Wiki Parodies et Fanfictions
Advertisement


Cette page est une participation au concours de fanfiction, élaborée par un des participants. Merci de ne pas la modifier, à part pour la mise en page, car cette fanfiction doit être de l'entière création de l'auteur(e).

Merci de votre compréhension.

Hello ! Ceci est une fanfiction de Ginny Ruewen, à l'occasion du concours de fanfiction de Noël ! J'ai choisi le thème 2 : Rencontre avec le père Noël.

Je précise que cette fanfiction est "en dehors de la série" c'est à dire que Keefe n'est pas dans le coma, et qu'on ne verra pas les Invisibles.

Bonne lecture !


Chapitre 1 : un vent de nostalgie

Un bruissement venant des fougères sur sa droite attira l’attention de Sophie. Elle se retourna, et son poursuivant n’eut même pas le temps de dire ouf qu’elle l’avait déjà plaqué au sol sans ménagement.

- Foster, Foster, Foster.  Feras-tu un jour un peu attention a ma coiffure ? Gémit Keefe.

- Pas de pitié a la conquête, Grassecoiffe, rétorqua t-elle en souriant.

- Qui a inventé cette phrase complètement stupide ?

- C’est toi.

- Tope-là, Blondinette ! Rugit Ro en sortant des fourrés, accompagnée de Fitz, Biana et Dex ainsi que leurs gardes du corps hormis Woltzer, que l’Éclipseuse avait sans doute semé, comme à son habitude.

- On en refait une ? Proposa t’elle. Les filles contre les garçons !

- Pas question ! La team Foster-Keefe pour la victoire ! Hurla Keefe, le poing en l’air.

- Euh, pardon, mais si quelqu’un se met avec Sophie, c’est moi, intervint Fitz.

Dex mima un haut-le-coeur.

- Pour changer… grommela le Technopathe.

- De toute façon, je dois rentrer… les arrêta leur amie, un peu gênée. On remet sa à une prochaine fois ?

Les autres acquiescèrent.

- A plus, Lady Foss-Boss ! S’écria Dex.

- Je me vengerais… le menaça Sophie, mais avec le sourire. Elle sortit son cristal de foyer et sauta.

Lorsqu’elle se rematérialisa sur la colline, prés du panacier de Calla, le domaine d’Havenfield s’étendait devant ses yeux. Un vent frais d’hiver faisait voleter ses cheveux blonds autour d’elle, et Sophie prit quelques instants pour admirer le spectacle qui s’offrait a elle. Les clôtures de la réserve animalière étaient recouvertes d’une fine couche de poudreuse, et l’herbe verte parsemée de givre crissait sous ses pas.

Elle s’arracha a la contemplation de son foyer sous la neige pour se diriger a grands pas vers l’entrée. Elle ne voulait pas l’admettre, mais cette saison, sa préférée, lui rappelait ses jours dans sa famille humaine au point d’en pleurer, parfois. La Télépathe savait bien que c’était mieux ainsi, mais la période de Noël avait quelque chose de magique, de merveilleux, qu’aucun talent elfique ne pourrait jamais surpasser.

Sophie se souvenait de sa soeur accrochant avec son aide des dizaines de boules scintillantes au sapin, des chocolat chauds après l’école en contemplant les petites guirlandes électriques qui passaient du jaune au bleu au vert puis au rouge, des yeux illuminés en découvrant les paquets entassés sous le sapin.

Elle secoua la tête, comme pour chasser les souvenirs de son esprit. Elle expira profondément et un petit nuage s’envola vers le ciel.

Sophie entra et se dirigea directement dans sa chambre. Allongée sur le dos, dans son lit, elle fixait le plafond, ses pensées tourbillonnant dans sa tête.

Tiens, même le Père Noël lui manquait ! Elle s’en voulait, maintenant d’avoir négligé cette légende durant ses dernières années dans les Cités Interdites. Pourquoi les Elfes ne connaissaient ils pas le Père Noël, d’ailleurs ? C’était quand même trop dommage. La Télépathe se demandait si…

- MAIS BIEN SÛR ! Hurla t-elle, ravie de son idée.

Elle avait promis a Dex une vengeance, et ce n’étais pas la première fois. Maintenant elle savait enfin quoi faire !

- Je vais leur faire croire que le Père Noël existe réellement. Lady Foss-Boss contre attaque ! Elle s’interrompit, fronçant les sourcils. Ouh la, si je commence à parler toute seule, sa va pas.

Elle se souvint des paroles de sa mère humaine, un jour ou elle sautillait partout, et criait à qui voulait l'entendre que le soir, ce serait le réveillon.

"L'esprit de Noël est un allié, l'hiver étant l'ennemi, avait-elle dit en souriant. Il chasse les larmes, pour passer aux rires, et un coeur de glace fondrait devant sa chaleur réconfortante"

La jeune fille ferma les yeux et s'endormit, l'esprit heureux, enfin.

Chapitre 2 : Une idée brillante

Lorsque Sophie ouvrit les yeux, la clarté de la pièce l'éblouit. Cependant, elle n'eut pas le temps de regretter de ne pas avoir fermé les volets : une aube spectaculaire illuminait sa chambre. Le ciel était dégradé de rose et violet, et en se précipitant vers la fenêtre, la Télépathe aperçut de minuscules flocons qui virevoltaient, donnant ainsi l'impression que quelqu'un secouait le ciel tel une boule-à-neige.

Elle attrapa une tunique rouge, qu'elle accorda à un legging noir, et ajouta à sa tenue une ceinture noire a attache dorée et finit avec une paire de bottines a pompons blancs. Lorsqu'elle se contempla dans le miroir, elle découvrit sur son visage une réelle expression de bonheur. Un léger rire franchit la barrière de ses lèvres. Elle se brossa les cheveux, et dût s'avouer que cette tenue lui allait bien. Elle osa même un léger maquillage, sous les conseils de Vertina.

Sophie sourit a la jeune fille du miroir, heureuse, belle et sûre d'elle. Son reflet lui sourit a son tour.

Elle se rendit au luminateur, annonça sa destination puis s'effaça en suivant le chemin lumineux.

La petite bande s'était réunie a Everglen sous la demande de Biana pour une soirée pyjama, prévue depuis la veille. En voyant la tenue de Sophie, elle poussa un petit cri :

- AAAAAAAH mais Sophiiiiiiie tu est magnifiiiiiiique !

- Ah euh ben, merci, bafouilla son amie, dont les joues s'accordait désormais avec la robe.

- Entre, tout le monde est déjà là.

Et une entrée remarquée en prime, super... La jeune fille sourit en repensant a la blague qu'elle s'apprêtait a faire à ses amis, et se prépara à suivre le plan qu'elle avait élaboré la veille. Elle entra donc d'un pas assuré dans... la salle ou la famille Vacker organisait des fêtes, notamment les Galas du Vanage de leurs enfants. Aussitôt, sa démarche se fit plus hésitante, moins élégante. Elle repensait bien sûr à ce moment qui avait tout changé entre Fitz et elle. Heureusement personne ne semblait s'être rendu compte de son trouble, à part peut être Fitz lui même.

Mais tout sa était du passé, alors elle s'assit sur un tas de coussins et essaya de suivre le jeu en cours, action ou vérité. Elle vit donc Biana valser avec Dex dans sa robe la plus froufroutante, Tam et Keefe se serrer dans leurs bras, Linh suivre un tutoriel de Hip-Hop sur l'Ipod de Sophie, et Fitz, le seul a avoir choisi vérité ( et à l'avoir regretté par la même occasion ) avouer qu'il ne pouvait pas espérer dormir sans Mr. Câlin.

Sophie passait une excellente soirée, jusqu'a ce que Dex s'exclame :

- A ton tour, Sophie ! Action ou vérité ?

La Télépathe réfléchit rapidement : si elle prenait vérité et qu'on lui posait la bonne question, elle pourrait mettre son plan en marche. mais si ils lui posaient une autre question... elle préférait ne pas y penser. Elle choisit donc vérité, en espérant que Dex ait pitié d'elle.

- Révèle nous un secret important pour toi.

Bon. Ce n'était pas une question sympa, mais sa collait parfaitement, c'était exactement de quoi elle avait besoin.

- Ok. Alors, quand je vivait dans les Cités Interdites, je préparais chaque année un verre de lait, des biscuits et une carotte pour le Père Noël.

- Le... Quoi ? s'étonnèrent ses amis de concert.

- Le Père Noël, bien sûr ! continua Sophie, un immense sourire aux lèvres. Noël est une fête humaine, qui ce célèbre le 24 décembre au soir, puis le 25 toute la journée. Lors de cette fête, le Père Noël fait le tour de la planète et apporte aux enfants des jouets !

- Mais, c'est impossible de faire le tour de la planète en une nuit, releva Biana.

- On dit qu'il est magique... il se déplace en traineau tiré par des rênes volants.

- MAIS C'EST FORMIDABLE FOSTER ! se réjouit Keefe, tu l'a déjà vu ce Père Noël ?

- Non, mais j'ai essayé ! Il est très discret et on dit que très peu de gens l'ont déjà vu...

La Télépathe retint un rire devant la réaction enthousiaste de ses amis. Et dire que dans les Cités Interdites, croire au Père Noël était considéré comme ridicule, voir immature !

- Cette année sera la bonne ! On va aller dans les Cités Interdites, et on verra ce Père Noël ! s'écria Dex, le poing en l'air.

- Oui ! Tu verra Sophie, on va le trouver ! renchérit Fitz.

Cette fois, Sophie ne put se retenir : elle éclata de rire devant la réaction de ses amis, surtout quand Biana ajouta :

- Et moi, j'aimerai beaucoup voir les rennes...

Mais la jeune fille les coupa dans leur élan.

- Pas question de se faire arrêter par le Conseil juste pour ça !

Linh prit le relai, disant qu'elle aimerai pour la même occasion voir à quoi ressemblait la fête de Noël. Sophie essaya de lui expliquer, sans dévoiler sa nostalgie grandissante, qui semblait la dévorer, petit bout par petit bout

- C'est... une soirée ou on décore un arbre avec plein de décorations lumineuses et colorées et... on mange des bonnes choses...on s'amuse...

- Sa te manque, n'est ce pas ? demanda Dex doucement.

La Télépathe releva les yeux vers son meilleur ami. Ses yeux scintillaient de larmes.

- Un peu, avoua t-elle.

- Je suis désolé. répondit Fitz.

- Et moi je t'ai déjà dit que tu n'y était pour rien. Bref, ça n'est pas important.

- Nous irons voir ce Père Noël ! lança Tam

- OUI !!! s'exclamèrent tout les autres de concert.

- Je vois que sa ne sert à rien de négocier, dit Sophie en soupirant. Très bien. On ira chez... Amy, et on attendra dans le jardin, toute la nuit, à se geler, et comme sa on aura une chance sur deux de se faire prendre par le Conseil et d'être bannis des Cités Perdues !

- Foster, Foster, Foster. Que serait la vie sans un peu de risques ? argua Keefe.

- J'ai pris suffisamment de risques pour le restant de mes jours, merci bien, grommela son amie.

Elle ne pensait pas que cette petite blague prendrait tant d'ampleur ! Elle décida donc de leur avouer la vérité. Elle n'était pas prête a exposer ses amis a un banissement pour si peu.

- Bon, écoutez. Tout cela n'était qu'une blague, d'accord ? Le Père Noël n'existe pas, ce n'est qu'une légende !

- Les légendes ne sont elles pas toujours fondées sur une part de vérité ? ( NDA : ceux a qui sa rappelle quelque chose mettez le en com ) demanda Biana, un sourire malicieux aux lèvres.

- Vous ne comprenez pas ! J'ai inventé tout sa pour me venger de vos taquineries ! il n'y a ni Père Noël, ni traineau magique, ni rennes volants !

- Tu parles, fit Dex en souriant, tu nous dit sa juste pour qu'on laisse tomber ! Manque de chance, on veut vraiment voir ce Père Noël.

Sophie soupira. Ses amis étaient vraiment, vraiment, vraiment les personnes les plus têtues qu'elle connaisse.

Chapitre 3 : une soirée magique

Quelques jours plus tard, Noël était là. Même si le projet de ses amis était parfaitement imprudent, Sophie avait hâte de revoir sa soeur. Elle retrouva le reste de la troupe à 20 heures, devant le panacier de Calla. Tout le monde était présent, sauf Wylie, qui, d'après Linh, n'avait pas pu venir.

La jeune fille tenta de raisonner ses amis pour la millième fois, sans succès.Ils se dirigèrent vers les falaises, Dex et Biana lui attrapèrent chacun un bras, et les autres complétèrent la chaîne avant de se jeter dans le vide.

La petite bande atterrit en roulés boulés devant la maison de sa famille humaine. Sophie les traina derrière la maison, de manière à ce que personne ne les voient.

- Foster, tes atterrissages sont encore à revoir, commença Keefe.

Son amie l'ignora royalement. Elle leva les yeux et vit une fenêtre illuminée, un peu au dessus de sa tête. Elle lévita en prenant bien soin qu'on ne la voit pas, et regarda par la vitre couverte de buée. Elle traça avec son doigt un message à l'intention de sa soeur puis toqua et se cacha.

Elle vit Amy venir se planter devant la fenêtre et ouvrir des yeux ronds en lisant le message :

Coucou Amy, c'est Sophie !!! Je suis derrière la maison, tu viens ?

Puis le visage de sa soeur se fendit d'un large sourire et elle sortit de la chambre. Dix secondes plus tard, Amy se jeta au cou de sa soeur.

- Sophiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !

Elles restèrent longtemps enlacées, jusqu'a ce que Keefe intervienne :

- Alors euh, c'est très mignon mais on pourra peut être remettre sa à plus tard ?

- Oh, boucle la ! répondirent en choeur les deux filles.

Elles se séparèrent et Amy demanda :

- Qu'est ce qui vous amène ?

- Tu ne va pas me croire, répondit Sophie, mais j'ai raconté a ces idiots la légende du Père Noël, et ils s'obstinent à croire que c'est réel malgrès tout ce que je leur dit ! Alors, ils veulent attendre le Père Noël cette nuit dans le jardin.

Sa soeur partit dans un fou rire incontrôlable.

- Vous... êtes... complètements... débiles ! parvint elle à articuler entre deux éclats de rire. Le.... Père... Noël... n'existe pas !

- Bien sûr qu'il existe voyons ! répondit Keefe d'un air offensé. Je veux voir ce Père Noël et je le verrait !

- Si tu y tiens... entrez, mes parents ne sont pas là.

- Le soir de Noël ? lui demanda Sophie. Pourquoi ?

- Oh, ils sont avec des amis... ils m'ont dit que je pouvais inviter des gens mais... je n'avait pas trop envie.

- Noël, c'est une fête de famille.

- J'étais sûre que tu comprendrais. Bien, alors ce soir, tu sera ma famille et vous mes invités !

Ils entrèrent tous dans la maison, et ce fut une soirée très heureuse. Ils jouaient, mangeaient et regardaient un bêtisier que personne ne regardait ni n'écoutait réellement. Tam, Linh, Biana, Dex, Fitz et Keefe reprochaient à Sophie de ne pas lui avoir fait découvrir Noël plus tôt.

Quand la pendule annonça 23 heures, Amy estima que c'était le moment de faire semblant de dormir.

Ils s'allongèrent tous sur le canapé, les fauteuils et quelques lits de camps du garage. Pendant une heure, ils s'acharnèrent à faire taire Keefe a grand renfort de "Chuuuuuuut !!!!!" pendant qu'il se plaignait que c'était trop long.

Soudain, ils entendirent un bruit dans la cheminée. Ce fut le silence complet. On entendait tantôt des petits frottements, tantôt des gros "BÂÂÂÂOOOOUUUM" jusqu'a ce qu'un "BRÂÂÂÂÂÂMM" ce fasse entendre.

L'inconnu répondit à ce beuglement.

- J'arrive Rudolph, j'arrive !

Sophie avait déjà entendu cette voix, mais où ? Et comment était-ce possible, le Père Noël existait donc ? Un bruissement de papier lui fit comprendre que le Père Noël disposait les cadeaux au pied du sapin. La Télépathe transmit à ses amis :

`- C'est maintenant ou jamais !

- J'avais oublié que tu pouvais faire sa, pensa sa soeur.

- A trois ! Un... deux... trois !

Et ils se jetèrent tous sur le gros bonhomme. Amy alluma la lumière, et la petite assemblée eut un sursaut de surprise.

- Vous, les gamins, grommela le Père Noël, vous êtes vraiment pénibles.

Il y eut d'abord un silence estomaqué, que Keefe brisa, fidèle à lui même :

- Je suis traumatisé à vie.

- Vous ? Vous êtes le Père Noël ? C'est donc une de vos identités ! s'exclama Biana.

- Plus ou moins, lui répondit M.Forkle alias le Père Noël. D'habitude, c'est mon frère qui fait sa. Mais maintenant...

- Je ne vous verrez plus jamais pareil, dit Linh d'une voix vide.

- Et moi donc ! renchérit son jumeau.

- Puis-je me permettre de vous interrompre ? demanda Mr Forkle. Que faites vous ici, dans une Cité Interdite ? MAIS VOUS ÊTES COMPLÈTEMENT TIMBRÉS OU QUOI ??!!

- Sa, c'était pas dans le programme...

- Keefe, c'est pas le moment, l'interrompit Amy. En fait... ils sont venus me voir par ce que... j'était toute seule et un peu triste.

Sophie n'en revenait pas de voir sa soeur se porter coupable de cette façon.

- Non, c'est moi. Je leur ait parlé de Noël, et ces imbéciles ont voulu venir.

- Eh, qui t'a donné le droit de...

Dex plaça sa main sur la bouche de l'Empathe pour l'empêcher de continuer.

- Je me fiche de savoir à qui la faute. Vous pourriez tous être exilés ! Vous ne vous rendez pas compte...

Sophie voulut protester, mais le vieil homme ne lui en laissa pas le temps.

- Allez, rentrez chez vous, et ne commettez plus d'imprudences !

Biana commençait a sortir son cristal de foyer, quand Amy l'arrêta d'un geste.

- Attendez !

Elle mit dans la main de sa soeur un kit de décoration pour sapin neuf : il contenait une dizaine de boules, une guirlande électrique et une étoile scintillante.

- Décorez un arbre chez vous, d'accord ?

Sophie la remercia puis la serra dans ses bras, avant de sortir son cristal de foyer, et de sauter, accompagnée de ses amis. Ils atterrirent à Havenfield, et Linh demanda d'une voix timide :

- Est ce que je peux utiliser le luminateur ? Je dois aller... quelque part.

- Où ? demanda aussitôt Tam.

- Hem... et bien, je sais que Wylie est au bois des Errants, et je voulait aller le voir.

- Hum hum, fit son jumeau.

Biana vola à la rescousse de son amie :

- Elle veut aller soutenir son ami qui est sans doute assez triste. Sa te pose un problème ?

- Non... grommela Tam.

- On devrait tous y aller, proposa Sophie.

- Tu... tu crois ? répondit Linh d'une voix tendue.

- Oui, je crois. De toute façon, Prentice sera là aussi, non ?

- Oheuhouibiensûr! s'empressa de répondre Linh, cramoisie.

- Alors on vient, trancha Dex.

Au moins, un certain garçon à la frange argentée se montra beaucoup plus coopératif dès qu'il fut dit que Prentice serait présent.

Chapitre 4 : L'esprit de Noël

Lorsque le petit groupe se rematérialisa sur la colline qui surplombait la forêt d'Errants, ils remarquèrent deux silhouettes, cote à cote, devant un bel arbre couvert de feuilles d'un rouge magnifique. Des milliers de petites fleurs mauves tombaient et voletaient doucement au grès du vent qui faisait onduler les fines branches de l'arbre comme celles d'un saule pleureur.

Ils restèrent en arrière, n'osant pas s'approcher, et Sophie sentit les larmes se former au coin de ses yeux. Cette fois, elle ne les retiendrait pas. Chaque larme versée était un hommage à Cyrah, à Wylie et à Prentice.

Elle se rendit compte qu'elle tenait toujours les décorations qu'Amy lui avait donné, et une idée germa dans son esprit.

Doucement, lentement, elle s'approcha de l'Errant de Cyrah. Le regard de Wylie croisa le sien, et la Télépathe vit deux traînées brillantes sur ses joues. Le Flasheur avait pleuré. Maintenant qu'elle l'avait vu, elle distinguait bien les yeux rouges et gonflés de son ami.

Elle s'avança encore un peu et accrocha la première boule, une dorée. Elle continua, sentant les regards de ses amis posés sur elle. Elle disposait, variant les couleurs et les formes, des décorations sur l'arbre.

Sophie enroula ensuite la guirlande autour des branches, et Wylie les alluma en nichant dans les minuscules ampoules des orbes colorés qui illuminèrent l'Errant. L'effet fut immédiat : l'arbre, illuminé par le clair de lune et les décorations multicolores, dégageait une vision lumineuse et chaleureuse.

Sophie recula d'un pas, et ils restèrent là, contemplant ce qu'il restait de Cyrah. Peu à peut, Linh s'avança, suivit de ses amis, un par un. Wylie passa un bras autour des épaules de l'Hydrokinésiste et Linh posa la tête sur son épaule. Personne ne fit de commentaires, pas même Tam.

Le petit groupe levait les yeux vers un arbre qui n'aurait pas dû être là, debout, les cheveux dans le vent. Prentice, sans quitter l'Errant de sa femme des yeux, dit d'une voix un peu rauque :

- Merci.

Ils contemplaient l'arbre depuis longtemps déjà quand l'aube se leva, et des incroyables trainées roses et orangées remplacèrent les étoiles et la pâle clarté de la lune. Figés, ils regardèrent les boules scintiller, et renvoyer la lumière sur les petites feuilles de l'Errant.

C'est seulement en se voyant eux, debout là où se tenaient ceux qui étaient tombés, que Sophie prit conscience d'une chose. On ne fêtait pas Noël dans les Cités Perdues. Mais l'esprit de Noël était quand même là. Il suffisait juste d'y croire.



C'est fini... j'espère que ça vous a plu ! Si vous avez aimé et que vous voulez lire d'autres fanfictions de moi, je les ait indiquées sur mon profil, ICI





Advertisement