FANDOM


Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.

Ecrit par Lili Lune[1]Modifier

C'était ce que Sophie se répétait depuis qu'elle était sortie du Bureau des Unions. Après avoir marché jusqu'à ses parents avec un sourire 100% chimique, elle leur avait dit:

- Je vous dirais après.

Et elle avait sauté avec Grady et Edaline. Elle était entrée dans sa chambre, et seulement là, elle s'était mise à pleurer. De colère et de désespoir. De colère contre le Cygne noir, et de désespoir car ce qu'elle craignait était arrivé, mais en pire. Elle n'était assortie à personne !!!

Avec la pensée que rien de pire ne pourrait arriver, elle entendit Edaline lui crier:

- Sophie, Fitz vient d'arriver !

Sophie poussa un petit cri, sécha ses larmes et cacha le parchemin vide (sauf le SOPHIE ELIZABETH FOSTER NE PEUT ETRE ASSORTIE) derrière son dos. Elle fit bien car soudain, Fitz ouvrit la porte. Il avait un grand sourire un peu stressé.

"Edaline lui a dit que j'étais allée aux Entremetteurs!" pensa t-elle.

- Salut Sophie, murmura Fitz. Edaline m'a dit que...

Un court silence se passa avant que Fitz continue ; [2] - Qu'est-ce-que tu as derrière ton dos ?

- Rien...bégaya t-elle.

Sophie sursauta lorsque Fitz s'approcha d'elle en lui caressant la joue.

- Tu ne sais pas mentir, Sophie.

Comprenant que cela ne servait à rien de lui cacher, elle lui tendit le parchemin. Avant que Fitz ait fini de lire, Sophie étais déjà partie.

Chapitre 2 Modifier

Sophie était sûre que Fitz serait déçu. Qu'il choisirait de la laisser tomber pour l'honneur de sa famille. Elle décida de sauter vers Alluveterre, pour une raison qu'il lui était totalement inconnue. C'est une heure plus tard que, après l'avoir cherché partout, Fitz la retrouva. Elle pleurait. Il s'approcha doucement. Il murmura:

- Je suis là...

Sophie sursauta. Il continua;

- Comment est-ce-possible ?..

- C'est parce qu'ils ne connaissent pas mes parents biologiques, murmura Sophie.

Elle ferma les yeux : elle savait ce qui allait suivre. Il lui dirait qu'il étais désolé mais qu'il choisissait l'honneur. Pourtant... Fitz savait que faire ça, ce serait de la pure folie. Mais il voyait bien que Sophie pensait qu'il choisirait l'honneur. Et seul cette action pourrait lui faire comprendre que ...

Sophie sentit les lèvres de Fitz se poser sur les siennes. [3]  " Je t'aime "

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .