FANDOM


Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.

Cette histoire m'est venu. J'espère qu'elle vous plaira ! Plus tard mais maintenant, c'est comme ça que cela se passe. Bonne lecture !

LinhSencen35

- A ce soir maman, à ce soir papa, bisous ! crièrent Swann, Maya et Leïlie.

- A ce soir mes chéries, leur fit leur mère, Sophie, en leur envoyant un baiser de la main, à leur disparition dans le rayon lumineux.

Une explosion se fit entendre du sous-sol.

- Keefe, que fais-tu encore comme expérience ?

Elle descendit les escaliers et commença à tousser :'' Mais qu'est-qu'encore toute cette poussière '' se dit-elle pour elle-même. ''Pourquoi me suis-je marier ?"

- Reste en haut chérie, je gère, je gè...

- C'est ça que tu cherches ? demanda-t-elle avec un sourire moqueur. Elle lui tendit le balai.

- Qu'est-ce que je ferai sans toi. soupira son mari en attrapant le balai.

- Je me le demande... Bon, cesse de te comporter comme un enfant et laisse moi finir de préparer mes éclatéroles ! fit-elle en essayant de garder l'air sérieux. Peine perdu... Quelques secondes plus tard, elle éclata d'un rire franc. Keefe se joignit à elle. La voilà sa réponse à ''Pourquoi s'était-elle marier" : le bonheur d'avoir une famille cela vaut plus que tous l'or du monde.

***

- Coucou maman, coucou papa. fit Maya en entrant.

- Installez-vous, j'ai préparer des éclatéroles et des crémantines... mais où est Swann ?

- Oh, fit Leïlie de sa voix douce, il s'est fait collé... encore une fois...

- Je vois de qui il tient cela...

Keefe afficha un air fier. Il était amusé devant la tête de sa femme.

- Qu'as-t-il encore fait ? demanda Sophie.

- Souhaiter la bienvenue à la nouvelle proviseur, enfin... en quelques sortes...

- Comment ça en quelques sortes ? s'inquiéta sa mère.

- Il a mis la potion de puanteur de chez Slurp&Blurp dans son tiroir. Dès qu'elle a ouvert, ça a exploser... Mme Mercedica n'a vraiment pas était contente...

- Mme Mercedica ?

- Oui, la nouvelle proviseur. C'était son premier jour... Oh et tatie Linh a dit qu'elle viendrait avec Zyad et Dune. Ainsi que tonton.

- Oui, j'étais au courant. Il y aura aussi Biana et Tam, Dex et Stina avec les quadruplés, et Célina et Fitz...

Mais j'espère que Swann ne va pas rentré tard. Je déteste le nouveau reglement : les mentors peuvent punir les prodiges le soir jusqu'à maximum 18h !

On frappa à la porte. Keefe alla ouvrir. C'était Linh et Wilie.

- Ah ! Et voilà les enfants ! Venez dans mes bras ! cria Keefe.

- Tonton !

Et ils sautèrent dans ses bras.

- Bonjour les filles ! fit Linh en les embrassant. Mais où est le petit Swann ?

- En colle...

Et elle partit d'un rire franc en fixant Keefe, les larmes aux yeux. Lui aussi se mit à rire. Puis cela prit tout le monde. Quand Sophie se fut enfin calmée, elle proposa aux enfants d'aller jouer dans les chambres et ses amis de s'installer.

- Et vous jouer avec Zyad !

***

Dune était assise sur le lit de Leïlie.

- Alors, on fait quoi ?

- On est juste assez pour faire une conquête ! déclara Zyad.

- Moi ça ne me tente pas. répondit Maya.

- S'il te plaît Maya !

Mais la jeune fille ne céda pas, et décida de rester en bas avec les parents.

***

Toc toc toc. C'est Sophie qui alla ouvrir.

- Swann !

- On la croiser sur le chemin donc on a décider de l'emmener, fit Dex. Et il s'est bien entendu avec les quadruplés.

- Entre Stina... et les petits biensûr ! Comment vous appelez-vous déjà ?

- Mesu.

-Kesu.

- Lesu

- Tesu.

- Est-ce qu'il y a Zyad ? demanda Swann.

- Oui, il est en haut avec les...

Avant même qu'elle eut fini sa phrase, son fils partit en courant comme une flèche.

-... filles... soupira Sophie.

Tout le monde s'installa dans le salon et s'est Linh qui engagea la conversation.

- Alors comme ça, Swann était en colle ? Mais, dis donc, qui était comme lui ? Il y a beaucoup à chercher. Non ! Cela ne peut pas venir de son père, rit-elle.

***

Le lendemain matin, Sophie se réveilla heureuse de sa soirée.

Si vous voulait une suite dites-le en com ! Merci !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .