Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

Fanfiction de Tiphaineguyot (Tiphaine01)


N’hésitez pas à laisser un commentaire ça m'encourage  🥳


Chapitre 1 : Une vie paisible en famille, enfin presque [modifier | modifier le wikicode]

E31FCFAF-7FBD-4AF5-B4FD-E19DA26E99BB.jpeg


La rentrée des enfants de Sophie :

Sophie courut réveiller ses triplés. Aujourd'hui, ils avaient leur première journée à Foxfire. Leurs noms étaient Ken, Emma et Will. Ces prénoms rendaient hommage au Conseiller Kenric et à ses parents adoptifs humains.

Ils se levèrent d'un coup et dévalèrent les escaliers pour aller petit déjeuner. Pendant ce temps, Fitz sortit de la cuisine, embrassa Sophie et prépara les sacs des enfants. Les triplés voulaient tous savoir sur comment se passerait la rentrée, et surtout Emma qui aimait tout savoir et tout contrôler. Ken avait au contraire suivi la voie de son parrain Keefe qui l'encourageait à poursuivre ses exploits.

Avec son frère il prévoyait déjà de faire entrer un grand Gulon à Foxfire. Les triplés sortirent leurs cristaux et sautèrent dans le rayon lumineux avec leurs parents. Ils arrivèrent devant l'impressionnant campus de Foxfire. Sophie se remémora sa première rentrée, sa solitude devant les projecteurs. Heureusement, se dit-elle, ils sont trois et unis.

Keefe arriva devant eux et les enfants se jetèrent dans les bras de leur parrain. Keefe décoiffa William sous les cris de Fitz qui avait passé des heures à le coiffer. Alors qu'ils avançaient vers l'école, Alden se précipita vers Sophie. À peine avait-il repris son souffle qu'il lui dit d'une traite :

- Sophie, viens vite : on a une surprise des plus étranges pour toi .

Alors il l'entraîna vers l'arbre des quatre saisons. Sophie eu juste le temps de hurler à ses enfants :

- Passez une bonne journée et travaillez bien !

3F4830B5-763A-411B-93A9-B0458B99B53D.jpeg


Ils coururent comme ça des dizaines de minutes avant d'arriver à l'arbre. Et là l'attendait... Amy !  Sophie resta là, sans bouger jusqu'à ce que Amy, avec un sourire timide, lui dise :

- Salut sœurette...

Alors les deux sœurs se jetèrent chacune dans les bras de l'autre en pleurant. Dans sa tête Sophie se posait des milliers de questions. Et surtout : "que fait elle ici !?" Alors une petite voix s'éleva de derrière Amy et Sophie vit une petite tête brune apparaître apeurée. La fillette demanda à Amy :

- Qu'est-ce qu'il se passe ? Où suis-je ?

Sophie demanda à Amy :

- Serait-ce ta fille Louise ?

Amy acquiesça et expliqua pourquoi elle était venue: 


Hier dans la soirée Louise avait eut des migraines. Et la nuit venue elle avait, avec le verre posé sur sa table de nuit, formé un boule d'eau. Ayant vu Linh le faire pendant sa visite dans les Cités Perdues elle avait pensé à appeler Sophie par le moyen de secours. 

Sophie s'accroupit alors près de Louise et lui demanda :

- Penses tu que tu pourrais le refaire ?

Louise acquiesça et forma une vague avec le ruisseau qui passait à côté de l'arbre des 4 saisons. Elle la fit monter jusqu'à des dizaines de mètres de hauteur et la reposa doucement dans le ruisseau. Alden resta quelques secondes la bouche grande ouverte avant de demander à Amy et à Louise :

-Êtes vous sûre qu'elle n’a déclaré ses pouvoirs que depuis hier ? Parce que ce que je viens de voir nécessite des années d'entraînement...

- Oui, j’en suis sûre. Je n'avais jamais ressenti ça avant... répondit Louise.

Sophie évita les regards interrogateurs de sa sœur et demanda à Alden :

- Comment cela se fait-il qu'elle soit Hydrokinésiste ? Va-t-elle intégrer Foxfire  ? Et comment peut-elle être une elfe ? D'accord, elle a les yeux bleus, mais ses deux parents sont humains ! 

Sophie avait un mauvais pressentiment : et si le Cygne Noir avait aussi modifié les gènes de sa nièce ? Pourtant Mr. Forkle lui avait promis qu'elle serait leur seule expérience. Alden invita Amy et sa fille à séjourner chez lui le temps qu'il avertisse le Conseil et qu'il trouve une solution. Amy fut touchée de l'invitation et accepta. Sophie lança un sourire réconfortant à sa petite nièce, prit son cristal de foyer et rentra chez elle abasourdie. 

Chapitre 2 : Explications[modifier | modifier le wikicode]

Fitz était dans le salon et marchait de long en large en marmonnant des phrases incompréhensibles. Lorsque Sophie arriva il se précipita vers elle et lui posa des milliers de questions. Sophie lui raconta toute l'histoire : l’arrivée d’Alden, sa sœur et sa nièce, son talent...

- Comment est-ce possible que Louise soit une elfe ? lui demanda Fitz 

- Si seulement je le savais... soupira Sophie. Je vais de ce pas voir Mr. Forkle. S'il a joué avec les gènes de ma petite nièce, je lui promets que tous les jours il se réveillera dans une maison couverte de crottins d'alicorne. 

Un rire se fit entendre de derrière le meuble d'entrée et une voix dit:

- Tu aurais pu le dire en rime " si vous avez joué avec les gènes de ma nièce, du crottin pailleté vous aurez dans toutes vos pièces"...

Sophie se retourna et vit Keefe dans l'entrée riant à côté d'une Biana et d'un Dex hilares...

- Vous étiez là tout ce temps ! s'exclama Sophie.

- Eh oui, Foster. La team "Laissée-En-Plan-Sur-La-Touche" revient sous le nom de "Keefianex", hurla Keefe.

- Et comme d'habitude, grommela Dex, Keefe a voulu mettre son nom en premier.

- Eh oui Dexounet. Il faut bien quelqu'un pour mener la team, et vu mes aptitudes en temps que parrain, je suis sûr que je suis le mieux placé, fanfaronna Keefe.

- Quoi?! s'énerva Dex. Tu leur apprends juste à se mettre des tonnes de shampooing et à faire entrer toutes sortes de créatures à Foxfire !

Biana s'interposa entre les deux garçons juste avant que la dispute éclate et dit à Sophie en soupirant :

-Bon je crois que tu as compris l'idée. En résumé : on veut venir.

Sophie les regarda avec un demi sourire; elle hésitait entre les assommer tous les trois et se téléporter, ou les serrer dans ses bras. Elle hésitait toujours lorsque Keefe et Dex la prirent par les bras et l'emmenèrent au bord de la falaise sous les cris de Fitz. Sophie rit en leur hurlant de la faire descendre. 

- À une condition : , agrémenta Dex, tu nous emmène voir Mr. Forkle.

Sophie soupira et acquiesça. Seuls eux arrivaient à la faire rire. Elle prit Fitz par la main et le reste de la troupe s'attacha à elle, puis elle sauta dans le vide sous les habituels hurlements de Biana et les rires crispés de Keefe. Ils atterrirent brusquement sur une grande prairie où Mr. Forkle les attendaient de pied ferme. 

- Je n'en reviens pas ! s'exclama Keefe même après quinze ans de pratique tu n'as toujours pas réussi à faire au moins un atterrissage en douceur. 

Sophie, les cheveux plein d'herbes, se releva en soupirant. 

Chapitre 3 : La rentrée des enfants [modifier | modifier le wikicode]

Après avoir vu leur mère partir en courant, les triplés se dirigèrent inquiets vers Foxfire. Quand ils entrèrent dans le hall ils virent tous les regards se tourner vers eux. En effet les triplés n'étaient pas courants chez les elfes même si maintenant ils étaient admis. Leurs yeux aussi détonnaient dans le paysage : ils étaient bruns clairs avec une pointe de bleu-vert magnifique. Puis ils se dirigèrent tous les trois vers leurs casiers. Emma était aussi dégoûtée que sa mère a l'idée de devoir lécher son casier. 

- Horrible, ça sent l'odeur des chaussettes de Ken après avoir fait du sport ! s'exclama  Will.


Son frère lui asséna un violent coup de coude dans le ventre. Emma suivait la scène en souriant, elle adorait vraiment ses frères. Puis ils se levèrent pour aller assister à leur premier cours. 

Chapitre 4 : Discutions animées [modifier | modifier le wikicode]

Sophie se dirigea vers Mr. Forkle en courant. Elle se planta devant elle et lui dit :

- Voulez-vous que je tourne autour du pot, comme vous en avez l'habitude, où préférez-vous que j'aille droit au but ?

- Ayant vu la lettre que vous m'avez envoyé j'ai ma petite idée sur ce dont vous aimeriez me parler et ma maison n'a pas besoin de crottin d'alicorne sa décoration est parfaite, expliqua Mr Forkle. 

- Vous jouez avec les gènes de ma nièce ?! s'impatienta Sophie. 

Mr. Forkle soupira et proposa à toute la troupe de s'asseoir. Puis il commença son discours : 


- Voila Sophie l'Hydrokinésie était ton dernier talent non déclenché et je ne sais pas si il se déclencheras un jour mais Calla avait aussi changé quelque chose dans ton ADN.

- Génial!!! s'exclama Sophie, en vingt secondes je redeviens le petit monstre.

- Non Sophie tu n'est pas un monstre, lui dit calmement Fitz.

- Bon, reprit Mr Forkle, Calla a modifié ton talent pour que tu ne soit jamais seule. En effet ton talent peut être transmis. La personne à qui tu t'es confiée en première est ta sœur. Alors ta confiance s'est placée en Amy et ton talent aussi. Il se n'est jamais manifesté pour elle et Amy l'a transmis à sa fille. C'est maintenant en quelque sorte ton binôme. Vous êtes à deux les plus grandes Hydrokinésistes de tous les temps. Toute la bande resta clouée sur place le temps d'intégrer la nouvelle. Puis d'un coup Keefe bondit :


- Comment ça "les plus grande gnagnagna de tous les temps" (en effet il n'avait pas digéré le fait que Linh lui ai lancé une boule d'eau le jours de la cérémonie des récompenses, abîmant ainsi sa coiffure). Sophie avait dit qu'elle ne voulais pas le titre de maîtresse de l'univers, donc je l'avais pris, ne me dites pas que du coup ce seras elle ! Mr. Forkle, décontenancé, jetait des regards interrogateurs à Sophie, qui elle était toujours sous le choc de la nouvelle

- Sympa Keefe, dit elle nous compatissons pour toutes les responsabilités en plus à gérer.

589DD62E-A2A2-439E-B191-A3C13C6009AF.jpeg


-Rrroh, ça va Foster ma responsabilité n'est pas aussi grande qu'être la meilleure Hydrokinésiste que le monde n'ai jamais connu! Moi j'ai bien réussi à avoir le titre du plus grand incident inter-espèce en Niveau 2, que j'ai perdu entre-temps. 

- Je pense que l'on va vite te rattraper. En effet on vient de m'informer que Ken et Will dès leur première matinée à Foxfire viennent d'organiser un combat de lutin.

- Ouais!! s'exclama Keefe. C'est ce que je leur avais conseillé !

- Sophie, dit Fitz peut tu me rappeler pourquoi on a choisi LUI comme parrain ?   

- Je me le suis toujours demandé, marmonna Dex.

- Oh Dexounet est jaloux car lui il n'a qu'une filleule, Emma, alors que moi on m'a donné Will ET Ken .

- Vous les gamins, toujours à vous disputer! dit Mr Forkle.

Sophie secoua la tête pour se remettre les idées au claire et ne pus s'empêcher de s'arracher deux cils qu'elle balaya d'une pichenette :


- À quoi sommes nous destinés? l'interrogea-t-elle, Que devons nous faire ?

- Vous les gamins, vous posez toujours beaucoup de questions, grommela Mr. Forkle.

Il y a environ deux mois  j'ai lu un texte codé écrit par le fondateur du Cygne Noir. Le texte disait :

" Le mal ne pourra être combattu que d'une façon , un groupe de toutes espèces se formera. À leur tête ils seront quatre elfes et deux créatures magiques. Un des binômes seras formé d'une elfes aux pouvoirs sans limite et d'une autre née de parents humains.

L'autre binôme, de toute leur vie ont été bannis et rejetés. Ils correspondent aux deux créatures de caractère et de pensée. Les aideront quatre elfes et une humaine, tous sont unis par leur passé , leurs présents et leur futur..."

Quand tu m'as expliqué le cas de Louise, reprit Mr. Forkle, je me suis douté du premier binôme.

- Comment ça l'elfe au pouvoirs sans limite, vous voulez dire que c'est Sophie ! s'exclama Keefe, j'en ai marre qu'elle fasse toujours les plus grands titres...

- Je ne veux pas dire mais il est aussi toujours aussi immature! dit Biana en donnant des coups de coude à Sophie.

Mais Sophie n'avait pas envie de rire elle réfléchissait encore aux paroles de Mr. Forkle.


- Mais qui sont ces jumeaux et ces animaux ? demanda-t'elle

- J'ai toujours pensé que Greyfell ressemblait à Tam sans sa frange. Ils ont tous les deux un mauvais un mauvais caractère, dit Keefe, et Silveny et Linh sont toujours joyeuses et aiment toutes les deux les paillettes. Vous pensez que ça pourrait être eux ?

- Je retire ce que j'ai dit chuchota Biana à Sophie il n'est pas si idiot que ça ... Bon toujours un peu c'est vrai mais nettement moins que lorsqu'il avait 14 ans.

Mr. Forkle leva la tête et se frotta la barbe puis il transmit un message à Sophie :

Elle sursauta quand elle entendit sa voix ( elle ne l'avait pas entendu rentrer )

- Est ce que Linh ou Tam sont déjà montés sur les alicornes ? transmit-il à Sophie.

La télépathe allait lui répondre lorsque Keefe bondit frénétiquement devant eux :


- Arrêtez vos petits tours de passe passe télépathique, et dites-nous vraiment ce qu'il se passe .

Sophie l'ignora mais répondit à voix haute cette fois :

- Oui Linh est montée sur Greyfell elle avait adoré et l'avait fait avec une aisance particulière, mais elle s'était toujours sentie plus proche de Silveny.

Fitz lui réfléchissait la tête dans les mains. Il se disait que Linh et Tam n'étaient pas les seul jumeaux qu'il connaissait.

- Mais si c'était vrai que représenterait Luna et Félix ? demanda Fitz 

- Tu veux dire Keefou et Keefette! hurla Keefe 

- Je ne sais pas j'y réfléchis encore, dit Mr Forkle, mais si nous avons juste nous avons trouvé les binômes de têtes  il nous reste à trouver l'humaine et les quatre elfes .

- "Tous unis par leur passé..." marmonna Keefe et si les quatre elfes étaient moi, Fitz, Biana et Dex nous avons toujours été ensembles, nous sommes unis par le passé et notre présent.

- Et l'humaine pourrait être Amy ? Elle est venue plusieurs fois dans les Cités Perdues et est de retour aujourd'hui, mais en quoi pourrait elle nous aider ? continua Fitz.

Ils continuèrent à débattre pendant des heures, lorsque Sophie regardant sa montre se leva d'un bond et courut avertir Fitz :

- Fitz nous devrions être à Foxfire depuis déjà près d'une heure. Biana et Dex se levèrent, eux aussi, ils devaient aller chercher leur fils Gaiz.

Ils sautèrent tous ensemble et une fois disparus, Keefe fit un clin d'œil à Mr. Forkle et dit :

- Ah ces parents toujours aussi pressés...

Avant de sauter rejoindre ses amis.  


Chapitre 5 : Les rencontres [modifier | modifier le wikicode]

Sophie arriva en courant devant Foxfire et serra ses enfants dans ses bras. Mais eux, gênés, du monde qui les regardaient, se dégagèrent vite des bras de leur mère. Après avoir déposé les enfants à Lumienfield, Sophie prit un cristal de saut et disparut dans la lumière.

Une fois arrivé chez Alden et Della elle courut dans la maison pour retrouver sa sœur et sa fille. Mr. Forkle dans ses allures de Magnat Leto prit Sophie part la main et la mit dans celle de Louise. Alors Sophie, son esprit brûlé de douleur leva les bras et vit que toute l'humidité de la pièce était monté vers le plafond. Alors elle se rendit conte que toutes leurs théories étaient vrai.

- Louise, j'ai des choses à t'expliquer... commença Sophie.

- Oui je sais, dit Louise je suis une elfe, j'ai des pouvoirs c'est toi qui me les a transmis et je dois t'aider à détruire un groupe qui s'appelle les yeux blancs .

- Les Invisibles, rectifia Mr. Forkle.

Sophie ne put s'empêcher de de rire : le sourire Louise ressemblait tellement à celui de sa mère !

-Eh bien bravo, dit Sophie à Louise, moi en apprenant ça j'ai faillit tuer celui qui me l'avait dit et je ne l'est cru que 2 jours plus tard .   


-Eh comme tous les elfes, repris Mr. Forkle, Louise commencera sa scolarité à Foxfire dès demain.

-  Aussi tôt ! s'exclama Amy.

- Oui j'ai prévenu le Conseil et vous aussi êtes autorisée à rester dans les Cités Perdues. Il me reste juste à régler la question de où vous allez habiter.

- Je me porte volontaire ! cria Sophie .

Amy eut un petit sourire reconnaissant à sa sœur. 


- Ne te sens pas obligée, dit-elle, je sais que vous êtes en famille et vous n'avez peut être pas la place de nous accueillir...

- Amy, tu est ma famille et pour la place ne t'inquiète pas on a tout ce qu'il faut.

- Même le wifi ? demanda Louise.

Amy donna un coup de coude à sa fille et Sophie ne put s'empêcher d'éclater de rire, Louise était le copié collé de sa mère petite. Sophie emmena sa sœur et sa nièce près de la falaise et leur demanda :

- Vous êtes prêtes ?

- Prêtes à quoi ? s'aventura Amy.

- À ça cria Sophie en se jetant dans le vide sous les cris de Amy et de Louise 

Sophie se concentra et juste avant de toucher la mer elle se téléporta. Elle arrivèrent brusquement devant Lumienfield la maison de Sophie et de Fitz.

- Ca grande sœur tu va me le payer, dit Amy les cheveux plein d'herbes. 


Louise elle c'était relevé et observait le palace, siffla et déclara sous les rires de sa mère et de Sophie :

- Je comprends mieux quand tu disais qu'il ne manquerais pas de place.

- Ah oui j'ai oublié de te demander, où est Bill ton mari, je ne l'ai pas revu depuis ton mariage ? demanda Sophie.

Louise et Amy serrèrent les lèvres et détournèrent la tête se silence dura quelques secondes avant que Amy dise :

- Il me trompait depuis toujours il ne s'est marié que par intérêt et...nous ... nous avons divorcé.

Sophie sentit sa mâchoire se détacher. En effet, chez les elfes le divorce était rarissime. Elle prit donc les deux filles dans ses bras et restèrent donc comme ça des dizaines de minutes.

Amy redressa la tête et essuya ses larmes puis elles se dirigèrent toutes les trois vers Lumienfield .

La maison était immense. Des baies vitrés et des vitraux surplombaient tous les murs laissant ainsi passer la lumière.

A peine Sophie avait elle tourné la poignée que trois petites têtes châtains arrivaient en courant répétant à tue-tête que les costumes pour la cérémonie d'ouverture étaient trop laids et que jamais ils ne porteraient ça . Puis ils s'arrêtèrent dans leur élan voyant les deux invitées qui accompagnaient leur mère . Après que les enfants se furent dévisagés quelques secondes Sophie se racla la gorge et leur dit :

- Les enfants je vous présente votre tante Amy et sa fille , votre cousine, Louise. Les filles je vous présente mon mari que vous connaissez déjà, Fitz et mes trois monstres Emma , Will et Ken.

- Tu veux dire ,demanda Amy, Emma et Will ...

- Oui je me suis inspiré des noms de nos parents, répondit Sophie.

- Attends, dis Ken, tu ne veux pas dire que c'est notre famille humaine ...

- Si, répondit Sophie en souriant.

- Trop cool ! dirent les triplés en même temps.

- Louise est Hydrokinésiste et va intégrer Foxfire dès demain, leur expliqua Fitz arrivé pendant ce temps.

- Ma pauvre, dit Emma. 

- Que dis-tu ? demanda Fitz.

- Elle va devoir comme nous porter ses ridicules costumes...

- Oh ne te plains pas Emma, rit Sophie moi j'avais du porter un costume d'éléphant. 

- C'est dur de faire plus ringard en effet, rétorqua Emma 

- Je ne sais pourquoi pas mais je pense que Louise et Emma vont bien s'entendre, dit Amy.

À peine avait elle prononcé ses mots que Louise et Emma se précipitaient dans les escaliers pour aller voir la maison. Ken et Will les suivaient de près en riant et imaginant en quoi ils pourrait transformer leurs costumes.


- Ah oui déclara Fitz Keefe, Dex et Biana ont décidé de venir dîner chez nous ce soir ainsi que Tam et Linh. 


Chapitre 6 : Discussions tardives [modifier | modifier le wikicode]

Tam et Linh arrivèrent en premier; Linh se jeta dans les bras de Amy en effet elles s'étaient rencontrée lors de la première visite d'Amy dans les Cités Perdues. Biana et Dex arrivèrent main dans la main. Puis arriva Keefe lorsqu'il vit Amy il ne put ignorer l'impression de papillons dans le ventre cette impression qu'il n'avait pas ressenti  depuis des années. Mais à l'époque il pensait que quelques années de différence était insurmontable. Mais il repassa à Alden et Della qui eux avait 100 ans de différence. Puis toute la bande se dirigea vers le salon . En voyant que Biana avait du mal à s’asseoir même avec l'aide de Dex, Sophie demanda :

- Ça va Biana ? Tu as mal quelque part ?

- Oh oui ça va répondit elle, je comptait vous l'annoncer autrement mais... je suis enceinte.

- C'est vrai ? Demandèrent tous ses amis en même temps. 

- Oui, Dex et moi étions censé vous l'annoncer demain.

- C'est la meilleure nouvelle que j'entends depuis longtemps ! s'exclama Linh.

- Youpi un autre enfant à canaliser! railla Tam sous les coup de coude exaspérés de sa sœur. 

Toute la troupe se mis à table et Sophie pensa que c'était le bon moment pour parler du sujet qui fâchait.

- Bon, déclara-t-elle, comme tout le monde le sait Amy et Louise sont arrivées ce matin ...

- Non tu es sûr! demanda Tam, ce n'est pas comme si tous les commerces de la terre en parlait. 

- Tu ne pourrait pas te montré un peut plus optimiste, demanda Linh, puis elle reporta son attention sur Sophie, oui tu ne nous a pas encore dit pourquoi ?

Amy prit la parole :

- Voilà Louise est Hydrokinésiste et on voulait te demander si tu voulais bien être son mentor à Foxfire...

Avant que Linh est eu le temps de répondre que Keefe s'exclama :

- Pourquoi ne pas garder le mentor actuel avec un peu de chance elle n'arriveras pas à canaliser Louise et elle pourra inonder une ou deux cités et ...

- Je serais ravis de devenir son mentor dit Linh interrompent ainsi Keefe dans son discours 

- Je te remercie de tout cœur, lui dit Amy. 

- C’est pas juste ... Et deuxième nouvelles, repris Keefe, Sophie est redevenu, malheureusement, miss championne de l'Univers car elle aussi est Hydrokinésiste..

Chapitre 7 : Des informations alarmantes [modifier | modifier le wikicode]

Puis soudain un grand fracas retentit laissant la discussion de coté et Alden suivis de près par Grady se précipitèrent dans la demeure. Sophie se leva d'un bond et les fit asseoir sur des fauteuils. Dans sa tête les pires scénarios étaient en train de se produire. Grady essaya de leur expliquer la situation entre deux respirations saccadés :

- Les Invisibles n'ont pas disparu comme nous le pensions ils sont là plus puissants et plus nombreux que jamais. Ils ont attaqué l'Atlantide et on mis feu à quelques boutiques et détruits toutes les autres il n'y a pas de blessés. Mais ils sont là Sophie ils sont de retour ...

Sophie crut que sa tête allait exploser tous ses sentiments s'emmêlaient. Elle passait de l'horreur à la peur au désespoir en quelques secondes.Elle se posait dix mille questions . Mais surtout une "Ma famille est elle en danger encore une fois". 

- Mais oui, dit Keefe, le texte disait : 

" Le mal ne pourra être combattu que d'une façon , un groupe de toutes espèces se formera. À leur tête ils seront quatre elfes et deux créatures magiques. Un des binômes seras formé d'une elfes aux pouvoirs sans limite et d'une autre née de parents humains. L'autre binôme, de toute leur vie ont été bannis et rejetés. Ils correspondent aux deux créatures de caractère et de pensée. Les aideront quatre elfes et une humaine, tous sont unis par leur passé , leurs présents et leur futur..."

On aurait du le savoir dès le début le texte parlait du mal et que le mal sont les invisibles.

-Mais attendez dit Linh de quoi vous parlez ?

Sophie ne pus expliquer elle était encore sous le choc de la nouvelle du retour des Invisibles , alors Fitz s'en chargea :

- Comme tu le sais Louise est Hydrokinésiste quand nous l'avons appris nous avons prévenu Mr Forkle qui nous a raconté la prophétie que tu viens d'entendre. Pour nous elfe aux pouvoirs sans limite et Sophie est celle née de parents humains est Louise. Et les elfes bannis semblables aux créatures magiques nous pensons que c'est toi , Tam , Greyfell et Silveny.

En effet en temps que jumeaux vous avez été bannis l'ors de votre enfance. Et tu ressemble à Silveny toujours joyeuse et Tam à Greyfell toujours de mauvaise humeur. Et nous ne savons pas qui sont les quatre elfes et l'humaine mais si nous prenons en compte les événements récents, il se pourrait que ce soit : Amy, Keefe, Biana, Dex et moi .

Biana était au point de pleurer :

- Toute ma vie j'ai combattu les Invisibles pour une chose pour que mes enfants vivent en paix et maintenant que je porte en moi un bébé ils reviennent!

- Amy, il faut que tu rentre chez toi .déclara Sophie. Je ne veux pas te mettre en danger !

- Non Sophie, je refuse déjà à l'époque je voulais rester mais tu m'en a empêché alors maintenant que je peux faire quelque chose je reste.

- Mais et ton mari demanda Dex 

- Nous avons divorcé je répète que je veux rester c'est mon devoir ! Dit Amy 

A ces mots Keefe senti son cœur virevolter ils se répétaient ces mots dans sa tête . 

Les invisibles étaient revenu plus fort que jamais mais eux étaient uni et lutter pour le bien c'était leur plus grande force.

Chapitre 8: Un nouveau départ [modifier | modifier le wikicode]

Le lendemain Louise se réveilla avec la boule au ventre , aujourd'hui elle devra affronter son nouveau collège elle qui ne pouvait jamais changé d'endroit. En effet dans toute sa vie elle n'avait jamais changé d'école dans et la elle devait aller dans un collège où elle ne connaissait aucune des manières enseignées.

Puis un  son provin de dehors et les volets s'ouvrirent. Elle écarquilla les yeux quelques secondes avant de distinguer les formes autour d'elle. Elle vit Emma devant un miroir, en haut à droite il y avait... une fille. Louise recula d'un bond puis s'approcha du miroir et elle demanda à Emma :

- Qui c'est cette personne en haut bégaya Louise 

- Oh c'est Vertina c'est un programme...

- C'est bon pas besoins de m'appeler comme ça je suis juste à côté hurla Vertina 

Louise fit un Bon en arrière en entendant cette petite voix qui sortait de ce personnage. 


-Viens dit Emma elle va t'aider à t'habiller et te coiffer.

A peine s'était elle placé devant le miroir que Vertina dit :

- Enfin une qui n'a pas des yeux de monstres ! Ah ça fait du bien de retrouver des yeux bleus ! Alors toi je te verrai bien avec du jaune et du blanc. Et un chignon tressé... Oui c'est ça ! Vas y je t'explique comment faire.  Une demi heure plus tard la jeune fille descendit les escaliers brillante de la tête aux pieds. Lorsque Amy vu Louise elle dit :

- Même pour le mariage de ton oncle tu n'étais pas aussi apprêtée, alors pour ton premier jour de cours ...

- C'est Vertina qui m'a aidée, répondit Louise 

- Tu as parlé avec cette peste, dit Sophie en entrant dans la cuisine.

- Oh elle m'a paru très gentille elle m'a fait beaucoup de compliments sur mes yeux !

- Ah oui tu es la seule fille à avoir les yeux bleus. Je comprends tout de suite pour quoi elle t'aime bien !

Sophie était mal à l'aise déjà elle devait annoncer aux enfants que les Invisibles été de retour et avait détruit Atlantide. Puis que hier elle avait demandé au conseil des gardes du corps pour les enfants.

- Maman c'est quoi ça ?

Ken avait brandit un espèce de mini écran rouge qui affichait "Atlantide détruite par les Invisibles "

Sophie soupira et invita les quatre enfants à s'asseoir près d'elle sur le canapé rouge .

- En histoire elfique avez vous vu les invisibles ?

Amy baissa la tête honteuse, comment allait elle pouvoir rattraper son retard.Elle qui n'avait entendu parlé que de mathématiques et d'histoire géographie.  

- Oui bien sûr que on le sait ce sont le groupe que tu as combattu. Ce sont le seul groupe de criminels de l'histoire  ! S'exclama Emma 

- Mais maman, dit Ken coupant ainsi sa sœur, ils vont vouloir s'en prendre à toi car tu as failli les détruire. Tu en a fait bannir la plus part et tu es une des plus grande figure de l'histoire des elfes.

- Peut-être les enfants dit Sophie mais j'ai Sandor pour me protéger  et vous aussi vous l'êtes en danger  c'est pour cela que à partir d'aujourd'hui vous aurez chacun un garde du corps. 

- Qui ça vas être ? demanda Will

- Les enfants de Sandor et Grizel vont assurer votre protection ainsi que les deux enfants de Ro. Répondit Sophie 

- Tu veux dire que Rovimida , Minirsk, Joniave et Callam vont assurer notre protection demanda Emma. 

- Oui commença Sophie 

- Pff, génial on va se faire encore plus remarquer, Grommela Ken

Puis la sonnette retentit avec un bruit aigu. Alors tous les enfants se précipitèrent vers l'immense porte d'entrée. 


Chapitre 9: des nouveaux compagnons [modifier | modifier le wikicode]

Les quatre enfants poussèrent la lourde porte de l'entrée pour laisser entrer les nouveaux habitants. Sur la terrasse les deux ogres et deux goblins se fusillaient du regard . A peine la porte s'était poussée que les quatre nouveaux arrivants se précipitèrent dans l'entrée. Puis Sandor s'approcha de Sophie :


- Je vous présente mes enfants dit Sandor, Rovimida et Minirsk et les enfants de Ro : Joniave et Callam.  Les ogres et les goblins eux ne se souciaient pas que l'on parle d'eux. Dans leur coin ils se disputaient sur quel enfant ils allaient prendre.


- Shi fu mi en trois points pour avoir les filles. Dit Callam 


- Je peux surtout pas Ken cria Minirsk 


- Pourquoi ? demanda Ken 


- Je ne veux pas devoir assumer toute tes bêtises j'ai aussi entendu parlé de tes exploits hier répondit Minirsk 


- Moi je veux bien dit Rovimida ce seras un peu plus drôle que devoir rester assise sur une chaise toute la journée si tu pouvais enflammer une ou deux fois le bureau du directeur...

- Rovimida s’exaspéra Sandor, pour quoi faut il que tu ressemble autant à ta tante. Je savais que l'on auriez pas du lui donner ce prénom. 

- Rhooo c'est bon grogna Rovimida je voudrais juste m'amuser un peu. Je sais que si on ne commet aucun faux pas tu nous double notre argent de poche mais j'hésite à le faire exploser Foxfire. Comme l'a fait Keefe mon héros.

- Trop bonne idée dit Ken je sens que l'on vas bien s'entendre. Je te veux absolument comme garde du corps.

Fitz tenta de s'interposer entre eux :


- Euh, dit Fitz je pense qu'il serait plus prudent de vous séparer !


- Non s'exclama  Rovimida j'ai accepté ce boulot à une seule condition pouvoir choisir celui que je pourrais faire souffrir !

- Je sens que je vais devoir aller de nombreuses fois dans le bureau du Magnat Leto. soupira Sophie.

Louise elle n'avait pas quitté les deux goblins et les deux ogres depuis le début de la séance. Minirsk se tourna vers Louise  :

- Tu veux mon portrait ?

Louise eu un petit ricanement sarcastique :

Tout le monde !!.jpg

- On dit "tu veux ma photo ".

- Ce truc humain bizarre, je sens que elle elle vas vite m'énerver celle là . Je ne la  veux surtout pas ! Dit Minirsk 


- Ne t'inquiète pas moi non plus, rétorqua-t-elle 


- C'est qu'elle est coquasse l'humaine, dit Minirsk 


- Moi je veux bien la prendre, dit Joniave, si elle réussit à clouer le bec à ma sœur ça vaut largement le coup. 


- Bon d'accord la répartition c'est fait, dit Biana qui en avait mare des disputes des adolescents. Il faut vite que vous partiez à Foxfire.

Chapitre 10: Premier jour à Foxfire de Louise :[modifier | modifier le wikicode]

Louise, ses cousins et leurs gardes du corps arrivèrent devant la longue allée de Foxfire. Louise se sentait intimidés face à ce monde qu'elle ne connaissais pas. Heureusement que sa garde du corps était la pour lui donner un sentiment de sécurité malgré les criminels qui étaient en liberté. Louise se tourna vers Sophie et lui demanda :

- Est ce c'est normal que je me sente plus que stressé 

- Oui moi j'étais encore plus stressé que pour un contrôle de maths et ça c'était dur de faire plus stressant pour moi alors tu imagines... répondit Sophie 

- Ah ça fait du bien d'entendre parler enfin de choses normal. Je n'aurais jamais cru dire ça un jour mais j'ai presque envie de retrouver les cours de maths. Dit Amy

- c'est quoi les maths ? Demanda Will

- Bha dit Sophie si je te demande la racine carré de 354 tu me réponds quoi ?

- Attend là je comprends pas, s'étonna Will pourquoi tu me donne un chiffre et un arbre. A moins que la réponse soit : 354 de l'arbre.

Alors que toute la troupe restait très sérieuse contrit devant les mots racine carré qu’ils ne connaissaient pas , Amy, Sophie et Louise étaient hilares. Louise avait le cœur léger pour la première fois depuis des jours.

Elle pénétra dans le vaste hall de Foxfire, elle tournait la tête dans tous les sense ne sachant plus où poser le regard. Elle restait là : ébahi... Elle voyait des centaines de personnes en cape et riant, discutant et marchant dans ce hall immense et éclairé. A peine avaient ils fait quelques pas dans Foxfire que tous les regards étaient fixés sur elle et ses cousins. 

- Hou hou vous avez jamais vu d'ogre et de goblins ou quoi .. Maintenant si vous pouviez lâcher vos regards de nous ça serait très bien !  Meme après son intervention les adolescences continuaient à leur jeté des regards en coin. Emma soupira et dit à ses frères et sa cousine :

- Venez on a l'appel dans 10 minutes 

- L'appel mais comment vont ils le faire on est des centaines d'élèves demanda Louise.

- Ils nous pistent grâce à nos pendentifs lui expliqua Emma 

- Ok je ne suis pas au bout de mes surprises marmonna Louise. 

Ils entrèrent dans une salle spacieuse surplombé d'une estrade. Sur l'estrade se tenaient quelques professeurs et le Magnat Leto ils attendaient tous l'arrivée des élèves. Environ dix minutes après lorsque tous les élèves furent tous arrivés le Magnat Leto commença son discours :

- Chers élèves je sais que vous devez être tous très inquiet à cause du retour des invisibles et je comprend cette peur. En effet les invisibles sont de retour mais j'ai le droit de vous annoncer que à partir d'aujourd'hui la moitié des troupes gobelines, ogres, naines et elfes se lancent aujourd'hui pour traquer les invisibles. Aussi Foxfire a été équipé d'une protection contre les intrus. Ah oui un autre point : je vous présente Louise elle vient des cités interdites et est Hydrokinésiste.  Voyant tous les projecteurs se braquèrent sur Louise qui plissa les yeux. Le Magnat Leto repris :

- S'il vous plaît enlevez ces projecteurs de Louise. Sa tante l'a très  mal  vécu ! Elle m'en parle encore... 

Will éclata de rire dans le silence général. Tout le monde se tourna vers lui. 

- Ah bas ça c'est ne pas se faire remarquer, ironisat-il.

Quelques minutes plus tard ,les adolescents se dirigèrent vers leurs casiers. Puis Louise se demanda pourquoi tous les élèves s'approchaient si proche de leur casier. 
- Attends ils ne font pas ce à quoi je pense...

- Je ne vois pas ce que tu veux dire demanda Emma.


- J'espère qu'il ne lèche pas leurs casiers parce que si c'est ça, je part tout de suite je vous préviens !


- c'est juste pour capter l'ADN. Pas besoin d'en faire tout un plat.


- Je sens que je ne vais jamais m'habituer à cette école grommela Louise

.  -Allez vas-y laîche ton casier sinon tu ne verras jamais ton emploi du temps ! Le pressa Ken.


A contre cœur Louise approcha ses lèvres du casier. Après quelques secondes le casier s'ouvrît et Louise réouvris les yeux. C'était moins pire que ce qu'elle avait pu imaginer ! Elle attrapa son emploi du temps dessus des matières dont elle ne connaissaient même pas le sens. 


- Tu commences par quoi aujourd'hui lui demanda Will 


- Alchimie lui répondit elle.


- Oh moi aussi !s'exclama Ken, je sens que l'on va se marrer...  


Chapitre 11 : Premier cours comment dire désastreux ?[modifier | modifier le wikicode]

Quelques minutes plus tard Louise et Ken était dans la classe devant un bureau couleur chêne. 

- Bonjour, asseyez vous on commence dit Lady Galvin en entrant dans la classe.

- Eh bien elle est très directe même pas un « comment allez vous »? chuchota Ken .

- Je vous entends très bien Mr. Foster-Vacker signala Lady Galvin alors qu'elle écrivait des mots au tableau. 

- Elle a des yeux derrière et des oreilles derrière la tête c'est pas possible s’exclamât il.

- Estimez-vous heureux que je ne vous colle pas immédiatement pour ce que vous venez de dire ! A la place dites moi ce qu’est la plantatuorgue !

- Heu dit Ken je dirai un produit contre les verrues car ça se finit par "erru"  !

- Non Mr. Foster siffla la prof c'est un procédé magique extrêmement complexe. Mlle Louise effectuez une plantatuorgue sur ce cailloux et rapidement sil vous plait !

Louise vu des perles de sueur tomber de son front. Elle prit une grande respiration puis elle attrapa deux flacons qui se trouvaient devant elle et les versa dans un saladier sous les cris aigus de lady Galvin. Une explosion suivie puis un énorme silence. Louise écarquilla les yeux dans les vapeurs multicolores. Elle ne comprenait pas ce qu'il c'était passé puis elle sentit une sensation de picotement dans les pieds. Elle baissa les yeux et regarda ses pieds et elle vit qu'elle avait un liquide bleu qui lui arrivait aux chevilles. Puis elle entendit un toussotement à sa droite et elle vu lady Galvin sortir de la fumée les cheveux pointés au dessus de sa tête.


- Louise vous avez hérité des talents en alchimie de votre tante et ce n'est pas positif ! Vous avez mélangé deux produits qui ont fait exploser le verre de la pièce. Nous sommes inondés ! Pourquoi faut il que vous soyez tous aussi désastreux en alchimie ? Heureusement que Emma est la pour sauver l'honneur avec ses merveilleuses notes en alchimie. 

8CABBB6C-6F17-480D-B50A-A603724D113E.jpeg

- C'est la chouchoute de tous les profs chuchota Ken a Louise.

- Vous deux vous allez une heure après les cours pour tous nettoyer hurla Lady Galvin.

- Pourquoi moi ? demanda Ken outré.

-  Il me semble que vous ne l'avez pas empêché de mélanger ces deux produits et que vous sembliez bien trop heureux lors de l'explosion. 

- Alors on a le droit de casser deux trois trucs si ce n'est pas très grave demanda Ken.

- Si vous cassez quelque chose je vous promets que vous ne passerez pas l'examen. les prévins lady Galvin.

A peine avait elle prononcé ces mots que Ken un flacon dans la main a trébuché et a renversé le flacon sur les cheveux de lady Galvin qui sont tombés sous ses hurlements. Lady Galvin recula les yeux écarquillés en titubant. Quelques secondes passèrent dans le silence le plus complet même Ken ne riait pas pour une fois. Puis lady Galvin cligna deux fois des yeux une poignée de ses cheveux à la main. 


- Qu'à tu fais sombre idiot ! Hurlait-elle à Ken, maintenant je vais devoir me rendre chez Elwin et y passer la matinée.

Voyant que son rêve était présent (un professeur chauve hurlant sur lui) Ken retrouva un demi sourire et dit:

- Vous voulez dire que vous devez aller au centre Foster je peux vous accompagner il m'appartient vous avez vu le nom ...

- Toi tu ne t'approche pas le prévint elle et dois-je te rappeler que le centre de soin porte ce stupide nom à cause de ce délinquant de Keefe !

Puis elle tourna les talons et partit se faire soigner. Ken ne pus s'empêcher d'éclater de rire et Louise une première frayeur passée rit à son tour. Ils restèrent hilare comme ça une bonne minute avant de se rendre conte des produits sur le sol qui leur arrivait maintenant plus haut que la cheville. La porte s'ouvrît violemment et le Magnat Leto entra désespéré. 

- J'aurais du m'en douter gémît il, un professeur qui hurle, des produits renversés partout et des rires ça ne pouvait qu'être toi ou Keefe mais heureusement qu'il se trouve loin de Foxfire.

- Ah Keefe mon héros soupira Ken 

- Hé bien tu pourras lui annoncer que tu fais à présent mieux que lui .... bon aller tout les deux immédiatement vous excusez auprès de votre professeur ! Louise et Ken sortirent de la classe. Ken triomphant et Louise gêné malgré un demi sourire. Elle se rappelait avec mélancolie le temps où elle mettait des punaises sur la chaise des professeurs, ou toute sa classe se cachait sous les tables ... Mais jamais ou elle avait crée une inondation et fait tomber les cheveux d'un professeur ! Tout le long de leur descente les amis et camarades de Ken lui tapait dans la main ou les applaudissaient joyeusement. Ken présenta Louise à tous ses camarades en tant que " sa cousine qui pourra prendre sa relève quand il sera renvoyé ". Emma les rejoins mis agacé mis amusé:

- Alors il fallait que tu déclenche une zizanie le premier jour de Louise demanda-t-elle. 

- Eh ! s'exclama Ken ce n'est pas moi qui est commencé c'est Louise qui a créé l'inondation.

- C'est vrai demanda Emma à Louise.

Louise hocha la tête et déclara :

- Elle m'a dit de préparer quelque chose et j'ai mélangé les deux mauvais produits.

- Ah ça oui dit Will qui les avait rejoints on voyait une épaisse fumée violette depuis dehors et je ne sait pas pourquoi mais Emma et moi on s'est tout de suite dit que ça devait être vous. Les professeurs vous appellent même " le duo infernal ".

- Génial hurla Ken on ne pouvait faire une meilleure rentrée !

Chapitre 12: Des excuses aussi lamentable que le cours ...[modifier | modifier le wikicode]

Quelques minutes plus tard Louise et Ken arrivèrent à l'infirmerie accompagnés de leur bande de fans en délire. Elwin du chasser la bande à coups de bâton. Une fois les jeunes partis les deux fautifs purent s'approcher prudemment d'un coin de la pièce où retentissait des gémissements. Alors qu'ils hésitaient à avancer Elwin passa devant eux et écarta le rideau. Derrière se trouvait une Lady Galvin rouge de colère et en larmes.

- Vous ! hurla-t-elle

- Je viens de lui apprendre qu'il faudra que ses cheveux repoussent naturellement les prévins Elwin.

- Oh je suis désolée... dit Louise essayant pour une fois de faire bonne impression. Ken lui ne put s'empêcher d'esquisser un demi sourire puis se mordit les lèvres jusqu'au sang pour ne pas rire.


- Je vous conseille de partir si vous voulez être à l'heure à votre prochain cours. Ils sortirent sur la pointe des pieds et se placèrent au bout du couloir. Puis Ken demanda à Louise :

- Tu as quoi comme matière maintenant ? Elle sortit son emploi du temps de sa poche et le consulta :


- Maintenant j'ai ... Hydrokinésie avec Lady Song. 

- C'est au 20ème étage à droite moi j'ai éducation physique a tout à l'heure lui répondit Ken,

Après quelques "bon courage " ils se séparèrent et Louise commença son ascension. Au dixième étage Louise était déjà essoufflé et rouge. Puis elle arriva enfin au vingtième étage mais elle fut prise d'un coup de stress: elle ne savait plus si il fallait prendre la porte de droite ou de gauche. Elle hésita quelques secondes puis ouvris la porte de gauche ...

La porte grinça quelques secondes et elle eu juste le temps de se baisser pour éviter l'éclair géant qui lui fonçait dessus. Elle resta là quelques secondes la tête sur le sol et la tête dans les mains ses cheveux sentant légèrement le roussi. Lorsqu'elle osa lever les yeux vers la salle de classe elle vit une classe d'élèves, certains souriant d'autre inquiets et un professeur courant vers elle. 

- Tu ne t'es pas fait mal ? lui demanda le professeur.

- Je ne crois pas marmonna Louise.

Louise sentit une main se poser sur son épaule et leva la tête vers la personne. Elle découvrit Emma le visage inquiet. 


- Ça va ? lui demandat elle.

- Oui oui lui répondit Louise.

Elle se releva et secoua sa jupe puis elle dit :

- La classe Hydrokinésie est bien à droite ?

- En effet lui répondit le professeur. Louise fit un petit signe de la main au professeur et à sa cousine et ouvrit cette fois la porte de la classe d'hydrokinésie. La classe était noire et des rideaux noirs étaient tendus sur les fenêtres.


- Il y a quelqu'un ? demanda Louise la voix tremblante.

- Bouh ! hurla une ombre noire en lui sautant dessus.

Louise cru que son cœur allait s'arrêter, elle hurla et lança un jet d'eau sur l'ombre qui l'avait attaquée. Puis elle vit que la personne vêtu de noir était à terre et crachait l'eau.

- Vous les Hydrokinésistes, toujours aussi brutales dans vos jets d'eau dit une voix que Louise reconnu tout de suite 

- Tam ? demanda-t-elle


- Oui c'est moi mais tu aurais pu éviter de m'envoyer l'eau dans la tête maintenant j'ai les cheveux trempés ! Je vais devoir les sécher pendant des heures surtout les pointes ce métal aspire l'eau .

- Mais que fais tu là ? Où est Linh ? Demanda Louise inquiète.

- Ah oui j'allais l'oublier s'exclama Tam qui couru vers le placard. Il ouvrit les deux battants et Louise put voir une Linh furieuse et ligotée. 

- Je vais attendre quelques secondes avant de la laisser sortir, dit Tam elle ne voulait pas que je te fasse cette blague alors j'ai du employer les grands moyens ... 

A27EA54B-B894-4573-9A86-4797DA4CB357.jpeg

Chapitre 13: Lady et Lord Song.[modifier | modifier le wikicode]

- Bon bah je pense que je vais devoir la faire sortir dit Tam. Il s'approcha prudemment de l'armoire et trancha les liens qui attachaient Linh, puis s'écarta d'un bond. Louise se demanda pourquoi Linh restait là à toiser Tam sans parler.

- Ouf chuchota Tam à Louise j'ai cru qu'elle allait me tuer !


- Oh ne t'inquiète pas j'attends juste d'avoir assez d'humidité pour te noyer ! Tam essaya de fuir mais Linh forma une bulle et le contraint de rentrer dans la salle de classe sous les applaudissements de Louise.

- Alors, dit Linh profitons de cet idiot pour faire une leçon pratique quand je te dirai "top" je lâcherai la bulle qui entoure Tam et tu vas devoir la reformer.

Louise se concentra, elle voulait faire bonne impression devant Linh. Soudain elle lui dit :

- Tu es prête ? Top ! Louise ferma les yeux et se concentra sur le lien qu'elle avait avec l'eau et tendit sa main vers ce liquide. Soudain de l'eau en forme de main prit Tam par la taille et forma une bulle autour de lui. Tam lui, hurlait dans sa bulle.


- Mes cheveux sont trempés laisse moi sortir ! Je te préviens tu me dois quatre pots de shampoing tous les jours pendant deux mois ! Louise éclata de rire avec Linh alors que Tam hurlait de tous ses poumons. Quelques heures plus tard Louise se dirigeait vers le self d'où sortait des odeurs alléchantes. Elle s'approcha du self et prit une assiette et des couverts. Puis Will arriva la mine renfermé, les cheveux en bataille et les bouts des vêtements cramé  

- Ça va ? Lui demanda Will

- Moyen je me suis prit un éclair en pleine tête alors que je voulais le mettre en bouteille dit il la mine renfermé. Louise allait prendre un plat au hasard quand elle se rendit conte qu'elle n'en connaissait aucun. Elle les observa quelques secondes avant de se focaliser sur deux : un rouge vif et un autre vert.

- Lequel de ces deux plats est le meilleur ? demanda Louise a Will.

- Si tu veux avoir de la fumée qui te sort part la bouche prend le rouge lui conseilla Will.

- Je prends le vert. s'exclama elle.

Louise prit ensuite une boisson jaune et un gâteau d'une couleur douteuse elle l'avait pris car quand elle avait tendu le bras vert le gâteau marron Will avait ri un peu trop fort à son goût. Louise commença à stresser dans son ancien collège elle était populaire et savait toujours ou s'asseoir mais là elle se sentait un peu perdue. Puis une jeune fille blonde, les cheveux emmêlés s'approcha d'elle et de Will. 

- Salut tu es bien la fille d'Amy Foster non ? Lui demanda l'inconnue.

- Euh oui tu me connais ? Lui répondit elle.

- Non pas moi mais ma mère Marella connaissait Amy et Sophie. Je m'appelle Firelle Redeck. 

- Ah. Euh enchanté, moi c'est Louise.

- Oui je crois que tout le monde ici le sait lui répondit Firelle. Je trouve ça incroyable que tu ai fait exploser la moitié de Foxfire !

- Tout le monde, tu es sûr ?

Louise se retourna et vit alors que la moitié des étudiants chuchotaient le regard tourné vers elle. Tout d'un coup elle se sentit rougir. Elle qui était populaire devenait timide devant ce monde inconnu. 

- Vous venez ? Demanda Will à Firelle et Louise.

Ils se dirigèrent tous les trois vers une table. A peine s'était il assis qu'une bonne douzaine d'étudiants s'approchaient d'eux et posaient des milliers de questions a Louise:


- Tu viens des cités interdites ?

- Comment était les écoles la bas ? 

- Pourquoi es tu là ?

- Tu as un talent ?

Amy était à la fois gênée et flattée par toutes ces questions. Elle s'efforça de répondre à toutes les questions :

- Oui j'habitais à Los Angeles dans les cités interdites. Au collège on apprenait des choses très différentes...

- Comme quoi ?

- De la grammaire, des mathématiques des matières comme ça ...

- Ça devait être ennuyant.

- Oui tu as raison répondit Louise terriblement ennuyant ! Je suis là car j'ai manifesté un talent.

- Lequel ? S'exclama un élève roux aux yeux d'un bleu si clair que l'on ne voyait à peine la couleur.

- je suis Hydrokinésiste lui dit Louise. 

Tous les étudiants la regardent les yeux écarquillés. Louise ne savait plus quoi dire aussi bien qu'elle commença à manger son déjeuner. Alors elle faillit tout recracher tellement le goût était répugnant ! Le gâteau vert devait contenir tous les ingrédients les plus horribles qu'il puisse exister au monde. 

- Je t'ai eu ! S'exclama Will ce gâteaux est le pire ! C'est Elwin qui l'a commandé pour les premières années ils ce font prendre le premier jour ! Tu pourras remercier Ken pour cette merveille idée ! 


- Des que je le verrais je lui balancerais une vague dans sa tête, la plus grande vague qu'il n'auras jamais vu dans sa tête ... marmonna Louise. A peine avait elle prononcé ses mots Ken et Emma surgirent de derrière la foule.


- Je le tiens cria Emma balance lui la vague prévue !


- Nooooooon ne touche pas à mes beaux cheveux renchéri Ken !


- Voulez vous parlez de cheveux M. Foster-Vacker. Dit une voix derrière son dos. Ken se retourna et poussa un hurlement. Lady Galvin était juste derrière avec une grimace, le crâne nu et rouge. Tous les autres élèves se mirent à pouffer devant la réaction de Ken.


- Je vous donne la permission dit-elle à Louise vous avez le droit de le mouiller le plus possible ! Tous les étudiants formèrent un rond autour de Ken et Louise et se mirent à crier. Louise eu un petit sourire espiègle, le premier depuis des jours. Elle se concentra et rassembla toute l'humidité de la pièce et le trempa jusqu'aux os .

Quelques heures plus tard alors que Louise et ses cousins étaient en cours d'histoire elfique une immense sonnerie retentit. Le professeur commença à hurler : 

- Vite c'est la sonnerie d'alerte. Tous dans le hall dépêchez vous ! Le visage du professeur était devenu rouge et des gouttes de sueur glissaient de son front. Tous les élèves avaient le visage inquiet et renfermé:

- Mais pourquoi tout le monde a l'air paniqué ? Dans mon ancienne école on faisait souvent des entraînements anti-terroriste. Dit Louise. 

- Oui répliqua Emma les yeux larmoyants sauf que là, ce n'est pas un entraînement. Nous on ne fait pas d'entraînement si il y a une alerte ça veut dire que des méchants se sont vraiment introduit dans l'école.

Chapitre 14 : les invisibles attaquent. [modifier | modifier le wikicode]

Louise eu une bouffé de chaleur. Elle se répétait ces mots dans sa tête "Ils sont là toute ma vie ma plus grande peur était un attentat ou quelques chose comme ça." Elle sentit des larmes lui brouiller la vue elle qui n'avait pas pleuré une fois depuis le départ de son père. 

- Viens dit Ken la voie tremblante il faut aller dans le hall. Dans les couloirs des nuées d'élèves se précipitaient dans les couloirs en criant et en pleurant.

Louise et ses cousins suivirent la foule. Des détonations surgirent de dehors provoquant des cris plus forts et les visages des professeurs se crispèrent un peu plus.

- Cours Louise ! dit Ken il faut absolument rejoindre le hall.

- Mais où sont nos gardes du corps ? Demanda Louise.

- Ils sont partis dehors pour voir ce qu'il se passait. 

Deux minutes plus tard ils arrivent sain et sauf dans le hall. Des cris et des larmes retentissaient de partout. Le Magnat Leto cru bon de faire un discours :

- Bon je ne suis pas très doué pour les discours. Je vais essayer d'être bref. Nos chance de survie proche de zéro pour cent.

Voyant que les cris redoublaient d’ardeur le Magnat Leto essaya de se rattraper:

- Bon on a aussi des chances de survivre ! Même si on a beaucoup de chance de pas s’en sortir mais...

Elwin exaspéré par ce discours désastreux, monta sur l’estrade, attrapa M.Forkle de force et l’emmena loin du micro.

Des voies très forte s'approchèrent, un silence de mort s'abattit sur la salle. On aurait pu entendre une mouche voler. Louise était tendu son visage crispé. Elle faisait des nœuds avec ses cheveux, un moyen pour elle de se détendre. Quelques secondes passèrent et les portes s'ouvrirent en grand dévoilant une demi douzaine d'homme et de femmes le regard noir. Deux des hommes avait des flammes qui leur léchaient les bras. Une femme dont les yeux glacial ne s'accordait pas avec ses cheveux rouge dit :

- Livrez-nous l'elfe Hydrokinésiste arrivé hier et tout le monde sera épargné sinon Foxfire sera brûlée et vous à l'intérieur.

Louise sentit son corps se glacer et ses joues la brûler. Des milliers d'idées lui tournaient dans la tête : comment savaient ils cela ? Qui leur avait dit ? Et qu'est ce qu'ils me veulent ?

Tous les élèves s'étaient retournés vers elle. Emma sanglotait en silence et serra encore plus fort la main de Louise et des larmes lui coulaient des joues. Les professeurs ne semblaient pas avoir le sens de la réflexion ils restaient figés sur place et la bouche grande ouverte. 

- Vous avez deux minutes pour nous la donner sinon vous mourrez. Quelques secondes passèrent dans la confusion générale, personne ne savait la bonne marche à suivre. Soudain un membre des Invisibles en eut assez il empoigna un garçon et Louise vue que c'était Ken. L'invisible pointa un atomiseur sur la tête du jeune homme blond. 

- Livrez la moi maintenant. 

Louise regarda Ken en pleurant à peine allait elle faire un pas en avant que Ken hurla :

- Louise je t'en supplie ne te livre pas à eux. Résiste ! 

- Tais-toi ! cria la femme encapuchonnée derrière la foule.

L'Invisible qui tenait Ken lui donna un violent coup de coude dans la tête. Louise ne pu s'empêcher de crier et de courir vers eux :

- Non ne lui faites pas de mal prenez moi mais laissez le je vous en supplie. Je suis Louise ...

L'homme en capuche noir se retourna doucement, le visage et les traits tirés. 

- Emparez vous d'elle ! Hurla-t-il.

- Mais attendez comment être sûr que c'est elle demanda l'invisible aux yeux bleu foncés, à ce que je vois elle a l'air d'apprécier ce garçon qui me rappelle quelqu'un mais je ne serai dire qui ...

- S'il vous plaît gardez moi mais laisser la tranquille je vous en supplie. Je suis le fils de Fitz Vacker et Sophie Foster vous avez deux fois plus d'intérêt à me garder.

Les membres des Invisibles débatirent par télépathie. Pendant ce temps une femme hurlait des ordres :  

- Tous à terre ! Les mains sur la tête ! Si vous bougez je vous atomisent. Vite ! Un geste et vous êtes mort.

Puis l'homme s'avança vers Louise et l'empoigna par les épaules et l'attira vers la sortie.

- Prenez aussi le garçon ! Ça pourra être un moyen de pression !

Derrière le podium Emma pleurait à chaudes larmes. Elle savait qu'elle ne pouvait rien faire et ce sentiment est le pire !

Louise elle, se débattait de l'emprise de l'homme qui la retenait prisonnière. Elle ferma les yeux et se concentra très fort. Soudain un vague surgit de nul part et déferla sur l'Invisible. La femme qui était à côté bloqua la vague, avant qu'elle ne touche l'homme au dernier moment par une espèce vague de lumière.

- Bien essayé fillette ! Mais tu n'y arriveras pas !

Louise était désespéré elle n'avait plus aucun moyen de fuir à présent. Elle ferma les yeux tout autour d'elle s'estompa et elle se concentra sur elle et une larme dégoulina de sa joue. Elle oubliait tout comme si son cerveau c'était déconnecté tant l'horreur était présente. Elle savait qu'on la ballottait dans tous les sens, que sa tête se cognait partout, que des blessures se formaient sur ses bras mais elle était dans un demi-coma.  Puis une main tenant un tissu s'aplatit sur sa bouche et Louise sentit sa tête tourner et s'évanouit sous l'emprise des sédatifs en entendant les cris désespérés de Ken.

Dans le hall la panique était à son comble. Will est Emma pleuraient dans les bras l'un de l'autre. Les professeurs essayaient de contacter le conseil sans succès les Invisibles avaient dû détraquer les systèmes... 

Soudain les portes s'ouvrirent en grands et Amy, Sophie, Fitz et Keefe entrèrent.

- Mon dieu qui ont ils pris ?! On les a vu sortir avec deux silhouettes dans les bras et malgré tous nos efforts nous n'avons pas réussi à les arrêter. Dit Sophie.

- Maman ! Hurlèrent Emma et Will en se jetant dans ses bras.  Sophie sentit tout de suite que quelque chose n'allait pas.

- Ou sont Ken et Louise les enfants ? Cria Sophie.

- Les Invisibles les ont capturés hurla Emma en pleurait.

Alors au fond de la pièce un grand bruit tous le monde se retourna et vit que Amy était au sol elle c'était évanouie.

Keefe accourut à une vitesse incroyable vers Amy et la prit dans ces bras :

- Qu'a-t-elle ? Hurla Keefe à Elwin 

Elwin prit ses lunettes dans sa poche, les frottas et s'approcha de Amy. Il lui afficha une lumière violette sur le corps et déclara :

- Elle s'est juste évanouie sous le choc de la nouvelle ne vous inquiétez pas.

Il sortit une petite fiole ronde et bosselé de sa poche et renversa quelques gouttes dans la bouche d'Amy. Elle toussa quelques secondes et regarda autour d'elle hébété :

- Qu'est-ce que je fais là ? demandât elle 

- Oh ne t'inquiète pas tu t'es juste évanouie dit Keefe le visage inquiet.

- Où est Louise ? demanda Amy, dites moi que ce n'est pas vrai dites moi qu'ils ne l'on pas emmenée. Pas ma fille ...

- je suis désolé dit Keefe je te jure que l'on va la retrouver.

Chapitre 15 : enfermés[modifier | modifier le wikicode]

Ken ouvrit les yeux il avait toujours le cerveau embrouillé par les sédatifs. Il était dans une pièce sombre. Il entendait des gouttes d'eau tomber de cette petite pièce humide. Il sentait sous ses jambes de la moisissure qui c'était collé sur le sol de pierre. Il entendait aussi quelque chose au loin... une respiration. Il souleva son corps de terre et s'approcha de ce bruit. Il découvrit une petite silhouette blonde roulé en boule. Lorsque ses yeux s'habituèrent à la pénombre il vit Louise.

Il s'approcha d'elle en rampant et lui toucha la main :

- Louise, Louise tu m'entends ? Je t'en supplie ouvre les yeux s'il te plaît !

Quelques secondes passèrent puis Ken vit que Louise avait cligné des yeux alors il redoubla d'ardeur :

- Louise je t'en supplie dit moi un mot !

- Tu sent mauvais sifflât-t-elle avec un demi sourire sur les lèvres. 

Ken avait presque les larmes aux yeux.

- Je n'aurais jamais cru être aussi content d'entendre cette phrase ! S'exclama Ken mais quand même tu n'aurais pas pu dire : Oh mon cousin adoré que je suis contente de te voir !

Louise lui sourit. Elle n'échangerai son cousin pour rien au monde ! Puis elle se rendit compte qu'il avait un hématome à l'œil.

- Je ne pourrait jamais assez te remercier pour tout à l'heure ! 

- Oui dit Ken mais quand je te dis de ne pas te montrer ne le fais pas s'il te plaît. J'étais en mode super-héros et normalement quand un super héros te dis de pas bouger tu ne fais rien !

- Hé bah là tu vois je suis immobilisée je crois que je me suis cassé la cheville dit Louise en se tenant la cheville. 

Louise se demanda comment elle allait faire pour se bricoler une attelle... 

- Attends je crois que j'ai une idée s'exclama Louise 

Elle se concentra sur l'eau de la pièce, et il y en avait beaucoup, et mit sa main dans une des flaques. Quelques gouttes montèrent à la hauteur de son front. Avec elle forma une boule et l'entoura autour de sa cheville. Louise essaya de se lever et se rendit conte que c'était l'eau qui s'appuyait sur le sol est non sa cheville la permettant de marcher.

- Incroyable s'exclama Ken !

- Merci dit Louise mais maintenant il faut sortir d'ici !

- Mais par où ? Demanda Ken on est enfermé et je ne vois aucune issue possible !

Chapitre 16: concertation [modifier | modifier le wikicode]

Le Magnat Leto hurla pour remettre le calme dans la salle :

- Dex, Biana, Keefe, Fitz, Sophie, Amy et les enfants Vacker-Foster je vous attends dans mon bureau, nous devons discuter.

Amy se releva en s'appuyant sur la main tendu de Keefe et suivit le Magnat Leto sous la douleur du désespoir. Sa fille, sa fille chérie elle avait essayé de la protéger mais en vain et maintenant sa fille était entre les mains des pires criminels de tous les temps. 

- Venez entrez vite ! leur dit le Magnat Leto. 

- Ils s'installèrent vite sur les fauteuils roses présents dans la pièce .

- Et bien s'exclama Keefe  je comprends mieux pourquoi vous étiez en colère lors de la redécoration de votre bureau après mon coup de génie.

En effet la salle était rose bonbon avec des petites fleurs blanches partout.


- Bon ce n'est pas l'heure de parler décoration mais plutôt de Ken et Louise. J'ai appelé le conseil mais leur pendentifs ont été détruits. 

- Oh mon dieu comment va-t-on les secourir ? Demanda Amy 

- Je réfléchissais à la prédiction que j'avais lu commença Magnat Leto et si le seul moyen de les sauver était de vaincre les invisibles...

- S'il vous plaît répétez moi cette prophétie ? Demanda Biana. 

- " Le mal ne pourra être combattu que d'une façon , un groupe de toutes espèces se formera. À leur tête ils seront quatre elfes et deux créatures magiques. Un des binômes seras formé d'une elfes aux pouvoirs sans limite et d'une autre née de parents humains. L'autre binôme, de toute leur vie ont été bannis et rejetés. Ils correspondent aux deux créatures de caractère et de pensée. Les aideront quatre elfes et une humaine, tous sont unis par leur passé , leurs présents et leur futur..." répéta Keefe 

- Si nos théories sont exactes il faut expressément aller chercher Tam, Linh, Silveny et Greyfell !

35E0D37F-2354-4C2B-B759-618E397DD087.jpeg

Une demi heure plus tard ils étaient devant la maison de Tam et Linh et toquèrent très fort. Tam ouvrit la porte les habits dégoulinant d'eau :

- Vous êtes venu pour tuer ma sœur si c'est ça allez y rentrez et vite elle commence vraiment a m'énerver ! Dit Tam 

- Vous n'êtes pas au courant de ce qu'il c'est passé à Foxfire ? demanda Keefe la mine sombre. 

- Non quoi ? Ken a détruit Foxfire ? Il a fait entrer un grand Gulon ?...

- Les Invisibles sont entrés dans Foxfire et ont pris Louise et Ken en otage. Pleura Biana.  

Un bruit de verre brisé retentit dans la pièce derrière et Linh apparu le visage livide à la porte.

- Non dites moi que ce n'est pas vrai je vous en supplie.

- Malheureusement si et il faut que l'on aille les sauver lui expliqua Fitz

- On vous aidera autant que l'on le pourra ! Dit Tam 

- Alors venez avec nous maintenant il faut que l'on aille chercher Silveny et Greyfell.

- Pourquoi ? Demanda Tam 

- On vous expliquera en route ... Venez vite ! Cria Sophie 

Chapitre 17 :le maître [modifier | modifier le wikicode]

Louise et Ken s'impatientaient ça faisait deux heures et demi qu'ils étaient enfermés et ils commençaient à avoir froid. Ils avaient de l'eau jusqu'à la cheville.

Soudain un grand bruit surgit au dessus de leurs tête et Louise eu les larmes aux yeux sous l'effet de la peur. Ils tendirent l'oreille et entendirent des pas descendre les escaliers pas à pas...

Ken et Louise se prirent la main et serrèrent les dents en attendant de voir la personne arriver. Ils l'entendaient et suivaient son déplacement. Il n'était plus qu' à 3 mètre 2 mètre 1 mètre ...

Un homme encapuchonné apparu l'air menaçant, les yeux bleu doré menaçant et les cheveux roux presque rouge. 

- Le chef veut vous voir dépêchez-vous d'aller le voir si vous avez cru connaître le pire moment de votre vie vous inquiétez il arrive d'ici quelques minutes ! Les menaça l'Invisible.

Louise prit une grande inspiration en fermant les yeux, elle avait pris cette technique de respiration à l'école pendant les cours de sport même si à cette époque la elle pensait surtout à ridiculiser le professeur plutôt que de faire du yoga. Elle se tourna vers Ken et lui chuchota :

- Fais comme moi ! Inspire, expire vas y doucement. 

Ken essaya mais il avait la respiration saccadé et son visage resta très crispé.

- Sortez tous de suite ! hurla l'Invisible. Sinon je vous fait sortir d'une manière que vous allez moins aimer !

- On arrive dit Louise d'une voix étonnamment ferme.

Elle savait au fond elle qu'elle était prête à tout affronter, elle qui avait peur des araignées. Depuis qu'elle avait mis les pieds dans ce monde elle se sentait droite et fière prête à tout subir et cette sensation lui apporta une joie inattendue. L'homme encapuchonné paru lui aussi surpris de la force qui émanait de cette petite silhouette frêle. 

- Montez et dépêchez vous ! hurla l'homme en les poussant dans le dos à coups de pied.

Ils gravirent ainsi ce long escalier de pierre devenu humide et mousseux par le temps. À chaque marche Louise se tenait un peu plus droite levant la tête le regard déterminé. Ken lui avait peur et cette peur le rongeait. 

- Lève la tête et respire comme moi lui conseilla Louise a voix basse.

- Mais tu n'as pas peur ? On vas peut être mourir ! lui chuchota Ken.

Louise ne sût que répondre oui elle avait peur mais cette peur ne la paralysait pas elle l'a rendait plus forte et la faisait avancer Ils continuèrent cette ascension dans le seul bruit des respirations haletantes dû à l'effort et des cris de leur gardien.

L'homme leur passa devant et leur mis par télékinésie des espèce de menottes aux poignets. Ces menottes étaient rouge vif et stoppait tous leurs pouvoirs. 

- Maman m'a parlé de ces engin ils lui en avait mis un sous forme de diadème lorsqu'elle avait fouillé le cerveau du roi des ogres lui débita Ken 

0A0B8BC6-B818-408F-999A-74F2F22BCEDA.jpeg

Louise avait un léger doute et elle ne pus discrètement s'empêcher de le tester. Elle rassembla quelques gouttes d'eau et s'efforça de les soulevés de terre. Elle réussi avec succès prouvant ainsi ses doutes : les menottes n'avaient aucun effet sur elle.


L'homme roux sorti une clé de sa poche et l'a tourna doucement dans la serrure produisant ainsi un bruit infernal. La porte grinça une seconde et s'ouvrît en grand. Ken et Louise sentirent leurs yeux les brûlés. Ça faisait des heures qu'ils étaient dans une obscurité quasi complète et là se retrouver avec une lumière aussi forte leur brûlaient les yeux.


- Ne vous arrêtez pas ! Avancez ! Hurla pour ce qu'il semblait être à Louise la centième fois.

Louise avait trop mal aux yeux pour essayer de distinguer les objets et pièces qui l’entouraient. Elle réfléchissait à un moyen de sortir vivants d’ici. Elle se disait que si les menottes ne marchait pas sur elle ils pourraient courir et trouver une sortie... Elle se répéta son plan dans sa tête pour être sûre de ne pas donner de faux espoirs à Ken. 

- Les menottes n'ont aucun effet sur moi chuchotât elle précipitamment viens si tu veux on part en courant et je le stopperais avec mes pouvoirs.

Ken tourna la tête l'air dépité vers elle.

- Non on ne peut pas ! Regarde au plafond .

Louise leva la tête et scruta le haut plafond blanc et doré. Elle plissa les yeux elle aperçu dans un des coins une petite bulle bleu.

- Qu'est-ce que c'est demandât elle a Ken.

- C'est un estupion, au moindre mouvement suspect de notre part il nous glace sur place par une énorme décharge électrique. Je te l'ai dit on est coincés ici et on ne pourra pas sortir.

- Avancez le maître vous attend ! Hurla l'homme roux  

- Qui est le maître ? Risqua Ken .

- Ne pose pas de questions et avance idiot. Lui dit l'homme en lui donnant un violent coup de coude dans la tête.

Ken grogna sous l'impact et mit un genoux à terre. Louise eu un petit cri et essaya de l'aider mais l'invisible lui mit une dague sous le cou.

- Un geste et tu meurs ! 

- Louise ne fais rien c'est bon je vais bien ! dit Ken 

- Maintenant vous vous taisez et vous avancez ! Hurla l'homme roux.

Louise prit deux respirations ferma les yeux quelques secondes et se remis en marche. Ils marchèrent quelques secondes dans le silence général. Ils arrivent devant une immense porte dorée et blanche d'environ trois mètres.

L'invisible paru presque effrayé. Il hésita une seconde et toqua dans la porte. Louise commença à avoir la respiration saccadée sois l'effet du stress car si L'homme roux était stressé elle avait des raisons de l'être. 

Elle entendit un bruit de pas venant de derrière elle. Ce pas était rapide, elle eu a peine le temps d'entendre une autre personne arriver que déjà une main s'aplatissait sur sa bouche.

Chapitre 18 : l'élue [modifier | modifier le wikicode]

Elle sentit ses yeux s'engourdir sous l'effet des drogues et elle tombait par terre.  Elle se réveilla assise sur une chaise les mains ligotées et une bosse sur le front. Louise avait très chaud et sa tête lui tournait affreusement.  Elle entendait des voix qui discutaient doucement. A les entendre on aurait cru qu'elles se disputaient.

- Où es tu Ken ? Tu vas bien ? Balbutia Louise encore engourdi par les sédatifs.

- Mais vous étiez censé lui donner des sédatifs afin qu'elle dorme encore une heure ! Dit une voix d'homme grave. 

- C'est ce que l'on a fait répondit une voix paniquée de femme. Elle doit être très puissante, je n'ai jamais vu quelqu'un sortir du coma aussi vite !

- Eh bien la petite élue a des pouvoirs on dirait ! Dit l'homme d'une voix sarcastique. Je vais aller droit au but : soit tu rejoins les Invisibles soit tu meurs.

Louise eu des sueurs froides elle ne pouvait accepter cette offre sans savoir les conséquences. Bien sûr elle tenait à la vie mais à quel prix ?

- Pourquoi parlez vous d'élue ? 

- Il y a une ou un élu tous les 500 ans. Tu es l'élue. Chez les autres elfes tu seras traité comme tous le monde mais ici tu seras traité comme une exception, un joyau.

- Mais pourquoi moi ? Demanda Louise 

- Qu'elle fasse son choix ! grogna l'homme 

- Ne la précipité pas maître chuchota la femme il faut l'amadouer chuchota elle de sorte que Louise ne pus pas l'entendre.


- D'accord mais dépêchez vous ! Dit le maître 


La femme se tourna vers Louise :


- Tous les 500 ans une humaine deviens elfe. Elle ou il a des pouvoirs exceptionnels.

- et qui est celle d'il y a 500 ans ? Demanda Louise 


La femme grinça légèrement des dents et répondit :

445FBF2E-0A07-49B7-B0C1-2673FA818BCF.jpeg


- Elle s'appelait Della ... Della Vacker 

Chapitre 19 : Les recherches [modifier | modifier le wikicode]

Sophie tombait dans le vide sous les cris de ses amis. Elle sourit, elle sentait qu'elle allait retrouver sa nièce et son fils. Elle commençait à sentir l'écume sur son visage et elle se téléporta.

Sophie sentit son épaule droite s'aplatir sur le sol et une douleur fulgurante lui traversa le bras mais elle se releva quelques secondes plus tard. Keefe grogna et dit :

- On en reparle de l'atterrissage ?

- Keefe, franchement ce n'est pas le moment ! s’exaspéra Tam.

- Venez ! Hurla Fitz le sanctuaire est là bas.

Le petit groupe se dirigea en courant vers le haut de la colline. Emma en tête décidée a retrouvé son frère.

Amy la suivait de près main dans la main avec Keefe. Keefe était déterminé à tout faire pour aider Amy, il lui serrait fort la main. Il réfléchissait à où les Invisibles avaient pus emmené Louise. En effet il avait vécu 8 mois avec eux et même si ils ne lui avait quasiment rien dit il connaissait certaines de leur cachette.

Il avait beau réfléchir il n'en voyait aucune. Le groupe arriva en haut de la colline essoufflés et les mains sur les hanches pliées en deux. 


- On y est ! souffla Sophie  Sophie tourna le longue poignée de pierre rouge.

Le groupe marchèrent encore quelques mètres et s'approchera du beau bâtiment. Sophie toucha la poignée de pierre rouge. Elle donna un petit coup d'épaule sur cette grande porte dorée qui s'ouvrît en grinçant. Edaline tournait en rond et se rongeait le bout des ongles. Des qu'elle vu Sophie les cheveux blond ébouriffés, les yeux rouges et le souffle haletant Edaline se précipita vers elle.

- Sophie vous avez retrouvez Louise et Ken ? demanda Edaline.

- Non, pleura Amy on a aucune idée d'où ils sont !


- De quoi avez vous besoin ? s'exclama Edaline.


- juste de une chose : est ce que Silveny et Greyfell sont revenus ? Demanda Sophie.


- Oui ça m'a inquiété ils sont revenu hier soir avec Luna et Félix.


- Vous voulez dire Keefinou et Keefenette ! s'exclama Keefe avant que Fitz lui donna un violent coup de coude dans les côtes.


- Ou sont ils ? Demanda Sophie.


Edaline trottina raidement traversant le sanctuaire. Amy regardait autour d'elle émerveillée malgré les événements récents. Les couleurs et les tailles défilaient, des animaux fluorescents volent, des petits animaux noirq... Soudain ils arrivent à l'autre bout du sanctuaire. Amy vu alors le plus bel enclos qu'elle nu jamais vu, il était verdoyant et dans le ciel un arc en ciel fluorescent attirait tous les reguards.  A peine Sophie c'était approcher de la barrière que une voie vint lui emplir l'esprit.

- Sophie, Sophie, amie, amie, Ken, Louise, élue, danger. Chanta Silveny dans la tête de Sophie.

- Attendez s'exclama Sophie, elle m'a parlé de Louise mais elle ne l'a jamais vu. Comment est ce possible ?

- Que t'a elle dit exactement ? lui demanda Edaline.

- Elle m'a parlé de Ken de Louise et d'élue mais je n'ai pas tout compris...

- Moi je le sais dit une voie derrière eux 

Le groupe sursauta et se retourna d'un coup. Ils découvrirent alors une silhouette encapuchonnée. Ils se mirent aussitôt en position de combat. Tam tendit les mains prêts à envoyer toute sa puissance. 

- Attendez ne m'attaquez pas c'est moi Della dit elle en retirant sa capuche.

- Della ? Dit Sophie Ne me dit pas que tu fais partie des invisibles ?

- Non ne vous inquiétez pas ! J'ai juste mis cette cape pour être plus discrète.

- Alors que fais tu ici ? Demanda Sophie 

Della soupira elle n'était pas sur d'arrivée à dévoiler ce secret d'un coup alors qu'elle l'avait gardé secret des centaines d'années. 

- Voila ce secret vas être dur à vous dévoiler. Je crois savoir où sont Louise et Ken ! 

- Comment ? Où ? Demanda Sophie 

Chapitre 20 : le récit de Della[modifier | modifier le wikicode]

- Voila ... Je ne suis pas née ici. Je suis née dans les cités interdites. Là bas je me suis toujours senti différente. Ça a commencé quand j'avais 8 ans et que je me suis fait gronder par un prof j'ai disparu et réapparu à l'autre bout de la cour. Ce fut mon seul accident et depuis ce surveillant est en hôpital psychiatrique car il disait avoir vu une fille qui disparaît. Puis j'ai sauté plusieurs classes et on me considérait comme un monstre car j'étais toujours à part. Je me suis même fait harceler des années. Je n'avais qu'une amie elle s'appelait Fedora.

Un jour je suis tombé sur un petit objet rond. Curieuse j'ai appuyé dessus et suis arrivé dans les cités perdues. Des hommes en cape noir m'attendaient j'ai eu peur et j'ai réappuyé sur un bouton qui m'a transporté dans les cités interdites. Quelques jours plus tard j'ai de nouveau cliqué sur un bouton. Plus d'homme en cape noire en vue. Admirant toute cette verdure je me suis cognée à un homme. Il me demanda ce que je faisais la toute seule je lui est raconté que mes parents étaient partis.

Il ne m'a pas crue alors je lui ai dit la vérité. Il ne voulait pas qu'il y ai des débordements alors il m'accueillait et m'a inscrite à Foxfire. Je me suis adapté sans trop de mal a Foxfire. L'homme qui m'avait recceuillie raconta que depuis ma naissance j'avais eu une très grave maladie qui c'était terminé quelques mois plus tôt expliquant pourquoi je ne connaissais pas grand chose a ce monde.

Je ne suis pas retournée dans les cités interdites durant six mois. Quand j'y suis retourné j'ai cherché partout ma meilleure amie. On m'avait effacé de toutes les mémoires donc j'ai pu aller parler à ses parents. Ils m'ont appris qu'elle était morte d'un cancer.


Je m'en suis toujours voulu et m'en veux encore : Si j'étais rentrée un peu plus souvent  j'aurais pu ramener un de ces remèdes miracle qu'ils avaient à Atlantide. Puis je suis revenu dépitée et effondrée dans les cités perdues. Mais cette fois les Invisibles m'attendaient. Ils m'ont pris et m'ont mis un foulard sur la bouche. Alors ils m'ont emmené. J'ai essayé de me débattre mais ils me tenait trop fort. 

Je me suis retrouvé dans une salle noire et ils m'ont annoncé que j'étais l'élue. Je n'ai pas compris ce qu'il voulait dire mais il m'a expliqué : tous les 500 ans une ou un élu(e) est un ou une elfe. La plus part du temps on considérait cette personne comme une sorcière ou un magicien. Ils m'ont aussi dit que j'étais la deuxième qu'il avait retrouvé mais ils ne m'ont pas dit qui était le ou la premier(e). Puis ils m'ont menacé de me tuer ou de rejoindre les Invisibles. 

- Oh mon dieu dit Amy je ne sais pas ce que Louise pourrais choisir 

- J'espère qu'elle fera le bon choix dit Della. Bon je continue. À cette époque je ne savais pas qu'elle était leur groupe. J'ai accepté, sans à cette époque en savoir les conséquences. Pendant des jours j'ai suivi un entraînement atroce. Ils nous faisaient nous entraîner sur des animaux du monde humain. Un jour j'ai refusé de torturé un lapin et ils m'ont frappée. C'est ce jour que je me suis promis que je m'enfuirais coûte que coûte. J'ai commencé a rassemblé mes affaires ce qui ne m'a pas pris beaucoup de temps vu mon faible butin. J'ai attendu deux jours que la bonne occasion se présente :

C'était une journée glaciale en plein mois d'hiver. Je me recroquevillait sur moi même pour pouvoir avoir une once de chaleur. Un bruit sourd me fis sursauter quelque chose avait du exploser dans la pièce d'à côté . C'était avait laissé ma porte de cellule a demi ouverte. L'excitation prit le dessus sur ma peur et d'un bond surréaliste je couru en dehors de cette prison.


Traversant tous les couloirs me cachant par endroits des Invisible je sortis du bâtiment. Mon oreille fut attirée par un cri ... Un garde en cape noir avait donné l'alerte ! Je me mis a courir comme si ma vie en dépendait, ce qui était sûrement le cas. Après une demi heure de course effrénée je m'arrêtais à l'ombre d'un arbre. J'étais dans un état catastrophique. Mes doigts et mes lèvres étaient bleus et mes habits déchirés. En effet j'avais trébuché a de nombreuses reprises sur reprises sur cette route .


Je levais les yeux vers cette arbres imposant et même exténuée je ne pus m'empêcher de pousser un soupire d'admiration : cette arbres avait 4 partie. Une blanche dont les stalactites pendait de la multitude de branches. Une partie orangé pu aucune des feuilles ne se ressemblaient tentôt marron ou rouge. A droite des bourgeons rose sortait des branche marron. La dernière branche était couverte de belles et grandes feuilles verte et brillante. Ma main buta la plaque rouillé, frottant le gel avec la paume de sa main, elle déchiffra la plaque. Elle disait : L'Arbre des 4 saisons, l'arbre de l'espoir. Ma jambe s'écorcha contre une ronce qui eu pour effet de me sortir de ma transe.


J'étais épuisée, ma respiration saccade. Je n'avais plus aucun moyen d'appeler des secours. Je me suis assoupis sur le tronc robuste alors que je soleil s'était a peine levé. Je me réveillais sous des rires et des cris joyeux. Mon cœur manqua un battement. Était-ce les Invisibles ? Comment m'avait ils retrouvée ? Je me mis la tête dans les mains. Essayant de calmer ma respiration je réfléchis quelques secondes...


Ce ne pouvait pas être les Invisibles les voix étaient plus jeunes et jamais je n'avais vu un Invisibles rire. Je risquais un regard dans leur direction espionnant chaque de leur mouvement. Ils riaient et sortaient des victuailles de leur panier.

Pour eux leur vie n'avais pas changé alors que la mienne était détruite. Je sentis mon cœur se serrer a la vue de toute cette nourriture : cela faisait au moins de jours que je n'avais rien avalé. Mon ventre gargouillait et j'aurais aimé me précipiter sur cette victuailles multicolore. Voulant m'approcher discrètement et attrapé quelques chose de chaud je fis craque une brindille sur mon passage. Je fis une grimace tout sauf ça pourvu qu'il ne m'est pas entendu ! Mais sous l'effet du bruit un des prodiges près de moi se retourna et me dévisagea de ses yeux pleins de surprise ...

Mon sang se glaça dans mes veines.je suppliait désespérément cet inconnu du regard. Pourvu qu'il ne dise rien ! Il ne fit pas un geste et ne prononça aucun mot : il me dévisageait une lueur d'interrogation dans le regard. Je me rabattit derrière mon arbre en prenant bien soin de ne faire craquer aucune branche. Mon cœur battait à en faire exploser ma poitrine. Pourvu qu'il ne dise rien. Un de ses amis l'appela, interrompant ainsi sa transe et ils commencèrent alors un long débat sur la façon d'effectuer au mieux leur devoirs. Je profitais de ce temps pour passer la tête derrière le tronc et les observer silencieusement.


Le jeune homme pressait troublé et répondait par oui ou non au questions posées. Son ami le remarqua et lui demanda si tout allait bien. Le garçon lui répondit au bout de quelques secondes un autre oui. Voyant que son ami était perturbé il lâcha l'affaire. J'eus le temps de l'observer un peu . Il était grand avait des yeux bleu vert et des cheveux brun. Il passait sa main frénétiquement dans ses cheveux.

Sophie poussa un petit soupire elle connaissait ces cheveux, ces yeux, cette manie de passer sa main dans les cheveux... - Alden ? Souffla elle - oui c'était lui et il n'a pas changé sourit Della je continue :


Chapitre 21 : Le récit de Della partie 2[modifier | modifier le wikicode]

- Alden s’aperçut de mon regard appuyé et plongea ces grands yeux bleu vert dans les miens. Discrètement il me fit un petit geste de la main indiquant que je devais le suivre. Mon cœur battait a mille à l'heure et mes jambes tremblaient mais ce jeune homme m'inspirait confiance. Sans un bruit je contournait l'arbre majestueux pour le suivre a l'orée d'une clairiere.

Ce lieu était paisible et tranquille : les oiseaux aux milles couleurs chantaient et une rivière a demi gelé par le froid, ruisselait. Mais Alden ne s'arrêta pas là, il continuait s'enfonçant peu à peu dans les bois. Durant la durée du trajet je me posais sans arrêt des questions et ne pouvais m'empêcher d'angoisser. Allait-il me dénoncer ?

Les larmes me montèrent aux yeux. si il me dénonçait les Invisibles allaient me retrouver. Ils me l'avaient bien fait comprendre.

"Si un jour tu trouves le moyen de parler. Ne t'inquiète pas ! sous ces capuches noires se cache des visages de personnes que tu connais, que tu aimes peut-être, si tu parles on te retrouvera plus vite que tu ne le crois ! Et même qui croirait une gamine racontant des histoires comme ça ?! Personne !"

Si je lui raconte tout et qu'il en parle à quelqu'un je vais me faire tuer me dis-je ! Le garçon, Alden, me fit signe de m'asseoir. Je plonge et mon regard dans le sien essayant de deviner si c'était un piège. Il me fit un petit signe de menton ; rassurée je m'assis sur une pierre blanche recouverte de mousse.

Alden me fixer et chercher mon regard. Gênée et timide je fixait un brin d'herbe qui oscillait sous le vent. Je ne voulais pas qu'il me reconnaisse. un silence s'installa entre nous deux. Alden ne cessait pas de me fixer ce qui acheva de me mettre mal à l'aise. Alors je levais mon regard pour le plonger dans le sien Alden leva le menton et dit :

- Maintenant j'en suis sûr ! Tu es la fille qui a disparu la semaine dernière tout le monde se demande pourquoi tu as fugué surtout pour une histoire de nouveaux vêtements que Bronte, ton père, ne voulait pas acheter.

Mon honneur fut piqué au vif. Quoi ? ! Ils n'avaient entamé aucune recherche pour me trouver et tout le monde me prenait pour une gamine capricieuse qui avait fugué ! Si j'avais pu je aurais étranglée Bronte qui n'était en plus pas mon père mais mon tuteur. J'aurais dû réfléchir à deux fois avant de parler mais les mots sortirent tout seul de ma bouche.

- Quoi ! ? Pourquoi personne n'est parti à ma recherche qu'est-ce que vous croyez ? Je serai partie une semaine dans le froid toute seule pour une histoire de nouveaux vêtements qui a cru à cette histoire ?

Alden fronça les sourcils et ébouriffa les cheveux, un regard sur balayant le sol.

- Alors pourquoi es tu partie ?

Ce fut a mon tour de fixer le tapis de mousse. Mon amour propre avait encore une fois parler à ma place , m'attirant dans de graves ennuies.

- Je... je ne peux rien te dire. Tout ce que tu dois savoir c'est que je ne peux pas rentrer et que tu ne dois parler à personne de cette discussion. Jure le moi ! à personne ma vie est en jeu.

Alden esquissa un sourire et ma colère remonter en flèche

- Tu sais. Tu peux me dire que tu as fugué pour une histoire de vêtements.Je ne te jugerai pas dit-il avec un sourire goguenard aux lèvres.

Là c'était trop ! Je me levais d'un bond et la tête haute me détournait de Alden. Le regard déterminé je marchais de nouveaux m’enfonçant dans cette forêt profonde avec l'idée de me cacher pour toujours.

Alden couru quelques secondes, glissant par moment sur le sol couvert de mousse, pour la rattraper. Il voyait bien qu'il l'avait blessée. Cette fille l'intriguait au plus haut point. Il n'était pas prêt de la laisser filer ! Il décida de jouer profil bas et il la retint par la manche de son pull troué.

-Excuse-moi ! Je suis un idiot. S'il te plaît raconte-moi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour t'aider ! Maintenant je vois bien que tu ne pourrais pas avoir fugué vu l'état de tes vêtements et la couleur de ta peau ! qui t'a infligé ses blessures ?


Alden attendit quelques secondes ce qui lui paru interminable. Puis je me retournais le regarde embués de larmes. Par ses paroles je me voyais vraiment. J'avais 13 ans, j'étais seule, menacé de mort, affamé, vêtue de haillons, plein de blessures, et complètement perdu dans ce monde que je ne connaissais que depuis peu.


Alors ne pouvant plus je fondis en larmes et tombit dans les bras de Alden. décontenancé il me tapota maladroitement le dos. Alors ma bouche se délia et les mots sortir d'un seul coup ce mêlant a mes sanglots. Je me confie à lui comme je ne l'avais jamais fait auparavant. je lui racontis mon histoire : Ma vie paisible, l'objet trouvé, la façon dont je m'étais perdu dans ce monde, la rencontre avec Brontë, la mort de Fedora, l'enlèvement, l'histoire de l'élue, les entraînements chez les invisibles, la menace, mon échappement...


Tous les mots se bousculaient dans ma bouche. Quand, au bout de 10 bonnes minutes, j'eu finis. Je me rendais compte que j'avais toujours le visage enfoui entre les bras d'Alden Je me reculai précipitamment d'un pas en balbutiant à vague "désolée".

Alden avait les yeux flou et je remarquai qu'il était au bord des larmes. Alors il mit un genoux a terre et m'enonca d'une voix assurée :

- Della tu es la personne la plus courageuse qui m'a été donné de voir. Je m'excuse du plus profond de mon cœur si mes paroles ont pu te blesser certes tu as 13 ans mais les épreuves que tu avais plus son tel que tu as une personnalité extraordinaire je te jure que j'ignorais ma promesse et que je ferai tout ce que tu me diras tant que cela pourra t'aider.

Puis les années sont passées et nos recherches aussi. Au bout d'une 60 ans nous sommes rendu compte que nous nous aimions. Alors nous nous sommes mariés et quelques années plus tard 3 enfants vinrent au monde... 

Des larmes montèrent dans les yeux de Della et un scilence  s'installa dans la pièce. 

 Chapitre 22 : Concertations[modifier | modifier le wikicode]

Amy avait la tête qui tournait. Sa fille était entre les mains de ses affreux meurtriers et elle était l’élue. Sophie s’approcha doucement de Amy et lui posa une main sur l’épaule et lui dit :

- On vas la retrouver je te le promet ! Merci beaucoup Della de nous avoir confié tous cela.

Amy se retourna vivement

- Il faut partir maintenant s’exclamât elle, Je refuse que ma fille reste une seconde de plus entre leur mains.

Kefee lui posa une main rassurante sur l’épaule:

- On vas la retrouver ! Je te le promet.

- Della ou penses-tu que pourrait se trouver Louise ? Demanda Sophie une pointe d’anxiété dans la voix.

Della mal à l’aise se tordait les doigts

- Je ne sais pas trop, dit elle, mais je peux vous emmener à l’endroit où j’ai été kidnappée. Ça nous donnera peut être une piste ?!

- Tu te souviens du chemin s’exclama Sophie

- Je crois mais j’ai peur de me tromper... Je n’y suis jamais retournée.

Amy respira un grand coup.

- Fais ce que tu peux. Toutes les informations que tu pourras nous donner nous seront utile !

- Alors suivez moi !

Le groupe allait s’élancer vers le sortie lorsque Biana gémit. Tous le monde se retourna et vit Biana pliée en deux se tenant le ventre.

- Je ne crois pas que je pourrais vous suivre gémit elle, le bébé bouge de plus en plus dans mon ventre.

Dex s’élança vers elle pour la soutenir. Il arriva à la relever et voyant sa femme souffrante déclara:

- Je suis désolé, je ne crois pas qu’elle pourra continuer elle est trop faible. Je vais la ramener à la maison pour qu’elle puisse se reposer.

Bina sentit les larmes lui monter aux yeux.

- Je suis désolé dit elle avec un sentiment de honte, j’aurais tellement aimé vous aider.

Amy fut émue par le courage de Biana, luttant pour Louise et Ken, accouru vers elle et lui posa une main sur l’épaule.

- Tu n’as pas à t’en vouloir s’exclamât elle, tu es si courageuse ! Nous te tiendrons au courant ne t’inquiète pas.

- Merci. souffla elle

Dex lui jeta un regard reconnaissant, pris un Pierre verte dans sa poche et se tournant vers la lumière se transporta jusqu’à leur maison.

Amy se redressa et couru rattraper le petit groupe qui se remit en marche dès son arrivée.

Tous le monde suivit Della qui s’enfonçait à travers les bois. Le silence était pesant et le seul bruit que l’on entendait était le craquement des branches sous leurs pieds. Ils avaient tous peur de l’état dans lequel ils retrouveraient Louise et Ken.

Chapitre 23 : Sous le choc[modifier | modifier le wikicode]

(si vous ne vous souvenez pas du passage qui a précédé vous pouvez relire le chapitre « le maître »)

Louise retenait ses larmes tous était si confus...

- Mais Della est donc l’élue ?!

- N’essaye pas de changer de sujet petite dit le Maître et réponds à ma question ! Rejoins tu oui ou non les Invisibles ?

Une rage soudaine s’empara de Louise elle reteins ses larmes et hurla :

- Je ne vous donnerait ma réponse que lorsque je saurais si Ken vas bien.

Le regard du maître devint dure et ses sourcils se froncèrent :

- Bien répondit-il énervé il va bien ça te va petite sotte ?!

Louise reconnaissait cette voix mais elle ne savait pas à qui elle appartenait alors ne laissant rien paraître elle s’exclamât :

- Je ne vous crois pas laissez moi le voir !

Le maître la pris par le bras et la poussa vers la droite puis d’une main rageuse lui arracha le sac qui lui recouvrait le visage.

- Il est là ! Ça y est tu es contente ?!

Ignorant ses parole Louise se glissa jusqu’à son cousin et le secoua. Il avait les yeux dans le vide et ne bougeait pas.

- Que lui avez vous fait ? rugit-elle.

- Il n’est que sous sédatifs ! répondit le maître, maintenant donne moi ta réponse !

Ignorant pour la seconde fois les propos du maître Louise demanda

- Et pourquoi moi je ne suis pas dans le même état ?

- Car tu est l’élue et que les sédatifs ne marchent pas sur l’élue mais réponds moi tous de suite rugit le maître impatient !

Ce n’est qu’à ce moment que Louise osa levé les yeux vers ce mystérieux maître. Elle le regardait avec un regard noir, agressif d’où brûlait une lueur rougeâtre. Le maître était caché sous une longue cape noir à capuche.

Son visage était caché sous un masque blanc et sur ce masque à l’emplacement du front se trouvait un œil noir encerclé, symbole des invisibles. Louise était furieuse, toute trace d’appréhension avait disparu rempli par un rage profonde et dévastatrice. Elle laissa planer un silence pesant. La maître fout de rage la prit par le col et la frappa au visage.

Louise avait le nez qui saignait et hurla de toute ses forces :

- Je te déteste, je te hais tu es un monstre ! Tu tortures et enlève des enfants sans même montrer ton visage. JE TE HAIS !

Le maître n’avait plus de sentiments depuis longtemps toute trace d’humanité avait disparu chez lui mais ces paroles lui rappelaient l’espace d’un instant l’homme qu’il avait été autrefois. A peine cette pensé lui avait elle traversé l’esprit qu’il se refermat dans l’homme qu’il était aujourd’hui.

Son visage se fendit d’un rictus, caché derrière le masque, et il s’assura d’une voix doucereuse :

- Mais tu ne voudrais pas voir la personne qui se cache sous le masque. Je peux te le parier.

Louise fut déstabilisé par l’assurance de cette homme et dit le regard noir en serrant les dents :

- Allez-y enlever ce masque si vous l’osez que je puisse mettre un visage sur l’homme que je déteste le plus au monde.

Alors pris de rage le maître baissa sa capuche et arracha son masque. Son visage était beau quoi que déformé par la haine et la colère qui l’habitait depuis tous ce temps.

Il avait les yeux bleus les cheveux châtains, des cicatrices sur le visage mais le pire c’était que Louise le connaissait et pour la première fois une larmes coula de ses yeux !

- Papa ? Soufflât elle .



Chapitre 24: Brisés, déchiré , effacer[modifier | modifier le wikicode]

Tous les sentiments traversèrent alors Louise:

Choc

Tristesse

Colère

Effroi

Peur

Souffrance

Ce ne pouvait pas être possible. Pas son père ! Pendant des années son père avait été son modèle, son idole. Même quand il avait trahi sa mère, Louise avait rejeté toute sa colère sur sa mère, la prenant pour responsable du départ de son père . Louise avait la gorge serré, son cœur était brisé, déchiré, déchicté en des milliers de morceaux. Tous sauf ça ! Je vais me réveiller se dit elle. Ses mains était serrée. Ses ongles s’enfonçaient dans la paume de sa main. Mais elle avait besoin de cette douleur. Cette douleur lui rappelai qu’elle était encore vivante.

- Pour... Pourquoi ? Gémit elle d’une voix devenue roque tant la douleur la déchirai.

- Ho on dirait que ma fille est curieuse. Dit il avec dédain, ses sourcils se soulevant. Tu veux l’histoire ? La voilà ...

à suivre) merci à ceux qui me soutiennent dans les commentaires 🥳✌✌

Tiphaine

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .