Précisions : Ici vous venez d'entrer dans ma 1ère fanfiction alors ne vous attendez pas à des miracles et INTERDICTION D'Y TOUCHER !!! (à part pour les fautes) Merci. Et ne venez pas ici si vous n'avez pas lu le premiers des GDCP car ça risquerait de vous spoiler. Et pour finir ce truc hyper long c'est l'histoire version Fitz.

Linh Weasley

Premier contact

Fitz s'ennuyait ferme. Ce que c'était barbant les Cités humaines. Et beaucoup trop bruyant, tant par les cris que par les pensées. Les humains avaient des pensées qui vous transperçaient le crâne à vous faire pleurer ! Voilà pourquoi Fitz préférait les petits villages aux grandes villes. Surtout parce que dans les grandes villes (en plus des pensées tonitruantes par milliers), il y avait la pollution ! Les humains étaient-ils capables de ne pas détruire tout ce qu'ils touchaient ?! La réponse qui venait directement à l'esprit de Fitz était : non.

Bon aujourd'hui c'était San Diego car son père avait reçu un article de presse ayant pour sujet San Diego entourée de flamme jaunes. Et qui disait flammes jaunes disaient Grand Brasier. Le Grand Brasier étant le feu le plus dangereux : Fitz s'était un peu inquiété pour les habitants de la ville mais n'ayant pour l'instant que très peu de mort il se disait que les humains savaient gérer leurs problèmes. Bref il enquêtait donc sur la mystérieuse elfe que cachait Prentice.

Il décida d'aller se poser au musée de la ville car il en avait vraiment marre et avait besoin de se distraire. Il alla donc s’asseoir et prit un journal local pour avoir un peu de nouvelles sur l'actualité chez les humains. Il regarda donc la première page et vit une jeune fille qui devait être un petit peu plus jeune que lui et lut le titre de l'article : Petit prodige snobe Yale au profit de la fac régionale.

Fitz réfléchit à cet article et ses pensées divaguèrent jusqu'à arriver à "elle plutôt jolie cette fille". Il chassa tout de suite cette pensée de son esprit . Il se demanda si ça ne pouvait pas être elle la fille qu'il cherchait. Il sortit donc la tête de son journal et entendit un professeur réprimander une élève pas loin devant lui. Il le regarda et entendit ses pensées tourbillonner dans sa tête comme un ouragan :

Mlle Foster ! Vous vous croyez trop intelligente pour assister à mes cours ! hurla-t-il en arrachant ce qui semblait être des fils des oreilles de la fille.

Il avait dit "Foster" comme la fille de l'article ? Dire qu'il la soupçonnait d'être l'elfe disparue ? La chance lui souriait, pour une fois.

Il regarda donc Sophie Foster réciter un truc sur un machin-osaurus (Fitz n'avait pas écouté). Et vu la mine déconfite du prof qui allait de pire en pire, elle devait avoir tout bon.

Il hésita à rentrer chez lui mais il voulait être sûr que c'était elle, il attendit donc que le reste de sa classe soit sortie et lança au passage un regard noir à celui qui venait de bousculer la fille. Puis il s'avança vers elle et fit ce qui lui vaudrait sûrement une belle punition si son père l'apprenait : il lui parla.

- C'est bien toi, non ? dit-il en lui montrant le journal. Puis il se réprimanda lui-même. Je devrais penser à écrire un livre "comment entamer la conversation de façon pourrie" par Fitz Vacker.

Elle acquiesça.

- Je me disais aussi ... dit-il. Puis il se rendit compte qu'il avait parlé à voix haute. Oups ! Continuer la conversation. Alors ...

- Je ne m'étais pas rendu compte que tu avais les yeux marrons...

- Eh bien... si, pourquoi ?

C'est bon ce ne pouvait pas être elle il n'avait plus qu'à rentr...

- On est dans la même classe ?

La fille interrompit ses réflexions, puis juste après avoir posé cette question rougit.

Il fit non de la tête. Elle avait des idées bizarres cette fille. Il vit un dinosaure (un Albertosaurus) et dit :

- Dis-moi... Tu crois vraiment qu'ils ressemblaient à ça ? C'est un peu absurde, tu ne penses pas ?

- Non, pourquoi ?

Mais parce que les dinosaures étaient plumeux et pas écailleux ! pensa Fitz. Et bien qu'ils soient grands ils ne ressemblent vraiment pas à ... ça ! Quoi qu'il en soit cette fille n'était décidément pas celle qu'il cherchait.

- Quelle tête crois-tu qu'ils avaient ? le pressa-t-elle.

- Bof qu'importe tu devrais rejoindre ta classe elle s'éloigne.

Bon allez une mission de plus ratée. Il réfléchit à ce qu'il allait faire une fois rentré, sûrement de la balle-piège avec Biana et Keefe, manger et dodo. Bon programme. Mais au moment ou il allait partir un groupe de gamins déboula dans la salle en criant à tue-tête. Leurs pensées étaient pires que leurs cris . Elles lui transperçaient le crâne, encore pire que les autres pensées. Il se massa les tempes tellement les décibels étaient forts mais ne remarqua pas tout de suite que la fille en faisait de même.

- Une minute ... Tu les entends ?

Youhou !C'est bon, il l'avait trouvé ! Fini les missions ! Bonjour les parties de balle-piège avec Biana et Keefe !

Voilà c'est la fin de cette fanfiction du PDV de Fitz.

Pour ceux qui sont intéressés je vais en écrire une autre du PDV de Biana cette fois. Qui s'appelle Biana l'oubliée. Elle est en ligne !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.