FANDOM


Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.

dans : Suite de "Soupçons et émotions".

La soiréeModifier

Sophie était assise sous le panacier de Calla et était perdue dans ses pensées. Tout à coup, Biana se matérialisa et Sophie sursauta.

- Salut ça va ?

- Hmm... Je pense à Keefe.

- Tu m'étonnes ! Keefe devait être aux anges quand tu lui a avoué cet a^rès-midi ! Biana rigola.

- J'espère juste que Fitz ne nous fera pas subir ses humeurs. Dit-elle pensive.

- Tu n'y est pour rien si mon frère a réagi comme un crétin ! Ce qui est fait est fait. 

- Si tu veux tu peux rester jusqu'à demain matin, cela m'évitera de penser. Linh pourrait venir aussi se serait sympa !

- OK je la préviens ! Je vais chercher mes affaires, je reviens à partir de quand ? 

- Revenez au coucher du soleil.

- Parfait, à plus tard !

*

Sophie avait mis trois sacs de couchage par terre pour passer la soirée. Lorsque qu'elle fut prète, elle descendit et alla dans les pâturages et les attendits en compagnie des jeunes alicornes. Quand elles arrivèrent, les poulains courrurent vers Linh. Elles se dirigèrent dans la direction de Sophie qui les attendaient en compagnie d'Edaline. Elles montèrent ensuite dans sa chambre et s'amusèrent toute la soirée. A un moment donné, l'Invocatrice monta et leur offrit un plâteau de patisseries qui leur servirent de diner. Elles se couchèrent tard, et c'est Biana qui brisa le silence :

- Vous allez bientôt récupérer vos liste vous ?

- Moi oui ! M. Forkle m'a donné l'autorisation de dire le nom de ma mère biologique aux entremetteurs.

- C'est vrai ? C'est super ! Mais moi je ne comptais pas y aller avec mes parents. 

- On peut alors y aller toutes les trois ! s'enthousiasma Sophie.

- Je suis d'accord ! dirent-elle d'une même voix.

- Avez-vous déjà un garçon en vue ? demanda Biana. Elle les sentits rougir et dit alors :

- Quelle couleur irait bien à Iggy ? Avec des paillètes bien sûr ! précisa-t-elle. Iggy lâcha un rot monumental en guise  de réponse. Biana et Linh rigolèrent et Sophie lui jeta une couverture sur la cage.

*

Le rendez-vousModifier

Ce matin, la Télépathe descendit suivi de ses deux amies dans la salle à manger. Elles y trouvèrent sur la table un parchemin venant du Conseil, adressé à la Brigade Intrépide. Sophie l’ouvrit et le lu à haute voix :




Nous pensons avoir trouvé un moyen de neutraliser les Invisibles.

Venez accompagné de la Brigade.

Cette mission est classé top secret, n’en parlez à personne.

Les Conseillers

Les filles sautèrent de joie, puis se chargèrent ensuite de prévenir la Brigade. Linh sauta ensuite et leur dit qu’elle allait prévenir Wylie. L’Eclipseuse et la Télépathe étaient persuadée qu’il y avait une autre raison pour laquelle elle avait sauté. Sur ce, elles rigolèrent et filèrent se préparer. Elles mirent leur broche donnée par le Conseil, et Sophie opta pour le diadème lunaire, qui était le plus discret. Enfin, elles prirent leur cristal de saut et s’en allèrent.

Contente de te revoir Lady Fos-boss ! Dex n’avait pas pu s’en empêcher, et tout le monde rigola. Sophie leva les yeux aux ciel.

-          Décidément mon petit ami déteint sur toi, Lord Dex ! Les 12 Conseillers les accueillirent ensuite et leur firent signe d’entrer. Ils marchèrent à leur habitude dans un long couloir sombre et les yeux bandés. Ils débusquèrent dans une salle qui leur était encore inconnue. Le Conseillé Emery prit la parole, et les Gobelins leur enlevèrent le bandeau des yeux.

-          Soyez les bienvenus. Comme vous l’avez sans doute remarqué, nous sommes dans une salle dont nous sommes les seuls à connaître l’existence, dans le but à ce qu’il y ai aucun espion qui pourrait faire tomber notre à l’eau. Le Conseillé Bronte prit alors la parole la parole :

-          Lors du nouveau Sommet de la paix, nous ferons venir le Cygne noir et la Brigade Intrépide. Lady Gisela, qui à la fâcheuse habitude de faire régner la guerre, se rendra à la fête, comme la dernière fois. Mais cette fois elle s’y introduira pour kidnapper son fils et mettre fin à son projet final. Lorsque qu’elle se montrera pour nous dire que si elle récupèrent Keefe, nous aurons la vie sauve, nous les attraperons et les neutraliserons de même manière que Fintan, avant même qu’il ne puissent marchander. Quand les Invisibles se montreront, Biana devra éclipser Keefe pour ne pas qu’il se voit. Et Maruca sera de la partie uniquement si nous avont besion d’elle.

-          Il ne faudrait pas perdre notre unique Psyonipathe ! déclara Emery. Bronte reprit aussitôt la parole :

-          Est-ce clair ? Ils répondirent par un oui à l’unisson.

-          Quant à toi, Sophie, le Conseil te charge de prévenir Fitz que nous avons trouvé un moyen de les stopper, mais tu lui le plan seulement en temps voulu. Tu auras besoin de lui car vous serez séparé pour mieux les retrouver. Quant à Keefe, tu peux tout lui dire, la survie de notre monde est entre ses mains. Parles-en aussi à M. Forkle et reste du Comité. Dit à Marella que l’usage de ses pouvoirs est restreint, sauf si nous en nécessitons !

-          La conférence est terminée, vous pouvez vous retirez. dit la Conseillère Alina sur un ton orgueilleux. Sophie adressa un sourire discret à la Conseillère Oralie et s’en alla.

*


La disputeModifier

 

Elle arriva dans les pâturages de Havenfield et vis son père adoptif faire du rodéo sur Verdi, qui se rebellait à la nourriture végétarienne. Elle lui proposa de son aide mais Grady répondit :

-          C’est très gentil de ta part, mais je crois que quelqu’un t’attend dans ta chambre. Il ne voulut pas en dire plus alors Sophie y alla. Elle s’impatienta à l’idée de voir Keefeet de lui annoncer la  grande nouvelle. La Télépathe redoubla alors en vitesseen montant les escaliers, ouvrit grand la porte et tomba nez à nez sur Fitz ! Elle se contenta alors de baisser la tête et de dire d’une petite voix :

-          Salut ça faisait longtemps…

-          Pas tant que ça… répondit Fitz.

-          Que me veux-tu ? demanda Sophie. Fitz se leva pour pour aller l’embrasser mais Sophie le repoussa.

-          Qu’est-ce qui te prend ? demanda Sophie, énervée.

-          Alors comme ça tu ne m’aimes plus ? C’est fini entre nous ? criait Fitz.

-          C’est toi qui n’a plus voulu de moi !

-          Bas maintenant je suis là, oublions ça !

-          J’ai tourné la page Fitz. Je suis passée à autre chose !

-          Tu sais ce qui m’est arrivé vendredi soir ? Biana est venu me voir pour le dire que tu as embrassé Keefe ! Et quand ? Quand je suis en cours, devant tout le monde et sans gêne !

-          Keefe je l’aime vraiment, je n’ai pas peur d’assumer. Elle essaya de reprendre son sang-froid et répondit :

-          On peut toujours être ami.

-          Non c’est ton petit ami que je veux être !!! Rappelle-toi tous les cadeaux que je t’ai offerts, tu es bien ingrate ! TU ES LE MECHANT           COLIBRI !!! Voilà ce que tu es ! Une expérience ratée !!! Mais je suis pose que ce n’est pas à ma vue que tu sautais de joie quand tu as ouvert la porte ? Elle ravala un sanglot et dit :

-          A vrai dire, le Conseil a appelé la Brigade ce matin de toute urgence, pour nous dévoiler un plan pour éxécuter l’ennemi, dit-t-elle d’une toute petite voix.

-          Il m’ont chargée de t’en informer sans pour autant te dire le plan pour l’instant. Il reprit comme si de rien était et sur un ton calme :

-          Nous nous reverrons Foster. Il sauta sans rien dire de plus. Elle s’affala ensuite sur son lit et ravala un sanglot. Edaline arriva.

-          La conversation s’est mal passée ? dit-elle inquiète. L’installatrice ne voulut en parler et se contenta de répondre par la négative.

-          Si jamais tu as besoin d’en parler, saches que je suis là. Puis elle referma la porte et s’en alla.

*


DoutesModifier

 

Depuis une semaine, Sophie ne dormait plus. Que voulait la dernière phrase de Fitz ? Qu’entendait-il par-là ? Elle en avait déjà parlé à Keefe, mais il lui avait dit qu’il voulait surement parler du Sommet de la paix. Elle n’en avait pourtant pas l’impression. La télépathe prit alors son courage à deux mains et prit son transmetteur.



-          Montre-moi Biana Vacker. Celle-ci apparut sur transmetteur.

-          Qu’y-a-t-il ? Tes yeux sont plein de cernes, dit-elle inquiète.

-          Quand je suis rentrée de la réunion du Conseil, je me suis retrouvée face à Fitz, assis à mon bureau.

-          Et ?

-          J’ai voulu  lui annoncer la nouvelle, mais il s’est mis à me rugir dessus parce que j’ai embrassé Keefe. Puis avant de partir, il m’a dit : « On se reverra Foster ». Il ne m’a jamais appelé par mon nom de famille, sauf dans un excès de colère. On aurait dit qu’il sous-entendait quelque chose. Sophie aperçut la mine inquiète de son amie.

-          Qu’est-ce qu’il y a ?

-          OK, il faut que tu me jure d’abord de n’en parler à personne. Sophie acquiesça. Elle prit son souffle et prit parole.

-          Depuis votre dispute, Fitz n’est plus comme avant. L’accès de sa chambre est fermée à clé, et il part le matin à l’aube et reviens tard le soir. Un jour, je l’ai aperçu, à l’aube. Il vérifiait que personne ne le voit, puis il partait. Je l’ai même entendu parler avant de sauter. Cette voix me semblait si familière… Personne non plus ne sait où il se rend, et i lne noud informe ne rien de ce qu’il fait. Soudain, Sophie comprit. Cette réponse paraissait si logique ! Elle se couvrit la bouche d’une main.

-          Et si Fitz partait chaque jours se rendre chez les Invisibles ? Son amie parut choquée, mais se reprit.

-          Il ne faut surtout pas que Fitz soit au courant de ce qu’on sait !

-          Mais le Sommet de la paix ? Je ne peux pas lui révéler le plan !

-          Nous en avertiront le Conseil demain. Il se fait t              ard, je crois que vais aller me coucher. Salut ! Sophie raccrocha.


L'enlèvementModifier

Tout à coup, une voix tout au bout de la chambre parla.

-          Lady Gisela, elle est au courant. Emmène les autres et prévient-les.

-          Qui est tu ? Sophie recula appeurée.

-          Tu ne me reconnais donc pas ? Il abaissa son capuchon.

-          Fitz ! Mais pourquoi ??? Il rigola.

-                                 Je t’avais dit que je reviendrais. Je savais aussi que tu devinerais mon identité ! Mais peu importe. Je ne conseillerai juste pas de le dire à ma famille, ce qui leur ferait beaucoup de mal. De plus, qui viendrait du Colibri ! Et puis, les Invisibles me l’avaient déjà proposé avant notre dispute. Ensuite, tout s’est mené grâce à ta décision. Ils se sont montrés plus compréhensif que toi. Tout ça, c’est de ta faute ! Après tout, nous ne sommes pas là pour ça. Dis-moi quel est le plan, et je te laisserai la vie sauve. Tout ça est de ta faute, Sophie réfléchis-y…

-                                 Je préfère me faire enlever que coopérer !

-                                 Tu vas me dire quel est le plan ! Bon, tu ne me laisse pas le choix. Il reprit son transmetteur.

-                                 Amène aussi Electro. Quand elle arriva, Lady Gisela avait le sourire aux lèvres.

-                                 Je suis désolée, mais tu ne me laisse pas le choix d’employer par la force. Voici un nouveau membre. Electro, une Chargeuse ! Je te laisse faire ! Electro s’approcha alors, les mains chargée d’éléctricité et murmura :

-                                 Pardonne-moi, je suis désolée. Sophie vit alors des liens, semblable à ceux de Tam. Elle ferma les yeux sans dire un mot et se prépara à une décharge. L’instillatrice hurla de douleur. Edaline l’entendit.

-                                 Sophie ? Aucune réponse. Elle appela Grady, et monta l’escalier.

-                                 Quelqu’un arrive ! Magnez-vous ! Oh et… Emportez la fille ! Les Invisibles sautèrent, y compris Fitz. Edaline et Grady arrivèrent en courant dans la chambre de Sophie.

-                                 Où est Sophie ?



Par Sarah Sencen



                                                                                                                                           



​​​​​​​

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .