FANDOM


Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.

dans :Fanfiction

Soupçons et émotionsModifier

Depuis quelques jours, Sophie se repasse les moments affreux que Lady Gisela a fait passer à son fils. Elle n’arrive plus à dormir. La télépathe se repasse aussi en boucle la phrase de Lady Gisela : « Il faut accepter le changement ». Mais quel changement ?  Depuis, elle  ne pense qu’a lui. A Keefe. Tout c’est bien passé, il est sorti du coma, il a développé son deuxième talent, mais il y a pour Sophie encore une chose qui cloche. Elle n’arrive pas à le découvrir. Tout à coup, une boule se forme au creux  de son ventre. Sophie comprend enfin ce qui ne va pas. Serait-elle amoureuse de ce garçon ? La question lui donne des frissons, pourtant elle ressent les mêmes sensations que lorsqu’elle aimait Fitz. Une myriade de question lui emplirent la tête en quelques secondes.Y aurait-il un espoir entre elle et l’Empathe ? Keefe l’aimerait-il ? Comment lui avouer ? Fitz sera-t-il toujours notre ami ?Keefe en avait marre de cacher ce qu'il éprouvait envers Sophie. Mais allait-il lui dire ? Comment allait-il lui avouer ? Comment réagirait ses amis ? Il décida de prendre alors les choses en main. Après-demain, les cours de l’école de la noblesse reprenaient. Il irait lui avouer mais pas sous le panacier de Calla. Il lui avouerait à l’endroit où ils se sont rencontrés. C’est-à-dire dans le couloir qui passait devant la classe de Lady Galvin, quand Sophie s’était faite jetée du cour pour avoir trouée sa cape. S’il séchait (ce qui était toujours et encore sa spécialité) personne ne les regarderaient.

Interrogations

Le matin de la rentrée, Keefe prit son cristal de foyer avec hâte et alla en compagnie de Ro dans les couloirs de Foxfire aux casiers, attendant Sophie et ses autres amis. Lorsque qu’elle arriva, son emploi du temps était déjà dans son casier. Keefe arriva mine de rien et lui demanda son emploi du temps. Elle ronchonna car sur  son emploi du temps, les matières qu’elle aimait peu se trouvaient réunies le lundi, à commencer par l’alchimie  et l’instillation. Lorsque Sophie leva la tête, elle se trouva nez à nez devant Keefe et resta bredouille. Elle devenu incapable de lui dire un mot ou un geste. Alors c’est Keefe qui se contenta de lui dire « salut » mais qui regardait ne réalité l’emploi de Sophie, qui reprenait à 14 heures aujourd’hui. La cloche sonna puis les cours commencèrent. Ils contentèrent d’un nouveau « salut ». Puis partirent en salle de cours.





Midi sonna, et tous se dirigèrent vers la cantine. Pour une fois, tous les amis de Sophie et elle-même étaient ensemble pour manger. Même Tam, Linh, Lueur, Marella et Stina était venu s’asseoir à leur table. Le repas fini, Keefe donna discrètement à  la Télépathe un bout de papier sur lequel il y était marqué :

 

Tu souhaites que cette mauvaise journée en devienne une bonne ?

Rejoins-moi là où nous nous sommes rencontrés.

                                                                                                  Keefe



Sophie leva la tête pour le remercier mais il était déjà parti. Pourquoi est-il si mystérieux ? Et pourquoi fait-il attention à ce que personne l’ai vu lui donner, et pourquoi est-il parti si vite ? Pourquoi, encore une fois, là où ils se sont rencontrés ? Elle réfléchit longuement où pouvaient-ils s’être vu pour la première fois ? Sophie se rappela alors que Keefe passait son temps à sécher. Donc, si elle se rappelle bien, Keefe séchait les cours quand ils se sont rencontrés. Mais où ? Soudain, elle se rappela de leur fameuse rencontre ! Ils se sont rencontrés quand elle s’était faite expulsée du cours d’alchimie de Lady Galvin pour avoir trouée sa cape.

Sophie balbutia quelque chose et sauta mentalement de joie, car peut-être qu’il l’aimait après tout. Elle regarda l’horloge et se rendit compte qu’elle avait dix minutes de retard à cause d’avoir trop longtemps réfléchi sur l’endroit où elle devait de rendre et les questions qu’elle se posait. Elle courut à travers la cantine suivie de Sandor et ses autres gardes du corps qui peinait à la suivre dans le dédale de l’école.



De son côté, Keefe avait peur qu’elle ne vienne pas et hésita à partir, (vu son retard) parce qu’elle avait compris ce que voulait dire le bout de papier et qu’elle soit attachée à quelqu’un d’autre. Il ne savait plus quoi faire. Fallait-il encore attendre ? Ro lui dit qu’i ln’avait pas à s’en faire ni pour le cours qu’il sèche (cour d’histoire) ni pour la mystérieuse mademoiselle F. et qu’elle viendrait.




[[Fichier:Sokeefe.jpg|thumb|Sokeefe un jour Sokeefe toujours !!

*



Révélations

Quand elle arriva, Keefe était sur le point de partir quand Sophie le supplia et cria :

-          Attends !!! S’il te plait reviens ! Keefe revient s’asseoir sur le banc.

-          Pourquoi es-tu venu me voir avec tant de retard ? dit Keefe d’un air étonné.

Sophie s’assit aussi sur le banc plus proche que coutume.

-          Je… j’ai eu du mal à me souvenir de l’endroit de notre rencontre et de le retrouver car ça fait longtemps  que je n’y suis pas allée. En plus mes gardes du corps ont eu du mal à me suivre. Elle resta ensuite sans parler, elle se sentait intimidé.

-          La mystérieuse Mademoiselle F. à la mémoire photographique ne retrouve pas l’endroit où nous nous sommes rencontrés !

-          Je ne trouve pas ça drôle ! gronda Sandor.

Keefe prit une inspiration, puis une deuxième, et se prépara à lui dire mais Sophie lui coupa la parole.

Pourquoi m’as-tu fais venir ici et en privé ? Et pourquoi là où nous sommes rencontrés ? Quelque chose ne va pas ? Sophie espérait que non.

-          A… à vrai dire ce n’était pas pour cette raison que je t’ai fait venir là où nous nous sommes vu pour la première fois. Bredouilla-t-il.

-          Mais pourquoi alors ?

-          Sophie en réalité je voulais te dire que tu… tu voilà je vais le dire correctement pour qu’on en finisse : Tu me plais. Keefe garda la tête basse et Sophie regardait ses pieds. Elle se senti rougir et espéra du fond du cœur que Keefe ne le voyais pas mais c’était peine perdue. Elle était incapable de dire quelque chose, sous le choc. Elle resta perplexe n’en croyant pas ses oreilles et essaya de formuler une phrase correcte sans se ridiculiser.




-          Le « joli cœur » ne va pas être content du tout ! S’exclamait Ro d’un ton enjoué. Quant aux gardes du corps de Sophie, ils s’empêchèrent d’étouffer des rires. Keefe était désespéré lorsqu’elle prit la parole :

[[Fichier:Sokeefe.jpg|thumb|Sokeefe un jour Sokeefe toujours !!

*


-          Ecoute, Keefe tu me plais énormément depuis assez longtemps mais j’avais peur autant que toi que tu ne m’aime pas , et je ne savais pas non plus quand et comment te l’avouer. J’avais peur aussi de la réaction de nos amis, surtout de de la réction de Fitz. Sophie fit alors une chose qu’elle n’avait fait qu’une seule fois auparavant. Elle se rapprocha de Keefe et l’embrassa. Keefe à présent rayonnait et Sophie aussi. Ro se contentait se de sautiller et de dire en boucle des moqueries. Mais Sandor lui, se contentait de lever les yeux au ciel et de de bougonner.

-          Je suis content que tu m’aimes car je vaux à coup sûr  un dix et demi sur dix. Ils rigolèrent tous les deux.

-          Mais dis-moi tu avais un cours de prévu ou tu as pris la peine de sécher pour me voir ? Disons que le cous que j’avais cette heure-ci n’était pas du tout intéressant. Dit Keefe.

-          Et toi tu as quel cours après ? 

-          J’ai un cours de télépathie avec Fitz et Tiergan. Répondit Sophie.



La cloche avait sonnée depuis déjà bien 5 minutes et le couple n’avait rien entendu ni vu ce qui les entouraient. Une multitude d’élève de Niveau 1 et 2 les avaient encerclés mine de rine pour voir ce qui ce passait. Soudain quelque paroles les tiras de leur rêverie.

-          A bas tiens, venez voir je les ai enfin trouvés ! c’était la voie de Dex. Puis Biana s’exclama :

-          Comme par hasard ! Il y en a deux qui disparaissent mystérieusement et on les retrouve en train de s’embrasser !

Keefe ignora leurs moqueries et s’adressa à Sophie.



-          Je t’accompagne en cours ?

-          Avec plaisir ! Ils se prirent la main et s’en allèrent avec l’attention des prodiges qui les suivirent du regard jusqu’au bout du couloir.   

par  Sarah Sencen

Sokeefe

Sokeefe un jour Sokeefe toujours !! Je sais que ça ressemble à de la neige mais en réalité ce sont les fleurs du panacier...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .