Wiki Parodies et Fanfictions
Advertisement


Spoiler.png

Attention Spoiler !

Cet article contient des informations révélatrices.


/!\ ATTENTION IL Y A UN PETIT SPOILER POUR CEUX QUI N'ONT PAS LU LE TOME 8.5 !!! /!\

Précision : Je sais que dans le tome 8.5, Keefe écrit par des lettres, mais je préférais faire comme ça, c'est plus romantique ! ^^ (merci Vague de l'Ouest de m'avoir fait la remarque !)

Note de l'autrice ! :

Salut à toi, ô cher lecteur (ou... lectrice :p) ! Ceci est ma première fanfiction (de toute ma vie, je vous assure que je n'en avais JAMAIS écrit avant !) et c'est le grand (x 1 000) de l'écrire - et j'espère en textoter d'autres (et j'ai déjà pleins d'idées et bon c'est pas le sujet là)

Doonc (je traine je traine je traine je traine que du papotage de fille) mon histoire parle du CELEBREEEE couple de Gardien des Cités Perdues (par encore dévoilée, Shannon, ce message est pour toi : FAIT QUE KEEFE DEVOILE SES SENTIMENTS A SOPHIE JE T'EN SUUUUUPPPLIE) j'ai nommerrrrrr (suspense) SOKEEFE ! Mais aussi un peu de Fitzie (parce que même si je trouve que Fitz a été vraiment top débile mais bon je juge PUISQUE que je le comprends. Être un Vacker ça ne doit pas être facile tous les jours donc j'ai décider dans ma fiction de le faire tout gentil miiiignon et surtout surtout surtout qu'avec Sophie, ils s'échangent un baiser parce qu'il est un manque d'amour, le pauvre chériii :'( (je suis pas en train de raconter l'histoire là ? Si totalement alors oublier ce que je vous ai dit :D) pour un peu de PIQUANT ! Dans cette fiction, Keefe va dévoiler ses sentiments à Sophie et bon, Sophie ne sait pas vraiment si elle l'aime donc pendant toute l'histoire, elle va essayer de démêler ses sentiments (maiiiiis je vais cependant rajouter un peu de suspens et surtout, je vais essayer de ne pas faire que le trio Fitz - Keefe - Sophie parce que ça être un peu énervant :/)

Voilà c'est pour le pitit résumé, n'hésitez pas à me mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir ! Si c'est négatif, n'hésitez pas à développer pour que je puisse m'améliorer !

PS : je ne peux pas y répondre, mais sachez que je les lis, et que ça me fait chaud au cœur de voir que ça vous plait !


☙ Prologue ❧

Keefe

Keefe.jpg

Je ne peux plus me cacher.

J'ai trop attendu.

Trois longues années à espérer, à ne pas savoir.

Alors tant pis si c'est "non", au moins, je serais fixer.

J'en ai marre de jouer la comédie...

De me faire passer pour ceux que je ne suis pas.

De jouer avec ses sentiments.

Et avec les miens.

C'est décidé....

Allez, en route !

☙ Chapitre 1 ❧

Sophie

Sophie courut vers le poitrail d'Everglen. Elle avait besoin, là, toute de suite, des conseils de Biana à cause de ce qui venait de se passer. La Télépathe priait intérieurement pour que son Apparenté ne soit pas là, histoire de ne pas rajouter une couche à leur rupture.

Une fois à l'intérieur du manoir, elle se précipita dans la chambre de son amie qui se maquillait tranquillement. En la voyant arriver, l'Éclipseuse sursauta et se tourna vers son amie.

« Sophie ? Qu'est-ce que fais là ?

Sophie et Biana.jpg

— Je voulais te parler ! » ahana la jeune elfe, épuisée de sa course.

La sœur de Fitz écarquilla les yeux et l'invita et s'assoir sur son lit.

« Alors ? demanda Biana. Tu as l'air sur le point de vomir.

— Oui, souffla Sophie. C'est à cause de Keefe...

— Aïe, grimaça l'Éclipseuse. Qu'est-ce qu'il a encore fait ? »

Sophie secoua la tête. Au bord de dire ce que son ami lui avait déclaré, elle se sentait incapable de formuler des mots. C'était clair, l'Instillatrice n'en revenait pas et ne s'en remettrait sans doute jamais. Elle soupira, puis, avoua d'une voix tremblante :

« Il... il... bégaya le Colibri.

— Il quoi ?? s'impatienta Biana.

— IL M'AIME !!! explosa Sophie, en éclatant en sanglots.

— Attends... tu l'as deviné ou il te l'a dit ?

— Je... je... il me l'a dit. » finit par articuler la Télépathe.

Sophie eut un haut-le-cœur quand elle repensa à ce qu'il s'était passé.

~ Une heure auparavant... ~

Sophie se trouvait à Havenfield. Elle jouait avec Iggy, quand Keefe est rentrer dans sa chambre. Elle lui avait sourie, trop contente qu'elle était, de le voir guéri de son "changement". Depuis qu'il s'était découvert le talent de Polyglotte (mais je ne vais pas tout vous spoiler non plus :D), il ne parlait presque que plus, car il jugeait son nouveau pouvoir, combiner à l'ancien, "trop dangereux", préférant la contacter par télépathie. Il venait de sortir de l'infirmerie il y a à peu près une semaine et s'était installé chez Elwin. Aussitôt qu'elle l'avait vue, la Télépathe avait ouvert son esprit au sien.

« Salut, ça va ?

— Pas trop non. Mais... je voulais te parler.

— Je t'écoute.

— Voilà... hum... depuis que je t'ai vu, à Foxfire, j'ai su que tu étais spécial. Et puis tu es devenue mon amie et comment dire... mes sentiments amicaux se sont transformés en sentiments amoureux.

— Keefe, je...

Sophie et Keefe ! Sophie + Keefe = Sokeefe !!!.jpg

— Chut chut chut Foster. Je suis Empathe. Et grâce à ma chouette maman, je peux ressentir tous les sentiments des autres sans les toucher alors je sais que tu aimes encore Fitz. Cependant, je voulais que tu sache que je t'aime.

— Je n'aime plus Fitz. On est de nouveaux amis. Et accessoirement Apparentés.

— C'est vrai ?

— Oui, je t'assure. »

A ce moment là de la conversation, Sophie se sentait très mal. Ainsi donc, Keefe l'aimait ? Quelle idiote, elle aurait dut s'en rendre compte ! Mais... elle ne l'aimait qu'en ami, n'est-ce pas ? Keefe l'avait confirmer pourtant... ce qu'il venait de lui dire l'avait rendue très heureuse. Très, très heureuse. Son cœur s'était mis à battre plus fort, comme il le faisait avec Fitz.

*Non, pensa-t-elle, c'est impossible... Je ne suis pas amoureuse de Keefe !*

« Foster ? Je sens un changement d'émotions indescriptible, ça va ?

— Je... oui tout va bien. Depuis quand... m'aimes-tu ?

— Tu tiens vraiment à le savoir ?

— Oui.

— Tu me compliques la vie, tu le sais, Mystérieuse Mademoiselle F ?

— Tais-toi, Bellecoiffe et réponds à ma question.

— Je t'aime depuis... mon niveau 5 à Foxfire. »

Et c'est là que Sophie avait éclater en sanglots. Paniqué, Keefe était parti, laissant la Télépathe en plan. Après coup, elle s'était sentie très mal de ne pas lui avoir donner de réponse, mais elle ne savait pas elle-même et avait donc décidé de demander conseil à Biana, qui l'avait bien aidé pour l'histoire avec Fitz.

~ Retour au présent ~

« Tu sais, murmura Biana. Tout le monde le savait, sauf toi.

— Quelle horreur, gémit son amie blonde, la tête entre les mains.

— Qu'est-ce que tu lui as répondu ? s'enquit la jeune Vacker. »

Sophie lui raconta la scène, et Biana se mordit la lèvre.

« Tu veux que te t'aide à savoir si tu aimes Keefe, c'est ça ? souffla l'Éclipseuse.

— Oui, je ne peux pas le laisser sans réponse !

— Je comprends. En tout cas, je suis heureuse qui te l'ai dit.

— Pas moi. Je n'en reviens toujours pas. Keefe Sencen m'aime. »

Soudain, une voix à l'accent familier retentit dans la pièce.

« Sophie ? Keefe... t'aime ? »

☙ Chapitre 2 ❧

Sophie se retourna en grimaçant. Fitz se tenait sur le pas de la porte, toujours aussi beau.

« Euh... oui, répondit son Apparentée. Tu l'ignorais ?

— Pas vraiment, lâcha Fitz en haussant les épaules et en s'avançant. Il ne me l'a jamais dit, mais je le soupçonnais. Il fallait juste voir comment il te regardait. »

La Télépathe rougit et arrêta d'un coup de pleurer. Son cœur refit un bond et elle porta la main à la poitrine, comme un reflexe de défense.

« Tu écoutais la conversation, Fitz ? lança Biana, rompant le silence. Parce que même si c'est ton meilleur ami, c'est très gênant. Surtout qu'en on sait votre passé, à Sophie et toi.

— Tais-toi, Biana ! s'exclama le Télépathe. C'est fini, entre Sophie et moi. Et ça n'a rien de gênant. Sophie a beaucoup de succès auprès des garçons. Sauf qu'elle ne le sait pas. »

Ses paroles firent mal à Sophie. Savoir que Fitz considérait leur relation comme "passé", n'arrangeait rien. Et non, la jeune elfe ne se doutait pas que beaucoup de garçons l'aimaient, point. Chez les humains, c'est à peine si les garçons l'a regardaient, alors peut-être avait-elle garder des habitudes.

Juste parce que je les trouvais trooooop mignons

« Sophie, appela Fitz. Je peux te parler, deux minutes ?

— Non ! protesta sa sœur. Sophie n'est pas en état, et elle doit encore réfléchir à ses sentiments pour Keefe. Elle a besoin de mon aide.

— Je veux aussi l'aider à y voir plus clair ! se défendit le jeune Vacker. Promis !

— D'accord, céda l'Éclipseuse. »

Biana quitta sa chambre, non sans pester contre son frère et ses manies de mêle tout.

« On devrait parler par télépathie, au cas où elle nous espionne, chuchota Fitz.

— D'accord. »

Sophie le laissa franchir ses barrières. Fitz se rapprocha d'elle, et lui tint les mains.

« Bon, je ne voulais pas te parler que de Keefe, transmit son Apparenté.

— De quoi d'autres veux tu me parler ?

— Du fait que, même si on n'est plus ensembles, je t'aime toujours, Sophie. Et si je veux t'aider, c'est pour que tu te sentes mieux. Je ne vais pas empêcher tes choix, fais comme tu veux.

— Fitz ! Tu ne crois pas que j'ai eu mon lot de déclaration d'amour, aujourd'hui ?

— Désolé, je voulais que tu le sache. Et... aussi, que même si je sais que tu ne m'aimes plus, j'espérais quand même qu'on continue à être Apparentés...

— On l'est toujours, Fitz.

— Génial. Je voulais aussi te dire que, même si tu te mets avec Keefe, peut-être les assortiments vous bloqueront.

— Ah ne remets pas ça sur le tapis !

— Désolé. Bon, alors, est-ce que tu penses aimer Keefe ?

— Non. »

Elle avait répondu ça automatiquement, mais elle n'était plus trop sûre de sa réponse. Ce qui lui faisait peur. Fitz avait raison. Elle ne serait jamais assortie. Même si elle se mettait avec Keefe, aucun avenir n'était possible.

« Tu es sûr ?

— Non.

— Tu me compliques la tache, Sophie !

— Je sais... mais je ne suis pas clair avec moi-même.

— Je vois bien ça. Donc, est-ce que tu as, disons, des réactions qui pourraient sembler des réactions amoureuses quand il est là ?

— Oui. »

Et même pleins. Maintenant, quand elle y repensait, pleins de scénarios lui revenait à l'esprit.

« Bon... je ne sais pas trop quoi te dire, Sophie. Tout ce que je sais, c'est que vous avez toujours été très, très proches.

— C'est faux !

— Arrête de te voiler la face ! C'est toujours vers lui que tu te tournes. Vous êtes vraiment beaux à voir, tous les deux. Cette amitié (si c'en est une) est très spéciale. Tellement que j'en suis jaloux.

— Fitz je...

— Maintenant, je vais laisser ton cœur choisir. Mais avant, j'ai une dernière chose à faire. C'est toi qui m'a inspiré cette idée. »

Et sans trop savoir quelle était cette idée, la Télépathie ouvrit les yeux et vu Fitz se pencher vers elle. Et ses lèvres se posèrent sur les siennes. Sophie ferma les yeux et lui rendit son baiser.

☙ Chapitre 3 ❧

A tout ceux qui pense que maintenant, ça être une fan fiction Fitzie, ce n'est pas ça... Mais je vous laisse découvrir la suite ;)

Je voulais trouver mieux mais je n'ai pas trouver ^^'

Quelques instants plus tard, ils se relâchaient. Fitz avait les yeux brillants. Sophie ne devait pas être mal non plus.

« C'était quoi, le but de ce baiser ? souffla Sophie, perdue.

— Ben... c'était pour te montrer que tu ne m'aimais plus, et que tu pouvais être sur la bonne voie pour aimer Keefe. C'est ton baiser avec Dex qui m'a donner l'idée.

— Mais... j'ai aimer ce baiser !

— Mince...

— Enfin, c'est l'impression que j'ai eu !

— Tu devrais contacter Keefe pour t'excuser de ne pas lui avoir donner de réponse.

— Et je lui dit quoi ?

— Que tu vas réfléchir à tes sentiments. »

Après un rapide au revoir à Biana, je me rendis à Havenfield où elle héla Keefe. Après ça, elle s'installa sous le panacier de Calla pour l'attendre.


☙ Chapitre 4 ❧

Keefe

« Bon Lord Grassecoiffe ! Ce n'est pas que je n'aime pas te voir dans cet état maiiis tu dois aller à ton rendez-vous avec la blondinette. D'ailleurs, je suis ab-so-lu-ment ra-vie de comment c'est dérouler ta déclaration d'amour ! Notre petit adorable Colibri a le don pour rendre les choses hilarantes parce que franchement ta déclaration était carrément beurk ! "Je t'aime, gnagnagna" ! Je comprends qu'elle est fondue en larmes, j'aurais fait la même chose ! Là j'avoue que je suis déçue, elle va sans doute de donner sa réponse et soit tu vas rentrer avec cet air de héro que je déteste, soit tu vas rentrer dégoûter et faire je ne sais quelles bêtises ! Car oui, Lord Jefaisn'importequoi, je te connais ! Tu es tellement amoureux d'elle que ça risque de mal finir alors je te prie d'être modéré. »

Ro.png

Keefe écouta sa garde du corps faire son discours, avec une furieuse envi de vomir. (Quoique... s'il arrivait à temps au bureau de son père, il pourrait lui vomir dessus... pas bête !)

Mais ce n'était pas le temps au Festival des Horreurs, mais plutôt à aller voir Sophie et entre ça et se rouler dans du crottin d'alicorne, il choisissait la deuxième option ! L'Empathe ne se serait pas douter que faire une déclaration d'amour à son amie provoquerait une crise de larme. En même temps... il l'avait senti venir. Ses émotions étaient très fortes. D'ailleurs, il avait eu du mal à en déchiffrer le sens même s'il avait perçu une vague de plaisir intense. Si bien qu'il avait peut-être de l'espoir...

Mais en même temps, QU'EST-CE QU'IL LUI AVAIT PRIT DE LUI DIRE ??? Il s'était JURE de cacher ce secret, et voilà qu'il le disait en DEUX SECONDES et que tout FINISSAIT MAL ! En plus, il y aura forcément du malaise et Keefe DETESTAIT être gêné. Lui avoir révéler ses sentiments était un moment de folie, voilà tout. Et encore, elle ne savait pas à quel point il l'aimait, et que chaque minutes passées sans Sophie était un véritable supplice ? Que quand elle lui disait que leur "amitié était très importante pour elle", il avait envi d'aller faire mumuse avec un gorgodon ? Que quand elle lui avait appris que Fitz et elle sortaient ensembles, il avait eu des envies de meurtres ? (en particulier chez le Fitzou.)

« Je te vois tergiverser mon petit gars, continua Ro. Mais c'est HORS DE QUESTION de se défiler. Tu y vas, un point c'est tout. Notre blondinette nationale doit ce demander ce que tu fabriques alors fait pas le trouillard et vas-y. »

Keefe leva les yeux au ciel et prit une feuille de papier sur lequel il écrit :


Tu ne comprends pas Ro, je ne veux pas créer de malaise. Je n'y vais pas, point. De plus, ça sera forcément non. Je suis quasiment sûr qu'elle aime encore Fitz.

« Sérieux ? s'étouffa la princesse une fois qu'elle eu finie de lire. Tu sais à qui tu me fais penser ? Alvar ! Ouin ouin personne ne m'aime ! »

C'est faux ! Je ne suis pas comme Alvar ! J'ai juste peur de perdre l'amitié de Sophie. Tu n'a jamais eu peur de perdre des amis toi ?

« Bon assez parlé ! Allons voir Sophie ! Et tout se passera bien, je te le jure ! »


***

Quand Keefe aperçut Sophie, à l'ombre du panacier de Calla, ses jambes se transformèrent en coton. Ro s'éclipsa et Keefe s'approcha de la jeune fille et celle-ci lui sourit, d'un sourire sincère. Les sentiments de la Télépathe étaient confus. Trop. Impossible de les interprétés. Dès qu'il s'assit près d'elle, et lui transmit :

« Je suis sincèrement désolée d'avoir fondue en larmes. C'était... très bébé ?

— C'est pas grave. D'ailleurs pourquoi tu as pleurer ?

Sophie et Keefe.jpg

— J'étais choquée, c'est tout. Je ne m'y attendais pas du tout, et je ne voulais pas te perdre comme ami.

— Quoi qu'il arrive on sera toujours amis. Mais ta réponse ?

— Je vais y réfléchir. Je ne suis pas sûre, surtout depuis que.......

— Que ?

— Que Fitz m'a embrassé...

— QUOI ??? »

Keefe se leva d'un bon, appela Ro et bondit à Everglen pour demander des comptes à Fitz !

☙ Chapitre 5 ❧

Keefe

Quand Keefe arriva à Everglen, il était furieux. Il se précipita dans la chambre de Fitz, mais croisa Biana au passage.

« Oh ! s'exclama Biana. Keefe... qu'elle surprise ! »

L'Empathe lui jeta un regard étonné. L'Éclipseuse semblait à la fois heureuse, gênée et un peu furieuse peut-être.

« Si tu cherches Sophie, ajouta la jeune Vacker d'une voix tendue, elle est rentrée chez elle...

— Je ne cherches pas Sophie, répondit Keefe de la voix la plus basse possible. Mais Fitzou.

— Hein pourquoi ? Tu... enfin laisse tomber. »

L'attitude de Biana était vraiment louche. Le jeune Sencen finit par se demander si Sophie n'avait pas mis sa meilleure amie au parfum. Ce serait vraiment gênant...

Le trio Fitz Sophie Keefe.jpg

« En tout cas, s'empressa de continuer la jeune elfe brune, Fitz est dans sa chambre.

— Merci, murmura Keefe, agacé. »

Il entra furieusement dans la chambre de son "meilleur ami". Fitz fronça les sourcils en le voyant. Puis Keefe se reprit. Pourquoi était-il là, déjà ? Pour disputer le petit Fitzou car il avait embrassé Sophie. Mais n'en n'avait-t-il pas le droit ? La belle blondinette n'était nullement sa copine. Pourtant, impossible de reculer et puis... au moins, il serait pourquoi il lui a donné un baiser !

« Keefe ? s'étonna Fitz. Euh... ça va ? »

Son ami s'approcha du bureau de Fitz, prit une feuille de papier et écrivit :

J'ai apprit que tu avais embrassé Foster. Je croyais que c'était du "passé" ?

Fitz rougit violement avant de répondre :

Je l'ai fait pour toi.


Quoi ? Me fait pas rire !



Sophie nous a expliqué que tu lui avais fait enfin ta grande déclaration d'amour digne de Keefe. Comme elle était perdue dans ses sentiments, j'ai décidé de faire comme elle fait avec Dex, pour essayer de lui montrer que si elle hésitait à cause de moi, il ne fallait pas. C'est juste que...


Que quoi ??


Elle a apprécié le baiser. Je suis désolé. Mais ce n'est pas moi l'Empathe. Est-ce que tu sais si elle m'aime encore ? Ou si elle est passer à autre chose ? (pas comme moi...)


Je m'excuse si tu l'aimes encore, mais ses sentiments sont beaucoup trop confus pour que je sache ce qu'elle ressent. Bon écoute, je suis désolé de mettre énerver... je vais rentrer chez moi et priez pour que Foster me donne vite une réponse parce qu'elle a dit qu'elle "réfléchissait" mais j'en peux plus sérieux !


Je comprends. A plus tard Keefe.

Keefe s'en alla chez Elwin, accompagné de Ro, le cerveau en compote. Si tôt sur son lit, il s'endormit, rêvant comme tous les soirs de Sophie.

☙ Chapitre 6 ❧

Sophie

Sophie était toujours dans la même position, depuis le départ de Keefe. Voilà à quoi se résumait sa vie :

  1. Combattre les Invisibles
  2. Faire craquer tous les garçons de son entourage
  3. Faire des décisions débiles
  4. Faire comme si rien ne l'atteignait
  5. Se perdre dans ses sentiments
  6. Avoir une vie nulle

La jeune Télépathe avait tout simplement une vie ex-tr-or-di-naire ! Maintenant il fallait choisir : Keefe ou Fitz ?

*Oh non ! se désespéra Sophie. On va pas en venir avec ces réflexions ! Je ne suis pas obligé de choisir ! Et surtout pas entre les deux...*

Cependant, elle devait donner une réponse à Keefe, et vite. Autant dire que Fitz ne l'avait pas aidé !

Bon... la nuit porte conseil alors allons au lit !

☙ Le lendemain... ❧

Ce qui réveilla la jeune fille fut un raclement de gorge. M. Forkle était assis sur son lit et regardait la jeune elfe dormir. Sophie se redressa d'un coup, les cheveux en pétard.

« M. Forke ? Que faites-vous ici ? demanda Sophie, qui ne se rappelait pas l'avoir convoquée.

Sophie.jpg

— Je suis venu savoir pourquoi tu avais manquer notre rendez-vous d'hier, Sophie...

— U-un rendez-vous ? Hier ?

— Oui. Tu ne t'en rappelles pas ? »

Sophie rougit jusqu'aux oreilles. Si, elle s'en souvenait. Mais les évènements d'hier l'avait perturbée, et elle avait... tout simplement oubliée. Le vieux Télépathe lui avait donner rendez-vous pour décider de la marche à suivre, depuis la "victoire de Lomanore", même si pour la Polyglotte, ça n'avait rien d'une victoire !

« Désolée... finit par dire piteusement Sophie. Les évènements d'hier m'ont beaucoup accaparées.

— Il ne sait rien passé, hier, rétorqua son interlocuteur.

— Pour vous, peut-être, mais pas pour moi, soupira l'Instillatrice.

— Raconte-moi tout ! exigea M. Forkle. Tu n'as pas l'air bien. Te confier te libéreras.

— Je ne peux pas, murmura la Téléportrice avant de se remettre à pleurer.

— Et pourquoi ?

— Vous allez juger ça "inutile, il ne faut pas s'arrêter à ses problèmes là, tu dois te concentrer !"

— Sophie... il est vrai que je suis un peu dur, parfois. Mais comme je ne finirais pas te de le répéter, tu es une elfe comme les autres, avec des sentiments... je sais que je t'ai déjà dit de te focaliser sur tes missions, et c'est toujours vrai. Cependant, on ne peut pas se concentrer en étant malheureux. Or, tu as l'air plus que malheureuse et tu n'as jamais raté un rendez-vous. Alors je vais me répéter, Sophie. Tu es une elfe comme les autres, je te prie de le croire. Si tu ne veux pas te confier à Edaline, ou à Grady, je le comprendrais. Mais moi, je ne suis pas à proprement parler une figure parentale. Je pourrais te donner mon avis, sans que mes sentiments n'interfèrent, comme ils pourraient le faire avec tes parents qui te protègeront toujours et te diront de te protéger.

— Je ne peux, te toute manière, me confier à mes parents. »

Silence. Nerveusement, Sophie porta la main à ses cils, mais son créateur l'en empêcha en la prenant par le poignet.

« Je t'ai dit que je comprenais pourquoi tu ne voulais pas en parler à tes parents. Mais à moi...

— Ok ! Ok ! capitula la Télépathe. Je me lance... Keefe...

— Argh ! la coupa le vieux elfe. Ne me dis pas qu'il a encore fait des siennes !

— Pas... pas dans le sens où vous l'entendez.

— Hu-hum.

— Je disais... Keefe... euh... est... amoureux de moi.

— Oui, et alors ? C'est pour ça que tu n'es pas venue hier ??

— Ouais... vu de ce point là c'est bizarre mais...

— Sophie ! Je croyais à quelque chose de plus intéressant que tes amourettes, franchement !

— Mais pour moi c'est important ! Peut-être pas pour vous, vu que vous préférez être célibataire. Mais là, on parle de MOI et pour MOI c'est IMPORTANT ! Alors oui, ça peut paraître insignifiant, mais pour moi, ça ne l'est PAS.

— Sophie ! J'ai bien compris, ne t'énerve pas. Bon, puisque que tu n'as pas l'air disposée, je vais te proposer ceci : règles tes histoires, et quand sera fait, viens me voir, d'accord ?

— Ok merci.... »

Finalement, M. Forkle s'en alla, et Sophie s'habilla. Elle DEVAIT parler à Keefe, sans se mettre à pleurer ni rien. Non, une conversation saine, en tout amicalité, et surtout par dessus tout, réfléchir à ses sentiments. Mais si elle savait bien un chose : c'était que Fitz avait raison. Leur relation (Keefe et elle), avait toujours été très forte, dès le premier jour. Malheureusement, l'amour pour Fitz reprenait peu à peu le dessus, et les quelques mini sentiments qu'elle avait put avoir pour le blondinet s'estompait.

La Télépathe sauta donc chez Elwin, et se dirigea vers la chambre de Keefe avec la funeste impression qu'elle n'en ressortirait pas...


☙ Chapitre 7 ❧

Keefe

On toqua à la porte de sa chambre timidement. Ro, qui, comme son habitude de princesse précieuse, se peinturlurait les ongles de rose pailleté. La princesse leva la tête et clama :

« Entrez ! »

Sophie entra. Keefe sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine et il baissa aussitôt les yeux sur ses doigts et trouva super intéressant et passionnant de se les tordre. La Télépathe émit un faible sourire et s'assit à côté de lui. L'Empathe eu le plus grand des mal à ne pas la prendre dans ses bras, l'embrasser...

« Keefe, commença Sophie, je voulais te dire... tellement de choses. J'ai l'impression de perdre la tête là. Tu te rends compte, j'ai raté un rendez-vous avec M.Forkle parce que ça me travaillait ! Au début, j'avais l'impression de t'aimer, mais depuis que Fitz m'a embrassé, je suis retomber amoureuse de lui. »

Sophie et keefe GDCP 2.jpg

La jeune homme blond eut l'impression d'avoir reçut un coup de kelpie en plein ventre.

« Keefe, tu m'écoutes ? reprit Sophie en lui prenant les mains. Je ne sais pas quoi te dire, j'ai peur de te perdre en ami... dis, non, transmets quelque chose ! »

Keefe ne répondit rien et détourna le regard. Sauf que la Mystérieuse M. F est très têtue et fait pivoter sa tête pour qui la regarde.

« Je suis sérieuse. Tu es le garçon le plus important de ma vie. Tu es mon meilleur ami. Je t'aime. Tu le sais aussi bien que moi. Si... on ne s'était pas rencontrés, une partie de moi ne serait pas là. J'aimerais que tu oublies tes sentiments pour moi, que tout redevienne normal... si tant soit peu que se soit normal, vue que j'ai l'habitude que tu me parles en étant amoureux de moi alors... »

Keefe ne la laissa pas finir et l'embrassa, lui qui avait si envie depuis qu'elle était là ! En son grand étonnement (et à sa grande satisfaction...), Sophie lui rendit son baiser. Pendant 30 secondes. Jusqu'à ce qu'elle le repousse violemment et que Ro s'exclame :

« Oh, Bellecoiffe, tu fais quoi là ? »

Sophie se tourna vers Ro et lui demanda de sa taire. Puis elle se tourna vers Keefe. Ses sentiments passaient de la colère, à la joie (et Keefe se focalisa sur ce sentiment là) à la gêne. L'adorable blondinette transmit alors, très, très furieusement (enfin... c'était l'impression qu'elle voulait donner) :

« Keefe... POURQUOI AS-TU FAIT CA ??? ES-TU COMPLETEMENT STUPIDE ??????????

— Fitzou l'a bien fait, lui.

— C'est différent !!

— Ah ouais ? Ca ne t'as pas traversé l'esprit qu'il a fait juste pour que tu tombes amoureuse de lui ?? Est bien ç'a a bien fonctionné !!

— Ah parce que tu voulais qu'en m'embrassant, je tombe amoureuse de toi ???

— ... peut-être.

— TU N'ES QU'UN IDIOT DOUBLE D'UN JALOUX !! »

Et Sophie partit en trombe de la chambre. Keefe s'écroula sur son lit, hésitant à afficher un air béat et pleurer. Ro se précipita vers lui et lui donna une claque.

« Mais qu'est-ce que tu attends ? Cours après elle, vas t'excuser triples andouilles des elfes ! T'es aussi aveugle qu'elle ou quoi ? Tu vois pas l'évidence ?? »

Keefe secoua la tête et haussa les épaules, attendant que sa garde du corps (affreusement pénible continue).

« Oh mon dieu ! soupira l'ogresse. Elle est amoureuse de toi, voyons ! Elle ne veut juste pas te l'avouer, et se l'avouer à elle-même. Alors si tu veux ta chance, VA LA VOIR ! TU AS ENCORE LE TEMPS ! »

Comme un automate, Keefe se leva d'un bond. Effectivement, Sophie ne sortait que de la maison quand il la rattrapa. L'Empathe l'attrapa par le bras mais elle se dégagea en le regardant furieusement. Là, pas de doute sur ses sentiments, elle était terriblement en colère. Contre lui. Contre elle-même. De la déception. De la gêne (beaucoup). Et... bon, là, il y avait de l'amour dans son regard qui disparut bien vite. Si vite que Keefe se dit qu'il l'avait imaginé.

« Lâche-moi ! grogna-t-elle. Je compris quelque chose.

— Quoi ? transmit-il.

— Que tu n'as jamais été mon ami. Tu profitais de moi jusqu'à ce que je tombe amoureuse de toi.

— Non c'est faux... »

Oui c'était vrai, dans un sens. Il le ne se serait jamais autant attachée à elle, sinon. Il l'aurait vite oublié.

*Comme Biana... fit une voix traîtresse dans sa tête.*

« Ah ! Tu vois !

— Je vois quoi ?

— J'ai entendu tes pensées.

— Non je voulais pas te les transmettres !

— Trop tard... Keefe, tu me déçois beaucoup. Sache que... »

Sophie ne termina pas sa phrase. Elle le regarda, les yeux embués de toutes les larmes du monde. Sa tristesse fouetta le jeune homme de plein fouet. La Télépathe se dégagea, sortie son cristal de foyer et sauta, laissant l'Empathe là, tout seul. Ne sachant trop quoi faire, Keefe s'écroula au sol et fondit lui aussi en larmes. Il venait de comprendre qu'il avait perdu non seulement l'amitié de Foster, mais aussi sa confiance et accessoirement son amour...

Il été brisé.

Il ne serait plus jamais heureux.

Ne tomberais plus jamais amoureux...

Voilà c'est la fin de cette fanfic' !

Mais non !!! Je rigole ;)

Bon, je vous laisse sur ce suspens et au prochain chapitre que je posterais demain !

☙ Chapitre 8 ❧

Sophie

Sophie rentra chez elle totale en furie. Dès qu'elle arriva dans sa chambre, elle se jeta sur son lit. Tout d'abord elle pleura, puis se mit à réfléchir. La Télépathe tenta d'oublier la dispute pour se concentrer sur le baiser. Keefe embrassait bien mais ce n'était pas pareil qu'avec Fitz. En faite, pour être honnête, c'est mille fois mieux. Elle en avait encore des papillons dans le ventre. En y réfléchissant plus, elle se souvient d'une chose que Lord Cassuis avec dite. Peut-être avait-il raison... elle aimait sans doute Fitz par habitude de l'aimer, et qu'elle en avait louper les sentiments qu'elle éprouvait pour Keefe, les camouflant en amitié mal contrôler...

Alors voilà, c'était sûr. Elle, Sophie Élisabeth Foster aimait Keefe quelque chose Sencen... et bien évidemment, elle venait de se disputer avec lui, réduisant à néant se chances d'être avec lui ! (Ou encore d'être son amie... quoique pour lui, elle n'était RIEN.) Cette réflexion faite, elle éclate (encore) en sanglots. Ce fut à ce moment qu'Edaline entra en scène. En voyant sa pupille pleurer, elle la prit dans ses bras et lui demanda ce qui n'allait pas. Alors Sophie lui expliqua TOUT en détail. Edaline sourit puis dit :

« Tu sais de quoi tu as besoins ?

— Euh... ?

— Non, des tes amis. Fais donc une soirée pyjama, ça te changera les idées. Et pour Keefe, ce serait l'occasion de lui parler...

— Je n'inviterais pas Keefe. Il ne fait plus partit de mes amis !

— Tu es en colère, tu ne sais pas ce que tu dis. Mais écoutes mon conseil, et si tu ne veux pas inviter Keefe tu as le droit mais je pense que ça vous ferait du bien à tous les deux...

— MAMANNNN !!!!

Famille Sophie.jpg

— Ok ok ! Je n'insiste pas. »

Dès qu'Edaline fut partie, Sophie convia Fitz, Biana, Linh, Tam, Marella et Dex à sa soirée. Linh voulut bien sûre inviter Wylie, ce que la Télépathe ne refusa pas. Apprès cela, sa mère adoptive l'aida à mettre sept lits de camp, une table basse avec des poufs autours et sur la table basse, des verres, un pichet de Luxuriante, un autre de Vin de pétillante, et dans des bols des petits bonbons appelés Noircoque. Après les préparations, la jeune elfe attendit ses invités. Fitz fut le premier à arriver.

« Salut Sophie... lança-t-il en entrant.

— Salut Fitz.

— Sympa l'installation ! s'enthousiasma le jeune homme en prenant un Noircoque. Merci de l'invitation !

— Fitz, faut qu'on parle.

— Ah ouais ? De quoi ?

— De Keefe... je crois que...

— Que ??

— QUE JE SUIS AMOUREUSE DE LUI !!!

— Ooh... hé je croyais que tu étais amoureuse de moi ?

— Ouais... mais je ne t'aimais qu'avec la tête, tu comprends. Je t'aimais par habitude, genre. »

Fitz se passa la main dans les cheveux. La blondinette voyait bien qu'il se retenait de crier et de déverser sa rage. Un coup d'œil aux tableaux de Keefe et sa colère explosa.

« ET DIRE QUE J'AI TOUT FAIT POUR TOI ! TOUT !!! ET LA TU ME SORS QUE TU M'AIME PAR "HABITUDE" ????

Mains de Sophie et Fitz.jpg

— Pardon, pardon, pardon, sanglota Sophie. Tu me plaisais vraiment au début. Mais disons que j'avais l'habitude de t'aimer... et que je ne mettais pas rendue compte que j'aimais Keefe. Je suis affreusement désolée. »

Fitz sourit d'un rictus carnassier.

« Je ne veux pas me disputer avec toi, Fitz. Je me suis déjà disputé avec Keefe.

— Pourquoi ?

— Des bêtises. Je me sens tellement mal ! »

Fitz s'avança vers elle. Sophie recula, de peur qu'il ne l'attaque. Mais au lieu de la rouer de coup (ce qu'elle aurait compris franchement tout était de sa faute) il la prit dans ses bras. Son Apparentée ne bougea pas, ne comprenant pas trop le rapport de son geste. Puis le jeune homme se dégagea et prit ses mains, posant ses doigts sur leurs bagues d'apparentés.

« Moi aussi je me sens mal, t'sais. Et pas seulement parce que je suis amoureux de toi et que t'attendre dire que tu es amoureuse de Keefe est en soit une véritable torture. Mais parce que j'ai été un sal égoïste et que tout est de ma faute. Je pensais t'aider mais j'ai aggravé la situation. Je ne te demanderais pas le motif de ta dispute. Ce devait être suffisamment grave pour te voir dans cet état. Mais j'ai juste une question : tu n'as pas peur que Keefe fasse une bêtise ? »

Sophie recula, le souffle coupé. Non elle n'y avait pas pensé. En reculant, elle tomba sur la table mais quelqu'un la rattrapa au dernier moment.

☙ Chapitre 9 ❧

Sophie

Sophie et ses amis.png

Elle se retourna, le cœur battant, persuadée que c'était Keefe. Mais c'était Biana.

Déception.

Qu'elle refoula bien vite.

« Oh salut... et merci, bredouilla Sophie. Tu nous espionnais ?

— Oui, confirma la jeune Vacker. Ne t'en fais pas pour la dispute. Keefe l'oublirera. Et... »

Mais on ne sut jamais ce que Biana voulut dire car les invités arrivèrent. Ils s'installèrent autour de la table et remarquèrent aussitôt l'abscence de l'Empathe. Marella demanda donc où il était. Tous les regards se tournèrent vers Sophie qui baissa la tête. Fitz se leva, mais la blondinette lui demanda de se rassoir.

« Je ne l'ai pas invité, déclara-t-elle.

— Pourquoi ? Vous vous êtes disputés ? s'étonna Linh. Sinon tu l'aurais forcément invité !

— Non ! Enfin oui mais... c'est personnel... dit Sophie.

— Hu-hum... toussota Dex.

— Booon ! cria Marella Et si on faisait un action ou vérité ?

— Bonne idée ! s'enthousiasma Biana tandis que les autres approuvaient (et oui, même Sophie). Ok ! Je commence... DEX ! Action ou vérité ?

— Euh... action ?

Copains.jpg

— Zut ! Bon... fais la danse des canards.

— C'est très gênant.

— Allez ! insista Biana. On est entre amis ! Lâches-toi ! »

Et c'est ainsi que le pauvre Dex dut se dandiner en faisant "coin-coin" dans la chambre de Sophie. Pourtant, elle n'avait pas le cœur de rigoler. Au fil de la soirée, personne ne l'interrogea pour le jeu, ses complices voyant qu'elle était triste. La Télépathe n'était pas que triste. Elle se renfermait sur elle-même. Sophie avait l'impression d'être de retours chez les humains, où personne ne faisait attention à elle. Comment être joyeuse, comment parler alors qu'une partie d'elle était partie ? C'est comme si on l'avait amputer d'un membre. Même Fitz se prêtait au jeu et ne faisait plus attention à son Apparentée. Lasse, Sophie alla chercher dans la cuisine une assiette de ses délicieux légumes au bon goût de pizza.

Elle remonta dans la chambre sous les éclats de voix. Elle posa le plateau et tout le monde se servit.

La soirée se passa. Alors qu'ils terminant les guimolls, Linh sourit puis se tourna vers Sophie :

« Sophie ? Action ou vérité ?

— Vous jouez encore à ce jeu ? s'étonna l'intéressée qui n'avait rien suivie.

— Euh... ouais, répondit Linh. Et donc ?

— Action, soupira la Télépathe.

— Dis-nous pourquoi tu t'es disputés avec Keefe. »

Oups. Blocage de cerveau. Dire cet information à son Apparenté et à sa meilleure amie est une chose. Mais le dire à ses autres amis en est une autre. Soudain, un détail rétient l'attention de Sophie et elle sourit. Le premier de la soirée.

« J'ai dit action, pas vérité.

— Oui, admit Linh. Mais je t'ORDONNE de me dire la vérité. »

L'Instillatrice leva les yeux au ciel avant de tout déballer depuis le début. A la fin, Dex eut un demi sourire et il s'approcha d'elle et la prit par les épaules.

« Moi aussi j'ai un action à te faire, souffla-t-il.

— Ah oui ? Et c'est quoi ? lui demanda son amie, même si elle connaissait la réponse.

— J'aimerais que tu te montre aussi courageuse que tu ne l'as été pour moi. Keefe le mérite tu ne crois pas ? Cela fait 3 ans qu'il t'aime, 3 ans qu'il doit te voir filtrer avec Fitz, 3 ans qu'il ressent tes émotions et qu'il sait que tu n'as que de l'amitié pour lui. Si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour lui. »

Sophie ferma les yeux et laissa la dernière phrase de Dex emplir son cerveau. Comme si Silveny lui transmettait ses pensées.

Fais le pour lui. Fais le pour lui. Fais le pour lui. Keefe le mérite. Keefe le mérite. Keefe le mérite.

Elle avait été égoïste. Tellement ! A présent, elle savait parfaitement quoi faire, plus question de ruminer. Sophie se leva d'un bond, laissant ses amis là et bondit aussitôt chez Elwin.

☙ Chapitre 10 ❧

Keefe

Keefe, comme tout bon déprimé, sonnait dans son lit pendant que Ro lui faisait le sermon le plus interminable du monde. Quand soudain la porte s'ouvrit brusquement sur une Sophie essoufflée. Elle ne prit même pas le temps d'arriver qu'elle lui transmit :

« Keefe ! Je suis teeeeellement désolée ! J'ai été nulle, égoïste, méchante et...

— Foster, calmes-toi.

— Je comprendrais si tu ne veux plus entendre parler de moi.

— Mais bien sûr que si je veux encore entendre parler de toi ! Et c'est moi le fautif. Je ne pensais pas ce que j'ai dit. Enfin, façon de parler.

— JE T'AIME !

— Oui oui moi aussi Foster, t'inquiète, on restera amis.

— Tu ne comprends pas. Je t'aime genre, pour de vrai. »

Silence.

Keefe rouvrit les yeux. Sophie, elle avait toujours les paupières clauses, les doigts appuyés sur sa tempe. L'Empathe eut une sourire gêné. Il ne savait pas vraiment réagir. Lui faisait-elle une blague pour le punir ? Non ce n'est pas vraiment le genre la plus adorable blondinette de l'univers mais après tout, elle avait peut-être un certain côté machiavélique qui ne connaissait pas. Alors qu'il se faisait nombre scénarios dans sa tête, la Télépathe retransmit :

Foster-Keefe.jpeg

« Keefe ? Euh... si tes sentiments pour moi sont passés, dis-le moi mais là ça fait presque dix minutes que j'attends.

— Pardon. Il est vrai que quand hier tu m'as quitté (pas quitté quitté mais quitté) ben je croyais ne plus être amoureux. Mais là, de te voir et de t'entendre que tu m'aimes, je suis de nouveau amoureux.

— Y a pas trois Keefe comme toi.

— C'est sûr que déjà un sur Terre c'est suffisant.

— Ahaha oui ! Sinon la planète serait infecté de blagues et de gulons.

— Plus sérieusement, ce n'est pas une blague ce que tu m'as dit ?

— Oh ! C'est pour ça que tu n'es pas déjà en train de m'embrasser, je vois. Ben non je t'aime vraiment. Je ne suis pas du genre à faire des blagues, MOI. »

Keefe aurait put sauter partout, mais à la place, il s'approcha de Sophie et l'embrassa pendant... pour être tout à fait honnête, il n'en savait rien mais ça dura longtemps. Au bout d'un moment, ils arrêtèrent mais ne se décrochèrent pas. Le jeune homme eut un sourire benêt, et Sophie avait le teint d'une tomate (totalement ad-or-able).

« Tu vois, transmit-il, je t'avais bien dit que la Team Foster-Keefe aller gagner. »


2419836 81ce3.jpg

☙ Petit mot de fin ❧

Je ne pourrais pas terminer cette fanfiction sans le petit mot de fin ! 😁 Alors allons-y pour la cérémonie des remerciements !

  • Tout d'abord à toi, lecteur, qui a prit le temps de lire ma fiction jusqu'au bout. Que tu es mis ou non un commentaire, le faite que tu lise cette phrase prouve que tu as aimé mon histoire alors je t'en remercie ❤
  • A @Vague de Ouest, @Valentine Ruewen, @GDCPgirl, @Doudou20160, @La licorne qui aimait lire et @Lizzy sokeefe pour vos commentaires si encourageants ! Un énorme merci ! Vous êtes ceux qui m'ont fait avancés dans ma fanfiction alors je ne vous dirais jamais assez : merci merci merciiii ❤❤❤❤❤❤
  • Je voudrais aussi remercier tous ceux qui ont écrit une fanfiction Sokeefe déjà pour m'avoir inspirés cette histoire, mais aussi pour croire en ce couple si fabuleux 🤍




Advertisement