Salut !

Ceci est la fanfic de Poudreuse de Neige. Merci de ne surtout pas modifier cette histoire, sans mon accord ! (Sauf, pour les fautes d’orthographe/fautes de frappe. Dans ce cas, indiquer le motif (faute(s) de frappe/d'orthographe.)Vous avez le droit de poster des commentaires, qu'ils soient positif ou négatif. (Moi perso, ça me fait plaisir.) Si c'est un commentaires négatif, développez votre phrase pour que je comprenne le problème !

Merci, et bonne lecture !

Personnes.jpg

Auteur :

Poudreuse de Neige

Notes de l'auteur :

, ceci est ma première fanfic ! (Le reste de la note, est tout au dessus.)

Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

Sophie qui marche dans la poudreuse.

Prologue

La jeune fille marchait dans la neige. Elle tremblait, et se tenait les épaules par les mains. Son visage était presque blanc, et un petit nuage s'élevait devant son visage quand elle expirait.

La poudreuse se faisait de plus en plus gelée, plus elle avançait. Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière. Elle n'en aurait pas la force. Et puis, c'était pour sa protection. Ses cheveux blonds était constellés de petits flocons. Le bout des mèches blondes était gelés, et il avait comme des petites stalactites.

Sa courte cape ambrée ne la protégeait pas du tout du froid mordant. Ses hautes bottes noire ébènes ne luisait pas comme d'habitude. Le souffle de l'adolescente était irrégulier, c'était très mauvais signe. La fille n'entendait que son souffle et ses bruits de pas, des crissements dans la neige.

Elle s'arrêta un moment, juste pour regarder par dessus son épaule ce à quoi elle avait t’en tenue, et à qui elle devait renoncer. C'était une ville aux bâtiments de pierres précieuses. Son regard s'attarda sur une maison, celle où elle avait vécue. Les larmes lui vinrent aux yeux. Elle les sécha d'un revers de bras.

Pour mon bien. C'est pour mon bien. pensa t-elle, le cœur brisé.

Elle avait vu des choses horribles dans sa vie, et elle aurait tout fait pour que ce qu'elle venait de vivre n'arrive jamais.

Fitz l'avait trahi.

Keefe avait rejoint les Invisibles.

Elle c'était disputé avec Biana et Marella.

Jensi l'évitait tout le temps.

Stina l'avait accusé d'avoir libéré Fintan et après, d'avoir tué Kenric.

Alden, Della et Alvar se faisaient distant.

Silveny était pleine de rage envers elle.

Dex lui reprochait de passer beaucoup moins de temps, et de se faire distant avec lui.

Sir Tiergan voulait toujours qu'elle échoue dans ses cours de télépathie.

Wylie lui reprochais de ne pas avoir réussi à sauver Prentice.

Sandor se montrait très brutal avec elle, plus les jours passais.

Lady Galvin et Lady Cadence qui ne l'aimait pas vraiment c'était rebellées contre elle.

Et la cerise sur le gâteau : Bronte et les autres Conseillers avait décidés de l'envoyé ... à Exil !

Sophie c'était effondrée sur le sol en lisant la lettre qui lui était destiné. Grady et Edaline, qui eux, ne lui en voulait pas du tout, l'avait aidé à s'enfuir avant que le Conseil arrive pour l'emmener à Exil. Grady et Edaline risquait d'avoir une belle sentence si on ne la retrouvait pas.

Les larmes roulèrent encore sur ses joues glacées. Grady et Edaline c'étaient sacrifiés pour elle, alors qu'elle n'était que leur fille adoptive. C'est pour cela, maintenant, qu'elle s'enfuyait. Loin, très loin. Elle irait se cacher dans les Cités Interdites, qui sait ?

Pour l'instant, il fallait qu'elle parte sans que personne ne la voit ou la trouve. Elle se remit en route, et continua d'avancer. Elle n'était même plus sûre qu'elle était sur le bon chemin. Ses jambes tremblait. Les larmes sur ses joues étaient devenues de petits cristaux. Soudain, Sophie vacilla.

Elle tomba dans la poudreuse épaisse. Elle eu du mal à se relever, et maintenant, elle claquait fort des dents. Quand elle fût enfin debout, et qu'une petite migraine soit passé, elle avança. Après un petit bout de chemin, elle passa devant une grotte, non habitée.

Sophie se mit à l'entrée de la grotte pour se protéger de la neige qui tombait plus fort. Elle tourna la tête pour essayer d'apercevoir Havenfield. Mais elle ne voyait plus rien, même pas Éternalia. Et ses traces de pas commençait à s'effacer par le blizzard maintenant, qui tombait.

Tant mieux ! pensa Sophie.

Son regard se perdit dans le lointain.

« Sophie ... »

Keefe dans la poudreuse.

Sophie se retourna d'un bond. On l'avait trouvée ! Une ombre sortie de l'obscurité pesante du fond de la grotte. C'était ... Fitz ! Il avait le front plissé.

- Viens Sophie. dit-il, un sourire aux coins des lèvres.

- Non ! Jamais ! répliqua t-elle.

Il s'avança. Sophie ne réfléchie pas, elle fit volte-face pour sortir de la grotte et pour affronter le blizzard. Alors qu'elle avançait, elle aperçut une ombre devant-elle. Elle avança quand même. Quand elle pu voir qui c'était, cela lui coupa le souffle. C'était ... Keefe ! Il s'approcha d'elle doucement.

La tête lui tournait elle regarda derrière elle, mais elle vu Fitz qui avançait aussi vers elle. Elle était prise au piège. La tête lui tournait. Elle regarda Keefe dans les yeux et s’effondrât ...

。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚


Sophie se réveilla en sursaut dans son lit, trempée de sueur. C'était le pire de ses cauchemars ! Mais pourvu que ce n'était pas une vision ...


Photo sur le mur en face de son bureau.

Chapitre 1

Sophie se leva enfin de son lit. Cela faisait déjà quelque minutes qu'elle était réveillée, et elle avait regardé le plafond en repensant au cauchemar de cette nuit.

Alors qu'elle remettait en place ses oreillers, elle entendit un petit cri. C'était Iggy. Elle l'avait recouvert d'un oreillers alors qu'il dormait encore.

" Désolé " dit doucement Sophie qui prit Iggy pour le remettre dans sa cage.

Sophie s'habilla rapidement, et avant de partir, jeta un coup d’œil sur son bureau. Elle regarda une photo accroché au mur en face de son bureau. Elle sourit, puis descendit pour déjeuner. Quand elle arriva dans le salon, Grady mangeait à son côté de table favoris. Elle s'assit et regarda la table recouverte de mets.

- Bien dormis ? demanda Grady, comme s'il savait qu'elle avait fait un cauchemar.
- Oui, oui ... menti t-elle.

Edaline arriva et dit :

Gildie

- Aujourd'hui, un Apyrodon va arriver. Mais Grady et moi devons aller Éternalia, car nous devons parler au Conseil.

Sophie aurait bien voulut savoir pourquoi, mais elle n'osa pas poser la question.

- Et donc ? dit-elle

- Vu que tu resteras ici, tu devras t'occuper de l'Apyrodon, à sont arrivé.

- Toute seule ? demanda t-elle.

- Non, il y aura les Gnomes. Alors, veux tu rester toute seule ? Car sinon, on peut prévenir le Conseil pour venir plus tard ...

- Non ! C'est bon, je veux bien, j'y arriverais la coupa Sophie.

Edaline regarda Grady, et dit :

- Bon, très bien. dit t-elle, pas très sûre.

Après avoir mangé de la guimolle, Sophie se releva, et regarda au delà de la baie vitrée. Elle pouvait voir tous les bêtes que recueillait Havenfield. Verdi tournait en rond dans son enclos, celui juste à côté de Gildie.

- Je vais faire un tour dehors ! annonça Sophie.

Elle sortis, et se mit à courir pour aller vers l'enclos de Gildie. Gildie était une Apyrodon femelle. Sophie était contente pour l'Apyrodon, elle aurait un peu de compagnie. Après avoir observé Gildie et Verdi pour voir si tout allait bien, elle se mit à déambuler entre tous les enclos.

Elle passa devant l'enclos des Verminion, celui des mammouths, et des autres bêtes ... En chemin, elle croisa les Gnomes qui préparait le matériel pour agrandir l'enclos de Gildie pour le futur Apyrodon. Puis, elle rentrit prévenir Grady et Edaline qu'elle allait faire un saut à Everglen.

Everglen

Arrivé à Everglen, elle attendit qu'on lui ouvre. Ce fût Biana qui lui ouvrit. Sophie entra, et aperçut Keefe et Fitz, debout, qui la regardait. Elle ne put s'empêcher d'avoir des frissons dans le dos en repensant à son cauchemar.

Mais pour cette fois, les deux jeunes hommes était tout sourire, et Keefe avait l'air de mijoter quelque chose ...

- Salut ! lança Fitz à Sophie.

Sophie lui fit un petit signe de la main, empêchant du mieux qu'elle pouvait, le rougissement de ses joues. Keefe s'exclama :

- Holà ! Tu peux garder tes émotions particulière pour toi !

Fitz rigola, ce qui fit encore plus rougir Sophie. Biana essaya de sauver Sophie :

- Bon, les garçons, vous vouliez jouer tout à l'heure, non ?

- Bah, c'est ce qu'on est en train de faire, tien ! se moqua Keefe.

Fitz lui donna un coup de coude, avant de demander à Sophie :

- Alors ? Qu'est ce qui t'amène ?

- Bah ... Keefe la coupa :

- C'est parce qu'on lui manque trop !

Il donna un coup de coude à Fitz, et rajouta :

- Pas vrai Foster ?

- Mouais, dit-elle.

- Eh ! Sophie ! l'interpella Fitz qui c'était avancé vers un très grand arbre.

- Quoi ? demanda t-elle lorsqu’elle l'eut rejoint.

- Euh ... Ce soir ... Il y a mon père qui voudrait que tu vienne chez nous ... Juste comme ça ... dit Fitz, dont les joues commençaient à virer pivoine.

- Ah, OK ... Mais, je suis pas sûre de pouvoir venir ... répondit-elle

- Ah bon ? Pourquoi ? demanda le garçon.

- Parce que un Apyrodon va arriver à Havenfield, et Grady et Edaline ne seront pas là, et ci l'Apyrodon m'épuise, je ne pourrais pas venir ... soupira Sophie.

- Très bien. Je ne me vexerais pas si tu ne viens pas. En même temps, le besoin des animaux à Havenfield passe presque avant tout !

- Bon, il va peut-être falloir que je parte voir si les Gnomes on terminer d'agrandir l'enclos. Sinon, je les aiderais.

- OK. Salut ! dit Fitz avant qu'elle ne saute.


Chapitre 2

Sophie avait la tête appuyé contre la vitre froide de la baie vitrée, attendant que l'Apyrodon arrive. Grady et Edaline était partis depuis longtemps, et les Gnomes attendait de pouvoir aider Sophie. Sophie vue un battement d'ailes vers le ciel qui attira son attention. L'Apyrodon arrivait !

Elle courut dehors, et se concentra pour transmettre a l'Apyrodon :

Havenfield

Calme. Pose toi. transmit-elle jusqu'à ce qu'il ce pose.

Une fois sur la terre ferme, Sophie fit un pas vers l'Apyrodon.

Calme. Amie ! transmit-elle encore.

Amie ? demanda t-elle, comme elle l’avait longuement fait avec Silveny.

Amie ? demanda l'Apyrodon.

Oui ! transmit Sophie.

Viens ! transmit Sophie qui allait vers l'enclos de Gildie.

Pas sûr, l'Apyrodon s'avança doucement.

Il ne faut pas qu'il s'envole, sinon, c'est fichu ! pensa Sophie, inquiète.

Entre ! transmit Sophie à l'Apyrodon.

Amie ? demanda l'Apyrodon.

Oui ! répondit-elle.

Il entra doucement dans l'enclos, et Sophie ferma la porte.

L'Apyrodon paniqua, mais Sophie lui intima :

Calme. Amie. Sécurité.

Sécurité Amie ! répéta l'Apyrodon.

Oui ! dit Sophie.

C'est alors que Sophie lui demanda à haute voix :

- Comment t'appelle tu ?

Un mot lui vint à l'esprit. Elle le traduit en quelque secondes, puis s'exclama :

- Tu t'appelle Deefe ! Et tu es aussi un mâle !

Comme pour dire si elle avait vue juste, il hocha de la tête. Sophie demanda aux Gnomes d'aller faire de plus grande réserve de friandises pour Gildie et Deefe. Ils partirent pour s’exécuter. Sophie regarda Gildie s'approcher doucement de Deefe. Deefe, pas très sûr, s'éloigna de Gildie en courant.

Sophie remarqua que Gildie avait l'air peinée. Ou alors, peut-être était-ce sont imagination ! Elle alla aider les Gnomes, et quand il revinrent vers l'enclos des Apyrodons, Sophie trouva Deefe coucher et qui dormait dans un coin sombre, et plus loin, Gildie qui l'observait. Sophie soupira de soulagement.

Au moins, Deefe s’habituait vite. Une voix s'éleva derrière Sophie :

- Salut ! Ça va ?

Sophie se retourna dans un sursaut. Debout, devant elle, ce tenait Dex. Elle frissonna en repensant à son rêve. Elle ne pouvait s'en empêcher.

- Salut. répondit-elle.

- Que fais tu ? demanda le garçon.

- Oh, un Apyrodon vint d'arriver. Je m'occupait de lui.

Dex s’approcha des barres de fer de l'enclos pour voir l'Apyrodon.

- Ah ! C'est lui qui est couché, là bas ? C'est ça ? demanda Dex.

- Oui, répondit Sophie.

- Quel sexe ?

- Mâle.

- Et quel prénom ? Enfin, si tu le sait. dit Dex.

- Deefe ! répondit Sophie.

Sophie et Dex (Best friends).

Il faut dire qu'elle adorait ce nom.

- Pas mal ! commenta Dex. Et puis dit donc ! Gildie à vraiment l'air d'être intéressée au sujet de Deefe !

- Oui, c'est vrai. A peine Deefe est entré dans l'enclos, que Gildie lui à presque sauté dessus. Mais il s'est enfuis d'elle en courant.

- Bah ! C'est normal, ils ne se connaissent pas encore. Pas comme nous ! rajouta t-il en lui donnant un coup de coude.

Sophie rigola, puis demanda :

- Au fait, que viens tu faire ici ?

- Je voulais prendre de tes nouvelles. Et je me suis dit qu'une petite visite ne te ferait pas de mal !

- Bon, viens dans ma chambre puisque tu es là. J'aimerais que tu répare mon iPod ...

- Que c'est il passé ? demanda le jeune Technopathe.

- Euh ... Il est juste un peu tombé ...

Dex pouffa de rire.

- Aller viens, je vais essayer de te le réparer ! dit-il en s’élançant pour atteindre le premier la chambre de Sophie.


Chapitre 3

Famille Vacker.

Sophie attendait que Grady et Edaline rentre, pour qu'elle puisse aller au repas des Vacker. Elle avait déjà mit une robe rouge. Il parait que ça faisait ressortir ses yeux. Et puis, elle aimait bien le rouge.

Soudain, une idée lui venu à l'esprit; Elle sortit son transmetteur de sa poche, et envoya à Edaline, comme quoi elle passerait la soirée chez la famille Vacker.

Et sûrement avec Keefe aussi ! pensa t-elle.

Elle alla sous le luminateur, et dit : " Everglen ! ". Un petit cristal descendit pour faire apparaître une lumière sur le sol. Sophie entra dedans.

Sophie était devant les grandes portes d'Everglen. Elle frappa trois fois avant qu'Alden ne lui ouvre.

- Alors comme ça, tu as put venir ! s'exclama t-il.

- Euh ... Oui, l'Apyrodon a été très facile à maîtriser. Je pense que Fitz vous en a parlé ? demanda t-elle.

- Effectivement. Suis moi, nous t'attendions.

- Ah ... Désolée, l'idée d'envoyer un message de mon transmetteur à Edaline m'est venu trop tard. s'excusa t-elle.

- Oh, ne t'inquiète pas pour ça ... Aucune raison de s’inquiéter, surtout pour ça. la rassura Alden.

Ah ... Aucun raison de s'inquiéter ... C'était la bien la devise d'Alden, pensa Sophie.

Sophie suivit alors Alden. Quand il arrivèrent dans le salon, Della était absente, Alvar aussi. Fitz et Keefe, debout tout les deux, parlait de Biana, qui était elle aussi absente. Dès que les deux jeunes hommes la Virent, Fitz esquissa un sourire, et Keefe se mit à pouffer.

- Quoi ? demanda t-elle à l'intention de Keefe.

- Oh, rien ... répondit Fitz à la place de Keefe.

- Menteur ! répliqua Keefe. on était en train de parler de Biana, mais ça je pense que tu le sait ...

- Oui, et ... l'incita Sophie.

- Fitz ma dit qu'elle était encore dans sa chambre, toujours en train de choisir sa robe. C'est la quatrième fois qu'elle la change ! Le première, ne faisait pas ressortir correctement ses yeux, la deuxième n'était plus à la bonne taille, la troisième n'était pas assez pailletée ...

- Et alors ? Tout est beau avec des paillettes ! dit Biana qui venait d'apparaître à côté de Keefe, qui dû frôler la crise cardiaque.

- Je ne mit ferais jamais, qu'elle soit une Éclipseuse.

- Et aussi ! ajouta Biana. Cela fait depuis 15 bonnes minutes que je suis à côté de vous ...

- Quoi ?! Mais ... Tu ne peux pas durer plus de 10 minutes sans que l'on te voit ! bredouilla Fitz.

- Oui, mais pas aujourd'hui ! rétorqua Biana.

- Juste, je pourrais savoir pourquoi Keefe a rigoler quand il ma vu ? demanda Sophie.

- C'est parce que il a dit comme quoi, toi tu ne mettais pas un temps fou pour t'habiller. dit Fitz, toujours contrarié.

Biana donna un coup de coude aux garçons.

- Ah OK ! dit simplement Sophie.

- C’est tout ? demande Keefe à Sophie.

- Bah oui pourquoi ?

- Pour rien.

Et Keefe se mit à glousser.

- Eh bien ! De loin on dirait que vous êtes intelligent, mais de près, vous êtes très ... hum ... Enfin, vous m'avez compris, M. Sencen. dit une nouvelle voix.

C'était Alvar qui venait de se matérialiser aux côtés de Keefe.

- Eh ouais ! Hé, hé ... répliqua Keefe.

Alvar leva les yeux aux ciels. Apparemment, il était un peu énervé. Della se matérialisa au centre du salon et s'exclama :

- Oh, vous n'allez pas vous disputez ! C'est normalement une soirée joyeuse !

Après qu'elle est balayait de ses yeux la pièce, elle demanda :

- Mais ... Où est Alden ?

- Bah ! Il était là il y encore quelques minutes ! dit Sophie.

- Je crois que je l'ai vue se diriger vers son bureau ... commenta Biana.

- Je vais le chercher ! s'exclama Sophie.

Et elle partit en courant, bien qu'elle ne soit pas du tout pressée, bien qu'elle était un peu inquiète. Son inquiétude s’estompa tout à fait quand elle vue Alden dans son bureau, en face de la vitre, qui contemplait le paysage.

- Un problème ? demanda t-elle, sortant Alden de sa contemplation dans un sursaut. Pardon, ajouta t-elle.

- Oh, ce n'est rien. Non, aucuns problèmes. J'avais juste envie de venir ici avant le repas. Viens, je crois qu'on nous attend, n'est-ce pas ? dit-il, un sourire sur les lèvres.

Il sortit de son bureau, Sophie à sa suite. Mais en passant devant le bureau, elle remarqua un tas de feuilles qui l'intrigua. Alden n'ayant pas remarquer son absence rapide, elle regarda le titre de la première feuille.

Quand elle eu terminer la lecture du titre, elle reposa la feuille, effondrée. Elle n'aurait rien dût lire. Car le titre disait :

Affaire : Parents Biologiques de Sophie Elizabeth Foster. (Affaire : PBSEF)


Chapitre 4

Sophie se tournait et se retournait dans ses couvertures, ne trouvant pas le sommeil. Le repas chez les Vacker (avec Keefe), c'était plutôt bien passé. Mais Alden travaillait sur l'Affaire de ses parents biologiques.

Et si ça ce trouve, il sait déjà qui c'est ! pensa Sophie.

Elle regrettait d'avoir lut, rien que le titre. Mais il était trop tard, le mal était fait. Quand Sophie était rentrée, elle n'avait pas vraiment adressée la parole à Grady et Edaline.

A la plus grande de leur peine. Mais Sophie ne voulait pas se confier. Elle avait peur que ce qu'elle ai découvert ne soit pas une très bonne nouvelle. Certes, tous le monde fait des erreurs, mais celle de Sophie semblait grave.

Elle ne savait pas quoi faire. Elle décida d'aller voir si elle ne pouvait pas se faire une tasse de somnolente. Quand elle eut terminer de préparer sa tasse, en remontant les escaliers, elle tomba nez à nez avec Edaline.

- Qu'il y a t-il, Sophie ? Pourquoi te prépare tu une tasse de somnolente ? demanda Edaline, inquiète.

- Je ne me sens pas très bien ... répondit Sophie.

Grady, Sophie et Edaline.

- Tu es sûre que tout va vraiment bien, Sophie ? demanda Edaline. Tu sais que je suis là, si tu as besoin de parler. la rassura t-elle. Mais tu peux garder tes secrets pour toi, cela ne me dérangera pas, chacun à le droit d’avoir son petit jardin secret.

Sophie hocha de la tête, mais ne dit rien à Edaline. Elle continua son chemin jusqu'à sa chambre en se répétant les phrases d'Edaline.

" Tu sais que je suis là, si tu as besoin de parler. Mais tu peux garder tes secrets pour toi, cela ne me dérangera pas, chacun à le droit d’avoir son petit jardin secret. "

Quand elle arriva dans sa chambre, Sophie s'assit à son bureau, mais ne bût pas sa somnolente. Elle se contente d'observer la photo au mu, en face d'elle. C'était sa photo, auquel elle ne s'en séparerait jamais.

Même pour avoir toutes les réponses à toutes ses questions, et quand elle le veut. Jamais de la vie. Jamais.

Soudain, elle repensa qu'elle avait sa somnolent qui l'attendait. Coupant le cours de ses pensées, elle bût son sédatif, et alla se mettre sous ses draps. Demains, elle le savait, seras une journée importante. Il ne fallait pas être fatiguée !

Alors, elle replaça Iggy qui avait glissé de l'oreiller, et tout doucement, elle s'endormit, engloutis par les ténèbres lugubres.


。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚

Sophie était dans une prairie qui été traversée par un ruisseau. Ce ruisseau rejoignait une rivière. et à l'autre bout de la prairie, entre les arbres aux couleurs d'automne, s'étendait un lac. Sophie se dirigea vers ce lac, sans trop savoir pourquoi.

Quand elle fût aux bords du lac, elle vue des bêtes sur l'autre rive, qui nageait dans l'eau. Sophie alla sur l'autre rive. Quand elle y arriva, elle découvrit des petites poules d'eau. Sophie s’approcha doucement, un peu plus. Les poules d'eau était étonnamment non inquiète.

Elle ne se souciait même pas de Sophie qui était à un mètre d'elles. Puis soudain, quelque chose bougea dans un coin sombre du lac. Elle avançait sur l'eau. Et quand elle arriva à la lumière, Sophie vu qu'elle bête elle était. C'était un majestueux cygne noir qui avançait sur l'eau, sans bruits.

Le Cygne Noir ! pensa Sophie.

Que devait elle faire ? Soudain, Le cygne tourna la tête, et observa à un endroit, pile où était Sophie. Il la regarda longuement, Sophie le regardant aussi en retour.

Qu'allait-il se passer ? Et puis, d'un coup, sans le savoir pourquoi, Sophie tomba, et fit un roulé-boulé, et tomba la tête la première dans le lac, comme si elle avait plongée. En voulant regarder où était la rive, Sophie la trouva, la où elle avait commencé son roulé-boulé, là où elle avait dû faire fuir les poules d'eau.

Mais ce qui était très étrange, les poules d'eau étaient toujours là. Comme s'il ne c'était rien passé. Sophie voulut rejoindre la rive, mais elle était emportée vers le fond du lac. Elle se débattait pour refaire surface, mais rien n'y faisait.

Elle avait tant retenue sa respiration pour ne pas avaler de l'eau, qu'elle sombra dans l’inconscience, toujours emportée vers le fond du lac. Quand elle se réveilla, Sophie était sur un tapis d'herbes trempées. Elles pouvait presque entendre distinctement, des voix pas loin d'elle.

- Mais où est Norkana ? C'est lui qui devait s’occuper de Sophie si cela se passait mal ! dit une voix d'homme.

- Je ne sais pas, Colliam. dit doucement une voix de femme. Laisse moi, Colliam, je doit m'occuper d'elle.

Elle s'adressa à Sophie :

- Sophie, si tu m'entend, hoche de la tête.

Sophie hocha alors de la tête. Soudain sa vue s'éclaircit, et elle put voir un homme en face d'elle, et une femme à côté d'elle.

- C'est bien Sophie ! souffla la femme.

- Heureusement que tu es là, Orate ! On ne peux pas se confier à Norkana, évidement ! dit l'homme.

- Colliam ! dit Orate, la femme. Je m'occupe de Sophie ! On verra plus tard ce qui c'est passé avec Norkana !

Colliam, l'homme, grogna. Sophie réussit à demander, le souffle cour :

- Vous êtes bien du Cygne Noir ?

- Oui. répondit Orate. Elle soupira. Tu as eu de la chance. Encore une minutes dans l'inconscience, et tu était perdue à tout jamais...

。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧・.。✧ *:・゚✧★*・.。✧ *・.。✧ *:・゚


Sophie se réveilla en sursaut. Elle avait encore rêvée. Mais cette fois si, du Cygne Noir. Et elle avait vu des membres du Cygne Noir. Mais pourquoi avait-elle fait un rêve comme ça ? Et est-ce que Orate, Colliam et Norkana existait vraiment ? Est-ce qu'elle avait entendu leur vrai prénom ? Et qu'elle sens avait ce rêve ? Sophie avait pleins de questions, et très peu de réponses ...


Chapitre 5

Sophie se réveilla en baillant. Cette nuit, après le rêve sur le Cygne Noir, elle c'était rendormit. Elle sortit doucement son Omnisciente. Elle dit murmura : " Montre moi Orate ".

La boule devint noire avant d'afficher en lettres blanches : Inconnue

Elle en fit de même avec Colliam et Norkana, l'Omnisciente affichait encore, et toujours : Inconnu

Sophie se demanda s'il fallait aussi le nom d'Orate, Colliam et Norkana, pour que l'Omnisciente les montre.

Si c'est leur vrai prénom ! pensa Sophie.

Soudain, elle remarqua qu'elle tremblait. C'est vrai qu'il faisait froid ! Pour aller se réchauffer, Sophie alla prendre une bonne douche chaude. Quand elle en ressortie, elle s'habilla rapidement. Puis, elle descendit prendre son petit déjeuner.

Quand elle arriva dans le salon, il n'y avait personne. Un petit mot était posé sur la table.

" Nous sommes partis pour une réunion avec le Conseil et Alden. Nous reviendront, normalement, au maximum, ce soir. Ne t'inquiète pas, alors, si nous ne sommes pas rentrés ensembles ce soir.

Bisous.

Papa et maman. "

D'accord ... se dit Sophie.

Elle regarda autour d'elle. Sophie avait l'impression que quelque chose avait changé ... Mais elle ne savait pas quoi. Pour savoir comment allait Deefe, elle s'approcha de la baie vitrée, comme cela, elle ne sortirais pas dehors.

Mais ... Quelque chose avait changé au dehors ...

Il avait neigé ! C'était la première fois qu'il neigeait à Havenfield depuis son arrivée. Elle avait hâte d'aller dehors ! C'est ça qui faisait qu'elle avait l'impression que quelque chose avait changé !

Pour pouvoir vite se dépêcher d'aller au dehors voir les bêtes, et marcher dans la neige, Sophie se dépêcha donc de s’asseoir à son coin de table, et de déjeuner.

Édaline avait mit, sur un petit plateau, un petit panier tressé dans l'osier. Dans le panier d'osier, il y avait un petit drap. Sophie écarta les plis du drap, et découvrit ce que contenait le petit panier ...

Édaline lui avait fait des éclateroles !

Sophie était très contente ! Édaline, ne lui faisait surtout que des éclateroles, quand elle était malade, ou que Sophie avait le moral à zéro ...

Elle prit une des éclateroles, et la dégusta lentement pour en savourer le goût. Elle ne mangea pas toutes les éclateroles, elle voulait s'en garder pour toute la journée ! Quand elle eut terminer de prendre son petit déjeuner, elle fonça dans sa chambre, pour mettre un très gros pull violet, par dessus ses habits.

Sophie n'aimait pas ce gros pull violet, mais quand il faisait très froid, il lui servait bien ! Tant que Keefe ne la voyait pas avec ... Ou Fitz ! Et encore, Dex, elle n'aurait pas trop honte, de ce pull qu'elle déteste.

Elle descendit les marches quatre à quatre, qui menait au rez-de-chaussé, vérifia que tout était en place, elle ne voulait rien laissé en désordre ! Car si Édaline et Grady revenaient ...

Elle ouvrit la porte qui menait au dehors. Un vent glacial s'engouffra dans la maison. Sophie trembla, même à travers ce gros pull violet ! Elle se dépêcha de sortir et de fermer la porte derrière elle. Il fallait garder la chaleur à l'intérieur.

Sophie fit quelque pas dans la poudreuse gelée. Un frisson lui parcourut l'échine. La dernière fois que Sophie avait vue de la neige, c'était dans un de ses rêves. Enfin, si on avait put appeler cela un " rêve ", car il avait beaucoup trop ressemblé à un cauchemars.

Elle frissonna encore, en repensant à son cauchemars. La panique monta, alors, soudainement en elle.

Mais ce n'est qu'un cauchemars ! Ne t'inquiète pas pour cela ! pensa Sophie.

Tant qu'il ne devient pas réalité ... pensa t-elle encore.

Elle n'en avait parlé à personne, de ce cauchemars, même pas à Fitz, même pas à Édaline ou Grady ...

Ils auraient sûrement pensé que je devient folle ... se dit Sophie, même si elle avait beaucoup de mal, à imaginé Édaline et Grady, la croyants devenue folle, juste à cause d'un petit cauchemars de rien du tout.

Pour se changer les idées, elle commença à tourner entre les enclos des bêtes. Quand elle arriva à celui de Gildie et Deefe, elle trouve Deefe, endormit dans un coin sombre, sans neige - d'ailleurs, on voyait l'herbe sèche au sol, près de lui -, à l’abri des vents froids. Ses plumes étaient constellées de petit flocons.

Gildie, elle, était éveillée. Elle regardait curieusement Deefe dormir paisiblement. Apparament, elle hésitait, entre, laisser Deefe dormir, ou bien, de le réveiller, ne sachant pas qu'elle serais ça réaction.

Dès le premier moment où Gildie avait vu Deefe, Sophie avait su qu'elle l'aimerait bien. Mais, là, Sophie pensait complètement qu'elle avait un faible pour lui !

Sophie commença à rigoler, quand Gildie s'approcha de Deffe, et avec son bec, lui donna un petit coup sur la tête. Deefe avait relevé d'un coup sa tête, ayant l'air de ne pas s'avoir ce qu'il lui arrivait.

Quand il aperçut Gildie, qui l'observait, il se leva doucement, puis, prit la fuite en longeant les barrière. Gildie le suivit en courant légèrement un peu plus vite que lui.

Elle continu a son chemin entre les enclos, pleins d'idées sur les bêtes, dans sa tête ...

Chapitre 6

Sophie venait de rentrer d'enlever son gros pull violet, horrible. Elle avait bien profité de la neige, mais elle avait été toute seule, alors, ce n'avait pas été quand bien même très rigolo. Elle aurait, volontiers, accepté de jouer avec Amy, pour ne pas rester toute seule.

Sophie se parla toute seule :

- Franchement, n'avoir personne ici, avec moi ...

Une voix - derrière elle - lui répondit soudainement :

- Et moi ? Je compte, comme presque d'habitude pour du beurre ?

Sophie se retourna, et vit ...

- Dex ! s'exclama t-elle. Ça fait du bien de te voir.

- Pourquoi ? Parce-que la team Dexphie te manque ?

Sophie éclata de rire. Dex adorait faire des blagues quand il en avait l’opportunité.

- Non, ce n'est pas ça ...

Dex, un sourire au coin des lèvres :

- Ah bon ? Je ne te manque pas ? ... Eh ! Mais ... J'ai compris ! C'est parce que tu es toute seule ! Mais avec moi, tu ne vas pouvoir te reposer, Sophie ! Tu vas même le regretter ... Viens, allons dehors !

- Tu es remonté, dis donc, Dex ! dit donc ! s'exclama Sophie.

- Euh ... Oui ...

Il rougit. Sophie n'y fit pas attention. Il continua :

- Mais c'est à cause de la team Dexphie, quand elle est toute seule ...

Sophie rougit à son tour. Ils restèrent quelques secondes, là, en se regardent, les joues de la couleur d'une rose rouge.

- Bon, on y vas ? demanda Dex, regardant, obstinément ses chaussures.

- Euh ... J'arrive, je me prépare ... Tu n'as qu'a aller voir Deefe et Gildie, en attendant ! Ils sont trop rigolos !

- Ah ? Bon, OK. Et dépêche toi, hein !

- Oui, oui, aller, descend, Dex !

- OK !

Et il sortit de sa chambre. Sophie attendit qu'elle n'entende plus ses pas dans l'escalier, et enfila rapidement un gros pull vert, mais moins épais que le violet. Mais Sophie n'avait aucune envie de se faire humilier, surtout si Fitz, Biana et Keefe arrivait !




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.