Auteure : Blue-Best Sokeefe le retour peut-être triomphant.

Salut, cette histoire est strictement personnel (bref, personne n'a le droit de la modifié). Elle représente le défi n°2 : Rencontre avec le Père-Noël dans le concours de Noël. J'espère que tous le monde y gagnera et bonne chance. Bonne lecture !!!

Point à savoir : C'est le point de vu de Keefe jusqu'au bout et il y aura quelques surprises (en gras et italique).

Prologue :

Les illustrations sur le fond noir me font mal. Ces personnes, je les aimes, de toutes mon âme, surtout une. J'examina la jolie blonde souriante aux yeux noisettes. Elle était bien trop naïve pour se rendre compte que je l'aimais plus que ma propre vie. J'étais fou, fou d'elle, fou amoureux. Une larme glissa le long de ma joue, j'étais prisonnier sans chaînes. Ma prison, c'était mon talent et mon cœur. Les seuls chez moi qui ne peuvent s'entendre. Mais, un être parfait ne peux exister, en tout cas, pas dans cette vie. Si je me sacrifie, ils les laisseront tranquille. Je les aimes tous, les perdre ce serait me perdre moi-même.

Chapitre 1 : Tous mais à la fois rien.

C'était un bon matin de décembre doux et léger. Un peu frisquet et gelé mais rien d'exceptionnel à l'horizon. À moins que … Allons, autant vous racontez l'histoire.

Je me trouvais à Havenfield, 5 fleurs de Panacier dans le bec et 7 personnes m'entourant. Franchement, qu'est-ce qui avait pris Fitz de me mettre une droite dans la tronche avant de s'acharner sur moi. Maintenant, j'étais sur le lit de Foster avec un joli oeil au beurre noir, un bras cassé et une belle balafre le long de mon crâne. Ainsi qu'une autre sur ma lèvre inférieure.

- Je suis vraiment désolée, je ne pensais pas qu'il allait se battre. Je m'en veux, tellement, lança Sophie quand il ne restait que nous deux.

Je lui caressa doucement la joue de mon bras valide avant de lui répondre :

- Tu n'y peux rien Foster, il voulait se défouler, et je suis content que c'est tombé sur moi plus qu'à toi.

Elle me sourit, ce sourire qui m'avait plus chez elle dès le premier jour. Ce jour qui avait chamboulé ma vie, celui où mes souffrances commencèrent. Et malheureusement, j'en souffre encore énormément.

- Keefe ! Keefe qu'est-ce qui se passe ? Me demanda soudain Sophie.

Une larme coula le long de ma joue, puis le rêve me revient, je devais me sacrifier. Mais me sacrifier comment. Au non, il va falloir que j'abandonne ma superbe coiffure ! Ou est-ce plus profond ? Comme profond dans mon cœur.

- J'ai juste quelques problèmes problèmes célébraux.

Elle fronça les sourcils mais son inquiétude était palpable. Pff, elle était vraiment trop mignonne quand elle s'inquiétait.

- Mais rien de bien méchant, juste quelques histoires, que je traîne depuis 4 ans (NDA : Si vous comprenez bien l'histoire ça veut dire que cela fait 4 ans que Sophie est arrivé dans les Cités perdus. Note pour ceux qui s'y perde), lui répondis-je.

Elle ne comprenait pas tout à fait mais me laissa rentrer chez moi sans me poser de question. Le froid était toujours là et je soupçonnait Sophie d'y être pour quelques chose. Ah oui, la princesse était devenu Givreuse et Eclipseuse.

Chapitre 2 : L'idée de Sophie.

Bon, vu qu'on se trouve dans les Cités perdus, le réveillon, bah, on connaît pas. Mais Sophie est apparue et … Bon autant continuez de vous racontez, allons-y !

Aujourd'hui, nous avions prévu une journée à Evergleen. Ce qui ne m'avait pas arrangé vu la journée d'hier. Revoir Fitz va me mettre de mauvaise humeur mais ne suis-je pas le meilleur pour cacher mes émotions ? Bon d'accord Sophie m'a quelque peu démasqué mais légèrement. Je pris donc mon éclaireur avec mon sourire le plus faux et sauta pour Evergleen.

- Te voilà enfin Keefe ! Tu nous a presque fait attendre, lança Biana en apparaissant devant moi.

- Salut ! Moi aussi, je suis extrêmement content de revoir Biana. Et je vais bien merci, dis-je de mon sourire le plus sarcastique.

Elle me rendit mon sourire et me fit entrer. Tous le monde était là enfin, sauf les parents. Alden et Della avait accepté de nous laissé la maison que s'y nous ne faisions pas de bêtises. On avait accepté mais pas promis.

- Alors quel est le programme ? Demanda Marella.

- En premier relooking, en second remooding, en troisième atelier cuisine, en quatrième cache-cache et pour finir une super fiesta, répondit Biana excitée.

Sophie avait grimacé pour le relooking, le remooding et la fête. Elle prit donc la parole :

- Je ne suis pas contre mais aujourd'hui, c'est une fête humaine appelé réveillon. Nous mangeons dansons, et faisons la fête jusqu'à pas d'heure. Donc je propose que pour le relooking et le remooding, que l'on opté pour la mode humaine.

Tous le monde hocha la tête, ravi de l'idée de la Télépathe.

- Mais, tu veux qu'on se les procurer comment nos tenues ? Non, mais je ne crois pas qu'il y a un Invocateur parmi nous. À part si Sophie a déclencher un énième pouvoir, lançais-je ravi que mes sarcasmes n'avaient pas disparu.

- Eh, Keefe, il n'est que 13h donc je propose qu'on n'enlève nos pendentifs et faire un tour dans les Cités interdites, répondit Sophie avec un sourire. Mais bon, je n'oblige personne.

Tous le monde ainsi que moi enlevèrent directement nos pendentifs, et les jetèrent sur une chaise. Sophie sourit à son idée, tous le monde aimé la suivre. Tous le monde l'apprécier sans qu'elle sans rende compte. Fitz alla chercher l'éclaireur bleu d'Alden et prit la main de Sophie qui prit la mienne ainsi pour former une ligne de 9 adolescents.

Chapitre 3 : Shopping humain.

Nous sommes arrivé dans une grande ville du nom de Berlin, d'après Sophie, la capitale de l'Allemagne. Les magasins était surpeuplé mais nous arrivions à trouver une à deux tenues chacun sauf Sophie qui tomba dans les mains de Biana, Linh et Marella. La Télépathe c'était retrouvé avec 6 tenues. Bien-sûr, les filles avaient choisi des tenues mais nous n'avions pas le droit de regarder lesquelles. Nous les garçons avons opté tous pour des ensembles complètement différent. Fitz avait pris un costume entier avec cravate et chaussures bien cirée. Dex lui prit un simple jean avec un t-shirt avec écrit '' Attention, j'ai des gaz ! '' avec pour dessin un petit animal bleu avec de grandes oreilles nommé Stitch en train d'émettre un sacré gaz. Tam prit un ensemble noir à son habitude. Willy quand à lui osa l'étrange. Il avait choisit un pantalon de costume avec un t-shirt uni blanc. Moi, j'opta pour un jean accompagné d'une chemise blanche. Nos achats terminé, nous ressotions à Evergleen, remit nos pendentifs d'identifications, Fitz alla ranger l'éclaireur de son père et les filles s'enfermèrent dans le chambre de Biana pour se préparer. Je décida d'en faire autant avec Dex et les autres. Cette soirée commençait vraiment à me plaire.

Chapitre 4 : Le réveillon !

Les garçons et moi avions terminé bien avant les filles. Chacun avait mis sa tenue et ajusta sa coiffure pour la mettre en valeur. Fitz avait sûrement utiliser tous le gel qu'un pot contenir, Dex avait opté pour la coiffure de Biana, Tam rangea sa frange de côté pour la mettre en valeur, quant à moi, bah, je n'ai rien changé. Peut-être est-ce une fête mais je préférais être moi-même. Soudain, la porte de la chambre de Biana s'ouvrit bientôt suivi des filles toutes aussi belles les unes des autres mais mes yeux c'était posé que sur une seule d'elle. Celle à mes yeux est la plus belle. Biana portait une robe verte givrée moulante, courte avec un décolté à faire pâlir n'importe quel garçon, la preuve, le dexter et Mister Frangette en bavait.


Linh avait opté pour une simple jupe plissée argentée agrumenté d'un haut bleu ciel moulant. Marella, elle, avait un jean accompagné d'un t-shirt style marin blanc et bleu foncé. Quand à Sophie, il n'y avait pas de mot, elle était magnifique et sexy, une première !


Elle portait un micro short en jean troué, un krop-top noir qui lui arrivé au dessus des hanches. Elle s'était maquillée comme une star de cinéma humaine, que si elle pleurait, bah, autant dire qu'elle ressemblerait à un jeune minier. Ses bottines à talons aiguilles etaient tellement haut qu'il faudrait un permis pour marcher avec. Mais rien ne servait de critiquer, elle était sublime, tous simplement sublime. Pourtant Fitz dû en rajouter une couche :

- Ce n'est pas que ta tenue me déstabilise Sophie mais pour faire la cuisine. Bah, il n'y aura pas que les gâteaux qu'ont voudra croquer !

Sophie vira pivoine et se cacha malgré elle derrière ses cheveux. Je m'approcha d'elle et lui caressa la joue en lui disant :

- Ne les écoutes pas, tu es sublime et magnifique.

Elle m'offrit l'un de ses plus beaux sourires et me remercia en me prenant la main.

Chapitre 5 : Surprise non surprenante.

Le soir vint vite, peut-être un peu trop vite. Chacun s'était régalé des gâteaux des autres et nous avions dansé jusqu'à ne plus sentir nos pieds.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.