FANDOM


Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

Why

C'est Orage d'Espoir qui écrit cette nouvelle fanfic ! En fait je pense en écrire plusieurs sur cette page, car celles que je vais écrire regroupent la même idée, différents personnages se demandant "Pourquoi ?" une simple question, aux réponses si variées.

Sur ce je vous souhaite une bonne lecture ! Bien entendu je préviendrais lorsque je changerais de PDV ! Et je ferais plusieurs chapitres de la même personne, mais pas au même moment, par exemple le premier du tome 1 et le secondu du 8

Un simple rire...Modifier

Pourquoi ? Pourquoi a-t-elle ri ? Pourquoi s'en est-il prit à moi ? Pourquoi j'ai mis ce muscrapaud dans son casier ?

C'étaient les seules questions qui tournaient en boucle dans la tête de la jeune fille. Elle était belle avec ses cheveux bouclés, cheveux qui étaient de nouveau présent, et ses beaux yeux d'un bleu indigo, mélangeant violet et bleu. La jeune fille se leva, elle était assez grande, trop grande pour son âge à vrai dire, ce qui lui valait bien des moqueries. Des moqueries si brusques et méchantes qu'elle devenait agressive. Ils croyaient tous qu'elle faisait ça par pur plaisir, par besoin de se sentir puissante. Mais ils n'en savaient rien ! Strictement rien !

- C'est toujours ceux qui ne connaissent rien de ton histoire qui te critiquent le plus, murmura-t-elle pour elle-même.

Puis la jeune fille retourna à ses pensées en pensant à Dex. Pourquoi avait-elle mit ce muscrapaud dans son casier déjà ? Elle ne s'en souvenait même plus, son esprit était confus, mais que lui arrivait-il ?! Elle cru d'abord qu'elle faisait ça pour se moquer, mais pourquoi se moquerait-elle de lui ? Parce qu'il était fils de mal-assortit et d'un sans-talent ? Impossible. Après tout, elle était dans le même cas que lui...

- Stina ! Une licorne va mettre bas viens m'aider ! Cria alors la voix de la mère de la jeune fille.

Stina sursauta et descendit les escaliers en quatrième vitesse, elle savait qu'il valait mieux éviter de mettre en colère sa mère.

La jeune fille revint donc au bout de plusieurs heures, la nuit était tombée, sa tunique était tâchée de sang. Elle était habituée, mais cela ne la mettait pas plus à l'aise, elle avait toujours l'impression d'avoir commis un meurtre ou d'y avoir contribué. La jeune fille fonça dans sa salle de bain et prit une longue douche.

Une fois cela fait elle se mit en pyjama et se glissa dans son lit, elle se mit de côté et fixa le ciel étoilé qu'elle pouvait voir depuis la fenêtre se trouvant à côté de son lit. C'est alors qu'elle explosa, elle laissa une larme coulait, puis ce fut une cascade. Pourquoi fallait-il qu'on la voit comme une sans coeur ? Pourquoi fallait-il qu'on la voit comme une simple fille qui ne servait qu'à aider à la mise à bas des licornes ?! N'était-elle bonne qu'à être vu comme ça ? Comme une harceleuse ? Une fille qui aide sa mère ? Une fille haie de tous ? Mais elle n'avait jamais demandé tout ça, elle n'avait demandé qu'une seule chose. Une seule et unique chose. Cette chose était sûrement la chose la plus merveilleuse au monde, à ses yeux du moins. Mais c'était la réalité, cette chose dont elle rêvait tant, cette chose sauvait des vies, elle en prenait aussi, mais elle n'en restait pas moins belle. Cette chose c'était...

La liberté.

La liberté de parler, la liberté de rêver, la liberté d'aimer, la liberté d'être elle-même. C'était une liberté si dure à atteindre qu'elle était exclusive, mais Stina ne baisserait pas les bras. Au contraire, elle les lèverait. Elle sortit hors de son lit, passa le pas de la porte de sa chambre et sortit dehors sur la pointe des pieds. Elle grimpa sur une colline dont le flanc avait l'air de s'illuminer à la lumière des étoiles et de la lune. Stina leva la tête vers cette dernière et dit :

- Pourquoi ne puis-je pas être libre ?

C'était une prière qu'elle avait dit en réalité, sa mère voulait qu'elle reprenne le métier familial. Mais elle ne voulait pas, elle voulait voler de ses propres ailes, alors que la jeune fille se sentait en proie au désespoir elle vit une étoile filante passer. Elle sécha sa dernière larme et regarda le ciel avec un regard déterminé.

- Pourquoi ? Mais pourquoi ne pourrais-je pas chercher cette liberté hein ? Demanda-t-elle prise d'un rire nerveux.

Ce rire nerveux la fit tomber au sol, mais bientôt il devint rire de joie, elle remporterait cette Liberté, elle gagnerait, elle leur montrerait à tous !

Un simple assortiment.Modifier

- BEX ! LEX ! REX ! RENDEZ-MOI CA IMMEDIATEMENT ! Hurla un jeune garçon aux cheveux blonds sales et aux yeux bleu pervenche.

- JAMAIS ! Répondirent trois enfants à peine plus jeunes.

Le jeune garçon se contenta d'accélérer sa course. Il avait besoin de cet objet ! Il parvint finalement à rattraper sa soeur, une jeune fille à la longue chevelure rousse, il sauta sur elle et, emporter par leurs poids, ils dégringolèrent les escaliers avec Lex et Rex sur le dos. La chute fut si rapide qu'ils percutèrent une table sur laquelle se trouvait une statue de yéti des plus immondes qui avait été offert au mariage de ses parents. Voyant que la statue allait tomber le jeune garçon se redressa et la rattrapa extrémis avant qu'elle ne touche le sol.

Le jeune garçon soupira de soulagement, se leva et reposa la statue sur la table avant de se tourner vers ses frères et soeur pour les fusiller du regard.

- Mais qu'est-ce que j'ai fais au ciel pour avoir des démons pour frères et soeur ?! S'exclama-t-il.

- Et qu'ai-je fais pour que ne vous caissez jamais ces maudites statues ? Demanda un homme blond aux yeux pervenche qui venait d'arriver suivit par sa femme.

- Salut papa ! Crièrent les triplés en se redressant.

- Désolé papa, mais je n'arrive pas à me dire que tu serais content qu'on casse quelque chose, s'excusa le jeune garçon.

- Ne t'excuse pas Dex. Sinon, Juline m'a dit que tu aimais bien la petite Sophie ? Demanda son père avec un regard appuyé.

Pour toute réponse Dex devint rapidement rouge pivoine et fusilla, une nouvelle fois, ses frères et soeur du regard, car ils se moquaient de lui.

- Dex est amoureux ! Chantonna Bex.

- Tais-toi ! Cracha Dex avant de filer dans sa chambre pour ne pas avoir à répondre aux questions.

Le jeune garçon ferma donc sa chambre à double tour et se laissa tomber sur son lit désespéré  et exaspéré par les derniers jours. Il était heureux de l'arrivée de Sophie, mais il s'en voulait pour sa blague à Stina, il aurait pu être moins "cruel" ou méchant du moins. Le jeune garçon soupira et ferma les yeux en espérant que le lendemain serait tranquille.

Peine perdue. Cette nouvelle journée commençait avec un Fitz Vacker. Dex haïssait cette famille, toujours à être parfait. Il soupira et alla à son heure de colle après avoir laissé Sophie seule. Il avait définitivement bien choisi son jour ! Mais alors qu'il se rendait en colle il rencontra Aramel. Un garçon de niveau cinq, fils de deux émissaires très important, talent psiniopathe, donc talent rare. Mais surtout fils d'assortis, il hait donc les mal-assortit.

- Et le futur sans-talent ! Cria-t-il en voyant Dex.

Dex se renfrogna, il n'aimait pas ce surnom, il ne voulait pas finir à Exilium, il ne voulait pas être traité de manière différente. Mais c'était comme ça. Dex choisit de ne pas répondre à la provocation d'Aramel. Ce dernier ne parut guère apprécié et mit Dex au sol comme un vulgaire sac.

- Espèce de fils de mal-assorti va ! Tu finiras sans-talent et seul, c'est ton destin ! Dit-il en riant d'un rire mauvais avant de s'en aller.

Dex soupira et se redressa pour s'adosser aux casiers. Quelles insultes des plus dures ! Elles étaient puériles, mais elles touchaient beaucoup, voir énormément Dex. Il n'avait jamais demandé ça, jamais demandé à être vu comme inférieur, jamais demandé à être vu comme pitoyable. C'était horrible. Surtout pour un jeune garçon manquant de confiance comme lui. Il se passa une main sur le visage et se rendit compte qu'il pleurait. Peut-être qu'Aramel avait raison en fait, il était lâche et jamais il ne pourrait être aussi bien vu que les Vacker ou même les Endal. C'était un espoir perdu.

- Pourquoi...? Je n'avais rien demandé. Alors pourquoi ? Se demanda-t-il à lui-même.

Dex fila finalement à son heure de colle et le reste de la journée passa à une grande vitesse. Mais le soir il avait une tête de dépité, dû à son altercation avec Aramel. Son père dû le remarquer car lorsqu'il alla dans sa chambre ce dernier le suivit.

- Dex que t'arrive-t-il ? Demanda Kesler d'une voix douce en s'installant près de son fils.

- Je..Rien.

Mensonge des plus pitoyable, mais Dex n'avait pas le courage. Mais lorsqu'il redressa la tête il capta le regard de son père et comprit qu'il devait dire la vérité. Il lui dit donc tout, sans exception. Kesler passa par plusieurs émotions, stupeur, colère, tristesse, compassion, mais la dernière fut la plus étonnante. Détermination.

- Je sais que c'est dur mon fils. Mais tu ne dois pas te laisser abattre, oui tu es fils de sans-talent, oui tu es fils de mal-assortit. Mais eux que sont-ils ? J'ai appris une chose au long des mes années de travail à Slurp et Burp: Si tu veux savoir comment est une personne, regarde comment elle traire ses inférieurs et non ses égaux ou ses supérieurs. C'est cela la vraie valeur d'un elfe.

Sur ce Kesler se leva et quitta la pièce en lançant un clin d'oeil complice à son fils qui était clairement perdu. Dex se leva et regarda une photo de famille qu'il avait depuis peu. L'évidence se rendit alors à lui. Peut-être bien qu'il était un "pauvre" de la société elfique. Mais lui il avait quelque chose que les autres n'avaient pas. Un regard neutre. Il voyait la société comme elle était en réalité. Elle n'était pas parfaite, elle en était loin à vrai dire. Bourrée de failles, injuste, mélancolique. Horrible.

Dex regarda une nouvelle fois la photo et comprit ce que son père lui avait dit. Si les Vacker traitaient leurs inférieurs comme des moins que rien, alors ils ne valaient guère mieux que le Conseil. Le Conseil, ce ramassis de douze personnes toutes aussi indignes, égoïstes et intolérantes les unes que les autres.

- Non, c'est faux, il y en a des bons...Se dit-il pour lui-même.

Et c'était bien vrai, sur les douze conseillers il devait bien y en a avoir au moins quatre gentils. Ou trois à vérifier. Mais Dex ne pouvait pas juger sur l'accoutrement, enfin, sur l'allure plutôt. Il jugerait de la même manière que son père, en observant les actes des autres, il verrait alors qui est bon ou mauvais.

- Personne n'est plus bon ou mauvais qu'un autre mon chéri, murmura une petite voix dans l'esprit de Dex.

C'était la voix de sa mère, elle lui avait dit cette phrase il y a si longtemps...

- Alors pourquoi personne ne veut voir le bon côté dans le mal ? Se demanda-t-il.

C'était un incident... Modifier

Un incident ! C’était juste un incident ! Je ne voulais pas faire ça ! Jamais je ne l’aurai voulu ! Pourquoi aurai-je fait cela intentionnellement ?!

Cela faisait plusieurs heures que la jeune fille pleurait seule dans sa chambre. Secouée de sanglots elle n’avait pas arrêté depuis qu’on lui avait annoncé cette horrible nouvelle. Mais, malgré qu’elle savait que c’était vrai et qu’elle avait commis une grave erreur, elle ne parvenait toujours pas à y croire…Elle était…

- Renvoyée de Foxfire ! Non, mais quelle honte !

La jeune fille se releva et sécha ses larmes d’un revers de la main. Enfin, tenta de sécher ses larmes serait plus approprié. Son père était entré dans sa chambre sans qu’elle ne l’entende. Il était rouge de honte et de colère, ses cheveux noirs en pagaille, ses yeux bleus aux lueurs d’argent lançant des éclairs et brillant de déception.

La jeune fille avait déjà vu son père déçu, principalement lorsqu’elle ratait ses cours de Lady avec sa mère, mais aussi lorsqu’elle et son frère jumeau refusaient de tromper les autres elfes en faisant croire qu’ils avaient un an d’écart.

- Je suis on ne peut plus déçu ! Quelle honte pour les Song d’avoir une progéniture comme toi ! Cracha-t-il avec véhémence.

- Père je…Je suis sincèrement désolée de cette honte que je vous cause…

- Futile ! Tu me décevais déjà grandement lorsque tu ne te montrais pas digne d’une Lady et maintenant ça ! Qu’ai-je fait au ciel pour avoir une fille comme toi ! Pesta-t-il furieux.

- Quan, je pense que tu exagères un…

- Cela suffit Mai ! Je ne veux pas entendre ton avis sur notre chère Linh. Elle doit prendre conscience de ses actes ! Le coupa son mari avant de se retirer des lieux en pestant.

La femme qui avait voulu défendre Linh, sa mère, lui lança un regard navré avant de partir à la suite de son mari.

Linh, quant à elle se contenta de refermer la porte de sa chambre, d’ordinaire elle se serait mises à jouer avec son talent, mais elle en avait soudainement peur…

La jeune fille resta donc dans sa chambre à repenser à cet incident.

Elle se trouvait dans l’Atlantide, avec son jumeau Tam, ils avaient effectué quelques achats. Mais alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer, un homme s’était approché d’eux et avait mit Tam au sol, sans aucune raison valable, il n’avait alors dit qu’une seule chose :

-_ Tu diras à ton père que c’est la vengeance du Gros Incompétent, il saura me resituer rapidement.

Avant de lui donner un violent coup dans les côtes. Linh prise en proie à une grande rage s’était mise à manipuler son talent, elle avait commencer à attaquer cet homme, mais aveuglée par la rage et la peur elle avait rapidement perdu le contrôle et avait commencer à prendre toute l’eau qui se trouvait dans l’Atlantide, ce qui finit en une magnifique inondation qui l’avait envoyée elle, son frère et des centaines d’autres elfes dans des infirmeries.

Linh avait alors sombré dans le noir, lorsqu’elle fut éveillée elle n’entendit que deux choses :

- Tam est dans une sorte de coma provisoire qui ne durera qu’une semaine tout au plus.

- Certes, mais elle est renvoyée de Foxfire, dorénavant elle ira à Exillium !

Le choc fut assez fort pour qu’elle retombe dans les vapes, elle s’était ensuite réveillée dans sa chambre. Sa mère était venue et lui avait dit qu’elle ne descendrait pas tant que son frère ne serait pas réveillé. Ce qui n’était toujours pas le cas…

(oui je sais ce chapitre était court)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .