nouveau sur le nouveau Modifier

À la cantine. 

Sophie ! Tu viens, à ma table, interpella Dex. Oui, oui tu peux emmener le p'tit génie et sa sœur, répondit il à une question qu'elle n'avait même pas posée. 

Elle sourit. Entre deux attaques contre les Invisibles, Dex restait le même. Ils s'installèrent ensemble. 

- Voici donc la grande Sophie Foster ! fit une voix derrière la jeune fille. 

La télépathe se retourna. C'était Arthur "le nouveau".

- J'ai beaucoup entendu parler de toi, dit il, mais cette fois je pourrai voir de mes propres yeux ce dont tu es capable ! 

Sophie  n'était pas sûre d'aimer le ton du jeune homme. 

- En temps que président remplaçant du fan club de Sophie Foster, je me dois de vous en interdire l'accès, interrompit Dex.

- Pas grave, répondit le nouveau, j'en créerais un autre en parallèle. 

Sophie n'était pas sûre d'aimer l'humour du jeune homme. 

- Il ne manque pas un de vos amis, Keefe c'est ça ? 

- Il est malade, mentit Sophie. 

Puis elle joignit Fitz par télépathie. 

Comment connait-il Keefe ? 

Le jeune homme sursauta. Mais il eu un bon réflexe, et, pour couvrir son trouble accusa sa sœur de lui avoir mis un coup de pied. Biana, ayant comprit, fit semblant de s'excuser. 

Je ne sais pas,transmit il enfin à Sophie, ce garçon n'a pas l'air net. 

-Interrogeons-le, dit-elle à ses trois amis par télépathie. 

- Comment s'appellent tes parents ? demanda Biana en premier. 

Arthur parut gêné par cette première interrogation. 

- Pourquoi cette question ? 

- Oh, fit l'éclipseuse, mon père connaît beaucoup de monde dans les cités perdues peut-être qu'ils se sont déjà rencontrés.

- Ma mère est Lady Sumerfy et mon père Lord Olaf. C'est un régent.

- Écoute Sophie,transmit Fitz, mon père connaît beaucoup de Régents et il n'a jamais parlé d'un Lord Olaf peut-être que je ne l'ai pas entendu, ou peut-être que...

Il ne finit pas sa phrase. Sophie s'imaginait  déjà plein de scénarios délirants. 

3 Nouvelles inquiétudes Modifier

En allant en cour de télépathie

Session de télépathie. Aparentage. Aparentage avec Fitz Vacker. Fitz Vacker. Fitz... 

Sophie se répétait ces mots en boucle. Ces mots agrandissant son angoisse. Elle et Fitz avaient beau être redevenus amis, leur lien de confiance avait -il été rompu ? Et si oui, y avait-il un moyen de le recréer ? Des questions, toujours plus de questions, mais les réponses, elles, arrivaient au goutte à goutte, ou n'arrivaient pas. De toutes façons, Sophie commençait à y être habituée. Mais elle avait aussi découvert qu'il est des questions aux réponses dévastatrices. Pourvu que Fitz ne lui en pose pas une de ce genre là...

Comment recréer un lien d'aparentés quand on a deux secrets à ne dévoiler pour rien au monde?

Le premier, Fitz en avait plus ou moins deviné la teneur. Oralie, c'était Oralie, sa mère biologique. 

C'était elle depuis le début. 

Quand à l'autre secret... Ce secret encore plus lourd à porter que le premier, ne devait encore moins être révélé. Encore moins...

Personne, personne ne devait savoir ce que contenait la cache de la Conseillère Oralie. 

Interrompant ses pensées, Sophie cru entendre des pleurs. Elle suivit le bruit. Et quel ne fût pas sa surprise de découvrir, là, recroquevillée sur elle-même : Linh.  

- Linh ?

Linh sécha ses larmes, se redressa et tourna la tête vers son amie.

- Sophie ?!

- Pourquoi pleures-tu ?

- Oh Sophie, je suis si inquiète !

- À propos de quoi ? s'étonna Sophie en fronçant les sourcils.

- J'ai l'impression que Tam culpabilise du coma de Keefe et j'ai peur que son esprit se brise.

Elle étouffa un nouveau sanglot.

- Je ne veux pas le perdre de nouveau !

Sophie proposa à Linh d'aller parler à M. Forkle, en ce moment sous la forme du magnat Leto.

- Il pourra aussi couvrir notre absence.

Son amie approuva. Elles se dirigèrent ensemble vers le bureau du principal. En chemin, Sophie s'attarda devant le miroir Polaris. Cela lui rappelait tant de souvenirs...

Elles arrivèrent devant le bureau du principal. Des voix provenait de l'intérieur. Le Magnat Leto n'était pas seul. Les deux filles ne rentrèrent donc pas tout de suite.

- Mais... suppliait une voix de jeune garçon .

- Non ! rétorqua la voix du principal. Personne à Foxfire n'a jamais changé de classe simplement car il ne s'entendait pas avec un professeur. Vous supporterez Lady Galvin jusqu'à la fin de l'année comme les autres élèves de votre classe et les prodiges précédents et à venir !

-Pourrai- abandonner l'alchimie...

- Non ! Sortez!

- On m'a pourtant dit que Sophie Foster...

- C'était une exception. Maintenant, sortez.

Le garçon compris qu'il n'y avait plus rien à faire et se dirigea vers la porte. Sophie cru comprendre qu'il fallait mieux que le garçon ne la vit pas et se cacha, avec Linh, derrière la porte qu'il ouvrit. Quand elle le vit, elle sursauta.

_______________________________________________________________________________

Th-6

Devinez qui est ce garçon pour que je continue ! Vite ! J'attends la bonne réponse en commentaires !

Niveau facile *

_______________________________________________________________________________

- C'est Arthur! s'exclama Sophie.

- Le nouveau ! s'écria Linh.

- Il se prend pour le roi du monde !

- Ou pour le colibri... fit l'hydrokinésiste d'un air malicieux.

- Chut ! la rabroue Sophie en riant.

Linh pouffa de rire.

- On y va ? eprit son amie.

- Je ne sais pas... fit la sœur de Tam soudain mal à l'aise.

- Quoi ?

- Je ne sait pas si j'ai vraiment envie d'en parler à quelqu'un.

La thélépathe fronça les sourcils.

- Mais il faut bien qu'il couvre notre absence !

- On aura qu'à le contacter plus tard et lui dire que j'ai été malade et que tu m'as accompagné au centre de soins. Dit Linh .

Elle fit mine de réfléchir et ajouta, en essayant vainement de sourire :

- Ou l'inverse, c'est plus crédible.

- Mmm... Et Elwin ?

- On lui dira... eh bien... on n'a qu'à aller au centre de soins maintenant et tu ... je fais semblant d'être malade.

- Mmm....

Sophie n'était pas entièrement d'accord mais elle ne voulait pour rien au monde frustrer ou se disputer avec Linh.

- D'accord.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .