FANDOM


Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

-Fanfiction de Lucia Sencen

Merci a Orage parce que sinon cette fanfic ne serait pas aussi cool. Voici mes autres fanfics :

https://parodies-et-fanfictions.fandom.com/fr/wiki/Je_n%27ai_aucune_id%C3%A9e_de_titre%2C_du_coup%2C_mettez_les_en_commentaire

https://parodies-et-fanfictions.fandom.com/fr/wiki/Naruto_%2B_GDCP_%3F_Une_histoire_g%C3%A9niale_%21?venotify=created

Chapitre 1 : souvenirs Modifier

Sophie était allongée sous le panacier, où elle contemplait ses listes. Elle lisait les noms:

Keefe Sencen

Fitzroy Vacker

Dempsey Pemberley

et bien d'autres encore. Quand elle avait découvert son père biologique, qui s'avérait être Tiergan elle avait couru aller voir M.Forkle. Il lui avait dit de le dire aux entremetteurs en disant qu'il effacerait leurs souvenirs. Quand elle avait découvert ces listes, elle avait sauté de joie. Mais aucun noms ne l'intéressait. Quand Fitz arriva, il lui dit:

-Super ! Je suis deuxième. On va pouvoir se marier !

-Non. Non, Fitzroy Avery Vacker tu n'es qu'un égoïste ! Le visage de l'intéressé se décomposa.Mais Sophie s'en ficha.

-Tu m'as laissée quand j'ai découvert l'identité de ma mère quand je ne voulais pas le dire ! Mais maintenant que j'ai eu mes listes tu viens et tu me dis tranquillement qu'on va pouvoir se marier ! JE TE DETESTE FITZ VACKER !!!

-Mais...

-PAS DE MAIS ! PARS LOIN D'ICI ! Alors, Fitz partit et Keefe arriva.

-Ecoute Sophie je voulais te dire que... Je t'aime.Sophie rougi sans pouvoir demeler ses sentiments. M.Forkle arriva essoufflé.

-Les Invisibles ils attaquent ! Il manquait plus que ça ! pensa Sophie.

-Ou, quand, et comment ? demanda Keefe.

-A Mysterium !

-Il faut y aller !!! cria Sophie.

-Vos amis sont déjà sur place. Allons-y. Il sortit un cristal de saut et il sautèrent. Mysterium était déjà détruite quand ils arrivèrent. Les Invisibles lévitaient au-dessus de la ville, et il y avait des corps par terre (ceux de leurs amis) mais le plus choquant était que Fitz se tenait avec eux. Les Invisibles sautèrent et Sophie se précipita à leur chevet.

Les invisibles

-Dex ! Biana ! Wylie ! Stina ! Marella ! Elwin arriva.

-Sales blessures. grommela-il.

-Vous pouvez les guérir ? demanda Sophie, inquiète.

-Oui, mais il va falloir du temps. Sophie poussa un soupir de soulagement. Ouf, ils vont pouvoir guérir pensa-t-elle. Ils arrivèrent au Centre des soins et Elwin pansa les blessures.

-Il va falloir les mettre sous sédatif.

-Mais...

-Pas de mais ! rugit Elwin.

-Désolé je suis sur les nerfs aujourd'hui... Dit-il en se grattant la tête.

-Pas grave.

-Vous allez devoir partir. Quand ils rentrèrent à Havenfield, Sophie eut une impression de déjà vu désagréable. M.Forkle convoqua le comité et leur expliqua la situation le Conseil arriva mais Alina se tint à distance.

-Sophie, pouvez vous regarder dans leurs souvenir s'il vous plaît ? demanda Emery.

-Oui, mais nous devons aller au Centre des soins, Elwin leur dit ;

-Ils se sont réveillés ! Sophie était tellement étonnée qu'elle en resta bouche bée, et Keefe du la chatouiller pour qu'elle se reprenne. Elle courut au chevet de leurs amis. C'était vrai.

-Biana ! C'était la seule à être réveillée pour l'instant.

-Je n'avait pas remarqué... Car elle avait un bras dans le plâtre et beaucoup de pansements.

-Pas grave, et puis tu feras deux fois plus attention à moi.

-En fait...

-Tu devais lire mes souvenirs, j'ai deviné.

-Je peux ?

-Oui, bien sur.

Chapitre 2 : pouvoirs Modifier

Sophie plongea dans l'esprit de Biana. Elle vit une chose qu'elle ne voulait plus voir:

-Fitz, tu fais quoi avec eux ? Viens ici ! Dit Biana.

-Je n'ai rien à faire avec vous !

-Si c'est une blague, elle est pas drôle ! Cria Keefe. Fitz lança une étoile gobeline et Keefe fut touché. Dex essaya de se jeter sur Fitz, mais ce dernier l'évita. Les Invisibles, jusque là restés immobiles, se battirent avec eux. leur force avait augmenté, et M.Forkle était parti chercher du renfort. Sophie se retira de l'esprit de Biana.

-Je suis désolée.

-Pas grave. Biana s'endormit, et tout le monde partit. Sophie ruminait. Edaline entra, et lui dit:

-On pourrait refaire la deco de ta chambre, non ?

-Je préfère le faire sans les gnomes.

-Oh mais je n'ai jamais dit le contraire. Sophie se redressa.

-C'est oui ?

-Oui !! Edaline envoya tout dans le néant et elles partirent en Atlandide.

-Je suis à peu près sure qu'on ait dévalisé tout les magasins ! Dit Edaline. Elle rentrèrent s'occupèrent de la deco: le sol était devenu blanc, les murs bleu glacier sauf un, qui était blanc, le lit était en bois gris clair, de même pour les meubles, le tout rehaussé d'argent, avec les tableaux de Keefe.

-Je suis sure que Grady va detester.

-Quelqu'un m'a appelé ?

-Oui viens ! Dit Sophie. quand il arriva, il se mit à ruminer.

-Allez papa, je t'aime toujours. Keefe arriva.

-On va dans ta chambre ? Dit-il.

-Oui, on a refait la deco.

-Cool. Ils arrivèrent dans la chambre.

-Foster, je savais que t'étais fan de moi, mais la...

-Tu aimes ?

-J'adore ! Ils s'assirent.

-Tu est venu pour quoi ? Dit Sophie.

-Je voulais te faire un cadeau. Tiens. Il lui tendit une boite.

-Oh mais c'est trop mignon !!! C'était une breloque d'Iggy avec écrit dessus: Foster-Keefe.

-J'ai la même. Regarde. Il lui tendit son poignet. Sophie lui fit un énorme câlin.

-Hum hum. Fit Grady. Edaline le pinça.

-Aïe !

-On devrait peut-être les laisser.

-Bon d'accord. Hé ! Il venait d'esquiver les doigts d'Edaline. 5 minutes plus tard, Grady revint.

-M.Forkle est en bas.

-J'arrive ! Keefe était partit. M.Forkle dit:

-Si tu es d'accord, je vais te faire manifester un nouveau talent.

-Lequel ?

-L'invocation.

-Ok. C'est quand ?

-Tout de suite.

-D'accord, mais mes amis doivent être avec moi.

-Ils sont en route.

-Ils peuvent sauter ? Dit Sophie, étonnée.

-Oui. Elwin et Livvy aussi. En parlant du loup... Tout le monde arriva (le Conseil et le Comité).

-Tout le monde est la ? Bien, on va pouvoir commencer. Sophie s'installa dans sa chambre.

-Est-ce que ça va faire mal ?

-Non, ça chatouille. Dit Edaline. Ils commencèrent. Sophie se sentait bien: ça chatouille pensa-t-elle. Puis elle s'endormit. Quand elle se réveilla, Edaline était penchée sur elle :

-Ca va ?

-Oui. Tu m'apprends ?

-Repose-toi d'abord. Une heure après, Edaline revint.

-Tu est prête ?

-Oui ! Quand elles arrivèrent, Sophie fut étonnée de voir le Conseil.

-Mais... Pourquoi ?

-Nous avons pensé que ce serait mieux de vous voir travailler. Sauf si vous ne voulez pas. Dit Emery.

-Je refuse. Ils sautèrent.

- Cool,on peut commencer.

-Pense très fort a un objet et claque des doigts. Elle essaya.

-Ce talent est génial !!

-Je sais. Dit Edaline. La séance se poursuit.

-Je suis épuisée !

Je te comprends. Moi aussi à ma première séance j'étais comme ça.

-Ah bon ?

-Oui. Ah il y a M.Forkle. En effet, il était la. Il s'avança vers elles:

-Tout va bien ?

-Oui.

-J'ai une nouvelle pour toi !

-C'est quoi ?

-Tu vas devenir Emissaire !

-Quoi ?!

-Eh oui !

-Pourquoi ?

-Je ne sais pas. En tout cas, tu est convoquée au siège de l'Eminence. Il sauta.

-Ne dis rien. Dit Sophie. Séance de relooking, c'est ça ? Edaline fit oui de la tête.

-Oh non... 3 heures plus tard, Sophie sortit de sa chambre; elle avait une tresse sur un coté de la tête avec des diamants dessus, de l'eyliner doré, une robe bleu nuit parsemée de petites étoiles. Grady arriva.

-Je t'interdit de sortir comme ça ! Dit-il. Edaline invoqua une pile de crottin de mastodonte sur lui.

-C'est pas du jeu ! Et il se jeta sur elle.

-On y va ? Dit Sophie.

-Oui t'inquiète pas. Quand elles partirent, Sophie éprouva une étrange nervosité.

-Tu penses savoir pourquoi je vais devenir Emissaire ? Demanda Sophie à Edaline.

-Je n'en ai aucune idée. Et elles éclatèrent de rire. Quand elles arrivèrent, elles étaient toujours en train de pouffer.

-Bonjour Lady Edaline, bonjour Lady Sophie. Dit le Conseiller Bronte avec un sourire (sourire?!). Sophie fit une révérence, qui, pour le coup était gracieuse.

-Bonjour. Dit Edaline. Le reste du Conseil suivit.

-Vous vous demandez sans doute pourquoi nous voulons faire de Mmle Foster une Emissaire ? Dit Emery.

-Euh...Oui ?

-Nous nous sommes dit que, étant donné votre "lien" avec les Invisibles nous voulons faire de vous une Emissaire.

-"Lien" ? Dit Edaline.

-Oui, dit Bronte comme vous les combattaient énormément...

-Oui. Coupa Sophie. Ils procédèrent. A la fin, Sophie était tellement fatiguée qu'elle s'évanouit. Elle se réveilla dans sa chambre a Hanvenfield, elle vit Edaline penchée sur elle :

-Ca va ? demanda-elle.

-O-oui.

-Je ne suis pas convaincue... Keefe arriva en trombe avec Grady a sa poursuite.

-Qu'est-ce qu'il y a ?! Demanda Sophie.

-J'ai piqué une éclaterole sous le nez de Grady ! Dit-il essouflé.

-Et

-C'était la dernière !

-Oh non... Il va te tuer. Dit Sophie. Mais Edaline invoqua des plumes de Tyrannosaure sur lui.

-Eh ! Fit Grady.

-C'est pas parce qu'il a mangé la dernière éclaterole que c'est un prétexte pour le tuer. Répondit Sophie a sa place.

-Quoi ?! Cria Grady, peiné.

-Je... Mais il était déjà partit. Sophie se prit la tête entre les mains.

-Ce n'est pas ta faute, la consola Edaline tu ne pouvais pas savoir.

-Si.

-Non.

-Si.

-Non.

-Si.

-Non.

-Si.

-NON !

-SI !!!

-Heu... Je peux partir si je vous dérange la sauva Keefe.

-Non c'est bon. On peux discuter dans ma chambre, sinon.

-Oui. De tout façon j'avais quelque chose a te donner. Ils s'installèrent. Keefe lui tendit un emballage bleu glacier que Sophie ouvrit.

-Merci !!! C'était un tableau d'eux sous le panacier. Elle le posa quelque part. Et invoqua un petit paquet.

-Je... Merci. Elle lui avait offert une montre personnalisée ou i était écrit : Foster-Keefe pour la vie ! Il lui fit un câlin. Un raclement de george se fit entendre ; Grady attendait.

-Edaline a fait des éclateroles pour vous féliciter.

-Pourquoi ?

-Vous allez entrer dans la Tour d'Elite. J'avais complétement oublié ! pensa Sophie. Ils se ruèrent dans la salle a manger. Quand ils eurent fini toutes les éclateroles, Alden arriva.

-Vous auriez pu m'en laisser ! Dit-il.

-Tu n'est pas venu pour ça. Dit Grady.

-Le Conseil t'as donné ta première mission en tant qu'Emissaire. Dit-il a Sophie.

Chapitre 3 : mission Modifier

-Comment ça ? Ce sera quoi ? Quand ?

-Une mission, je ne sais pas et maintenant . Répondit Alden.

-Quoi ?! Dit Edaline. Mais il faut la préparer !

-Je te laisse le faire. Répondirent Grady et Alden en choeur.

-Je vous laisse dit Keefe en sautant.

-On va dans ta chambre, et je pense qu'il te faut une tenue confortable, mais jolie.

-Je suis d'accord ! La séance donna ça : elle avait une tunique blanche brodée d'argent, un leggings gris, des bottes noires et un peu de gloss. Elles arrivèrent a la salle d'audience. Sophie fit une révérence.

-Bonjour, Lady Foster, dit Emery nous vous avons convoqué pour que vous alliez espionner les humains.

Chapitre 4 : espionnage Modifier

-Mais... Pourquoi ? Et puis Sandor ne pourra pas m'accompagner.

-Nous le savons. Mais il y a quelques fauteurs de troubles, et comme vous connaissez bien les humains nous avons pensé à vous.

-Quoi ?! Montrez-moi les vidéos !

-Comment avez-vous deviné ?

-Vous n'aurez pas pu l'avoir vu autrement.

-Liora ? Elle invoqua alors une télé. La video suivi :

Une main lançait un objet, l'objet vibrait et il dégagea une odeur mortelle et l'objet explosa.

-C'est ce que vous appelez des fauteurs de troubles, vous ?!

-O...

-Non ! Le coupa Bronte.

-Pardon ? Demanda Emery.

-Non, non ce ne sont pas des fauteurs de troubles, ils veulent faire disparaitre la race humaine.

Chapitre 5 : identité Modifier

-Pourquoi ?

-Nous ne savons pas, c'est la raison de votre mission.

-Je l'accepte.

-Bien. Rentrez chez vous nous nous occupons du reste. Arrivées à Havenfield, Tam les attendait.

-Salut, Tam. Dit Sophie.

-Salut, lui répondit-il, Lueur va vous dévoiler son identité. Je vous préviens, j'ai eu un choc quand elle me l'a dit. Sophie n'était pas rassurée du tout, mais elle héla tout de même les autres. Lueur arriva et baissa sa capuche.

-Jolie ?! Dirent-ils tous en chœur.

Jolie

Chapitre 6 : Silveny Modifier

Tout le monde exigea des explications, mais les yeux de Grady et Edaline s'emplirent de larmes. Le choc passé, Grady hurla sa colère et Edaline le serra dans ses bras.

-Maman, papa, vous m'avez manqué.

-Toi aussi. Les autres s'éclipsèrent discrètement, laissant Sophie seule avec sa famille.

-Nous te présentons Sophie.

-Bon... Bonjour. Dit-elle intimidée car Jolie avait des cicatrices. Pas autant que Brant, mais un peu.

-Salut ! Sophie c'est ça ?

-Oui.

-Je peux t'appeler sœurette ?

-Bien sur ! Répondit Sophie plus intimidée du tout. Elle entendit Grady chuchoter à Edaline :

-Je savais qu'elles s'entendraient.

-Je peux voir ma chambre ? Ils se mordirent les lèvres.

-Nous avons tout débarrassé, dit Sophie, mais tu peux partager ma chambre si tu veux.

-Bien sur ! On peut aller dehors ?

-Viens ! Quand elles furent dehors, Jolie vit les alicornes.

-Wow... Souffla-t-elle.

-C'est Silveny, Greyfell, Felix et Luna.

-Ils sont magnifiques.

-Tu peux me raconter ton histoire ?

-Bien sur. Quand Brant a essayé de me tuer, je me suis jetée dans les flammes pour le retrouver ensuite. Peu après, j'ai vu papa et maman -maintenant nous sommes sœurs- attristés ils ne se sont même pas attardés. Comme j'avais perdu mon cristal de foyer, j'ai erré pendant longtemps. Un jour, Lady Gisela ma trouvée et m'a proposé de rejoindre les Invisibles. Je n'ai pas oublié ce qu'ils m'ont fait mais j'ai accepté. Elle m'a déclenché le talent de Flasheuse. Je lui ait demandé de garder mon identité secrète et elle a accepté. Je n'était pas très loyale, donc quand Tam est arrivé, j'ai saisi ma chance. Tu connais la suite.

-Hé bien... Je ne m'attendais pas à ça. Un toussotement se fit entendre. Grady et Edaline étaient la

-Jolie... Tu aurais pu venir.

-Je voulais retrouver Brant. Ou est-il ?

-Il... Il est mort.

-Non !

-Si.

-Jolie, tu viens dans ma chambre ? Dit Sophie pour sauver le moment.

-Allons-y ! Elles arrivèrent.

-Ben c'est joli ! Vertina ! Elle se precipita vers le miroir.

-Jolie ! Tu vas bien ? Hé mais tu n'es pas morte ! Elle lui raconta son histoire.

-Je vous laisse vous retrouver. Je vais dehors. Dit Sophie. Elle partit. Arrivée dehors elle parla (a voix haute)à Silveny.

-Tu sais j'ai toujours rêvé de rencontrer Jolie, mais je ne pensais pas comme ça.

-Moi j'aurais paniqué. Elle mit un temps a comprendre que Silveny lui avait répondu...

35E0D37F-2354-4C2B-B759-618E397DD087

-Hein ?! Tu parles ?!

-Tu ne m'avait jamais entendue ?

-Ben non.

-Est-ce-que tu arrives a parler a d'autres animaux ?

-Non. Je vais voir M.Forkle. Lui, il saura.

-Bon bah au revoir alors.

-Au revoir ! Elle se téléporta au bureau de M.Forkle et sonna.

-Oui ?

-Il semblerait que je puisse parler à Silveny. Pourquoi ?

-Assieds-toi ce sera mieux. Elle obeit.

-En fait, le créateur du Cygne Noir s'appelait Faroy. Faroy avait un pouvoir que seul lui et Fallon possédait. Ils pouvaient parler a un animal. Un seul. Celui de Faroy était une licorne et celui de Fallon était un dragon. Un jour, Fallon a voulu controler le monde en fondant le Conseil. Il s'est retiré du Conseil non pas pour fonder une famille, mais créer les Invisibles. Faroy, avec qui il était jusque la amis se disputèrent a cause des Invisibles. Faroy a donc décidé de créer le Cygne Noir. Lui seul pouvait décider quand un elfe pouvait rejoindre le groupe. Un jour vint sa confrontation avec Fallon. Faroy et Fallon perdirent leurs pouvoirs. Faroy avait conservé un brin de son ADN. Nous te l'avons donné.

-Donc, Faroy est mon père, non ?

-En quelque sorte.

-Si je m'attendais a ça...

-Je sais. Tu peux aller prévenir tes amis.

-Je n'y manquerais pas ! Elle sauta.

-Je me demandais ou tu étais passée. Dit Jolie.

-J'étais allée voir quelqun.

-Qui ?

-M.Forkle.

-Je le connais ! Il fait parti du Comité, non ?

-Si. Tu veux monter sur Silveny ? Dit elle pour changer de sujet.

-Oh oui ! Elles montèrent.

-Tu veux aller vite ?

-Pas trop vi... AAAAAAAAAH !!!!!!!!!!!!!! Elles venaient de décoller.

-Silveny moins vite !

-J'avais compris. Elles se posèrent en catastrophe quand un messager se materialisa dans la plaine.

-Bonjour. Sans un mot le messager sauta. Le message était marqué du sceau du Conseil. Elle le lit :

Lady Foster, vous êtes priée de commencer votre mission

nous vous avons donc envoyé ces habits, un cristal de saut, un obscurateur,

de l'argent et des papiers.

Merci.

Le Conseil.

-Papa, maman ! Je dois partir en mission pour le Conseil !

-Ils t'ont donné tout ce qu'il faut, au moins ? Demanda Grady.

-De l'argent, des habits, un cristal de saut, un obscurateur et des papiers.

-Bien. Ils l'étouffèrent dans une étreinte ou même Jolie se rendit. Elle sauta et se retrouva au Louvre. Elle se protégea contre les pensées humaines, marcha un peu, puis vit une agence immobilier. Elle acheta une maison dans le 16ème arrondissement, des meubles et de la nourriture. Grace a sont talent d'Invocatrice, elle invoqua tout les meubles et les plaça. Maintenant qu'elle avait une maison, il lui fallait un travail et passer le permis. Sur l'ordinateur qu'elle avait acheté, elle se créa une adresse mail. Elle se souvint qu'elle avait un numéro de téléphone, enfant, mais qu'il lui manquait un téléphone. Elle courut en acheter un. C'était le Huwawei P30 pro. Elle téléphona a Pole Emploi. Elle avait maintenant le travail de décoratrice, vu qu'elle savait bien décorer.

Chapitre 7 : travail Modifier

Elle arriva a l'agence immobilier. Elle travaillait pour cette agence. Elle poussa la porte.

-Bonjour ! Lança-t-elle joyeusement avec un accent parfait.

-Bonjour. Lui répondit une dame qui était petite, blonde et qui avait beaucoup de maquillage.

-Vous êtes Sophie Foster ?

-Oui, c'est moi.

-Venez nous allons vous tester.

-Tester ? Elle imagina toute sortes de choses bizarres, ou a la fin, la dame éclatait d'un rire démoniaque.

-Venez, c'est par ici. -Sophie Foster.Elle lui montra une grande pièce blanche. Vous devez décorer le tout avec les meubles qui se trouvent ici.

-Merci.

-Vous avez une journée. Elle partit. La journée passa vite. La dame arriva :

-Eh bien... C'est magnifique. Sophie avait ajouté des pot de plantes au plafond, peint un mur en bleu canard, mis un canapé gris contre le mur, un tapis blanc, une bibliothèque blanche et marron clair, un meuble avec une télé, une table marron clair et des chaises marron clair.

-J'ai réussi.

-Haut la main. Je m'appelle Mélanie, Mélanie Da Silva.

-Sophie Foster. Mais vous le savez déjà. Passée cette première journée, Sophie s'effondra sur son canapé. Elle saisi son transmetteur et appela ses parents.

-Salut papa ! Salut maman ! Vous allez bien ? Jolie va bien ? Mes amis vont bien ? Vous faites quoi ?

-Tout le monde va bien, et nous faisons comme d'habitude. Tu veux que je te passe Jolie ?

-Oh oui ! Elle vit Jolie sur l'écran.

-Salut !

-Salut ! Dis je peux venir te donner quelque chose ?

-Oui, c'est quoi ?

-Tu verras. L'écran s'étegnit. Sophie partit se coucher.

Chapitre 8 : découverte Modifier

Sophie commençait a s'ennuyer. Elle connaissait le 16ème arrondissement comme sa poche, mais n'avait pas le cœur a le quitter. Elle attendait la chose que Jolie devait lui donner. Soudain, on sonna a la porte.

-Jolie ?

-Sophie ! Tu m'as manqué !

-Toi aussi ! Elles se prirent dans leurs bras. Une fois les émotions passées, Jolie tendit a Sophie un paquet très lourd.

-Ouvre-le a l'interieur. Sophie se rendit compte que Jolie était encombrée d'une valise.

-Tu vas rester ? Demanda Sophie.

-Oui, une semaine !

-Trop cool ! Elles rentrèrent.

-Je te prépare la chambre d'ami. Et je te fais visiter. Elle lui fit visiter.

-Je peux l'ouvrir ? Demanda Sophie.

-Oui.

-Des habits ?!

-De journaliste. Regarde un peu plus. Elle vit un papier. Elle le lit :

Mon cher, nous avons envoyé la petite garce

à Paris. Elle est désormais la ou il le faut et le

Projet Polaris sera bientôt achevé.

A bientôt.

Alina.

-Euh... Si je comprends bien, Alina est une Invisible et me déteste.

-Oui c'est ça. Et je pense savoir ou trouver des indices. Par contre, il faut que tu te changes. Elle lui fit enfiler un perfecto noir, une minijupe rouge, des collant deniers, un haut gris, des bottines talons noires, lui mit un peu de gloss, d'eyliner, de fond de teint.

-Tu est parfaite !

-Je ne me sens pas bien... Dans mes habits.

-C'est pas sorcier va !

-On va ou ?

-Tu verras. Prends tes papiers et ton obscurateur et les habits que je t'ai donné.

-Ok ok. Elles sautèrent.

-On est a New York !

-Oui. Il y a eu un nouvel attentat et on va en découvrir l'auteur.

-Je ne le savais pas !

-Il faut que tu regardes les info.

-Je n'y avait pas pensé. On va loger ou ?

-Dans cet hôtel. Elle lui montra un grand hôtel 5 étoiles. Elles rentrèrent.

-Bonjour. Leur dit courtoisement une dame a l'accueil.

-Bonjour.Votre meilleure suite.

-Ce sera 100 000 $ la nuit.

-Nous paieront a la fin de notre séjour.

-Il durera combien de temps ?

-Nous ne savons pas encore. Elle leur tendit une clef.

-Un groom prendra vos affaires... Maintenant. Elle n'avait pas menti. Le groom les conduisit a leur chambre. Tout était soigné, doux, grand, mais pourtant Sophie trouvait ça minuscule.

-Je comprends pourquoi tu a choisi cet hôtel.

-C'est le meilleur de New York.

-Je me demande a quoi ressemble le pire.

-Moi aussi. On mène l'enquête ?

-Pas maintenant, je suis épuisée. Elle s'endormit et Sophie ne tarda pas a faire de même. Aucune des deux sœurs ne remarquèrent une personne qui les espionnait.

Pdv Fitz : Modifier

Fitz méditait. Il méditait en maillot de bain dans une bassine d'eau glacée. Pourtant, il ne sentait rien. Il pensa soudain a Alvar. Alvar. Non. Ne surtout pas penser a lui. Il n'y arriva pas. Il se rendit compte de ce qu'il avait fait et pourquoi. Il l'avait fait car il se sentait délaissé. Délaissé. Ce simple mot suffit a faire naître une explosion d'émotions en lui.

Fitz Vacker Color

Colère.

Trahison.

Haine.

Cette haine n'était pas envers Sophie, mais Keefe. Il savait qu'il lui avait volé Sophie. Comment celui la avait-t-il pu être son meilleur ami ? Il ne le savait pas. Sa concentration s'était brisée. Il avait froid.

-La séance est terminée ! Dit Gethen a l'autre bout de la pièce.

-Oui, je sais. Il sortit de la bassine se sécha et mit d'autres habits.

Chapitre 9 : combat Modifier

Sophie se reveilla baillonée et l'odeur sucrée de sédatifs lui emplit la bouche. Elle se débattit mais des liens l'empechaient de bouger.

-Ma petite Sophie, dit une voix que Sophie reconnaitrait entre mille. Je suis désolée de faire ceci mais c'était la seule solution.

-Alina ?

-Oui c'est moi. Je vais te proposer quelque chose. Tu vois ton amie, la ? Elle mourra avec toi si tu ne rejoint pas les Invisibles. Je te laisse une semaine. Elle la libéra. Sophie se trouvait dans une pièce dont les murs avait l'air d'être l'Univers. Elle vit Jolie qui était étendue sur un lit moelleux.

-Jolie ? Jolie reveille-toi. Nous sommes prisonnières des Invisibles.

-Quoi ?! Oh non... Ils vont savoir que je ne suis pas morte ! Sophie se mordit la lèvre.

-Je peux invoquer des armes...

-Oui moi aussi ! Mais il nous faudrait être invisibles.

-Eh ! Je sais ou se trouve mon transmetteur ! Elle l'invoqua.

-Montre-moi Biana Vacker. Murmura-t-elle.

-Salut !

-Nous sommes piégées chez les Invisibles, Jolie et moi.

-Quoi ?! J'amène des renforts et je suis la. Elle n'avait pas menti.

-Comment vous avez fait pour venir ?

-Dex a inventé un traqueur qui nous permet de suivre une personne et d'aller ou elle va.

-Ingénieux !

-Tu le remercieras plus tard ! Dex, ça avance avec ce verrou ?

-J'y suis presque... MAINTENANT !!! Hurla-t-il. Et tout le monde se rua dehors. Sophie et Jolie invoquèrent des armes pour tout le monde. Et comme prévu ils firent face a une alarme. "VVVVVIIIIIIIIIIIIIIIIUUUUUUUUUUUUUUVVVVVVVVVVVVVVVVVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIUUUUUUUUUUUUUUUU" Fit l'alarme.

-On fait comment pour l'arrêter ?! Demanda Dex.

-Sais pas, c'est toi le Technopathe ! Lui répondit Keefe.

-Et si... Sophie fut coupée par des Invisibles dont un lui était trop familier.

-Fitz ?!

-Sophie ! Viens avec moi personne n'aura de blessures.

-Toi, viens avec moi !

-Seulement si tu laisse mon ex-meilleur ami !

-JAMAIS !!!! Elle appela Silveny.

-Merci de nous avoir ramené l'alicorne, nous n'aurons plus besoin de la trouver. Dit Lady Gisela d'une voix mielleuse.

-De rien mais on la garde ! Dit Keefe. Et il courut vers sa mère, atomiseur a la main.

Une décharge.

Deux.

Trois.

Quatre. Elle ne respirait plus. Elle était morte.

-NON ! Hurla Gethen.

-Quoi ? Tu était amoureux d'elle ?

-Oui. ET JE VAIS ME VENGER !!!!!! Il se jeta sur Keefe, Silveny donna un coup de corne à Gethen et Vespera se jeta sur Sophie. Sophie lui enfonça une dague dans l'épaule, et elle Gethen et tous les Invisibles sautèrent.

-Pas de mort a part ma mère ? Demanda Keefe.

-Non. Mais je ne suis pas certaine que ta mère soit morte. Dit Sophie.

-Elle l'est. Dit une voix. Cette voix appartenait a une jeune fille blonde de onze ans.

-C'est qui elle ? Demanda Tam.

-Je suis la fille de Gisela et Gethen.

Chapitre 10 : Caliawen Modifier

-Quoi ?! Donc... Tu est ma demi-sœur ?

-Oui, et je m'appelle Caliawen.

-Euh...Suis-je le seul a penser que ça devient un peu trop bizarre a mon gout ? Demanda Wilye.

-Pas du tout. Répondit Tam.

-On devrait rentrer a Havenfield. Dit Sophie.

-Je suis d'accord mais pouvons-nous lui faire confiance ? Demanda Dex. Linh, jusque la restée silencieuse, s'écria ;

-Bien sur qu'on peut lui faire confiance ! Sinon, pourquoi serait-elle venue ? Et puis nos parents ne montrent pas ce que nous sommes et nous en savons quelque chose. Elle se montra puis Tam puis Keefe.

-Oui tu as raison, dit Sophie. En route pour Havenfield ! Et elle tendit un cristal a la lumière et lorsque qu'ils se matérialisèrent, Grady et Edaline se précipitèrent dans les paturages.

-Ouetiezvousquestcequilsestpassé ?! Dirent-ils en chœur. Soudain, Sophie vit qu'il y avait le Comité et le Conseil. Soudain elle s'appuya sur Jolie de peur de tomber. Elle s'assit sur le canapé. Jolie demanda :

-Caliawen, tu peux nous raconter ton histoire ?

-Oui, bien sur. Le jour ou je suis née, maman m'a fait une piqure, et tout s'est gravé dans ma mémoire. Puis elle m'en a fait une deuxième mais celle la je ne sais pas a quoi elle sert. Et une troisième. J'ai touché maman et j'ai senti de la satisfaction. Ensuite, elle m'a dit que j'étais Empathe. Je n'avais pas compris sur le moment, mais pas longtemps plus tard, j'ai vu papa. Il m'a dit : "Ma petite Caliawen, je te promets que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour t'aider." A ce jour, je n'ai pas compris ce qu'il a dit. Deux ans plus tard, maman m'a fait rencontrer Emo. Il portait une robe noire avec un œil blanc brodé sur la manche. Il m'a prise avec douceur et a dit : "Ne t'inquiète pas je vais t'aider a contrôler ton pouvoir." Il m'a enmenée dans une petite pièce. Il m'a fait asseoir sur un fauteuil tout mou et m'a demandé de lire ses émotions. Je lui ait dit que je les sentais sans le toucher et il avait l'air satisfait. Je l'ai entendue marmonner : "La cheffe n'avait pas menti, elle est vraiment douée cette petite." Puis, il m'a demandé ce que je ressentais pendant tout le reste de la séance. Un jour, j'ai demandé a maman un animal. Elle m'a demandé pourquoi. Je lui ai répondu que je me sentais seule. Elle m'a demandé lequel. Je lui ai demandé une licorne. Elle a sauté quelque part et me l'a ramenée. Je l'ai appelée Mélodie. Quelques jours après, je l'ai entendue me parler. Je l'ai dit a maman et elle m'a dit que c'était mon pouvoir. Des années plus tard j'ai senti un fragment de mon âme s'accrocher a Mélodie et un fragment de l'âme de Mélodie s'accrocher a moi. Je ne l'ai pas dit a maman. Une fois, maman m'a dit : "Tu vas commencer les séances de combat." Juste après elle m'a fait enfiler une tenue différente des miennes. Les miennes sont parées de diamants, de broderies... Alors que celle la était simple. Arrivées dans une pièce, je vis papa. Il m'a tendu une étoile a lancer et m'a dit de la lancer sur un mannequin. J'ai essayé, mais j'ai raté mon lancer. Il m'a tendu une autre étoile et je l'ai lancée. J'ai réussi. L'exercice s'est poursuit et quand papa a vu que j'étais fatiguée il m'a raccompagnée dans ma chambre. Maman est venue m'apporter des livres. Elle m'a dit que si j'aimais ces livres je pouvais les lires. Je les ai tous dévorés jusque dernier. Les années se poursuivirent comme ça jusqu'a maintenant.

-Mais... Tu as quel age ? Demanda Emery.

-J'ai dix ans. Presque onze. Il se gratta la tête.

-On va devoir lui trouver un foyer.

-Elle peut venir a Everglen. Dit Della.

-Je suis d'accord. Renchérit Alden.

-Sinon elle peut aller a Alluveterre. Dit Granite.

-Il vaut mieux qu'elle aille a Alluveterre. Dit Emery.

-Elle n'a pas voix au chapitre ? Demanda Sophie.

-Si. Tu préfères aller ou ? Dit Livvy.

-A Alluveterre. Répondit Caliawen.

-Adjugé ! La petite habite désormais a Alluveterre. Dit M.Forkle.

-Est-ce que je peux amener Mélodie ? Demanda Caliawen.

-Oui, bien sur. Mais on va avoir un peu de mal. Répondit Livvy.

-Non. Elle peut me suivre partout.

-Ah bon ? Demanda M.Forkle, intrigué. Quand on sera a Alluveterre elle pourra venir.

-D'accord ! On saute ?

-Bien sur ! Dit Livvy. Il vaut mieux que se soit moi qui l'enmène. Dit-elle a l'intention de Forkle.

-Vas-y. Elles sautèrent.

-Bon eh bien je pense que nous n'avons plus rien a faire la. Dit Emery.

-Attendez ! Dit Sophie. J'ai quelque chose a vous montrer. Elle leur montra le mot d'Alina.

-Eh bien ? Qu'avez vous a dire pour votre défense ? Demanda Emery a l'intention d'Alina.

-Je...Euh...

-Bien, nous allons procéder a un vote. Qui pour qu'Alina démissionne ? Onze voix.

-Donnez-nous votre diadème.

-Pou... Pourquoi ?

-Vous n'êtes plus Conseillère. Soudain, elle partit. (avec son diadème.)

Chapitre 11 : Tour d'Elite Modifier

Pdv : Sophie Modifier

Sophie s'entrainait. Elle s'entrainait non pas physiquement, mais mentalement. Elle était dans la Tour d'Elite et regardait les miroirs. (elle était pas narcissique comme Alina !) Elle avait trouvé le sens de tous les miroirs. Mais elle réfléchissait quand même. Et si elle se trompait ? Non. Et...

Ses pensées furent interrompues par un visiteur.

-Le concours d'entrée va commencer ! Dit Lady Cadence. (pas Lady Cadence, Maître Cadence !) Sophie partit de la pièce. Elle attendit patiemment son tour a l'entrée. On l'appela et lui tendit une feuille.

-Notez ici toutes vos interprétations des miroirs.

-Oui. Elle entra. Elle écrivit toutes ses interprétations des miroirs. Elle sortit. On lui prit sa feuille.

-Vous avez fait un sans-faute.

-Ah bon ?

-Oui. Nous vous communiqueront quand vous pourrez revenir. Au revoir.

-Au revoir. Sophie rentra.

-Alors tu as réussi ? Demanda Edaline.

-Sans-faute !

-Youpi !!! Grady, Sophie a fait un sans-faute !

-Quoi ?! Dit ce dernier en accourant. Ah non c'est pas possible ! Au moins une faute !

-Si c'est vrai ! Ils me l'on dit ! Répliqua Sophie.

-Tu croyais quand même pas que je pensais ce que j'ai dit ! Elle se détendit.

-Ou est Jolie ?

-Elle est partie en Atlantide faire les boutiques avec Caliawen.

-Caliawen ?

-Oui, pour lui acheter des nouveaux habits. J'aurais bien voulu venir, mais...

-A vous deux vous aurez dévalisé tous les magasins ! Compléta Grady.

-Oui c'est bien vrai ! Renchérit une voix.

-Tiergan ! Sophie courut dans les bras de son père.

-Sophie ! Tu as réussi ?

-Sans-faute ! Il lui ébouriffa les cheveux.

-Forkle veut te voir.

-Il manquait plus que ça !

-Roooh z'êtes pas drôles Lady Foss-Boss. Dit une voix que Sophie ne connaissait que trop bien.

-Keefe ! Elle se jeta sur lui sous l'œil noir de Grady.

Sophie et Keefe

-Foster ! Pas la peine de me faire tomber ! Il se mit debout.

-Tu as réussi ?

-De quoi ?

-Bah le test !

-Une faute. Et toi ?

-Zéro ! GAGNE !!! S'écria Sophie.

-Tu commence a deteindre sur elle... Dit Grady.

-Forkle n'attendra pas éternellement ! Dit Tiergan.

-J'y vais. Elle courut et se téléporta.

-Bonjour Sophie.

-Pourquoi m'avez vous demandé de venir ? Le coupa Sophie.

-Je voulais te donner quelque chose avant que tu n'ailles a la Tour d'Elite.

-C'est quoi ?

-Regarde. Il lui tendit un pendentif argent.

-Lune Stellaire. Souffla-t-elle.

-Oui. Garde la précieusement et ne la montre a personne.

-Pourquoi ? Pourquoi me l'avez vous donnée ?

-Tu es très puissante. Lune Stellaire n'était pas en sécurité la ou elle était.

-Pourquoi moi ?

-Tu sauras la garder. Maintenant va. Elle sauta.

-Le Forklenator te voulais quoi ? Demanda Keefe dès qu'elle fut rentrée.

-Il voulait me souhaiter bonne chance.

-Toi, tu ne sais pas mentir a un Empathe !

-Je ne peux pas le dire, Keefe. Heureusement, il s'arrêta la. Le lendemain, Grady et Edaline vinrent reveiller Sophie avec des :

-Reveille-toi ! Tu vas aller dans la tour d'élite !

-Quoi ?! Maintenant ?! Tout de suite ?!

-Non, cette après-midi. Dit Edaline.

-T'aurais pu le dire avant !

-Tu dois essayer ton uniforme. Allez viens ! Rajouta-t-elle quand elle vit que Sophie ne bougeait pas.

-J'arrive ! Elle s'étrangla quand elle vit l'uniforme. Jupe blanche rayée d'argent, cape argent descendant jusqu'aux chevilles, chemise argent, gilet argent et bottes argent.

-Je vais me prendre les pieds dans la cape !!!

-Nous ne pouvons faire autrement, Sophie.

-Magnat Leto ?

-En personne. Tu sais, c'est une tradition ancestrale.

-Je sais... La matinée passa comme un éclair. Sophie s'entrainait a marcher dans son uniforme pendant qu'Edaline faisait des éclateroles. Edaline dit soudain :

-Il faut que tu y ailles ma chérie. Grady, Jolie Sophie va partir ! Tout le monde l'étouffa dans une étreinte.

-Heureusement que j'ai pu ramener Ella !

-J'ai failli oublier ! Edaline lui tendit une valise argent. Il y a toutes tes affaires dedans. Amuse-toi bien !

-Au revoir maman ! Au revoir papa ! Au revoir Jolie !

-Au revoir Sophie ! Dirent-ils tous en chœur. Elle sauta.

-Salut Sophie ! Dit Biana quand elle était arrivée.

-Salut Biana ! Elle decela une tristesse au fond de ses yeux.

-J'espère qu'on sera ensemble dans notre dortoir ! S'exclama-t-elle.

-Moi aussi. Ses parents lui avait tout expliqué. Keefe se matérialisa.

-Salut Foster ! Salut Biana !

-Salut Keefe !

-Salut Keefe. Tu espère être avec qui ? Demanda Sophie.

-Dex, Miss Frangette...

-Toi c'est pas mieux ! Le coupa une voix.

-Salut Miss Frangette ! Salut Linh ! Dex arriva aussi. Sophie dit :

-J'ai un cadeau pour tout le monde ! Elle distribua des paquets a tout le monde.

-Hé ! Et moi alors ? Demanda Keefe.

-Toi tu as déjà un téléphone ! Explique leur comment ça marche. Au bout d'un moment, tout le monde comprit.

-Je pourrais les arranger. Dit Dex.

-On te les donne quand ? Demanda Tam.

-Pourquoi pas maintenant ?

-Oui, c'est vrai ce serait bien. Dit Linh. Tout le monde donna son téléphone a Dex. Un elfe élancé vêtu d'argent les appela :

-Nous allons commencer la visite des dortoirs ! Tout le monde suivit. Keefe chuchota :

-Au fait, comment t'as fait pour les avoir, ces portables ?

-J'ai donné de l'argent a Amy et elle les a achetés.

-Silence ! Tonna l'elfe. Au fait je m'appelle Aeglos. Je serais a votre disposition. Il leur montra les dortoirs. Il y avait une liste sur chaque porte. Ils firent le tour de la Tour, et tout le monde partit dans son dortoir. Sophie était avec Biana et Linh et les garçons tous dans la même chambre.

-C'est pas vrai, Edaline m'a mis une boite de maquillage ! Comme si avec vous deux il y en avait pas assez ! Elle se laissa tomber sur son lit et regarda la pièce. Tapis moelleux gris, trois lits blancs avec une commode blanche et argent a coté et trois dressings blancs et argent.

-Regardez, accroché au mur il y a nos emplois du temps. Dit Linh.

-Ah oui ! Lundi et jeudi matin sport, l'après midi talents. Mercredi matin études multiespeces. Mardi matin élémentalisme et l'après midi alchimie. Vendredi matin histoire elfique et le soir agriculture.

-Coucou les filles !

-Keefe, je te signale que nous n'avons pas le droit de quitter nos chambres !

-Depuis quand je respecte les règles ? Je voulais faire le tour de la Tour pour... Enfin tu vois ?

-Tu sais que c'est pire quand on se fait prendre ?

-C'est pour ça que je ne me ferais pas prendre ! Dit-il avec un clin d'œil. Il partit, laissant les filles déballer leurs affaires.

-Je me demande ce qu'il va faire... Soupira Linh.

-Mettre de la puantine dans le bureau de La... Maître Cadence ? Demanda Sophie.

-Rejouer l'Incident du Grand Gulon ? Dit Biana.

-Qu'est-ce qu'il s'est passé ? On a tout notre temps, alors raconte !

-Bon, ok. Je pense que Keefe est allé sur le campus la nuit.

-La nuit ?!

-Tu veux que je raconte ou pas ? Bref, pendant l'orientation, tout s'est bien passé. Mais lorsqu'on avait ouvert nos casiers, un gaz de Gulon s'est échappé. Foxfire a été évacuée, mais il y avait un énorme Gulon sur le campus ! Après, Alina est sortie de Foxfire en hurlant de rentrer chez nous ! Elle puait tellement que nous avons reculé. Tout le monde est rentré chez soi, avec quelque chose a raconter. A la fin, Sophie et Linh se tordaient de rire. Aeglos vint les voir avec un petit paquet dans la main.

-Voici vos réveils. Le couvre feu est a 10H. Il leur tendit le paquet. Vous devrez aller manger a 12H30.

-Au revoir Sir Aeglos.

-Oui, oui. Au revoir. Quand il fut parti, Sophie s'exclama :

-Le couvre feu ?! A 10H ?! Mais ils se fichent de nous ! Biana et Linh la regardaient bizarrement.

-Bah quoi ? A la place ne sortit qu'un hennissement.

Sophie s'était transformée en alicorne.

Chapitre 12 : transformation Modifier

-Mais ce n'est pas possible ! Nouveau hennissement. Sophie reprit forme humaine quand elle se sentait désespérée.

-Ben ça alors ! Dit Linh.

-Comment ça se fait ? Demanda Biana. Elle leur raconta toute l'histoire.

-Je ressemblait a quoi ? Dit Sohie.

-Tu étais comme Silveny, mais tes crins, tes sabots et ta corne étaient dorés.

-Ok... Je vais expliquer ça a mes parents. Elle prit son transmetteur et appela Grady et Edaline. Ils étaient sidérés de voir que leur fille se transformait en alicorne.

-Eh mais il est midi ! S'exclama Linh.

-Quoi ? Déjà ?! Dit Biana. Sophie raccrocha. Elles partirent en courant. Quand elles arrivèrent dans le réfectoire, il était a moitié rempli. Sophie et ses amies se servirent, et Keefe les appela.

-On vous a gardé trois places. Dit-il.

-Merci. Tu as fait très fort sur l'Incident du Grand Gulon.

-Mais de rien ! Mais de rien ! Qui te dit que c'est moi ?

-Tu as toujours dit que c'était toi ! Il haussa les sourcils. Et puis, qui d'autre que Keefe Sencen ferait ça ?

-Keefe Calimehtar Sencen !

-C'est tes prénoms ?

-Non !

-Arrête de mentir ! Ah oui, tu sais que je peux me transformer en alicorne.

Quoi ?! Foster peut se transformer en alicorne ! Annonça-t-il a tout le monde.

-Quoi ?! Firent Dex et Tam.

-Euh... Oui. Par contre, je ne sais pas comment j'ai fait.

-Tu nous étonneras toujours ! Dit Keefe en passant un bras autour de ses épaules.

-Tu peux essayer de le refaire ? Demanda Dex.

-Euh... Je sais pas...

-Allez Foster ! S'il te plaît ! Il y aura du grabuge après ! Dit Keefe en faisant les yeux doux.

-Bon d'accord ! Mais c'est juste pour que tu me laisses tranquille ! Sophie se concentra. Elle pensa a Silveny. Elle se remémora la sensation qu'elle avait éprouvé. Soudain, elle se sentit différente. Elle ouvrit les yeux et vit a la place de Keefe une magnifique alicorne aux crins dorés, au yeux bleus glacier, aux ailes bleutées et au sabots dorés. Elle se tansforma en Sophie puis en alicorne et ainsi de suite. Keefe redevint Keefe et tout le monde avait l'air éberlué.

-Tu le savais ? Demanda Biana a l'intention de Sophie.

-Non. Mais en fait, tu as un lien avec Greyfell ? Demanda-t-elle a Keefe.

-En fait... J'ai découvert une nouvelle alicorne. Il calma les "quoi ?!" "comment ?!" "quand ?" d'une explication :

-J'ai entendu une voix. Elle venait de la mer -aux Rives du Réconfort-. Je me suis approché, et j'ai vu une alicorne. Elle ne ressemblait pas a Silveny et Greyfell, enfin pas les couleurs. Elle avait les yeux bleus, les pointes des ailes, les sabots, les crins bleus et des reflets bleus sur la robe. Elle s'appelait Castamir.

-Mais c'est un nom d'homme ! S'exclama Tam.

-Je sais. Et c'est un mâle. Vous l'aurez peut-être deviné, mais il existe plusieurs espèces d'alicorne. J'en ai trouvé une deuxième, mais celle-la était une femelle. Elle était comme l'autre, mais était plus petite. Elle s'appelait Endaria. J'ai compris le mâle, mais pas la femelle.

-Si on s'attendait a ça ! Dit Dex.

-C'est sur ! Dit Biana.

-On pourra les voir ? Demanda Sophie. La cloche sonna la fin du déjeuner. Ils partirent en cours, puis se retrouvèrent dans la salle commune.

-Alors, on pourra voir les alicornes ? Demanda Sophie.

-Oui, mais il va falloir attendre que mon père parte.

-A quelle heure ?

-8H30.

-Je serais la. Dit Sophie.

-Moi aussi ! Dit Biana.

-Pareil ! Dit Linh.

-Mieux vaut ne pas les effrayer. Dit Keefe.

-Pourquoi Sophie elle y va, alors ? Dit Biana, boudeuse.

-Parce qu'elle est Télépathe. Répondit Dex. La soirée passa, et les prodiges purent rentrer chez eux. Sophie attendait l'heure. Quand elle sauta, elle ressenti une sensation étrange, mais pas désagréable.

-Salut ! Dit-elle quand elle vit Keefe qui l'attendait.

-Salut. Viens. Il le guida jusqu'a la mer. Elle vit deux somptueuses alicornes. L'une d'elle lui parlait. Ce n'était pas le mâle mais la femelle.

-Comment t'appelles-tu ? Demandait-elle.

-Sophie. Je sais que tu t'appelles Endaria. Est-ce que tu peux aller hors de la mer ?

-Oui, mais le garçon nous a dit de rester cachés.

-Vous pouvez sortir maintenant. Les deux alicornes sortirent, mais, étonnament, elles étaient sèches.

-Sophie ? Sophie, ça va ? Demanda Keefe. Tu as marmonné un truc, et Endaria a hennit.

-Je parle a Endaria.

Chapitre 13 : la présentation aux autres alicornes Modifier

-Mais, comment est-ce possible ? Demanda Edaline quand elle feu tout expliqué a sa famille.

-Je le pensais aussi. Je pense que ce sont des alicornes de mer.

-C'est-a-dire ? Demanda Grady.

-En fait, elles peuvent respirer sous l'eau, et en sortir sans être mouillé. Et je pense pouvoir me transformer en cette alicorne.

-Mais c'est bizarre. Je pensais que tu pouvais te transformer et parler en une seule alicorne. Dit Grady.

-Oui moi aussi. Dit Sophie. Keefe arriva.

-Mon père a trouvé les alicornes !

-Et il a fait quoi ? Demanda Sophie.

-Il était un peu faché que je ne lui ai pas dit, puis après il était content car j'avais trouvé les alicornes.

-Je reconnais ton père la. Dit Grady. Toujours a vouloir redorer son blason. Sophie le regarda avec de grands yeux car il avait souri a Keefe. Une fois qu'il fut partit, Sophie dit :

-Tu as souri a Keefe ! Tu est sur que ça va ?

-Ben oui. Je me suis dit qu'au fond, c'est un bon garçon.

-Houlala ! C'est pas bon ça ! Pas bon du tout ! Dit Edaline.

-Mais je vais bien ! S'exclama Grady.

-On dirait pas. Lui répondit Sophie.

-Euh les filles c'était une blague. Mais elles se jetaient déjà sur lui avec un lasso.

-Tu penses que c'est bon ? Demanda Sophie à Edaline.

-Je pense. Tu peux entrer dans son esprit. Cinq minutes plus tard, Sophie sortit de l'esprit de Grady.

-C'était une blague ! J'ai utilisé mon énergie pour rien !

-Moi aussi ! Dit Edaline.

-Je vous avez dit que c'était une blague !

-Je vais au Rives du Réconfort. Dit Sophie. Elle sauta. Elle toqua a la porte de la chambre de Keefe.

-Quoi encore ?!

-Salut Keefe. Merci de l'accueil. Je peux entrer ?

-Oui, vas-y. J'étais en train de ranger ma chambre. Quand elle entre, elle trouva la chambre telle quelle devait être.

-Ben c'est rangé !

-Merci. Dit Keefe ironiquement. Qu'est-ce qui t'amène ?

-Je pensais présenter Endaria et Castamir a Silveny et Greyfell.

-Bonne idée !

-Je vais les appeler. Elle siffla.

-J'entends rien !

-C'est normal, c'est en ultrasons. Silvenyet Greyfell arrivèrent.

-Pourquoi nous as tu demandés ? Demanda Silveny.

-Nous avons trouvé d'autres alicornes. Elle traduisit a Greyfell. On veut vous les présenter. Elle leur montra Endaria et Castamir. Ce sont Endaria et Castamir, des alicornes d'eau. Silveny fit les présentations et demanda :

-Vous avez un poulain ? Dit-elle a Endaria.

-Non, nous sommes juste amis. J'aime bien tes couleurs.

-Merci, mais tu es plus belle que moi.

-N'importe quoi ! La soirée se poursuivit. Siveny alla chercher Felix et Luna, tandis que Greyfell restait sur place. Quand la lune fut levée, les alicornes dormaient. Sophie dit a Keefe :

-Je t'aime aussi.

Pdv : Keefe Modifier

Un feu d'artifice d'émotions se déclencha dans le cœur de Keefe :

Joie

Amour

Tristesse

Tristesse ? Oui, car Fitz aussi aimait Sophie. Il était triste pour Fitz, mais joyeux pour lui.

Chapitre 14 : Tamiana ! Modifier

Le lendemain, Sophie se reveilla allongée sur Keefe. Sa première pensée fut : Papa va me tuer ! Puis : Maman va l'en empêcher. Sophie reveilla Keefe d'une secousse :

-Reveille-toi marmotte !

-Hein ? Que... Quoi ?! Grady va nous tuer !

-Edaline va l'en empêcher.

-Tu est sûre ?

-Gros bêta ! Le seul truc embêtant avec elle c'est qu'elle veut tout savoir !

-Oui mais quand même !

-Je rentre.

-Je viens avec toi ! Après tout, tu es ma petite amie, non ?

-Si. Viens. Elle lui tendit la main et ils sautèrent a Havenfield.

-TU ETAIS OU ?!!!! Hurla Grady quand elle fut rentrée. Ah oui, tu étais chez ce garçon. Corvée de brossage de dents de Verdi. Execution ! Edaline arriva.

-Elle a du s'occuper des alicornes toute la nuit, non ?

-Non. Sinon elle se serait ecroulée de fatigue. Regarde-la, elle est en pleine forme !

-Alors donne lui une punition moins sévère.

-Mais elle a passé la nuit chez ce garçon ! Sans mon autorisation, qui plus est !

-Je peux choisir ma punition ? Demanda Sophie.

-Vas-y. Dit Edaline sous les protestations de Grady.

-Eh bien... Je pensais vous aider avec le gorgodon.

-Je suis d'accord ! Dit Grady.

-Moi aussi ! Dit Edaline.

-Bon... Elle n'ut pas le temps de finir sa phrase car Tam était arrivé.

-Biana m'a chargé de vous prévenir ; nous sommes en couple !

Tam et Biana.PNG

-Félicitations. Dit Sophie. Nous aussi.

-Bah félicitations, du coup !

-Merci !

-De rien. Désolé mais Biana va m'étrangler si tout le monde n'est pas au courant dans cinq minutes !

-Bye... Mais il avait déjà sauté.

-Alors ? Demanda Edaline quand Keefe fut partit.

-Alors quoi ?

-Alors Keefe ? Sophie soupira.

-Mais c'est pas possible !!! Un papa poule et une mère qui veut tout savoir !

-Allez, explique-moi dans ta chambre...

-Il y a rien a expliquer !

Pdv : Grady Modifier

Comment est-ce possible ! Pensa Grady. Elle a choisi de se mettre en couple avec CE garçon !!! Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi faut-il que je tombe sur un gendre pareil ?! Il pensa : Grady, on se calme... Tu vas ne pas avoir un gendre comme ça, tu vas saboter leur marige... Non. Sophie me tuerait.

Pdv : inconnu Modifier

Une fille marchait. Elle portait une longue cape noire, qui lui descendait jusqu'au chevilles. Elle avait des habits elfiques. Soudain elle rencontra, un homme abillé comme lui.

-Ma chère Arwen, dit-il. J'ai failli attendre. Qu'a tu trouvé ?

-Rien de spécial. Le Colibri n'a aucune piste sur Lune Stellaire.

-Que c'est frustrant !

-Je sais. Nous devrions trouver ces indices tous seuls.

-Tu sais très bien que je suis allergique aux parchemins !

-Bon, d'accord ! Mais j'en ai marre de m'abimer les yeux sur une omnisciente a longueur de journée !

-Tu sais bien que j'ai une mauvaise vue.

-Pourquoi ne demanderions nous pas au petit Vacker ?

-Vas-y. Mais pas par transmetteur.

-Je sais. Elle sauta.

Chapitre 14 : Mister Frangette s'en mêle ! Modifier

Sophie commençait a en avoir marre de son quotidien a la Tour d'Elite. Se reveiller a 7H. Manger. Aller en cours. Manger. Aller en cours. Appeller ses parents. Dormir. Ce fut comme ça pendant des jours, jusque a une séance de sport. Sophie et ses amis couraient sur la piste, quand Sophie se sentait fatiguée. Tout devint noir.

Pdv : Sophie Modifier

Sophie tombait. Toujours plus bas. Elle toucha doucement le sol. Une voix lui dit :

-Sophie, si tu ne te rappelles pas de tes amis, des personnes que tu aimes, tu seras a jamais piégée ici, et personne ne connaitra la joie, et toi, tu seras protégée de tout ça. Mais si tu réussis, le monde connaitras la joie, mais aussi la tristesse. Si tu te sort d'ici, rien ne pourra t'atteindre dans ton esprit, a part la joie, l'amour, la tristesse, mais pas souvent. A toi de choisir. Sophie recommença a tomber, mais cette fois, dans un voile ou personne ne pouvait l'atteindre. Soudain, elle sentit q'une ombre se glissait dans son esprit. Tam. Un flot d'images de personnes que Sophie ne se souvenait pas jusqu'a maitenant.

Keefe.

Papa.

Maman.

Biana.

Dex.

M.Forkle.

Tiergan. Oralie.

Bronte.

Kenric.

Juline.

Wylie. Prentice.

Alden.

Della.

Elwin.

Une douleur l'empoignit. Elle la fit revenir a la réalité. Elle vit ses parents, ses amis a son chevet. Elle vit Tam dans un côté de la pièce.

-Merci. Dit-elle faiblement.

-De rien. Tu vas bien ?

-Oui. Je me demandais, comment as-tu fait pour me sortir du néant ?

-En fait... J'ai pensé a tout le monde, et dans mon ombre j'ai mis de la joie.

-D'accord...

-Laissons Sophie se reposer ! Dit Elwin en chassant tout le monde. Sophie se demanda : Lune Stellaire que-ce que je pourrais en faire ? Avant de dormir d'un sommeil de plomb. Le lendemain matin, la maison était très calme. Elle vit Jolie dormir comme un loir. Sophie descendit, mais ne trouva personne. Il y avait un petit mot sur la table :

Ma chérie, le Conseil nous a appelés pour une audience.

Ne t'inquiète pas, nous reviendrons ce midi.

Bisous. Tes parents qui t'aiment.

P.S : Dit le a Jolie.

Sophie lut et relut le message. Au bout d'un moment, elle se lassa du message, et alla voir les alicornes.

-Salut Silveny !

-Bonjour Sophie ! Lui répondit-elle. Tu vas bien ?

-Oui. Tu as réussi a prendre contact avec Endaria et Castamir ?

-Que Endaria. Je pense que c'est parce que nous avons un lien.

-Lien ?

-Oui, nous partageons notre conscience avec toi. Sophie en resta bouche bée. Keefe arriva et dit :

-Tu devineras jamais !

-Alors dit ! Il lui montra un parchemin.

-Je l'ai trouvé a Clandleshade.

-C'est quoi ?

-Lis.

Les métamorphes. Modifier

Les métamorphe sont des gens, mi-elfe, mi-animaux. Il partagent leu conscience avec un ou deux animaux. Les plus puissants peuvent prtager leur conscience avec deux animaux. Les métamorphes doivent trouver leur animal avant trentes ans, sinon, ils perdent leurs pouvoirs. Une fois que leurs pouvoirs sont perdus, personne ne peut les retrouver. Il y a quatre puissants métamorphes, et plusieurs autes moins puissants.

Le cri puissant. Modifier

Un cri puissant est un cri que les métamorphes peuvent pousser pour renoncer a leurs pouvoirs.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .