FANDOM


Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

Sophizt

La fin des faux semblants

La Fin Des Faux semblants Modifier

Pdv Sophie.

La fin des faux semblants, Partie 1 : Le grand amour Modifier

Sophie se réveilla après avoir passé une nuit pleine de cauchemar. La veille, elle avait fouillé la cache d'Oralie pendant des heure et des heures avant de se rendre compte qu'elle était fausse. Oralie s'était excusée du dérangement et était partie rejoindre son château de cristal. Sophie avait été si déçue qu'elle n'avait même pas pensé à en vouloir à sa mère biologique. Mais la journée ne s'était pas si mal finie car Sophie avait décidé de tirer au clair ses sentiments grâce à une méthode indiscutable : lequel l'aimait vraiment ? Keefe, avait elle pensé, je suis amoureuse de Keefe. Durant toute la nuit, elle n'avait pensé qu'a la déception de Fitz. La nuit avait été si dure que même Silveny n'avait pas été capable de calmer la jeune télépathe.

Sophie leva les yeux et rencontra le visage le plus agréable qu'elle eut jamais vu

-Keefe ! laissa elle échapper, avant de se reprendre. Keefe, est ce que ça va ?

-Oui Sophie, ça va. Mais mon nouveau pouvoir m'a ouvert les yeux. Je t'ai attendue trop longtemps, sans jamais remarquer que tu ne méritais pas. Ma mère est sans doute la seule personne à m'aimer vraiment. Au revoir, Sophie

- Non Keefe, je t'en supplie écoute moi ! Moi aussi, je t'aime, je ...

- Ça n'a plus aucune importance ! lança il, avant de partir de la chambre, entrainant Ro derrière lui.

Sophie pleura pendant près d'une heure avant d'apercevoir la seule personne qui pourrait rendre son après midi pire qu'il ne l'était : Fitz Vacker se tenait debout à l'entré de sa chambre.

- Fitz, grogna t'elle, que fait tu ici ?

- Je croyais que tu voulais bien que l'on reste ami, alors quand j'ai appris pour Keefe, je....

- Je l'aimais plus que je ne t'aimerais jamais, Fitz Vacker, n'essaye pas de regagner ma confiance car tu l'a déjà perdue pour toujours.

Fitz parut blessé, mais ne dit rien.Au bout de quelque minutes, il lacha :

993bc84c666792b9043536d456af26dc
Keefek

- Ok Sophie. Je sais que tu me déteste et nous ne sommes sans doute même plus apparenté, mais je suis près à t'aider à retrouver Keefe et à lui faire passer l'envie de se séparer de toi.

-Qu'est ce qui te fais croire ça ? interrogea le jeune instillatrice, le regard dur.

- Croire quoi ?

- Que nous ne sommes plus apparentés.

- Enfin, Sophie, tu me déteste, j'ai perdu ta confiance, dit Fitz avec un sourire triste.

- Il n'est pas trop tard pour redevenir des amis, murmura Sophie. La proposition de Fitz n'avait rien d'égoïste et il paraissait ne pas lui en vouloir d'être tombée amoureuse de Keefe. Peut- être restait il une chanse à leur amitié ?

- Peut-être, répondit le jeune garçon, peut-être, Sophie. Je l'espère.

Partie 2 : la traque Modifier

Sophie n'avait aucune idée de où commencer. Devait elle suivre la piste de Ro ? Ou traquer Keefe grâce à son don de télépathe ? Ou encore demander l'aide de Silveny ? Heureusement qu'elle n'était pas tout seule. A présent, qu'elle que soit les actions de Fitz, elle retrouverait Keefe et le délivrerait de l'influence de Lady Gisela. Elle décida de traquer son ami pendant que Fitz négocierait avec Silveny. Ensuite, il demanderait au roi des ogres s'il ne possédait pas un moyen de traquer Ro. Elle annonça sa décision à Fitz qui alla chercher l'alicorne. La jeune télépathe inspira longuement puis ouvrit son esprit.Elle ne mit pas longtemps à repérer celui de Keefe. Le jeune homme était toujours le même, mais son esprit était enfermé dans un filet noir. Sophie réussit à passer et elle retrouva les pensées du garçon qu'elle aimait tant.

- Keefe ? transmit elle, Keefe tu m'entends ?

9de357c0d9df53f77b8c28eb70e107dd

- Sophie ? répondit une voix qu'elle adorait

Elle allait répondre quand soudain, le filet noir se mit à l'aspirer.

- Sophie, grogna la voix de Lady Gisela, sort d'ici.

Mais Sophie ne pouvait plus bouger et le filet continuait de l'aspirer. Je n'ai plus le choix, pensa-t-elle, et elle transmit : Fitz, à l'aide. Aussitôt, elle pu de nouveau bouger. Elle sortit de l'esprit de Keefe et s'effondra sur le tapis de fleur de sa chambre.

- C'est fini, transmit Fitz, repose toi .

Merci fut la seule chose qu'elle eut le temps de répondre avant de sombrer dans la fatigue.

La jeune fille se réveilla 1 heure plus tard. La vision de l'esprit enfermé de Keefe avait bien évidement hanté ses rêves, accompagné par un étrange pressentiment. Elle ouvrit les yeux et reconnu avec soulagement sa chambre. Fitz attendait à l'autre bout de la pièce. En le regardant, une image revint en tête à Sophie. Lors de sa première année à Foxfire, elle était allée jouer à la conquête chez les Vackers. A l'époque, elle aimait Fitz et elle était certaine que se n'était pas réciproque. Lors ce qu'elle avait gagné la partie, les deux garçons l'avaient regardée avec un air bizarre. Et si il l'aimait déjà ? Et si ....

- Sophie ça va ?, interrogea Fitz, l'arrachant à ces pensées.

-Oui, oui... Mais que c'est il passé ?

-Je crois que Lady Gisela à recouvert l'esprit de Keefe d'un filet de sombrune, annonça le télépathe, et tu t'es retrouvée piégée. Il est quasi impossible à localiser et Silveny ne sait rien.

- Il ne nous reste plus qu'une solution, devina l'instillatrice

- Laquelle ?

- Le roi Dimitar, murmura Sophie après un moment de silence, il aura peut être un moyen de retrouver Ro.

La dernière visite de Sophie au pays au pays ogre n'était pas un bon souvenir. Pour gagner le droit de repartir, Keefe avait décidé de se battre contre Dimitar, ce que son amie lui avait reproché, après qu'il eut gagné le combat. Dimitar le détestait depuis que Linh avait inondé la capitale ogre pour sauver les gnomes, qui était à l'époque menacé d'esclavage où de mort. Elle avait beau en vouloir à Fitz, elle lui devait la vie. Elle ne pourrait jamais le détester au point de souhaiter qu'il affronte le roi ogre dans son horrible arène de sel. Trois coup, se remémora Sophie, je pourrais peut- être combattre ?

- Je comprends ton choix, Sophie, annonça soudain Fitz, mais Dimitar ne risque t'il pas de demandez à l'un d'entre nous de combattre ?

- Si, souffla la téléporteuse, et ce coup là se sera moi.
5597D8C2-915D-4DA8-A043-B83CD8E8A0AB
- Non, Sophie, s'écria Fitz, les yeux plein de larmes, tu ne peut pas faire ça !

- Je survivrait, grogna elle, tu croyais quoi ?

- Tu as bien laissé Keefe combattre et je pensais que ....

- JE NE L'AI PAS LAISSÉ COMBATTRE ,cria Sophie

- Peut- être mais tu ne l'a pas empêché de le faire.

_-Que croyais tu ? Répéta Sophie, tu est mon ami Fitz.

Enfin qu'était' il au juste ? Son ex ? Son ami ? Ou bien son partenaire de recherche rien de plus ? Les larmes lui vinrent à cette pensée. Leur amitié lui manquait.

- Je croyais que je n'était pas important pour toi et que mon sacrifice te serait utile pour ....

Sans lui laisser le temp de finir, Sophie lui dit :

- Je te dois la vie, Fitz, mais tu ne combattra pas moi vivante.

- Alors je vais devoir te tuer, annonça Fitz, avec son sourire de star de cinéma.

Cette petite note d'humour rappela Keefe à Sophie. Elle rit à la blague de Fitz , mais intérieurement elle se demandait... Pourquoi son histoire avec Fitz s'était elle finie ? Était ce vraiment à cause des Entremetteurs? Elle commençais à en douter sérieusement.

Partie 3 : Une Brigade de plus, une ! : Modifier

- J'y suis presque, grogna Sophie.

Elle s'entrainait à développer ses compétences depuis plus d'une heure. Fitz lui servait de cobaye, ce qui était loin de réjouir la télépathe.Elle commençait à se perdre dans ses pensées quand elle entendit son ami lui dire

-Hé, Sophie, ça va ? Tu perd pied, là.

Au dernier mot, le cerveau de l'optimisatrice fit remonter un souvenir, en petite bride :

Elle, la main dans une bassine d'eau froide l'air presque... réchauffée. Keefe et Ro pariant une fois de plus. Ro s'étalant contre un mûr. Des milliers de flacon volant autour de la garde du corps qui ce relevait péniblement. Keefe levant le pouce en la félicitant pour son énergie pédiatre. Soudain, elle se souvint. Keefe lui avait donné des cours sur les compétences pendant son énième séjour au centre de soin. A cette pensée elle toucha automatiquement sa main droite. Fitz demanda :

- Sophie, ça va ?

- Oui je ... enfin, je repensais à...à Keefe

-Oh, je...

-Mais ça n'a pas d'importance, l'interrompit la télépathe, retournons à l'entrainement.

- OK, soupira son interlocuteur, si tu veux. Tu es sûre d'avoir le droit d'utiliser tes compétences ?

- Non, mais il faut être entrainée sur tout, même mes talents. Ma nouvelles manière de me téléporter, mon instillation, retenir mon optimisation, rendre mon esprit plus discret, tout ça, quoi.

-Ok, répéta t'il, à tes ordres, Lady Fos-Bos.

Ils se remirent au travail. Sophie survolait Havenfield en lévitation, frissonnait au soleil en régulant sa température, détruisait un nombre incalculable de rocher grâce à sa combustion instantanée, faisait voler Verdi au point de ne plus entendre les cris terrifiés de cette dernière, retenait sa respiration durant plus d'une heure et demi, tout en restant mécontente d'elle même. A la fin de la journée, elle dépassait déjà les meilleurs résultats jamais vu sur terre. Elle discuta un peu des examens avec son partenaire. Elle dut ce concentrer pour l'écouter, mais écouta néanmoins. Bien qu'elle eut plus de problème, ces examens lui garantirait presque entièrement sa prochaine année à Foxire. Ce n'était que le milieu d'année, mais le niveau n'en était pas moins très élevé. Elle se sépara de son ami et s'endormis sans même manger. Cette nuit là fut l'objet de dizaine de rêves portant sur elle et ses amis, à Everglen, heureux et soulagés d'avoir une fois de plus échappé aux Invisibles.

Sophie et ses amis

A son réveil, Sophie projeta cette image sur une grade feuille blanche, qu'elle accrocha sur un mur de sa chambre. Le résultat lui donna le sourire et c'est d'humeur joyeuse qu'elle se redit à Foxire. La matinée passa au rythme des tests de milieu d'année, des révisions et des murmures sur le chemin de la jeune fille, qui soupirait simplement à chacune des preuves d'hostilité des autres élèves. A l'heure du déjeuner, elle était éreintée. Elle se laissa tombée sur une chaise au côtés de Biana. Elle leva les yeux. Marrela, Linh et Marruca conversait, comme à leur habitude. Biana et Dex la regardait l'air inquiet, tout comme Fitz. Tam et Wylie discutait de la possible entrée du premier dans la Brigade Intrépide. En les entendants, la jeune cheffe soupira pour la énième fois depuis son départ d'Havanfield. Bronte ne tarderait pas à la sermonner si elle ne se ressaisissais pas. Soudain Biana murmura

- Sophie ?

- Oui, risqua cette dernière, quelque chose ne vas pas ?

- Si, si, souffla l'éclipseuse tout va bien. C'est juste que papa nous a dit pour Keefe. Tu sais personne n'était dupe, à la maison, depuis que Fitz à rompu, on se doutait que se serait Keefe. Je peux aider ?

Son amie allait dire que c'était impossible quand Dex vint au secours de Biana. :

- La Brigade rencontre le conseil demain, pour leur présenter Tam, Fitz, Linh , Marrela et Marruca. Mieux vaut leur dire que nous tentons le sauvetage tous ensemble, plutôt que toi seule.

Elle ouvrit pour mentionner l'implication de Fitz, quand ce dernier l'interrompu.

- Je veux faire partie de la Brigade, Fos-Boss, alors accepte, c'est plus sûr pour tous le monde.

- Bien, bien, rit elle, mais ne vous plaignez pas si après son retour, Keefe et Ro forcent un peu la dose de bactérie magique.

Ce soir là, elle et Fitz devait s'entrainer avec Bo, mais depuis que tous les membres de la Brigade ( ainsi que les candidats à ce titre ) était au parfum, ils avaient interdiction de s'entrainer seuls. Le petit groupe arriva chez elle et Bo leur décrocha un sourire qui fit soudainement douter la jeune télépathe de sa pleine intention de les laisser repartir idems. Elle proposa de combattre en premier et personne ne trouva à y redire. Sophie retint un sourire en regardant leurs expressions: Fitz et Biana avait l'air terrifiés de son sort, Dex avait l'air à 2 doigts de craquer rien qu'a l'idée de monter sur le ring, Tam, Wylie et Marrela suivait le moindre mouvement de Bo, l'air d'attendre une erreur, Linh et Marruca listait les différentes options de bataille à mis voix, mais à la différence de la première qui semblait envisager les moyens d'aider l'instillatrice, la seconde semblait exitée. Sans se débarrasser de son sourire, elle se tourna vers son garde du corps ogre.

Partie 4 : L'entrainement Modifier

Bo fonça sur Sophie. Au début, elle était persuadée que sa légendaire maladresse l'empêcherait de se battre correctement, mais, étonnamment, elle n'eut aucun mal à sauter sur le coté. Elle profita de sa position pour assener un coup dans la jambe de l'ogre qui grogna.

- Un coup pour vous, Mme Foster

Il s'apprêta à lui rendre la pareille quand elle réalisa une cascade dont elle ne serait jamais crue capable : elle sauta en prenant appui sur la jambe tendue du garde, ajoutant ainsi un deuxième coup à son compteur , et en donna un autre dans le torse de Bo. Pendant que ces amis applaudissait, Sophie s'interrogea :

- Je n'ai jamais été douée pour le combat.Et si le cygne noir y était pour quelque chose ?

- Possible, grogna Wylie, on ne sait pas de quoi ils sont capable.

Intérieurement, la télépathe se promit d'interroger M. Forkle le lendemain.

- Vous tenez vraiment à tous vous entrainer ?

A peine avait elle finit sa phrase que 8 voix lui répondirent :

- OUI !

- Au cas ou Dimitar te battrai, argumenta Dex

- Ça pourrait nous être utile, arqua Biana

- Les 6 autres manifestèrent bruyamment leur accord.

- OK, ok, céda la polyglotte, mais le combat à main nue comme celui ci sera inutile. Mieux vaux s'entrainer sur les compétences et les armes.

Cygne noir

Elle se saisi d'une épée longue légère et maniable et se tourna de nouveau face a Bo qui tenait une épée énorme et lourde

- Je rappelle, Mme, vous avez juste à me faire saigner trois fois.Bonne chance.

Sophie s'élança. Le poids de son arme lui permit de la lever facilement. Bo lui donna un coup dans l'épaule avant qu'elle n'est eu le temp de l'abaisser. Elle s'esquiva juste à temp, mais une goutte de sang eu le temp de perler et de couler sur son avant-bras. Bo sourit, apparemment il avait regagné en assurance... Grave erreur. Son ennemie se tourna brusquement vers lui et lui donna un petit coup sur la clavicule.

- 1-1, souffla Marrela, incroyable....

Sophie n'eut pas le temp de l'écouter car son garde était déjà devant elle, sabre levé. Sophie souffla. Puis une autre fois. Et encore une autre. Elle leva les yeux. Bo bougeais vite, mais pas aussi vite qu'elle . Elle esquiva, puis entailla la peau de Bo très légèrement à deux reprise. Puis elle ralentit. Tous la regardait, ébahi, et Bo avait l'air soucieux. Il lâcha :

- Encore une expérience sur ma protégée....Je vous doit le respect, Mlle, mais je pourrait vous prendre pour une expérience monstrueuse facilement, très facilement.

Et il s'en fut.

Le reste de l'après midi se déroula sans accroche. Tam détruisit une pierre, Biana et Wylie soulevèrent Luna, qui avait l'air d'apprécier, Dex s'amusa à voler au dessus de Verdi, Marruca et Marrela restèrent près d'une heure sous l'eau, Fitz resta allongé dans l'herbe froide de la glace posée sur son dos, Stina réussi à clignoter , mais aucun n'égalais Sophie. Ses pouvoirs la mettait en avant. Et elle en avait assez. Demain le vrai entrainement commencerait, celui où elles saurait enfin ce qui lui arrivait.

Des que ses amis eurent quitté Havenfield, Sophie appela Mr Forkle. Elle n'était pas très proche de son ancien voisin en ce moment car, après avoir menti pendant des années en prétendant être fils unique, il avait refusé de lui révéler l'identité de ses parents biologique, sans ce soucier véritablement du mal assortiment de son Colibri. Malgré tout elle fut soulagée quand la tête boursouflée de l'elfe apparu devant elle.

- Sophie ?

Cristal roche pacu-z

Elle soupira. Il avait l'air de bonne humeur, c'était bon signe.

- Oui, répondit elle, je.. Je sais déjà que me révéler le nom de mes parents vous importe peu, mais

- Sophie, ce n'est pas que ça m'importe peu

- Ne m'interrompez pas. Je disais je sais que ça vous importe peu, mais je veux la vérité. Toute la vérité.

- Bien, soupira le télépathe, j'aurais essayé de t'en empêcher. Demain tu auras toute la vérité.

Ce soir là, Sophie ne dormit pas. Elle essayait d'entrainer son esprit aux révélations car, même si elle attendait ce moment depuis longtemps , elle était terrifiée de ce que Forkle pourrait lui révéler.

Partie 5 : La révélation Modifier

Mr Forkle

Sophie se rendit dans le bureau de Mr Forkle qui l'accueillit l'air grave.

- Bonjour Sophie. Assieds toi et ne m'interrompt pas.

Elle s'exécutât. Mr Forkle soupira et commença a parler. :

- Tu sais déjà que Oralie est ta mère biologique. Ton père est Emery.

Sophie inspira. Elle devait avoir mal entendu. Son père ne pouvait pas être Emery. Il était le porte parole du conseil et il ne pouvait pas... pas avec Oralie. C'était pire que tout ce à quoi elle s'était préparée. Et Mr Forkle n'avait pas fini

- Le projet Colibri a commencé avec Jolie, qui devait être ta mère. Mais lorsque Brant l'a tuée, Oralie s'est portée volontaire. Elle avait le profil, mais il nous fallait à tout pris un télépathe. Alors, nous avons décidé de rencontrer les plus puissants télépathes. Emery a accepté la mission. Notre projets pouvait débuter. Grace a tes parents, tu as eu facilement un puissant talent de télépathe que nous avons aussitôt renforcé. Puis, nous avons dut te donner la téléportation. L'idée de l'ADN d'alicorne est venue assez rapidement. Pour l'instillation, nous avons décidé de renforcer tes émotions. Tu était déjà très puissante, mais pas assez. Alors, nous avons facilement ajouté le Poliglottisme a ton organisme. Étrangement, ce dernier a ajouté de lui même un autre pouvoir, que tu ne connait pas encore : tu es Rafaleuse. Il ne nous restait plus qu'un pouvoir à importer : le ténébrisme. Et nous avons réussis.
Rafaleur
Sophie fit la grimasse . Ce n'était pas une révélation, s'en était quatre. Elle essaya de reprendre son calme en ordonnant son esprit. Emery, celui qui lui avait enfoncé le diadème anti-pouvoir, celui qui les avais empêché de délivrer Prentice, était son père biologique. Ok, pensa t'elle. Emery me doit une petite conversation. . Ensuite......
Ténébreux

Jolie aurait du être sa mère. Un court instant, elle imagina ce qu'aurait été sa vie si Jolie avait été sa mère : juste après son retour du monde humain, elle aurait eu une maman, une maison, quelqu'un de fiable. Oh, bien sur elle adorait Grady et Edaline, mais elle avait eu du mal à s'intégrer complètement dans leur famille.Elle frissonna, puis passa au problème suivant : elle était Rafaleuse. Elle ne savait quasiment rien de se pouvoir. Quand au Ténébrisme.... elle allait voir Tam plus souvent, c'était certain. Elle avait donc une petite liste de chose à faire :

- Insister sur ces talents au combat ( cette fois la vérité était proche, elle le sentait )

- Paler à Emery

-Prévenir Foxire de ses nouveaux pouvoirs

- Débloquer ses nouveaux pouvoirs

- Voir Tam

- S'entrainer

- Combattre Dimitar

- Traquer Keefe

- Lui faire retrouver la raison

- S'excusez au près de Fitz.

Commençons par le commencement, songea elle.

- Mr Forkle, pourquoi suis je douée au combat ?

- Car même en temp qu'humaine, tu le serait. Cela ne vient pas d'une modification génétique.

-Waouh..... Je suis pourtant maladroite, non ?

- Non. Tu as toujours eu l'impression d'être maladroite, c'est tout.

Sophie faillit pleurer. Elle était douée ? Elle ? Mais le moment n'était pas à l'euphorie, il fallait poursuivre sa liste.

- Est ce que je peut parler à Emery ?

Mr Forkle eu l'air désolé.

- Je ne peut rien pour toi.... Mais si tu lui demande, peut être qu'il acceptera.

- Pouvez vous me donner accès à ces pouvoirs ?

- Oui

Sophie s'approcha. Au contact de son ancien voisin, elle se sentit spéciale pendant quelques instants puis tout changea. Ce fut extraordinaire. Pas beau. Pas agréable. Juste extraordinaire.

Partie 6 : les nouveaux pouvoirs Modifier

Elle avait toujours eu l'impression que les esprits étaient différents, sans savoir qu'un jour elle aurait ce pouvoir. Car le ténébrisme lui apportait la preuve qu'elle avait raison. Elle percevait toujours les esprits, mais ils étaient entourés d'une couche, plus où moins épaisse, de sombrune. La sombrune qui se présentait autour de l'esprit de son interlocuteur permit à la ténébreuse de rentrer dans la tête de son premier cobaye, Mr Forkle. Comme elle était toujours télépathe, elle percevait l'esprit et l'ombre à la fois. Ce fut comme si la tête de l'elfe était divisé en deux partie, que Sophie pouvait visiter : sa sombrune était une fine couche qui donnait à la télépathe l'impression d'être en train de s'endormir. Son nouveau pouvoir lui permettait d'évaluer facilement la bonté de Mr Forkle et ne la fatigait pas, bien au contraire, il la reposait. Quand à l'esprit de l'elfe, il était silencieux comme à son habitude. S'extirpant à l'esprit qu'elle visitait, Sophie sentit autre chose de nouveau : le vent. C'était comme si elle était une enfant qui jouait avec de la pâte à modeler. La rafaleuse l'étirait, et une énorme bourrasque arrivait, elle la pressait, et le vent etait réduit à une petite brise. Mr Forkle parut impressionné :

- Je n'ai jamais vu quelqu'un maitriser un pouvoir élémentaire comme toi. Ni le ténébrisme, d'ailleurs !

- Merci. Enfin, si c'est un compliment.

- C'en est un.

Sophie décida d'oublier quelques instants ses nouveaux pouvoirs pour revenir à sa liste :

- Quels seront mes mentors ?

- Lady Taya, une Rafaleuse et .... tu sais, le cygne noir pense que tu doit maitriser l'hydrombre ?

Tam

- Je m'en doutait

- Le meilleur dans se domaine c'est Tam

- Tam ? Mais il a mon âge ! s'exlama la télépathe, incrédule, Il a toujours des cours !

- Pas sur l'hydrombre.

- Très bien. Je me débrouillerais.

Sur ces mots, elle sorti de la pièce sans un regard en arrière. A présent, elle devait trouver Emery, c'était urgent. Alors elle ouvrit son esprit

- Fitz ?

- Sophie ?

- Oh, Fitz, je suis désolée, je........j'ai......je suis désolée !

- Où est tu ?

- Je dois voir Emery....je suis désolée.

- De quoi es tu désolée, Sophie ?

- De ce que je vais faire. Je vais parler à Emery.

- Tu es membre de la Brigade, tu as le droit de lui parler.

- Je dois lui parler avec Oralie.

-Oh.... Si c'est ce que je pense

- On en reparlera si je ne finis pas à Exilium..... Au revoir. Désolée

Mais quelque chose clochait : Mr Forkle lui avait dit que ces deux parents ne se connaissaient pas et voilà qu'ils étaient tout deux membres du conseil..... Il avait menti, soit sur l'identité de son père, soit sur le fait qu'ils ne se connaissaient pas. Elle en aurait le coeur net.
Emery`
- Mr Forkle ? transmit elle en tremblant de rage, vous m'aviez dit que mes deux parents ne se connaissaient pas.

- À une certaine époque, c'était vrai, Oralie n'a été nommée Conseillère que quelques mois après ta naissance.

-Vous avez menti !

- Nous avons simplement....

- NE CHERCHEZ PAS D'EXUSE ! VOUS AVEZ MENTI !

Elle ferma son esprit et essaya sa nouvelle manière de se téléporter en pensant à un château de cristal.Une fois arrivée, elle se demanda lequel était celui de son " père " . Elle opta pour le plus grand, celui du centre. Lors ce qu'elle avait découvert l'identité de sa mère, elle lui en avait voulu, elle l'avait ignorée et puis elle avait fini par ce calmer.

Il faut que je m'excuse auprès d'Oralie pour mon comportement....Et auprès de Fitz, pensa elle. Mais pas tout de suite . Car la rage de Sophie contre Emery était plus grande que tout ce qu'elle avait jamais imaginé. C'était lui qui lui avait passer le diadème anti pouvoir sur la tête. Encore lui qui les avait empêcher de libérer Prentice. Voilà comment il manifestait sa fierté d'être son père ?

Il ne sera jamais aussi bien que Grady ! Au moins, Oralie à l'air heureuse d'être ma mère. Je lui en veux, mais elle ne m'a jamais collé un diadème qui bloquait mes pouvoirs en plus de me coller une horrible migraine, elle !

Tremblante de rage, elle s'avança vers le château, puis après avoir réfléchis quelques secondes, fit demi tour et se précipita sur un château dont l'allé était ornée de fleur rose. Chez Oralie. Car pour la première fois, Sophie pensait à elle comme à sa mère, ou même plus, sa maman.

Partie 7 : les troisièmes parents Modifier

Quand Sophie toqua, la porte s'ouvrit presque aussitôt. Oralie la regarda l'air surprise, puis murmura :

- Sophie ? Je peux t'aider ,

- Non, vous n'y pouvez pas grand chose, dit la télépathe d'une voix douce, mais c'est gentil de proposer

La Conseillère paru surprise que Sophie ne vienne pas pour demander son aide, mais elle se reprit et regarda la télépathe avec un air maternel :

-Oh.... Tu veux en parler ?

Au début, Sophie venait pour s'excusez. Puis, elle avait eu envie de parler à sa mère biologique. Mais maintenant, elle voulait juste rentrer dans ce grand château et raconter sa journée.

Sophie

- Oui, je veux bien

- Suis moi

Les deux filles rentrèrent dans une pièce tapissée de rose pale et s'assirent sur un lit beige.Puis Sophie commença à parler. Elle commença par raconter sa journée, les révélations de Mr Forkle. Elle raconta le départ de Keefe, elle raconta son mal assortiment, elle raconta ses craintes au sujets des Invisibles, elle raconta son talent au combat, elle raconta tout ces problèmes, jusqu'a ce qu'elle est tout dit. Oralie la regarda et l'écouta pendant tout son monologue puis elle lança :

- J'ai la solution à tes problèmes.

- Pas tous.

- Si.

- Ah ?

- Ton mal assortiment est une occasion incroyable de supprimer le vieux système qui a déjà détruit trop de couple. Ton don de ténébreuse te permettra de délivrer Keefe. Ensuite, la révélation du cygne noir est dure à accepter, mais se sont plutôt des bonnes nouvelles, non ?

- Non

- Comme tu veux. C'est Emery qui te gêne tant ?

- Oui

-Je vois. Mais à part ça ?

- A part ça, ça va. J'en ai juste marre d'être le colibri, celle qui ne connait pas les citées perdues, celle qui a 5 000 don où je ne sais combien.

- Tu n'es pas que ça. Tu es une jeune fille forte et courageuse, gentille et très mature.

- Mouais.

Sophie était assez surprise. Elle, courageuse et mature ? Et puis, ses problèmes n'était pas finis.

- Admettons que je sois ce que tu décris. Pourquoi je suis si douée en combat, moi qui est si maladroite ?

- Sur ce sujet je n'ai que des théories

- Lesquelles ?

- Et bien.... Je dirais que tu as sans doute eu beaucoup de mal à t'adapter dans les citées interdites, non ?

- Si, mais quel rapport y a t'il entre ses deux problèmes ?

- Alden m'a raconté que les humains t'appelait "le petit génie"

- Oui.... C'est vrai

- Il est possible que ton petit cerveau ( elle tapa légèrement la tête de sa fille ) ai voulu à tout pris te trouver un défaut.Tu t'es peut être juste imaginée ta maladresse. Mais, au combat, ton cerveau à peut être retrouvé une des seules qualités que tu croyait ne pas avoir : l'adresse.

- Waouh. Eh ben.... Mais, mes autres problèmes ?

- Eh bien, tu te souviens de la méthode du compte à rebours ?

- Oh ! Tu veux que je fasse un compte à rebours... De problème ?lâcha la télépathe au bout d'un moment ,Re-waouh...
FD4F0574-67C3-4286-B44B-B13DF01D3A6F
- C'est ça.

- Ok. Par quoi on commence ?

- Je dirais Emery. Six emotions, vas y.

- Colère, parce qu'il m'a enfoncé ce fichu diadème. Appréhension, car je ne suis pas sure de vouloir lui parler.Envie, parce qu'au fond..... j'aimerais bien avoir un père et en même temp indifférence, parce que j'en ai déjà un: Grady.Jalousie, mais ça, c'est que je suis jalouse de Biana, de Marella et de toute mes amies qui ont une famille normale. Et aussi du soulagement parce que avec tout les mystères de Mr Forkle, j'ai fini par croire que nous n'étions pas dans le même camp que mon père.

- Pffiou ! Ce genre d'émotion de devrait pas être racontée par une enfant, pardon, une adolescente.

- Essaye donc de faire un compte à rebours à Fitz sur tout ce que je lui ai fait. Remarque, tu à du le faire aussi, lança la télépathe, amère et prise de remords

- Oh, mais non je comprend. D'ailleurs, c'est ton deuxième sujet.

- Les remords ?

- Non moi : le meilleur sujet de toute cette liste, répondis Oralie en souriant, mais tu peux parler de tes remords si tu veux. Tu as juste à trouver cinq émotion sur ta formidable mère !

À cet instant, Sophie se rendit compte que ni Fitz, ni Oralie ne lui en voulait : ils l'aimaient trop pour ça.

- Et bien, oui : Remords, à l'évidence tu avais besoin d'un enfant et je n'ai pas compris ça, alors ,j'ai été horrible ! Soulagement : pour quelqu'un qui a abandonné son enfant, tu es plutôt une mère cool ! Tristesse, parce que ma vie n'est jamais simple et que mon mal assortiment est définitif. Joie, parce que tu es comme même ma Conseillère préféré de tout les temps ! Et aussi incompréhension : tu aurais pu arrêter d'être conseillère plutôt que.... ça.

- Pas colère ?

- Pas colère.

- Youpi !

- Bon. Ensuite ?

- Quatre mots sur le ténébrisme.

- Sommeil : quand je rentre dans la sombrune où quand je l'appelle , c'est comme si j'essayait de dresser un oreiller vivant. Et, énergie, parce que c'est confortable et que ça repose de s'insinuer dans l'esprit des gens par cette voie là.Je suis impressionnée parce que je prend conscience de toute ces sombrunes. Et puis un tout petit sentiment de puissance : toute ces sombrunes, je les contrôles.

- Waouh ! Et quand tu utilise le vent ?

-Décontractant. Ça me décontracte, comme un anti stress. C'est comme si je pouvais arrêter mes problèmes et que je pouvais tout arranger en jouant avec le vent. Liberté. Je me sens libre et légère, je m'envole. Et enfin Invisibilité. C'est comme si j'était la, mais que je n'était pas vraiment là.

- Je comprend. Deux sur Keefe.
Sophie et oralie

- Que maintenant ?

- Plus tot, aurais tu trouver plus de deux sentiments sur lui ?

- Peut être pas. Je dirais les remords car il l'a dit : c'est ma faute si il est parti.

-Non...

- Si ! Et......hummmm la tristesse. Il me manque.

- Oh. Et un sentiment sur Les Invisibles

- Colère.

Partie 8 : la nouvelle brigade Modifier

Sophie se sentait trop fatiguée pour voir Emery. Elle sortit donc de la capitale. Fitz la contacta aussitôt :

- Ça va ? Tu es exilée ? Tu...tu vas bien ?

- Ça va, ça va. Je ne suis pas allée voir Emery.

Fitz poussa un soupir de soulagement. Qui se transforma en grimace quand Sophie ajouta :

- Pas encore.

- Quand ?

- Après vous avoir fait rentrer dans la Brigade.

- C'est vrai, c'est aujourd'hui !

- À tout à l'heure du coup.

- À tout à l'heure !

Comme il fallait que toute la brigade se prépare, ils étaient sensés se retrouver devant la salle où ils présenteraient leur amis au conseil.Wylie arrivait, accompagné de Biana et de Dex. Ces deux derniers le suivaient, l'air perdus dans leur pensées. Sophie demanda :

- Tu sais où sont les autres ?

- Ils doivent rentrer par une autre entrée et Stina est en route.

La télépathe remarqua que Dex faisait mine de vomir

- Euh.... Dex ?

- Oui ?

- Pourquoi tu fais semblant de vomir ?

- Cette entrée n'est pas pour moi. Ça c'est mon entrée dit il en pointant Marella qui s'avençait vers l'arrière du bâtiment.

- Il va falloir t'y faire, Dex : tu es un noble.

- Mouais. Ah, voilà mes Conseillers. À tout à l'heure !

À son tour, Sophie aperçu Oralie et Bronte. Ils arrivèrent près d'elle. Sophie questionna :

- Qu'est ce qu'on prend aujourd'hui ?

- Diadème stellaire, Cape lunaire et Broche solaire.

- Ok

Oralie conduisit Sophie dans une étrange partie de la salle. Pendant ce temps, Bronte lui posait des questions :

- Continue tu de chercher tes parents ?

- Non. Mais, comme nous n'avions pas de missions hier, j'ai demander à Mr Forkle de me dire la vérité.

- L'a t'il fait ?

- Oui

- Je vois. Tu connais donc tes deux parents ?

- Oui

- Qui ?

- Je ne sais pas s'il veulent vous le dire.

- Je comprend. Peux tu être assortie ?

- Non

La discussion s'arrêta là, mais Sophie avait le pressentiment que Bronte n'en avait pas fini avec elle. Ils arrivèrent dans l'endroit où était rangé les apparats de la télépathe. Oralie là maquilla, lui posa son diadème sur la tête, la drapa dans sa cape et lui accrocha sa broche avant de déclarer : et voilà, tu est prête ! Sophie la remercia et ils sortirent tous les trois. Sophie vu Fitz, Tam, Linh, Marella et Marruca arriver. Wylie s'approcha de sa cousine et déclara :

Wylie et marruca

- Tu ne devrait pas être ici .

- Pourtant, je suis là, déclara la Psionopathe, et tu n'y peux plus rien.

Wylie grogna met ne protesta pas.Ces deux là était différent et semblable en même temp et Sophie envia Wylie d'avoir une petite cousine. Mais déjà, Emery prenait la parole :

- Vous êtes ici pour faire entrer les nouveaux membres dans la Brigade intrépide. Sophie, présenter vos arguments.

L'intéressée bouillonnait de rage envers son père biologique mais elle décida de mettre ses sentiments de coté afin de laisser une chance de entrer dans la brigade à ses amis. Elle se remémora ses arguments puis se lança :

- Fitz est un télépathe d'exeption. Notre relation d'apparenté est un petit peu affaiblie et c'est dommage, mais s'il rentre dans la Brigade, elle ne pourra que se renforcer. Tam est le meilleur contrôleur de l'hydrombre connu. De plus, il pourra m'aider....

- Vous aidez à quoi ? demanda Bronte

- A maitriser mon nouveau don. Car vous devez savoir que je suis devenue une ténébreuse et une rafaleuse.

- Nous en reparlerons. Continuez.

- Marrela, Linh et Marruca ont toute les trois des pouvoirs estimés dangeureux. Mais à elle trois, elles ont appris à les contrôler. Nous avons besoin d'eux tous.

- Vos arguments sont intéressants, mais permettez moi une question, répondit Bronte, Pourquoi l'Empathe n'est il pas là ?

- L'Empathe ? dit Sophie avec un affreux pressentiment,Quel empathe ?

- Le dénommé Keefe Sencen.

Sophie eu l'impression que tout ce m'était à tourner. Elle recula. Elle allait tomber quand Fitz la rattrapa.

- Courage, chuchota t'il, tu peux le faire.

Alors Sophie se redressa et recommença à parler.

- Keefe a été.....enlevé par les Invisibles. J'ignore sa position exacte, mais je cherche à le retrouver.

- Bien.Le Conseil va délibérer, annonça Emery avant de froncer les sourcils : le débat commençait et il était visiblement très animé. De longue minutes passèrent. Puis, enfin, le porte parole du Conseil repris la parole.

- Nous acceptons Fitz.

L'intéressé sauta de joie, mais il s'arrêta quand il croisa le regard de Linh. Pendant ce temp, le télépathe continuait :

- Nous acceptons Tam. Pour Linh et Marruca, nous acceptons, à condition qu'elles n'agissent jamais sans un autre membre de la Brigade. Quand à Marella, le Conseil doit finir de délibérer.

Alina

Oralie poussa un sifflement indigné et pris la parole :

-Non !!! Seul deux membres du Conseil refuse son entré ( elle pointa un doigt accusateur sur Emery et Alina ). C'est une minorité.

Emery parut offusqué mais il finit par acquiescer. De son coté, Sophie bouillonnait de rage. Elle avait une raison de plus de détester son propre père, qui reprit la parole.

- Bien. Nous allons procéder à une amélioration dans la Brigade : il va y avoir des équipes, formés d'un ancien membre et d'un nouveau :

- Fitz et Sophie. Grace à votre pouvoir, vous pourrez dirigez les opérations, même à distance. C'est pourquoi Fitz est nommé sous-chef.

- Marruca et Biana. Marruca peut protéger et Biana peut passée inaperçue, ce qui fait d'elles les meilleures éclaireuses possible. Elle seront chargées des missions de repérages.

- Tam et Wylie. Combiner lumière et ombre peut créer des illusions et des défenses très puissantes. Ils seront des Protecteurs, chargé de jouer les gardes du corp d'un lieu, d'une personne où d'un objet.

- Et enfin Dex, Stina, Marella et Linh. Marella et Linh feront de bonne attaquantes, mais elles doivent être surveillées.

Oralie décida d'apporter une précision :

- Ce sont la, ou plutôt les, chefs qui décideront où ils envoient leur Brigade. Ils peuvent décider de faire venir les Protecteurs dans une mission diplomatique, où de faire participer la Brigade entière à un combat. Vous allez avoir de nouveaux Conseillers, différents de la dernière fois:

  • Emery = Sophie
  • Bronte = Fitz
  • Terik = Biana
  • Liora = Dex
  • Clarette = Wylie
  • Ramira = Tam
  • Velia = Marruca
  • Noland = Stina
  • Zarina, Alina et Darek = Marella
  • Oralie = Linh.

Sophie était dans un état second. Elle allait être avec..... Emery ?!? Et en plus, ils avaient mis qtrois conseillers à Marella !Trois ! Sans se soucier d'elle, Emery poursuivit. Il fit apparaitre un tableau, écrit quelque chose dessus et se rassit.La rage envahissait le corp et l'esprit de la télépathe. Après les mensonges sur son identité, le diadème anti pouvoir, le traitement indigne envers Marella et sa décision de se charger d'elle pour la Brigade, voilà qu'Emery se mettait à les traiter comme des enfants à l'école ! Elle se tourna vers le tableau. Toujours avec l'air d'un maitre d'école, Emery lui demanda de lire ce qu'il y avait écris. La télépathe s'exécuta :

- Les créatures de chacun d'entre vous et des anciens membres de la Brigade doivent être appris par coeur. Les voici :

Sophie Foster : Canis Dirus (Loup Géant)

Biana Vacker : Kelpie

Dex Dizznee : Tomple

Wylie Endal : Wyverne

Stina Heks : Kraken

Marella Redeck : Dragon

Marruca Endal : Tyrannosaure

Linh Song : Sirène

Tam Song :  Tryade

Fitz Vacker : Banshee

- Quoi ? Pourquoi une banshee ? s’exclama Fitz.

- Parce qu’en tant que demi chef, tu seras là pour avertir du danger.

- Et pourquoi Tam à une Trya.. Tryade ? demanda Sophie

- Parce que c’est un animal de l’ombre.

- Et Marruca ? Et Marella ? Et Linh ?

- La sirène me semblait un choix évident. C’est une créature puissante, mais inoffensive, contrairement au dragon, qui lui est dangereux et incontrôlable.

Marella tressaillit en entendant Emery la qualifier de dangereuse, mais celui-ci ne vit rien et repris :

Aile de nuit

- Quant au tyrannosaure, c’est aussi une créature dangereuse. Mais plus maitrisable.

Tout d’un coup, Fitz semblait content d’avoir la banshee. Sophie elle, était au maximum de sa colère.Le dragon pour Marella ? Le T-rex pour Marruca ? Il était sérieux, là ? Oh, cet imbécile d'Emery avait eu raison de la prendre comme membre de la brigade. Elle allait lui faire payer ce dragon et tout le reste !!!!

Partie 9 : Privilèges et colère Modifier

Pendant que Sophie ruminait des pensées pas très pacifiques, Brontes fit signe à Fitz de le suivre. Celui ci s'executa et il fut bientôt imité par Clarette et Wylie, puis par tout les autres Conseillers et membres de la Brigade. Il ne restait plus que Sophie et Emery, qui prit la parole.

- En tant que chef d'une aussi grande Brigade, tu égale presque le stade de'Émissaire.

Sophie n'en avait pas grand chose à faire, mais elle décida de faire comme si tant qu'elle ne se trouvait pas seule avec Emery. En effet, la sombrune de cette piece semblait entouré d'esprit elfes : des gardes.

-Waouh...Émissaire ! Qu'est est ce que ça veut dire ?

- Des privilèges : il me semble que tu avais déjà ta pièce attribuée ?

- Oui, bien sur .

- Contrairement au autres membres de la Brigade qui l'emprunte, cette piece est à toi. Fais en ce que tu veux. Quand à ton animal ...

- Comment ça ?

- Tu verras demain.

- Ah.

- Bon. Suis moi dans ta piece personnelle.

La Ténébreuse était assez contente d'avoir cette piece, mais elle n'était pas du genre " privilégiée " et sa colère n'allait pas baisser pour une piece et une histoire d'animal qu'elle ne connaissait même pas ! Elle suivit donc Emery en préparant son discour : Je pourrait commencer par l'appeler "Papa ", histoire de lui faire comprendre que je suis au courant. Avec un ton méga sarcastique, pour lui faire piger que je le déteste ! Ouais, c'est bien le sarcasme. Bonne idée. Ensuite, je pourrais lui dire qu'il a réussi son coup en m'enfoncant son fichu diadème sur la tête. Il a réussi à se faire détester. Ouais. Et ensuite, je hèle Linh pour lui demander si Oralie peut venir m'aider et je vire Emery de ma piece perso, comme il dit. Sophie ne reconnaissait pas son esprit. Ce n'était pas du tout son genre de penser comme ça, aussi bizarrement. Elle s'auto dégoutait, mais Emery la dégoutait encore plus !

1escalier-moderne-modele-escalier-à-marches-en-bois-balustrade-métallique-escalier-droit-e1470224127648

Ils arrivèrent dans une salle et ,l'espace d'un instant, la Télépathe oublia sa colère grandissante. La salle était magnifique. Elle était deux fois plus grande que la dernière que Sophie avait utilisé, quand Oralie et Bronte était encore ses Conseillers. Il y avait deux étages : celui du bas où se trouvait un petit bureau, un fauteuil, une bibliothèque, une coiffeuse ,des étagères remplies de livres, de plantes, de carnet, de bibelot, de figurine, et de plein d'autres choses, une espèce de petite cuisine, une salle de bain et, à sa grande surprise, un espèce de petit coin salon avec un canapé, une espèce de télé elfe, un autre fauteuil et beaucoup de siège. À coté de ce salon, un petit escalier en bois conduisait à un étage où se trouvait un lit au couleur pastel, une bibliothèque, des accessoires et même une mini statue qui ressemblait à Ella. C'était étrange. La personne qu'elle détestait le plus au monde ( à part peut être les Invisibles ) lui offrait un véritable appartement qui lui semblait à la fois confortable et beau, luxueux et modeste. Chez les humains, elle avait souvent rêvé d'un appartement comme celui ci : en bois, à l'écart des pensées qui mitraillait son cerveau. Elle adorait cette pièce autant qu'elle détestait Emery. Aussi s'en tient t'elle à son plant, qui commençait pourtant à la tracasser.

- Ça te plait ? demanda Emery. On a fait ça avec les indications de Fitz, de Grady, d'Edaline et d'Oralie.

- Oh oui papa !

Emery se figea. Il la regarda, mais elle détournait le regard. Il s'essuya le front et parla, en butant sur chaque mots.

-Mr Forkle t'a mise au courant.....

- Oh oui ! En tout cas, sache que ce que tu t'es visiblement mis en tête depuis l'arrivée de ta fille est réussi. Oui, tu as réussi en me posant ce foutu diadème sur la tête. Et elle pris son transmetteur.

- Linh ?

- Oh Sophie c'est toi ! Il y a un problème ? demanda l'hydrokinésiste d'une voix fatiguée qui ne lui ressemblait pas.

-Non, enfin si, enfin....

- Oh ! Qu'est ce qui ce passe ?

-Rien, dit la télépathe au bout de quelque minute en essayant de prendre un ton joyeux. Emery a quelque chose d'urgent à faire, est ce que Oralie peut venir ?

-Oui, on as fini !

-Ok, je vous retrouve dans l'entrée !

-A tout à l'heure !

-A tout à l'heure !

Après avoir raccroché, elle dit à Emery.

-Je t'ai dit que tu avait réussi. Je te déteste !

Et il partit, l'air triste. Oralie le croisa, fronça les sourcils, mais entra comme même dans la chambre.

- Besoin d'aide ? demanda t'elle

Sophie voyait bien que Oralie ne croyait pas à cette histoire de choses à faire, mais elle décida de jouer le jeu jusqu'au bout.

-Oui, Emery doit s'absenter et je ne suis pas très douée pour le make-up.

-Je vois. Aller viens t'assoir !

La jeune fille s'exécuta. Sa mère lui fit une longue tresse ponctuée de petites fleurs., mit son diadème blanc, drapa sa cape argenté au dessus d'une somptueuse robe rouge et l'accrocha avec une broche dorée : Diadème stellaire, Cape lunaire et Broche solaire. Ses attributs. À elle ! Ce n'était pas la première fois que Sophie possédait quelque chose, mais là c'était quelque chose que sa mère biologique lui avait donné !En effet, Oralie avait été celle qui lui avait posé se diadème sur la tête. Un diadème qu'elle aimait, contrairement à celui d'Emery. Seul un autre objet lui venait de Oralie : la cache de son défunt amoureux : Kenric. Le coeur de Sophie se sera, mais elle se mit à penser à Edaline. Elle aussi elle m'a offert des trucs importants pour moi, pensa la télépathe, Grady et elle sont la toute première bonne chose qui m'est arrivée... avec les Vackers.... enfin, pas Biana, à l'époque. Ce souvenir fit sourire Sophie. Perdue dans ses réflexions, elle n'avait pas remarqué que Edaline c'était détournée de sa coiffure pour prendre un appel. La jeune fille tendit l'oreille et entendit une partie de l'échange entre Oralie et son interlocuteur :

-.... adorer ! Tu sais ce n'es pas un monstre. Laisse lui juste un nuit de repos après tout ce qu'elle a vécu ! disait Oralie.

- Je sais, fit une voix ressemblant étrangement à celle d'Edaline, bien sur que ce n'est pas un monstre ! Mas, j'ai peur qu'elle croit que, enfin qu'elle...qu'elle ne suffit pas.

Bon, je te rappelle, conclut Oralie.

Sophie étai terrifiée. Elle en était sure, c'était Edaline. Quelle était cette étrange révélation qui attendrait le lendemain.

10C828A2-337E-4999-8CB0-749D26B3354A

Et si tout cela n'était qu'une expérience ?

Et si Grady et elle la voyait comme un monstre, où pire, une créature qu'ils ont essayés de dresser, mais qu'il trouve trop incontrôlable.Et si ses parents adoptaient un nouvel enfant pour la remplacer ? Mais non ,ce dit la télépathe, pas leur genre. Mais ces pensées manquaient de convictions.

- Je savais que j'aurais du taire l'identité de tes parents, fit une voix méprisante dans sa tête, ça t'enlève des certitudes trop importantes.

- Forkle ? (Elle avait délibérément omis le Mr )

- Non, je suis Spectre, continua la voix. Et Brume est avec moi. Il es temp que tu nous connaisse sous notre véritable nom : Bronte et Lady Cadence.....

Partie 10 : Pause bien méritée Modifier

-Vous mentez ! Bronte est Instilleur , pas Éclipseur !

- Tu n'es pas la seule à pouvoir modifier tes gênes petite, dit la voix.

-je n'es rien modifié, vous vous en êtes chargés touts seuls !

Sophie éteignit son pouvoir. Elle savait qu'elle avait parlé au vrai Bronte car elle avait sondé sa Sombrune. Pourtant, lui et Lady Cadence lui avait toujours été très antipathiques et pendant un instant, elle avait espérer que les deux membres du Conseil serait des amis qui lui redonnerait confiance en le cygne noir !

Le petit mot de l'écrivaine : Modifier

Je n'avait jamais changé le premier petit mot écris par Silveny 200 alors voilà :

Je vous adore, d'être aussi gentil, compréhensifs, cools.... Je n'aurait jamais le talent de Shannon Messenger, de J.K Rowling, de Cathy Cassidy, de Stéphanie Meyer, mais j'ai les meilleurs lecteurs, à défaut d'être la meilleure auteure ! Même si vous préférer Sokeefe, au fond on s'en fout parce que l'important, c'est la joie de Sophie. Et, bonne nouvelle : cette fanfiction ne finiras pas dans le sang et les larmes ! Merci pour vos commentaire.

Remerciement : Modifier

Comme dit dans mon petit mot, merci à vous. Merci à ma famille et à mes amis, à ma prof de français, à Shannon Messenger, à le ou la créa(trice/teur ) de ce wiki.

Oh la la ! Je viens d'écrire mes premiers remerciement et il sont affreux !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .