Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

À gauche Elisa À droite Lily

Salut c'est Miss Blondinette ne pas changer(comme d'hab en fait...). Elle est bien?[modifier | modifier le wikicode]

Chapitre 1: Introduction( vu du personnage)[modifier | modifier le wikicode]

                                                                   *

-Elisa… Elisa!... ELISA !!! Réveille toi au nom de Dieu ! C'est le jour de nos 12 ans ! Je n’arrive pas à croire que tu dorme comme une marmotte alors que je suis réveillée depuis 7 heures du matin !  

-C’est bon Lily ! j’arrive… donne moi 5 minutes le temps de m’habiller et je suis à toi.

-Ça fait depuis 7 heures du matin que je te laisse 5 minutes et ma patience à des limites aujourd’hui !

      Sacré Lily… ma pauvre jumelle et moi avons passé 4 années de notre vie à l'hôpital car elle a fait une allergie à je ne sais quoi qui a failli la tuer. Et quand elle s’est réveillée en hurlant, ses émotions étaient si intenses que j’ai cru que l’on m’avait fouetté si fort que je me suis évanouie. Quand je me suis réveillée, j'étais allongée dans un lit d'hôpital aux côtés de ma sœur toutes les deux branchées à de tas de machines sous les yeux perdus, tristes, et apeurés de nos parents. Je m’en souviendrai toute ma vie de ce passage horrible. Cet accident nous a permis de nous rapprocher, mais je ne lui ai jamais confié la raison de mes hurlements et je ne pouvais plus la toucher sans tirer une grimace de douleur. Enfin… Ma sœur et moi sommes tout sauf normales car nous sommes actuellement en terminale!!!

-Elisa,Lauranne,Firenze,Epartil dépêche toi de descendre !

-Oui Maman.

     Je déteste les initiales de tous mes prénoms car il forme les mots "ELFE". Franchement… qui voudrait s'appeler comme ça ? Personne !!!

Chapitre 2 : révélations[modifier | modifier le wikicode]

Les deux jeunes filles partirent de leurs maisons pour se rendre à la place Bellecour, pour explorer,seules, leur ville natale, Lyon. Quand elles arrivèrent sur la place, elles s’assirent sur les marches en attendant le coucher de soleil. Mais au bout de 2,3 minutes un jeune homme à la beauté extraordinaire est allé à leur rencontre. Les deux jeunes filles brunes aux yeux bleu étaient tétanisées de la tête aux pieds à cause de ces grands et beaux yeux bleu-vert. Le garçon les abordas de manière à ne pas les effrayer:

  • Bonjour mesdemoiselles. Vous attendez le coucher de soleil ? On m’a dit qu’il serait magnifique !dit-il.
  • Ou...Oui. réussi à bégayer Lily, pas très rassuré.
  • Bon, et bien bonne soirée.finit-il par dire en leur adressant un sourir digne d’une star de cinéma.

Il commençait à partir quand il s'arrêta net lorsqu' une petite fille de 4 ans passa, il grimaça puis il se retourna en entendant un grognement s’échaper des lèvres de Elisa et de Lily.

Il revenait sur ses pas et demanda aux jumelles:

  • Vous aussi l'avez entendu ?

Lily acquiesça pendant que sa jumelle remuait frénétiquement sa tête de gauche à droite. Le garçon se tourna vers Elisa en lui disant:

  • Alors pourquoi à tu pousser un grognement ? questionna-t-il.

Elisa qui sentait la colère monter en elle répondit sur un tons cinglant:

  • Ce n’est pas au premier venu que je vais raconter tout mon secret si facilement, alors que je ne l'ai jamais dit à personne !!!Tu viens Lily ?
  • Tu as un secret et tu ne m’en as jamais parlé ?questionna-t-elle.
  • Dixit, celle qui vient de le révéler à un parfait inconnu avant d’en parler à sa sœur. rétorqua-t-elle.

Puis elle tourna les talons en attrapant le poignet de sa sœur au passage et elles se mirent à marcher rapidement. Mais le garçon les talonnait alors elles se mirent à courir à toutes jambes et le garçon n'arrêtait pas de hurler derrière elles “attendez,attendez”ce qu’elles ne firent pas. Mais au milieu de leur course folle Lily trebucha, tomba sur la route et une voiture la vit un peu tard. Elle tenta de freiner pour sauver la jeune fille mais tout se passa si vite et les jumelles étaient stupéfaites, car la voiture était en train de flotter dans les airs. Le chauffeur était tout aussi ébahie et le jeune garçon mystérieux les rattrapa et les entraîna dans une ruelle sombre:

  • Ok, qui a fait ça ?demanda-t-il.
  • Je ne sais pas...répondirent les jumelles en coeur.
  • Suivez moi, ce n’est pas sur par ici. dit-il sur un ton plus ou moins mystérieux.
  • Pourquoi ?demanda Elisa, je ne suis pas sûr de pouvoir te faire confiance et je ne connais même pas ton prénom !!!

Le jeune homme acquiesça un sourir et lui répondit sur un ton calme et envoutant:

  • Je m'appelle Fitz Vacker, et vous vous êtes Elisa et Lily Epartil.Je le sais car j’ai sondé ton esprit Elisa, qui est difficile d’accès, en revanche, celui de Lily est impénétrable.
  • Comment ça tu as sondé mon esprit ? s’indigna la jeune fille en question.
  • Je suis le Télépathe le plus puissant de mon monde, qui est aussi le vôtre. Un télépathe est une personne capable de lire les pensées et les souvenirs des gens.
  • Oui, c’est ça, et puis moi je suis la reine des Etat unis ! répondit Elisa sur un ton ironique, tu viens Lily ? Ont rentrent à la maison loin de ce fou…
  • Non. répondit Lily, je ne te suivrai pas…
  • Tu es prête à mettre ta vie entre les mains de ce garçon inconnu ? s’indigna sa jumelle.
  • Oui, car nous sommes pareil… je lis les pensées de toutes les personnes qui m'entourent sans même le vouloir… mais les tiennes et celles de Fitz sont silencieuses. dit la télépathe.

    Elisa

  • Pas moi. dit Elisa sur un ton de défi. Je ne lis pas les pensées des personnes, comme vous deux… c’est beaucoup plus compliquée que tu ne le crois,les émotions que tu ressens en ce moment ne sont pas loin de me faire vomir tellement elles sont puissantes et si peu contrôler… un peu comme tout le monde. Sauf celle de Fitz, ce qui ne m'empêche pas de me méfier de lui.
  • Tu as tort de te méfier de moi avec autant d’ardeur, nous sommes pareils !... quoi que tu ressemble plus à mon meilleur ami, mais bon là n’est pas la question. Je suis ici pour te faire quitter ce monde d'atrocité de larmes et de pleurs avec ta jumelle.
  • C’est vrai ? demanda Elisa un peu plus séduite par la proposition du jeune homme.
  • Oui, c’est vrai. répondit le jeune homme, à quoi je gagnerai de te mentir ? Certainement pas à te convaincre…
  • C’est bien vrai, mais je n'ai aucune preuve que ton monde existe...rétorqua Elisa.
  • Ah. dit-il sur un ton soulagé mais il fallait le dire plus tôt… j’ai cru ne jamais pouvoir te convaincre à moins de...dit-il en laissant sa phrase en suspens, tu sais quoi oublie ce que je viens de dire.

Il sortit de sa poche un cristal bleu et les intima de s’approcher. Mais Elisa ne put s'empêcher de questionner:

  • Je rêve ou tu portes sur toi un saphir ?! On t’appelle comment chez toi ? Sa majesté le roi des sourires et au mille visages ?
  • Décidément tu es presque pire que Keefe dans le domaine des blagues...soupira t-il. On va former le trio infernal tous les trois !!
  • Peut être... répondit-elle d’une voix rêveuse… mais je n’en suis pas si sûr s'empressa-t-elle d’ajouter.

Il brandit son cristal vers la lumière et intima les deux jeunes filles à se rapprocher de lui. Puis une sorte d’éclair blanc fandit le ciel et le garçon traversa le rayon de lumière suvit de près par les deux soeurs qui s’agrippaient l’une à l’autre comme à une bouée de sauvetage. A peine les jumelles avaient-elle traversé le rayon de lumière qu’elles étaient arrivées à destination.Elles se trouvaient dans une ville qui donnait l’impression d'être taillée dans un diamant à mille facettes avec une explosion de couleurs.

   

 Chapitre 3 : commencement.[modifier | modifier le wikicode]

  • WoW ! s'exclamèrent les deux sœurs d’une même voix.
  • C’est dingue, je suis folle… je suis tarée maintenant j’en suis sur.dit Elisa. Quelqu’un peu me mordre pour affirmer mes suppositions ??? Voir me mettre une baffe si vous préférez...par contre ne vous étonnez pas si je vous en mets deux !!!
  • C'est incroyable. murmura Lily près de l’oreille de sa sœur les yeux écarquillés.
  • Oui, j’avoue que c’est très beau…mais je vous montrerais plus tard le plus bel endroit de notre monde quand vous aurez été… dit Fitz en laissant encore sa phrase

incomplète.

Heureusement que les deux adolescentes étaient trop absorbées à se délecter du merveilleux paysage...En même temps il y avait de quoi entre les buildings en cristal et les fontaines en or et en marbre. Fitz effleura les épaules des jumelles qui sursautairent violemment et manquèrent de le renverser au passage.

Il s’adressa aux sœurs sur un ton calme et mielleux:

  • Je vais vous raccompagner chez vous, mais ne parlez à personne du fait que vous soyez venus ici et que vous m’avez rencontrées ça pourrait dégénérer.
  • Qui nous écouteraient ?dit Elisa, Nous sommes comme des monstres chez nous, des petites pestes qui ont sauté au moins 7 classes.
  • C’est vrai,ajouta Lily sur un ton tristesse et sans beaucoup de saveurs avec toujours énormément de timidité dans sa petite voix angélique.
  • D’accord je viendrai vous chercher demain pour vous ramener ici. Ah et au fait il y a une chose que j’ai oublié de vous dire...dit Fitz.
  • Quoi ? demanda Elisa. Tu vas enfin nous dire que nous ne sommes pas humaines ?! dit-elle sur un ton d’ironie.
  • Oui c’est tout à fait ça… Nous sommes des elfes !

Fitz brandit encore une fois son cristal bleu vers la lumière sous les moqueries répétées d’Elisa qui était encore choquée de ce qu’elle venait d’apprendre…

Elles n’étaient pas humaines.

Les deux soeurs faisaient les cent pas dans leur chambre, puis leur mère les appela pour

passer à table. Les jeunes filles prirent un temps fou pour rejoindre la cuisine car dans leurs têtes elles essayaient d'échafauder un plan pour esquiver les questions de leurs parents.

Quand elles arrivèrent enfin à table, elles virent que leurs parents étaient déjà attablés.

Les demoiselles s’assirent et regardèrent leurs parents avidement et plusieurs questions trottaient déjà dans leurs petites têtes brunes. Pourquoi leurs parents étaient roux aux yeux verts alors qu’elles étaient brunes aux yeux bleus ? Elles savaient qu’elles n’étaient pas nées issues d’une grossesse normale, mais quand même ! Leurs parents ne leurs auraient pas caché qu’ils étaient des elfes si l’auraient été un temps soi peu ! Non ? Et puis leurs petite soeur seraient comme elles si c’était le cas ! Alors que non, cette petite peste prénommée Lucile,n’a sauté aucune classe,elle a même failli en redoubler une,elle est rousse aux yeux verts et à des tas d’amis à différents de ses aînées.Une seule hypothèse valable se présentaient à elles pour répondre à toutes ces questions...et même si elle faisait mal au coeur, elle semblait n'être que la pure et simple véritée…

Elles n’étaient pas leurs filles.

Quand le repas prit fin, au grand soulagement des fillettes, elles quittèrent la table précipitamment pour courir se réfugier dans leur chambre à l’abri des oreilles indiscrètes de leur famille.En arrivant dans leur chambre elles s’étaient effondrées sur leurs lits tout en serrant leurs peluches sans lesquelles elles ne pouvaient pas trouver le sommeil.Ces doudous leurs avaient été offert pendant leur séjour à l'hôpital.

Elles n'arrêtaient pas de penser à ce garçon qui avait bouleversé leurs petites vies.

Chapitre 4 : le nouveau départ.  [modifier | modifier le wikicode]

Les jumelles étaient sorties de chez elles pour se promener et voir les couleurs du lever de soleil se peindre dans le ciel. Elles n’avaient pas trouvé le sommeil et n’avaient pas eu non plus le cœur à parler.Cette journée s’avérait difficile.Quand elles arrivèrent pas loin de La Place Bellecour (ce qui soit dit en passant faisait déjà une énorme trotte depuis leur maison sur la colline de Fourvière) elles décidèrent de rentrer chez elles… mais pouvaient-elles encore appeler cet endroit “chez elles” alors que ce n’était pas des personnes comme elles et surtout pas de la même famille ? se demanda Elisa intérieurement.

Quand elles arrivèrent “chez elles” elles virent leurs “parents” assis dans le salon le visage exprimant le stress. Elles leur adressèrent un bonjour vaguement compréhensible. Leurs “parents” se tournèrent vers elles et leurs visages changèrent d'expression, le soulagement se lisait sur leurs visages. Leur “mère” s’approcha de ses “filles” et elles leurs dit sur un ton qui se voulait strict mais qui n’avait pas filtré le soulagement:

  • Nous laissons passer cette petite escapade,mais il fallait nous prévenir, nous étions mort d’inquiétude avec votre père...une minute de plus et nous appelions la police pour signaler la disparition de nos deux filles aînées ! Ne refaites plus jamais ça ! dit-elle presque au bord des larmes. La prochaine fois, il y aura des séquelles !
  • La prochaine fois… marmonna Elisa.
  • Pardon Maman. murmura Lily les joues en feu. On ne voulaient pas vous inquiétez ! dit-elle plus fort pour se faire entendre.
  • J’espère bien. répondit leur “mère” entre le gloussement et la crise de larmes.

Les deux adolescentes profitairent de ce moment pour s'échapper et se barricader dans leur chambre. Et à leur elles trouvèrent leur “soeur cadette” assise sur le lit de Lily un sourire narquois aux lèvre:

  • Alors comme ça vous disparaissez dans la ville pour aller retrouver de beaux garçons ?
  • Mais ça va pas la tête de dire ça ? s'écria Elisa. Et dégage de mon lit Lucile ! hurla-t elle
  • Ah oui sinon quoi ? s'esclaffa-t-elle. Tu vas me tapper ?

Leur sœur cadette avait beau être écervelée, elle avait toujours un coup d’avance sur elles.

  • Méfie toi. essaya de gronder Lily. Tu ne veux pas nous attirer d'ennuis par hasard ?
  • Moi ? s’indigna Lucile. Comment ose tu me soupçonner ?!
  • Voyons voir...la dernière fois tu as tellement échauffée Elisa qu' elle t’as mis une bonne baffe et que la marque est restée trois jours…
  • Oui et après elle s’est fait punir très fort et c’est bien fait pour Mme. Nunuche en chef.
  • ouf.Toi...commença Elisa les nerfs à vif.
  • Moi quoi ? questionna sa “soeur”sur un ton de défi. Je te préviens si tu touches à un de mes cheveux je pleure et tu vas te faire punir encore plus fort que la dernière fois !

Lily

Lily se rapprocha de sa jumelle qui était à deux doigts d’exploser et de mettre à Lucile une correction digne de ce nom. Elle lui murmura quelques mots à l’oreille qui la calma toute suite et elle sortit de la chambre. Elle entendit sa “soeur cadette”  pester le mot “mauviette” en sa direction, mais sa jumelle la poussa hors de la chambre et lui claqua la porte au nez pour l'empêcher de riposter. Elisa, plus énervée que jamais, se dirigea vers la sortie de la maison pour aller s'asseoir sous le porche. Un homme blond aux yeux bleus en tenue de sport courait après un chien dont la laisse semblait lui avoir échappé des mains. Le chien courut se réfugier dans les bras de Elisa. Le jeune homme s’approcha de Elisa avec un grand sourir aux lèvres et il lui dit:

  • Ah, merci. Je pensais ne jamais pouvoir rattraper ce chien…c’est le chien de ma sœur, elle habite juste à côté. Ça ne vous dérangerait pas de m'accompagner pour ramener cette bête chez elle ? J’ai l’impression qu’elle vous apprécie beaucoup plus que moi. dit-il en montrant la morsure que le chien lui avait faite.

La jeune fille avait à peine ouvert la bouche pour formuler une réponse que son voisin s’écria:

  • Non ! Elle ne vous accompagnera pas pour ramener la bestiole de votre sœur ! Rentre chez toi Elisa et rend le chien à ce jeune homme.

Il se tourna de nouveau vers le garçon et lui hurla:

  • Déguerpit rapidement de ce jardin ou j’appelle la police !

L’inconnu fit une grimace en récupérant le chien et il disparut au coin de la rue. Elisa se tourna vers son voisin mais il était rentré chez lui. Pauvre Monsieur Forkle...ce vieille homme était célibataire, il n’avait aucun ami, aucune compagnie, mis a part ses nains de jardin… mais ça ne compte pas. C’est en revanche grâce à lui que sa sœur n’était pas morte, quand elle s'est effondrée après sa réaction allergique.

Elisa repensa au garçon qu’elle venait de voir. Il ressemblait beaucoup à Fitz mis à part les cheveux. Mais une chose capta son attention,une chose qu’elle n’avait pas remarqué pendant ce moment. Ses émotions étaient discrètes... Elisa retourna dans sa chambre le teint livide. Qui était ce jeune homme ? Pourquoi a-t-il voulu la kidnapper ? Dans quel intérêt ? Est-ce que son imagination lui joue des tours ? A-t-il vraiment voulu l’enlever ? Quand elle rentra dans sa chambre elle vit ses deux soeurs la regarder et ce fut Lucile qui lui adressa la parole en premier:

  • Ben, qu'est-ce qu’il y a ? Vu ta tête on dirait que t’as vu un fantôme !!!
  • C’est presque ça… répondit-t-elle les yeux perdus en quête d’une réponse.
  • Tu veux bien sortir Lucile, s’il te plait ? demanda Lily de sa voix la plus douce et envoûtante.
  • Qui t’as dit que j’allais rester ici avec deux tarées ? dit-elle sur un ton cinglant, et elle sortit de la pièce en claquant la porte.
  • Tu veux en parler ? demanda-t-elle après avoir tracé les pensées de sa “sœur cadette” pour vérifier qu’elle ne les épiait pas.
  • Non, j’en parlerais quand nous le retrouverons, il faudra que je vérifie une chose… dit-elle d’une voix troublée et brisée.

Elles décidèrent de se rendre à La Place Bellecour vu que Fitz et elles ne s'étaient pas fixé un point de rendez-vous. Arrivées là bas, Fitz les attendaient et il leur adressa un sourire à faire tourner la tête à plus d’une fille. Mais cette fois-ci, il n’était pas seul...un jeune homme aux cheveux blonds ébouriffés et de beaux yeux bleu glacier.

Chapitre 5 : La rencontre[modifier | modifier le wikicode]

Fitz entama la conversation:

  • Content de vous revoir mesdemoiselles. Nous devons vous amener rapidement voir mon père. Suivez-moi...Ah et je vous présente Keefe, mon meilleur ami.

Le garçon se tourna vers Elisa et lui adressa un sourire accompagné d’un clin d'œil complice et coquin à la fois, ce qui fit rougir cette dernière et eut le don de faire rire Keefe.

Keefe lui dit par la suite :

  • Alors c’est toi qui viens compléter notre bande d’enfer avec Fitzounet ?
  • Apparemment… répondit l’intéressée.
  • Fout lui la paix Keefe, tu vas la mettre dans l’embarras dit-il en lui mettant un coup de coude dans les côtes tout en lui adressant un regard complice.
  • Mais ce n’est pas ma faute si cette fille me tombe pratiquement dans les bras...tu sais aussi bien que moi que je suis irrésistible aux yeux de toutes les demoiselles de notre année à… .Mais il laissa sa phrase en suspent à cause du regard noir que lui jettait son ami. … de notre âge je voulais dire ! dit-il sur un ton d’excuse.
  • Bon on va refaire un saut lumineux pour rentrer dans les citées perdues.
  • Oh non ! gémit Keefe.
  • Ah ne commence pas à te plaindre et à faire le martyre juste pour faire l'intéressant ! gronda son ami.
  • C’est quoi un saut lumineux ? questionnairent les  jeunes filles d’une même voix.
  • C’est ce qu’on a fait la dernière fois avec mon cristal bleu. répondit Fitz d’un ton sec.

Et il brandit son cristal, mais cette fois-ci d’une couleur différente, vers la lumière.Puis une sorte d’éclair blanc fandit, à nouveau, le ciel et les deux  garçons traversairent le rayon de lumière suvit de près par les deux soeurs cette fois-ci moins surprisent.Mais elles ne se trouvait pas au même endroit que la dernière fois… Ils avaient atterri devant une sorte de palais coulé dans l’or et les diamants. Elisa écarquilla les yeux et demanda:

  • Ou sommes-nous ? Devant le palais de votre famille royale ?

Keefe ricana un bon moment avant d’ajouter:

  • Presque...nous sommes devant la maison de la famille Vacker. Une famille de la noblesse très au placer. D’ailleurs vous avez un héritier devant vous.
  • Toi ? s’enquit Lily.

Nouvelle éclatement de rire:

  • J’aimerai bien, répondit le garçon,... mais non, je parlais de Fitz.
  • Tu es le prince des elfes ? demanda Lily étonnée.
  • Heureusement non, répondit le jeune homme en question, ce serait l’horreur, et puis si j'étais le prince, je ne serais jamais aller vous chercher...

Lily ,intriguée du fait qu’elle ne puisse pas lire les pensées des autres adolescents qui l’entourait, décida de se concentrer sur les pensées du jeune homme qui prétendait être le télépathe le plus puissant de leur monde. Elle découvrit que son esprit était clair, ordonné et elle surprit la pensée qui titillait l’esprit du garçon.

  • En quoi consiste cet examen ? demanda-t-elle à Fitz.

Les deux jeunes hommes écarquillairent les yeux et Keefe demanda:

  • Tu as lu ses pensées ? Moi qui que c’était interdit…
  • Ça l'est… Il se tourna vers Lily, ne refait jamais ça, c’est interdit dans le code de la télépathie et punissable d’une condamnation.
  • Il y a un code de la télépathie ? demanda Lily, qui visiblement s'était arrêté à ce détail.
  • Oui. Et vous allez passer c’est un test pour rentrer dans l’école la plus prestigieuse de notre monde ou Keefe et moi sommes. répondit Fitz d’un ton grave.

Les jumelles bien que pas très rassurées rentrèrent dans la maison de Fitz et il conduisit les demoiselles et Keefe dans un bureau spacieux, un peu sombre et poussiéreux et l'immense bureau de chêne croulait sous des tonnes et des tonnes de parchemins. Au centre de la pièce se trouvait quatre personnes, et une d’elle s’approcha des adolescents...ce personnage ressemblait beaucoup à Fitz mis à part la tenue élaborée qui donnait l’impression d’un déguisement aux yeux des deux filles. L’homme adressa un splendide sourire aux sœurs en guise de bonjour et il se tourna vers Fitz:

  • Amène Lily et Elisa dans la chambre de Biana se changer et la prochaine fois Fitz…, il attrapa délicatement le poignet d’une des jumelles, met leurs un nexus avant de sauter ! dit-il.
  • Oui papa, excuse moi, j’avais plein de choses en tête… murmura t-il.
  • Ne t’inquiète surtout pas, ce n'était pas un reproche. le rassura-t-il.

Chapitre 6 : Le test[modifier | modifier le wikicode]

Les quatre adolescents sortirent de la pièce et partirent dans un couloir vaste dont le mur droit montaient les jardins de la grande propriété des Vacker. Les deux garçons emmenèrent les jumelles  dans une immense chambre violette au teint clair. Au milieu de la pièce se trouvait un immense lit baldaquin avec des tonnes de coussins brodé de pierres précieuses et de diamants. Vers le fond de la pièce se trouvait une table qui croulait sous le maquillage et les bijoux. A gauche de cette table se trouvaient deux portes, une qui donnait accès à une belle salle de bain et l’autre, à la plus grande garde-robe qu’elles n’aient jamais vue. Fitz pris deux robes aux hasard dans le dressing de cette jeune fille et dit:

  • Tenez, ma petite sœur ne les porte plus.

La première robe fut donnée à Lily. Son habit était somptueux, il était taillé dans du velours bleu pastel, le corsage, derrière, descendait jusqu’au milieu de son dos et le bas le son jupon était sertie de diamants blanc.  La seconde fut donnée à Elisa. Sa robe était encore plus belle encore que celle de sa jumelle, Celle-ci donnait l’impression qu’elle avait été taillée dans le ciel de nuit étoilées garni de diamants en guise d’étoiles, elle avait des manches trois quart, et un décolleté qui s'arrêtait en bas de son dos juste avant le milieu du dos. Quand le vêtement bleu fut tombée dans les mains d’Elisa, elle ne put s'empêcher de pousser un grognement et de poser la question qui la titillait depuis son arrivée chez Fitz:

  • Je rêve ou ta famille est multi milliardaires ?!
  • Toutes les familles le sont, et même, toutes les personnes.
  • Quoi ? Ça veut dire que je suis riche ?
  • Oui. Et même plus que riche.

Les jeunes filles allèrent dans la salle de bain pour aller se changer, et dès qu’elles eurent fini, Fitz empoigna Lily pour l’emmener on ne sait où et Keefe prit délicatement la main de Elisa pour l’emmener dans le bureau ou elles avaient vu cinq adultes.

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Mais ou peut-il bien m’emmener ? Pourquoi a-t-il l’air si stressé ? Pourquoi ne suis je pas avec ma sœur ? Va t-il me le dire, oui ou non ? Le cerveau de la jeune fille était en ébullition… il lui était pourtant si simple d'obtenir des réponses à ses questions, il lui suffisait d’ouvrir son esprit à l’esprit du beau garçon qui était à côté de lui, elle s’avait que c’était interdit mais pourquoi s’en priver ? Elle n’eu pas le temps d’ouvrir son esprit à Fitz, qu’il s'arrêta devant une immense porte en or, reprit son souffle après leurs course folle et lui dit d'une voix douce:

  • Voilà, on y est. Fait de ton mieux et montre leur le véritable talent que tu as. il l’a regarda un moment, lui fit une légère pression amicale sur les doigts et disparut.

Elle prit une longue inspiration pour se donner du courage et poussa la lourde porte.

Dans la pièce se trouvaient deux hommes équipés de capes et de diadèmes. Le premier homme avait une crinière rousse, un visage jovial et des yeux d’un bleu pénétrant. Le second avait des cheveux brun et légèrement bouclés qui lui tombait sur le front, il avait un visage souriant mais strict. Les deux hommes étaient grands et ils faisaient à peu près la même taille. L’un deux dit d’une voix enjoler:

  • Bonjour Lily, je ne sais pas si tu le sais, mais quand tu croises le chemin d’un des douzes conseillés il est de ton devoir de réaliser une révérence pour les saluer… mais que quand tu le vois avec son diadème.
  • Mais laissez là respirer, bon sang ! Elle vient d’arriver et vous la bombardez déjà ! dit l’autre entre deux fous rires.

Lily, les joues rouges de honte exécuta maladroitement une révérence notant dans sa tête de ne plus jamais mettre de talon en prévision de revoir un conseiller.

  • Bien dit le premier homme, je suis le conseiller Terik et voici mon collègue, le conseiller Kenric.
  • Nous allons t’évaluer pour voir si tu es apte à intégrer l’école de Foxfire. Un test est prévu… si tu échoues, tu peux dire adieu à ta prestigieuse place.

Lily déglutit difficilement. L’idée d'échouer lui était inconcevable… Il fallait qu’elle réussisse… pour Elisa.

  • Allons-y.

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

    • Où m'emmènes-tu Keefe ?
    • Vers l’avenir.
    • C’est très imprécis !
    • Je sais, mais je ne peux rien te dire pour le moment… Ta sœur et toi en savez déjà beaucoup trop… Je ne veux pas prendre le risque de tout te dévoiler, même si tu es la plus mignonne de toutes les elfes en robe bleue que j’ai jamais rencontré… dit-t-il en lui jetant un regard observateur.

Elisa rougit jusqu'aux oreille et le jeune homme s’exclama:

  • Elisa MB.jpg
    Je s'en que je vais prendre un malin plaisir à te taquiner...tout en lui adressant un clin d'œil malicieux.

Elisa, trop honteuse d’avoir réagi de la sorte, ne répliqua pas aux beaux yeux bleus glacés.

  • En fait, je vais te dire un truc, vu que c’est dur de résister à l’envie de voir tes joues passées de rose à vert.
  • Arrête…
  • Tu vas devoir faire la révérence en entrant dans la pièce. Et si tu flanches, tu es sûr que tu n'es plus dans les petits papiers des conseillers… déjà que t’as une jumelle.
  • LA RÉVÉRENCE ?! s’étrangla-t-elle. Mais je suis à peine capable de tenir debout avec des talons.
  • Ah ! J'étais sûr que ça ne te plairai pas du tout… En revanche tu es blanche comme un linge… j'aurais dû parier sur cette couleur. Tu veux t'asseoir deux minutes ?
  • Qu’est-ce qu’il y a de mal à avoir une jumelle ?
  • J’aurais espéré que tu ne me poses pas cette question… Tu sais quoi ? Je ne vais pas te répondre juste pour te faire enrager. La fillette voulu protester mais elle ne peut pas, car, le jeune homme ouvrit une énorme porte en or massif et l'entraîna dans une pièce chaleureuse et un peu trop complexe au goût d’Elisa.
  • Bonjour Elisa, nous vous attendions. Elisa exécuta une révérence quelque peu baclée et se tourna vers ses interlocuteurs. Il y avait une belle jeune femme aux boucles blondes qui était coiffée d’une tiare aux diamants rose. L’homme qui se trouvait à côté de la jolie femme souriante et aux belles boucles, avait une machoire carré et un visage qui interdisait la moidre émotion passer. L’homme ouvrit la bouche et dit:
    • Je suis le conseiller Bronte et je vais, avec ma collègue, la conseillère Oralie, vous faire passer un test. Sachez au moin que si vous n'étiez pas le projet lune stellaire des membre du cygne noir, je ne vous ferai jamais passer se test d’admition à vous et votre sœur jumelle.
    • Mais qu' y a-t-il de mal à avoir une sœur jumelle ?   Elisa se rendit trop tard qu’elle avait posé la question à voix haute. heureusement ce fût la conseillère Oralie qui lui répondit:
    • Chez les elfes, les naissances multiples sont considérées comme une décuplation des pouvoirs, certaines personnes pensent que c’est un mal et que les jumeaux ou les triplées partagent tout, de l’intelligence, jusqu’au pouvoir. Mais vu que ta sœur et toi avez été créés par une organisation qui à manipuler vos gènes, ce qui soit dit en passant est complètement interdit, je ne m’étonnerais pas que toi et ta sœur vous déclenchiez d'autres pouvoirs.
    • Bref, ce qui ne m'empêche aujourd’hui,de ne pas être en votre faveur, pour que vous intégriez la plus prestigieuse école de notre monde. Mais je vais m'amuser à vous regarder vous ridiculiser. Alors que le test commence !

Oui, que le test commence. répéta Elisa entre ses dents sur un ton de défi.

Chapitre 7 : Une réussite ou un échec ?[modifier | modifier le wikicode]

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

“Excellent”. C’était le seul mot que l’on lui avait dit après son test. “Excellent”. Mais elle n’avait pas encore eu les verdicts de ses interlocuteurs. Le conseiller Kenric avait utilisé le terme “étonnant”, car il ne pouvait pas franchir les barrières mentales de la jeune fille, ce qui était un mot très, même trop, bien choisi. Son collègue, le conseiller Terik avait dit “confus” car il était discerneur et il pouvait lire le potentiel des personnes. “Excellent”. “Etonnant”. “Confus”. Trois mots qui pourrait décider de son entrée dans la prestigieuse académie de Foxfire. Trois mots. Lily était préoccupée, car si elle n'obtenait seulement un vote, ils devraient faire appel à un de leurs collègue qui était entrain de faire passer le test à sa sœur. Lily ne s’inquiétait pas de l’entrée de Elisa, car elle était sûre qu’elle allait réussir haut la main, sa sœur avait toujours eu un don pour amadouer les adultes. Maintenant, ce qui lui restait à faire était d’attendre. Mais d’attendre quoi ? Elle ne savait plus bien. Une chose était sûre, elle voulait retrouver sa jumelle.

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

Rien. Juste le silence. Un silence de gêne et de confusion. Le test ne s'était pourtant pas si mal passé que ça. Oralie jetait sur la jeune fille un regard méfiant, car elle ne pouvait pas traduire les émotions de la demoiselle, elle ne pouvait pas la lire, ses émotions étaient considérées comme silencieuses, imperceptibles. Le conseiller Bronte, lui, avait un sourire de satisfaction sur les lèvres. Elisa était angoissée car Oralie semblait ne pas vouloir lui faire intégrer l’école de Foxfire, et les possibilités que ces collègues soient plus indulgents sont très minces. Au moins Lily avait une chance de rentrer dans l’établissement, se consola-t-elle. Lily… pensée à sa sœur l’as fit frémir et ses jambes commençaient à flageoler. Si elles ne réussissaient pas à obtenir ses deux votes, que se passerait-il pour elle ? Et pour sa jumelle ? Si une échouait, cela entraînerait-il la chute de l’autre ?Déjà que les elfes ne portaient pas les naissances multiples dans leurs cœurs… Et si elles réussissaient, avec qui et où iraient-elles vivre ? Irons-t-elles dans une famille d’adoption ? Seront-t-elles séparées l’une de l’autre ? Des milliers de questions traversaient l’esprit en ébullition de la jeune fille. La tête commençait à lui tourner quand la voix de Bronte s’éleva :

  • Le verdict est tombé.

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Deux votes. Elle avait obtenu les deux votes qui lui ouvraient les portes de l’académie. C’était impensable. Deux votes ! Mais quelle hypocrite faisait-elle de ne pas penser à sa  jumelle. De toute façon, elle était sûr qu’elle l’avait réussi, alors pourquoi s'inquiéter ? Sa sœur fêtera ça le soir même avec elle… Mais, que se passera-t-il après ? C’est bien mignon tout ça, mais quand même ! Ce n’est sans doute pas si grave que ça, elles élusiderons la question ce soir, tout en pensant à leur victoire de la journée.

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

Elle ne savait plus bien se qui c’était passée. Ses jambes avaient flagolé, elle c’était éffondrée et puis soudain trous noir, elle ne se souvenait plus de la cause de son malaise. Une sorte de rideau noir c’était formé dans la tete de la jeune fille. Elle se débattit avec lui, le déchiqueta, et tomba sur la cause de son malaise. Le refus d’Oralie. Elle n’avait obtenu qu’un seul vote… Elle sentit une personne la gifler violemment et se réveilla d’un coup. Une silhouette blonde se forma et un sourire éclatant l’éblouissait. Keefe:

  • Contente de te voir consciente. J’ai entendu la conseillère Oralie hurler, alors j’ai ouvert la porte et j’ai vu que tombais en arrière, et je t’es rattrapé à la volé. Quand je disais que tu me tombe littéralement dans les bras…

Elisa le fusilla du regard et se tourna vers les conseillers, elle allait devoir faire la rencontre du conseiller Terik, qui avait évalué sa jumelle, pourvu qu’il soit indulgent avec elle comme il l’avait été avec sa sœur. Mais y' avait-t-il une chance que le conseiller vote pour elle alors qu’elle avait déjà eu un refus ? Il ne restait plus qu’une seule et unique chose qu’elle devait faire pour intégrer l’école… Elle allait devoir prouver qu’elle était digne de Foxfire.

Chapitre 8 : Déchirement[modifier | modifier le wikicode]

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Sa sœur avait enfin réussi à intégrer l’école. Il faut dire que la conseillère Oralie n’avait pas du tout été favorable à Elisa. Après la réussite de sa jumelle, Fitz et Kefee les avaient emmenées dans une nouvelle partie de cette sorte de palais. Elles se dirigeaient vers un couloir lumineux. Lily heureuse d’avoir retrouvé sa sœur lui tenait la main, comme si sa sœur était son unique chance de survie. Mais l’était-t-elle vraiment ? Sa sœur serait toujours là pour elle ? Non ? La jeune fille ne voulait pas creuser plus loin dans sa réflexion… sa sœur n’allait pas mour… Non ! Il fallait à tout prix qu’elle enfouissent cette pensée loin d’elle. Elle commença alors à prendre l'itinéraire pour le sujet de la plus haute importance du moment.

  • Où nous emmenez vous, les garçons ?
  • Ah, merci Lily ! Je commençais à désespérer qu' aucune de vous deux ne pose cette question ! Sérieux, ce silence était hyper lourd… On va dans la chambre de Fitz. Répondit Keefe un sourire en coin.
  • QUOI ?! s’étrangla Elisa. C’est une blague !
  • Oui. répondit Keefe tout en jetant à son camarade un clin d’œil furtif.
  • Alors ou allons nous ? demanda encore Lily désespérée.
  • Ça ne va pas vous plaire... susurra Fitz.
  • Dit toujours. Je te rappelle que je viens de survivre aux tests des conseillers. répliqua Elisa sur un ton de défi.
  • Chez le médecin.

A ce moment-là, Lily devint blanche comme et linge et sa sœur piqua une crise de nerf. Des aiguilles. Des machines. Des psychiatres. Des pleures. Des cris. Des larmes. Voilà ce que voulait dire le mot pour les jumelles, c’était leur définition de “médecin”.

Elwin. Le médecin s'appelait Ewin… Il était si gentil, et si différent des médecins dont les jumelles étaient habituées. Les piqûres n'existaient pas et les médicaments mauvais pour le foie non plus. Elisa l'adorait et Lily était en train de rêver. Il leurs avait prescrit un repos le plus total et il leurs avait donné ,à chacune, une longue liste de sérum, mais ses sérum était identique sur ses deux listes. Le médecin avait évoqué le “projet lune stellaire”, et Lily était restée à ses trois mots qui sonnait à son oreille comme une phrase familière. La jeune fille avait beau décortiquer les mots de toutes les façons possibles et imaginables, elle n'obtenait que “ projet - lune - stellaire”. Pourquoi ses mots sonnait-il si juste à son oreille ? Ces mots, avaient-t-il un sens pour sa vie ? Tout pourrait basculer ? Et sinon, étaient-ils vraiment si importants que ça ? Ses trois mots étaient le sens caché de sa vie et de celle de sa jumelle , elle le savait…

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

Ah les garçons ! Toujours là pour venir lui chercher la petite bête… Le pire c’est quand on veut la faire marcher, et bien elle, elle court. Elisa avait entendu trois mots qui avaient effleuré son esprit et s’étaient gravés dans sa mémoire. Ces trois mots ? Simple. Ils disaient “Projet Lune Stellaire”. Une chose était sûre, ce n’était pas la première fois qu’elle entendait ses trois mots à la résonance si familière. Mais aucun de ses souvenirs ne voulait lui fournir la réponse qu’elle cherchait ardemment. Et si ce n’était qu’une illusion ? C’est vrai, après tout ce n’était pas la première fois que sa mémoire la trahissait…

Fitz la conduisit avec sa jumelle dans une chambre et leur dit:

  • Voilà votre chambre mesdemoiselles, à demain.

Les deux jeunes filles pénétrèrent dans la chambre et s'écroulèrent sur le lit qui s’offrait à elles. Mais Fitz avait omis de leur dire  une chose et cette erreur était impardonnable... Elles ne reverront jamais leur famille humaine.

Chapitre 9: Une vie sans elle ? Jamais ![modifier | modifier le wikicode]

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Après une nuit agitée, Lily se réveilla en sursaut dans une chambre inconnue. Elle mit plusieurs instant à se rappeler qu' elle était dans la maison de Fitz avec sa jumelle. Elle mit encore plus de temps à se rendre compte qu’elle avait été admise à Foxfire. Lily sortit de la chambre en trombe à la recherche d’un visage familier, celui de Fitz. Elle tourna et trébucha sur quelqu'un, le garçon aux yeux bleu vert.

Il s’exclama:

  • Elle est vivante ! Et où est ton autre moitié ?

Lily avait complètement oubliée sa jumelle, alors, confuse elle répondit:

  • Dans la chambre en train de dormir. Quelle heure est-il ?
  • Je dirais pas loin de midi.
  • Quoi ! mais nos parents doivent être mort d’inquiétude ! Il faut que nous rentrions !
  • Non. dit-t-il d’un ton ferme. Tu ne peux pas.
  • Et pourquoi donc ?
  • Je vais te raccompagner une dernière fois chez toi, mais sans Elisa. Tu feras ton sac et un sac pour ta sœur. Tu ne pourras jamais les revoir après cela. Ce serait prendre un risque, et s' ils apprennent que vous êtes des elfes, imagine le scandale que ça ferait !

Lily comprit ses paroles, et les assimila difficilement. Fitz reprit de plus belle:

  • Tu dois faire un deuxième choix, mais vite.Soit on vous effacent de la mémoire de vos parents et de votre benjamine, soit nous faisons croire que vous êtes mortes dans un accident. Dans le premier cas, vos parents perdent tous leurs contacts, leur famille et leurs identités…
  • Soit il devront supporter le chagrin d’avoir perdu leurs deux aînées qu’ils ont eu tant de mal à avoir. murmura la jeune fille pour compléter la phrase du garçon.

Il fallait choisir. Deux choix, une réponse. Les propositions sont plus cruelles l’une que l’autre, mais y avait-t-il une autre issue ? Elle n’y croyait pas.

Les mots glissairent de sa bouche alors qu’elle aurait préféré les enfouirent dans un endroit sombre de sa conscience.

  • La première option.

Puis elle s'enfuit, regrettant d’avoir pris cette décision cruelle.

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

Elle se retourna dans le lit et sentit la fraîcheur des draps où se trouvait sa sœur. Elle ne savait pas comment, mais elle sentait  toujours l'absence de sa sœur… Elles étaient comme connecter. Une chose était sûre, sa jumelle n’était pas là. Elisa sortit du lit et courut dans le couloir pour essayer de retrouver Lily. Elle tourna et entendit une voix s’élever dans une pièce, une voix de jeune fille. Elisa poussa la porte et s’exclama:

  • Tu sais que tu m’as fait une peur bleue ?!
  • Heu, excuse moi, on se connais ? demanda la petite voix.

Elisa se tourna vers l’endroit où se tenait une jeune fille de son âge. Elle avait les cheveux bruns et bouclés qui lui tombaient en cascade avec deux yeux bleus-vert. La jeune fille était vêtue d’une robe violette plutôt légère et des souliers sertis de pierres précieuses en raccord avec la tenue.  La jeune fille devint rouge de honte car elle était simplement vêtue d’une robe de chambre et qu' elle ne connaissait même pas son interlocutrice.

  • Désolée de t’avoir déranger, je… Je suis confuse. Je cherchais ma sœur. Lily.
  • Oh, elle est partie avec Fitz chez vous pour aller chercher deux trois affaires il y a un peu plus d’une demi heure.

Elisa sentit la colère monter en elle. Elle aussi voulait retourner chez elle.

  • Bon, et sinon, comment tu t’appelle ?
  • Elisa. Et toi ?
  • Biana. Contente de faire ta connaissance. Mais qu'est-ce qui t’es arriver ?! On dirait que tu t’es battu avec ton polochon ! Tu veux que je t'arrange un peu ça ?

La jeune fille se tourna vers le miroir et vit que Biana avait raison. Après tout pourquoi pas ? Elles pourraient faire connaissance en attendant Lily et Fitz et ça lui permettrait aussi de passer le temps.

  • Vas-y, je te laisse faire ce que tu veux à mes cheveux. C’est vraiment gentil Biana, merci.
  • De rien, ça me fait plaisir. Après si tu veux je t’emmènerai visiter la maison, si ça t'intéresse.

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Ma famille, là, étendue au sol, drogués. Comment est-ce que j’ai pu leur faire ça ? Moi, leur propre fille ? Ou du moins, c’est ce que je croyais. Mes genoux s'entrechoquent et mes jambes se dérobent sous moi, je n’est plus la force de tenir debout de toute manière. Je sentais Fitz derrière moi, mais j’avais honte de le regarder dans les yeux, moi, la fille qui avait drogué ses parents. Il me murmura quatre mots qui me firent frémir et me redonna de la force. C’est le moment, et il avait raison… Il faut que je rassemble mes affaires et celle de ma sœur. Je pris deux sacs, un vert clair pour Elisa et un violet pour moi. Dans le sien je mis l’objet dont elle ne se séparait jamais: un tambourin de broderie. Je lui mis aussi des vêtements qu’elle aimait, des pantalons et des polos, et enfin son doudou qui représentait un lapin rose qu’elle avait appelé“Fripoune”. Dans le mien je mis mon IPod, des vêtements souvent de couleurs pastels et mon doudou: un âne bleu avec une sorte de combinaison blanche et marron que j'avais surnommé “Choupine”. Je devais à tout prix quitter la maison, car, savoir que j’ai fait du mal à ma famille ne me rendait pas la tâche si facile. Je devais dire adieu à tout ce qui me tenait à cœur dans ma vie, sauf ma sœur.

pdv Elisa:[modifier | modifier le wikicode]

Lily est enfin rentrée. C’est la seule personne que je chérie en ce monde de barbare sans compter ma famille. Ma famille ! Je suis folle ! Je n’en ai pas ! Elle n’a jamais existé… un projet créé par des hors la loi, car, oui, le père de Fitz, Alden, m'a expliqué qui j'étais, qui je suis, avec ma sœur,qui nous sommes. Le projet lune stellaire. Créé par le cygne noir. Je savais que ces mots changeraient nos vies. Ma jumelle était rentrée avec deux sacs, et c’est là que j'ai compris... ont ne rentreraient jamais à la maison. Je n’est pas versée une seule larme, en même temps, je ne peux pas, car, la seule chose pour laquelle je vie souffre plus que je ne souffrirais jamais, alors je ne peux pas. Alden se racla un peu la gorge et nous dit:

  • Je sais que vous souffrez de la perte de votre monde, mais je vais vous demander un tout petit effort… Le conseiller Terik est là, et il voudrait vous parler. Et pas besoin de vous pomponner, c’est urgent.

Le père de Fitz nous fit traverser sa maison, mais je ne pris pas garde à ce qui m’entourait, je ne faisais que regarder ma sœur qui pleurais à chaudes larmes. Je ne laisserai jamais personne me la prendre ou lui faire du mal. JAMAIS ! Elle est tout ce qui compte dans ma vie, tout ce qui me reste…

Le conseiller Terik nous invita à nous asseoir puis, il y eut un long silence. Ma jumelle se calma et attendit que le conseiller se décide à parler. La voix de l’homme s’éveilla et je restai accrochée, suspendue à ces lèvres. Il commença son discours et je l’écoutai patiemment:

  • Mesdemoiselles Epatil, le conseil à fait un choix susceptible de changer vos vies. Pour commencer, vous êtes des sœurs jumelles, mais personne ne le sait à part la famille Vacker, le conseil, la famille Scencen et la famille Deezne. Ces trois familles ont juré de taire le fait que vous soyez jumelles… Mais le conseil a jugé préférable de ne pas vous installer dans la même famille d’adoption et nous vous laissons choisir entre la famille Deezne et la famille Scencen. La première qui donne son choix aura la famille qu’elle désire.

Mon esprit travaille à toute allure. Le message du conseiller Terik mit un certain temps à pénétrer dans mon esprit. Mais son discours était limpide: j’allais être séparée de Lily.Les insultes et les phrases fusaient dans ma tête, pourtant je ne dit que ceci:

  • Une vie sans elle ? Jamais !

Je regardais ma sœur qui restait silencieuse, muette comme une tombe. Ses yeux étaient vitreux, rouges, gonflés mais remplis d’une sagesse infinie. Elle allait accepter, c’était sûr. Je me mis à faire les cent pas. Pourquoi, Pourquoi ? Lily avait enduré une sacrée dose d’horreur dans la journée et elle réussit malgré tout à garder la tête froide. Je l’aime, alors pourquoi me l’arracher ? Quoi que, elle mérite mieux que sa tâche de sœur comme famille. Ma sœur ouvrit la bouche et dit:

  • Monsieur le conseiller, je sais qu’il m’est impossible de vivre avec ma jumelle, je vous demande donc de devenir la fille adoptive des Scencen, bien que j’ignore qui sont ces personnages.

Ma jumelle se tourna vers moi. Son visage exprimait la souffrance et je devais exprimer la même émotion qu’elle.


Chapitre 10: Nouvelle vie[modifier | modifier le wikicode]

pdv Lily:[modifier | modifier le wikicode]

Ma mère adoptive s’appelle Gisela, et mon père adoptif Cassius, Lord Cassius. Et mon frère, c’ est Keefe. Ma vie est dure sans Elisa et je ne pense qu’à elle. Keefe et moi marchons dans le jardin, mais les larmes me brouillent la vue. Ces stupide larmes ! Je ne m’appelle plus Lily Epartil, mais Lily Scencen. Keefe me prend la main et me dit:

  • Qu’est ce qu’il y a ?
  • Rien.
  • Lily, je sais que nos parents sont durs. Je suis là pour te protéger d’accord ? Je ne te quitterai pas d’une semelle vue que tu es ma petite sœur. Ok ?
  • Keefe, pourquoi tes parents ont-ils insisté pour que je mente sur mon identité et que je fasse comme si vous étiez ma famille ?
  • Le conseil le leur à demandé personnellement de faire de leur mieux pour faire croire que nous appartenons à la même famille. Ils ont inventé un scénario.
  • Je ne peux pas dormir dans la chambre où je suis, j’ai peur.
  • Tu n’as qu'à dormir dans la mienne, on fera des pyjamas parties ensemble le soir. De toute manière, je n’invite jamais personne à la maison et j’ai deux étages pour moi tout seul.
  • Keefe, ma sœur me manque.

J’éclate en sanglots. Mon frère me prend dans ses bras. Il m'emmène vers un banc et je comprends une chose, Keefe porte un masque. Il cache sa vraie personnalité aux yeux du monde, mais pas à moi. Sa vraie personnalité est toute douce, mais c’est aussi un petit garçon brisé. Abandonné. Je suis là pour le soutenir, lui aussi d’ailleurs est ici pour me protéger. Et à ce moment une révélation se fait à moi, ma sœur ne fait plus partie de ma vie.






Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .