Cette page est une fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur afin de préserver les droits de ce dernier.
Les seuls motifs de modification acceptés sur cette page sont « Correction d'une faute de rédaction » ou « Correction d'une faute d'orthographe ».

Merci de votre compréhension.

----


FANFICTION DE Sokeefebianexwylinhtueuretfitzcélibataireàvie surnomer Lady Bellecoiffe

" L'amour demeure-t-il toujours impossible ?"[1][modifier | modifier le wikicode]

Chapitre 1[modifier | modifier le wikicode]

Partie 1 : Craintes[2][modifier | modifier le wikicode]

Sophie était allongée sur son lit, enfouie dans ses pensées. Elle repassait en boucle le moment quasi-romantique qu'elle avait passé avec Fitz sous le pacanier de Calla, avant d'être interrompu par Keefe.

Elle n'avait rien ressentit... Elle n'avait rien ressentit quand Fitz s'était approché si près de ses lèvres qu'il semblait sur le point de l'embrasser... Pas le moindre papillon dans le ventre, elle n'avait même pas rougi ! ( Enfin ça c'est ce qu'elle croyait, car personne ne peut s'avoir - sans l'aide de quelqu'un- si elle rougi ou pas ).

Mais le plus terrifiant, le plus paralysant, le plus déstabilisant...c'était que quand Keefe était arrivé, elle avait ressentit les émotions qu'elle ressentait généralement pour Fitz, mais en beaucoup plus profonds, à son égard... 

Elle avait ressentit des papillons dans le ventre, ses joue s'étaient empourprées, sa gorge s'était nouée. 

Serait-elle amoureuse de Keefe ?...

Non ce n'était pas possible, elle était sensée ressentir des sentiments pour Fitz, pas pour Keefe.

Et si ses sentiments avaient changés ? Et si elle avait bel et bien tourné la page de Fitz pour en ouvrir une autre sur Keefe ?

- Salut, dit une voie familière qui tira Sophie de sa rêverie.

Elle sursauta et se redressa précipitamment. Elle se trouva nez à nez avec Biana (ce qui l'a détendit un peu).

- Tu ne répondais pas quand Edaline t’appelait, alors elle m'a dit d'aller voir se qui se passait... se défendit l'éclipseuse devant le regard interrogateur de Sophie. Attend, ne me dit pas que tu as oublié que tu dormait chez nous ce soir ?

Non elle avez pas oublié, et ce n'était VRAIMENT pas le moment d'aller dormir chez quelqu'un alors que ses émotions étaient si confuses...et que Keefe était invité !

- Je pensais que je devais vous retrouver là-bas ? se contenta-t-elle de dire.

- J'avais dit à Fitz de te dire que je viendrais chez toi pour t'aider à te préparer et il a dit que tu était d'accord. Tu es sûr que ça va ? Tu es toute pâle, tu devrais aller voir Elwin...

Elle ne put finir sa phrase : Sophie avait éclaté en sanglots. Elle n'en pouvait plus, elle ne pouvait plus garder ça pour elle plus longtemps.

Biana s'assit près d'elle sur le lit et posa une main réconfortante sur son épaule. Avant même qu'elle ne lui demande ce qui se passait, Sophie lui avait déjà tout dit. Ses craintes, ses doutes, ses interrogations...mais surtout la peur qu'elle avait d'approcher Keefe de trop près pour qu'il puisse lire ses émotions.

Alors Biana lui dit : 

- Sophie, voilà se que l'on va faire : tu vas aller avec moi à notre soirée pyjama, et je vais faire en sorte que tu ne te retrouve JAMAIS seule avec Keefe. Je t'aiderai à l'éviter aussi. Tu vois ? Tout va s'arranger.

- Tu ferais vraiment ça ? s'étonna son amie.

- Évidemment, dit elle. Nous sommes meilleures amies non ? Et une amie responsable se doit d'aider une amie en détresse !

- Oui mais...

Comment dire ? Elle avait toujours suspecté Biana d'être amoureuse de Keefe...

- Si tu fais allusion à mon ancien amour pour Keefe, sache que j'ai tourné la page... dit elle en baissant la tête et en rougissant.

Sophie accepta finalement d'aller à la soirée, et Biana l'aida à se préparer.

Au bout de ce que Sophie pensait la millième robe qu'elle essayait Biana s'exclama : 

- Elle est parfaite ! Elle te va à ravir !

Sophie se regarda dans le miroir et vu avec désespoir que Biana avait choisit une des robe les plus froufrouteuse de sa penderie. Elle était  bleu glacier, parsemée de paillettes un peu partout et avait une fine ligne doré juste en dessous de la poitrine.

Biana lui mit une lotion sur ses cheveux qui les fit onduler et les laissa reposer sur les épaules de Sophie.

Quand elles eurent fini, Sophie rassembla rapidement les affaires nécessaires pour une soirée pyjama et prit la main de Biana qui tendait un cristal de saut à la lumière.

- Soit naturelle et tout ira bien, lui assura-t-elle tendit qu'elle inspirait profondément.

Et avant que Sophie puisse changer d'avis, elle l’entraîna à la lumière.

Chapitre 2[3][modifier | modifier le wikicode]

Partie 1 : Craintes[4][modifier | modifier le wikicode]

Quand Sophie et Biana se retrouvèrent devant le portail d'Everglen, Biana dit : 

- N'oublie pas, soit naturelle. Tu es parfaite et notre plan va l'être aussi. Courage et fait toi confiance...

- Pourquoi dis-tu ça Biana ? Ce n'est qu'une soirée pyjamas après tout ! À moins que Foster soit prête à déclarer sa flamme à la personne qu'elle aime ?

Au son de cette voie Sophie tressaillit, son soufle se coupa et son cœur manqua trois battements. Biana lui pris sa main gantée pour qu'elle aie un peu de soutient et les deux jeunes filles firent volte face. 

Là juste devant leur yeux se tenait un magnifique garçon blondinet avec des cheveux en bataille, qui s'avança  en faisant son habituel clin d’œil. Keefe.

Sophie fut frappée si violemment par sa beauté qu'elle faillit tomber à la renverse. Heureusement elle se ressaisit et fit tout le possible pour faire ressortir toute autre émotions que celle de l'amour.

- Salut, dit-il simplement.

Biana donna un coup de coude à son amie pour lui indiquer qu'il lui parlait. Elle devient écarlate et bredouilla un " bonjour " mal assuré.

- Houlà, dit Keefe en vacillant et en secouant la main. Quel est ce surplus d'émotion fosterienne que tu m'envoie dont les principales sont : la peur, l'angoisse, le stress, la tristesse, le désespoir, la panique... et une autre que je n'arrive pas encore à lire ?

Sophie écarquilla les yeux, le regard paniqué. Elle recula de plusieurs pas avant de percuter le portail d'Everglen.

Keefe fronça les sourcils, très, très fort.

Essayait-il de lire plus clairement ses émotions ?

Heureusement Biana vient à sa rescousse et dit : 

- Bon et si nous entrons ? Fitz doit commencer à s'impatienter. À moins que Dex soit arrivé bien sûr, ajouta-t-elle, un énorme sourire aux lèvres.

Chapitre 2 ( suite )[5][modifier | modifier le wikicode]

Partit 1 : Craintes[6][modifier | modifier le wikicode]

Lorsque Sophie, Keefe et Biana entrèrent dans l'énorme hall d'Everglen, ils trouvèrent Dex et Fitz en pleine conversation.

- Salut ! dit Biana à l'égare des deux garçons.

- Enfin ! s’exclama Fitz. Ça fait une demi heure qu'on vous attends...Je parie que tu as passé des heures à te regarder dans le miroir comme d'habitude, ajouta-t-il à l'adresse de sa sœur.

Mais celle-ci ne l'écoutait pas, elle regardait Dex qui la dévorait du regard. Ce fut au tour de Sophie de donner un coup de coude à Biana et de lui transmettre par télépathie ce que venait de lui dire Fitz. Elle s'empourpra aussitôt et dit : 

- Bien sûr que non...et puis je ne me regarde pas pendant des heures !

- Mais bien sûr...dit son frère en levant les yeux au ciel.

- Alors que faisiez vous ? demanda Dex d'une voie tendue.

- Au la routine, dit Keefe. Foster n'arrête pas de me répéter combien elle m'aime et qu'elle veut vivre avec moi pour le restant de l'éternité. Ça soul...

Il ne faisait que la taquiner bien sûr, mais Sophie fut profondément blessée par ses paroles. Elle ne put empêcher son visage de virer cramoisi non plus.

Keefe fronça à nouveau les sourcils avant que Fitz n' éclate de rire et dit : 

- Ça m' étonnerait...elle se tient à vingt mètres de toi et n'a pas l'air d'être contente de te voir.

Avant que Keefe n'ai put répondre Biana vient à la rescousse de son amie.

- Les autres ne sont pas arrivés ? lança t-elle.

- Non, ils ne peuvent pas venir, lui répondit Dex. Linh et Wylie passe la soirée ensemble et Tam veut les surveiller au cas ou ça dégénère. Et Marella a une séance avec M.Forkle pour contrôler son pouvoir.

- Dommage...

- Suis-je la seule à me demander pourquoi Sophie n'a pas ouvert la bouche depuis que nous sommes arrivés ? demanda Ro à la cantonade.

Chapitre 3[7][modifier | modifier le wikicode]

Partit 1 : Craintes[8][modifier | modifier le wikicode]

Tous se tournèrent vers Sophie.

- C'est vrai ça pourquoi ? constata Dex.

Sophie se raidit. Son cerveau lui criait : "Une excuse et VITE !!!". Elle réfléchit à toute vitesse et dit : 

- Je...hum...Biana tu ne devais pas me donner quelque chose dans ta chambre ?

Elle devait mériter le titre de La Plus Nul Excuse Pour Éviter Un Sujet De l'Histoire Des Elfes.

Biana ne compris pas tout de suite, mais tilta sous le regard insistant de Sophie.

- Mais ouiiii !!! Ces ballerines ne vont pas du tout avec ta robe, j'ai justement une paire de talons qui pourrait aller ! Viens je vais te montrer...dit elle avant de prendre la main de son amie et de partir en courant, Sandor à leurs suite.

La dernière chose qu'elles entendirent fut : 

- Pourquoi ai-je l'impression qu'elles nous cachent quelque chose ?

Sophie se laissa glisser contre le mur de la chambre de Biana.

- C'est une CA-TA-STROPHE !!! dit elle. Je rougit, je suis tendue, Ro doit sentir ma transpiration, tout le monde voit que je suis malalaise, je prends à peine la parole et quand je la prend je bégaie ...et je suis sûre qu'il se doute de quelque chose. 

- Mais non, dit Biana. Il faut juste que tu soit un peu plus...

- Naturelle ? suggéra Sandor. Détendez vous, ce n'ai pas la mort... Regardez Grizel, elle est amoureuse de moi et flirt même !

- Oui mais elle n'est pas tombée amoureuse d'un EMPATHE ! répondit Sophie du tac au tac.

- Pardon ? dit un voix derrière eux.

Chapitre 4 :[9][modifier | modifier le wikicode]

Sophie sentit son sang se glacer dans ses veines. Elle se retourna lentement et laissa échapper un soupir de soulagement : Dex se tenait dans l'encadrement de la porte et la regardait avec une expression étonnée sur le visage.

- Es-tu seul ? demanda Sophie.

- Oui, mais je répète ma question : pardon ? répondit Dex

-  Je compte sur toi pour ne rien dire aux autre, je te fais confiance.

Elle attendit qu'il acquise avec de poursuivre :

- Je...suis...hum...

- Amoureuse de Keefe Sencen ? hasarda Dex

- Oui...confirma Sophie

- OOOOOOOOOOOH !!!! VOUS ÊTES TROP MIGNONS ENSEMBLE !!!!! s'écria Dex hystérique

- Mais tais toi !!! Tu veux que tout Everglen le sache ? s'indigna Sophie. En plus nous ne sommes même pas ensemble ! Et ça ne risque pas d'arriver.

Dex jeta un regard à Biana qui voulais dire : " N'est elle pas délicieusement naïve ? "

Biana gloussa et dit :

- Je pense que tu l'aurais remarqué, Dex et moi sortons ensemble et j'était comme d'habitude avant. Bon d'accord je m’arrangeais pour être le plus possible seule avec lui et je lui laissais des indices pour qu'il ce doute de quelque chose, mais sinon j'était normale !

- Ce n'est pas la même chose, Dex n'est pas empathe et en plus toi tu n'as rien a craindre, se défendit Sophie.

- Pourquoi ? demanda Biana étonnée

- Car...tu as vu ta beauté, ton élégance, ta grâce, ton sens du style, ta gentillesse, ta sérénité et j'en oublie... N'importe quel garçon pourrait tomber amoureux de toi !

Dex et Biana s'exclaffèrent.

- Et toi tu as vu tous ces garçon à Foxfire qui te tourne autour comme les mouches le font autour d'un pot de miel ? lui répondit Biana. Tu as vu ton courage, ton audace, ton instinct ? Tu as vu tout ce que tu as traversé ? Et puis niveau beauté tu as autant de chance que moi ! ajouta-t-elle. Et pas la peine de nier : c'est la vérité.

Sophie ne su que dire alors se contenta de regarder ses pieds.

- Soit naturelle, si tu es " normale " tu auras toutes les chances de ton côtés. ça fait partit de tes nombreuse qualités, dit Dex.

Elle réfléchit un instant. C'est vrai que si elle voulait que Keefe l'aime c'était plutôt bête de l'éviter.

- En plus si il te fait des remarques sur tes émotions tu pourra toujours dire que c'est de l'amitié. Par contre il ne faut surtout pas l'optimiser, sinon il saura forcément.

Sophie dit avec difficulté :

- Vous avez raison. D'ailleurs pourquoi es-tu là Dex ? Tu ne devais pas être avec les autres ?

- Aïe, j'avais oublié, on m'a dit d'aller vous cherchez pour le goûter.

On entendit des pas dans le couloir. Panique total, Sophie se précipita sur le lit pour enfiler les talons de Biana. Il étaient hauts et bleu glacier, avec une lanière autour de la cheville et avec de fines lignes dorés qui ondulaient un peu partout.

- Et bien qui aurait cru que mettre de talons prenait autant de temps ? demanda Fitz quand il fut arrivé dans la chambre

Biana poussa un long soupir. Puis Keefe apparut dans l'encadrement de la porte.

- Oulà ! dit il en se précipitant sur une table pour ce retenir de tomber.

- Qui a-t-il ? demanda Sophie fière que sa voix ne tremble pas.

- Juste un surplus d'émotion, il faut juste que je m'habitue, répondit-il. Voilà c'est passé. Bon vous venez prendre le goûter ?

Partie 1 : Craintes

Chapitre 5 :

Après être tombée un milliard de fois à cause des talons de Biana, Sophie parvient à arriver dans la cuisine où l'attendaient ses amis.

- C'est pas trop tôt ! s’exclama Keefe. Ça fait 10 minutes qu'on t'as laissée car tu prenais trop de temps.

- J'aimerais bien t'y voir toi, descendre les escaliers en talons ! se défendit elle

- Je suis sûr que je serais très doué et puis toi même avec des chaussures souples les escaliers ne sont pas ton point fort !

Sophie poussa un soupir d’exaspération devant le fou rire général. Pourtant au fond d'elle, elle était contente de s'être détendue.

- Aller viens manger, dit Biana

Pour le goûter c'était éclateroles. Malheur ! Sophie allait comme d'habitude s'en mettre partout et ce serait un désastre.

Elle sentit une vague de panique arriver, mais se dit : " Non Sophie, ce n'est quand même pas des éclateroles qui vont te faire peur ! " Puis elle s'assit avec les autres autour de la grande table de la cuisine.

- Bon voilà notre programme, dit Fitz d'une voix forte. Après le goûter nous allons faire un fiche où nous allons écrire notre programme. Ensuite nous allons appliquer le programme qui est marqué sur la fiche.

- Je vous préviens, et ce n'est pas négociable, ajouta Biana. Il y aura au moins une séance de relooking, une séance de remoding, et un action ou vérité. À moins que vous préférez le jeu de la bouteille...

- Non ! s’exclamèrent ils tous en cœur.

L'après midi passa à toute vitesse. Il eurent tout juste le temps de finir leur programme avant le dîner. Lequel était :

- installation de la chambre

- Relooking

- remoding

- anecdotes

- action ou vérité

- Jeu de la bouteille ( car Biana avait beaucoup insisté )

Après le repas il montèrent dans la chambre de Biana.

- Bon commençons à appliquer ce programme ! s'exclama-t-elle.

Partie 2 : Espoir ?

Chapitre 6 : 

- Vous avez des idées vous pour l'organisation des chambres ? demanda Sophie

- Je pensais, dit Biana, que si on poussaient un peu mon lit on pourrais mettre les cinq sacs de couchages en étoile. Comme ça nos tête seront plus proches pour parler ! Après on pourrais mettre les poufs autour pour demain matin, et puis...

- Attend, la coupa Sophie. N...nous allons dormir dans la même chambre ?!

- Oui, ça te dérange ? demanda Fitz qui était un peu trop près d'elle à son goût.

- N...non pas du tout ! mentit elle.

- Tu mens, chantonna Keefe.

Elle se retourna prête à foudroyer Keefe du regard, mais ne peut le faire devant son beau visage. Ses émotions se bousculèrent et Keefe fronça à nouveau les sourcils. Elle retourna précipitamment la tête qui avait viré cramoisi.

- Bon, quelqu'un pourrait il m'expliquer pourquoi Dex nous regarde avec ce sourire qui est comment dire...déstabilisant, terrifiant, horriblement gênant ? demanda Keefe pour changer de sujet.

Sophie jeta un regard noir à Dex. Sur son visage régnait un immense sourire et ses yeux passaient de Sophie à Keefe et de Keefe à Sophie.

Partie 2 : Espoir ?

Chapitre 6 ( suite ) : 

''- Si tu affiche encore se sourire Dex, je te jure que tu vas le regretter toute ta vie'', transmit Sophie par télépathie.

Le sourire de Dex s'évanouit aussitôt.

- Tu n'es pas drôle Sophie, dit il à haut voix.

- Tu ferais la même chose si tu étais à ma place, répliqua-t-elle d'une voie sèche.

- C'est moi ou j'ai manqué un épisode ? demanda Fitz

- Bon et si nous revenons au sujet qui nous intéresse ? dit Biana devant le silence qui suivait la question de Fitz

- Tu as raison, approuva Dex. Donc on fait un emplacement en étoiles ? C'est une assez bonne idée...

Ils installèrent la chambre, et Sophie choisit le sac de couchage entre Fitz et Biana.

- Maintenant Relooking !!! s'ésclama Biana.

- Comment on fait pour savoir qui commence ? demanda Sophie

- C'est simple, expliqua Biana. Keefe, Fitz, Dex, et moi n'en avons pas besoin. Alors il ne reste plus que toi !!!

- C'est une blague j'espère ? dit Sophie, horrifiée.

- Pas du tout. Allez ne fais pas ta chochotte, du maquillage ne vas pas te tuer. D'ailleurs, tu as de la chance, la coiffure je la ferai après le remoding.

- En parlant de ça, je pensais que vu que tu as déjà choisis ma robe, je pourrais sauter le remoding... tenta Sophie

- Tu n'y couperas pas. Allez viens par là pour que je fasse de toi une beauté.

Biana se mit à l'oeuvre : elle prit du maquillage pailleté rouge, orange et marron clair, qu'elle appliqua en dégradé sur les paupières de Sophie avant de rajouter de l'eyliner noir. Puis elle sortit du rouge à  lèvre et du gloss - pailleté, lui aussi. Quand Sophie se regarda dans le miroir elle fut bien obligée de constater que cela lui allait à merveille.

- Et bien, s'exclama Fitz, tu devrais te maquiller plus souvent...

Sophie gênée baissa la tête.

- Je...hum...merci ? dit elle

- Opération Relooking réussi ! Maintenant remoding ! Sophie tu passe en dernière car je me suis déjà occupée de toi. Bon, les garçon suivez moi je vais voir ce qu'il y a dans les placards de mon frère.

- Je t'interdit d'en profiter pour essayer de trouver les cachettes de mes lotions pour cheveux, dit Fitz déjà dans le couloir.

- Si tu savais comme je m'en fous de tes lotions pour cheveux...

Sophie se retrouva seule dans la pièce, ce qui lui permis de souffler un peu et de lâcher les émotions qu'elle essayer de contenir. Au bout d'une heure les autres revinrent. 

Sophie fut bouche bée. Sa bouche devait faire un ovale parfait. Tous arboraient des tenues plus belles les unes que les autres. Mais celle de Keefe était la plus jolie.

- A toi, Sophie !

Biana l’entraîna dans l'immense salle de bain et lui fit essayer au moins trente tenues. 

- Celle-ci est la bonne, dit Biana. Par contre elle est très dure à mettre...

Pdv de Keefe : 

Sophie était bizarre ces dernier temps. Ses émotions étaient trop confuses et brouillonnes.

- Aïe ! Biana arrête ! Je ne peux plus respirer, cria la voix de Sophie.

- Arrête un peu de faire ton bébé !

- Biana, si tu tue Sophie je te jure que tu vas le regretter ! hurla Fitz.

Pdv de Sophie : 

Après dix milliard de aïe ! arrête ! etc... Sophie fut prête. Sa coiffure était un chignon lâche d'où des mèches retombaient en cascade sur son visage. Sa tenue était rouge parsemée de paillettes dorées qui descendait jusqu'au sol. Elle était très froufrouteuse et avait un décolleté qui avait de quoi la faire rougir. Mais cet ensemble lui allait à merveille.

Quand elle entra dans la pièce, à leur tour les garçons furent bouche bée. Elle les regarda en rougissant et elle stoppa Keefe. Il la regardait, sa bouche en o, incapable de détourner le regard.

Chapitre 7 :

- Sophie arrête de faire cette tête, tu vas embrasser un garçon ou un fille sur la bouche. Ce n'est pas la mort ! dit Biana

Depuis que Biana était revenue dans la chambre avec un bouteille vide dans la main, Sophie ne pouvais pas s'empêcher de faire la grimace.

- Pourquoi fait on CE jeu au juste ? demanda-t-elle.

- Car c'est moi qui a décidé de le faire, répondit Biana. Et puis sa te permettra de t'entrener à embrasser pour ton futur mari ! ajouta-t-elle en lui donnant un coup de coude.

- C'est une blague j'espère ?

- Foster, Foster, Foster, nous sommes vraiment trop moche pour te dégoûter à se point de nous embrasser ? demanda Keefe.

Elle vira rouge pivoine et fut incapable de répondre quoi que se soit. Elle regarda les autres pour savoir leurs avis sur le jeu.

Biana était heureuse de faire le jeu, Dex s'en foutait, Keefe paraissait pas contre, et Fitz était tout excité. Pourquoi ?

- Bon on attend le déluge pour commencer ? dit Fitz

- Holàlà toujours aussi impatient celui là...

Biana fit tourner la bouteille qui tomba sur...Dex ! Celui ci la fit tourner une deuxième fois et elle tomba sur... Biana !

Tout le monde se tourna vers le jeune couple qui se regardait avec un sourire éclatant. Avant de s'embrasser Dex dit :

- C'est tellement gênant de s'embrasser devant tout le monde...

- C'est ça qui est drôle ! renchérit Biana en réduisant le maigre espace qui séparait leurs lèvres.

- C'est d'une débilité ce jeu ! se lamenta Sophie. Je...

Elle s'arrêta net quand elle vit que la bouteille pointait vers elle. Elle déglutit tellement fort que toute la terre devait l'avoir entendu. La panique, le stress, la peur et l'angoisse l'envahit et lui coupa le souffle.

- Du calme Foster, c'est juste un jeu, rien d'officiel, la taquina Keefe

Entendre sa voix ne fit que raviver son angoisse.

- Tu veux que je t’apaise ? demanda-t-il quand il vit que ça n’aller vraiment pas.

- Surtout pas ! hurla-t-elle. Je...hum...pardon...

Elle tourna la bouteille et pria pour qu'elle ne tombe pas sur Keefe. Elle s'arrêta finalement sur...

Fanfiction de Victore:[10][modifier | modifier le wikicode]

Sophie comptait le nombre de fleurs présentes sur son tapis. Elle s'ennuyait à mourir. Ses amis étaient à Foxfire. La télépathe était donc seul. Elle avait du rester à Havenfield se reposer, car la semaine précédente, elle avais fait une chute...Une chute très haute...

-Silveny, arrête! criait Sophie dans ses pensées.

-Sophie! Ami! Voler! lui répondait le cheval pailletée.

La maman pailletée portait Sophie sur son dos. Ils étaient montées haut dans le ciel. Mais, il y avais eu une tempête. Et Silveny ne voulais pas rentrer. La télépathe avait demandé à ses parents de venir la chercher. Mais, personne n'avais pu rien faire. Ce n'est que quand un éclair toucha l'aile de Silveny, qu'ils commencèrent à chuter vers le sol.

-Silveny! Aide! Mal! criait l'alicorne à Sophie.

La télépathe utilisais tout sa force mental pour faire les faire léviter. Peine perdu. Et, quelques secondes plus tard, ils étaient tombés avec un grand fracas sur la pelouse de Havenfield. La jeune fille ne sentais plus ses membres. Elle étais même inconsciente. La télépathe avait réussis à se réfugier au fin fond de son esprit. La au moins, elle sera tranquille.

Grady et Edaline prévinrent Elwin et la mère de Stina pour les aider à soigner l'alicorne. Le premier arriver fut la médecin. Il ausculta Sophie, et demandé à se que l'on la transporte délicatement jusqu'à sa chambre. Il lui détecta cinq côtes fêler, un bras et une jambe casser. Sans compter le choc qu'elle avait du avoir au cerveau. La télépathe resta sous sédatifs trois grosses journées. Elle passait son temps à dormir. Ce n'est que au bout du quatrième jours, quand elle se réveilla, qu'elle découvris... Keefe.

-Ah, Foster qui se réveille! déclara le jeune homme. Alors, tu s fais une grosse chute?

-Ont peut dire ça dit Sophie d'une voix pâteuse.

Tu as de la chance, maman Paillette est dans un pire état que toi. Ont se demandent si elle parviendra à revoler un jour. Cette nouvelle déchira la poitrine de la jeune fille comme un poignard. Elle imaginais Silveny passant le restant de ses jours au sol...Impossible.

-C'est triste hein? demande Keefe. Mais, il n'attendais pas de réponse. Puis, il dériva sur un autre sujet moins délicat. Enfin, pour certain.

-Tu sais Sophie, je suis venu tout les jours te voire pour savoir comment tu allais. Ce matin, j'ai été rassurée. La jeune file évitait son regard. C'était sur, elle sentait mauvais, il devait faire allusion à sa crasse.

-Et Fitz demanda t'elle il est venu me rende visite?

Ce fut au tour du jeune home d'éviter son regard. Au bout de quelque minutes, il prit la parole:

-Justement, il s'est excusé, mais il ma dis qu'il avais quelque chose' urgent à faire. N'est-ce pas urgent de voire dans qu'elle état se trouvais sa petite copine? Même Keefe était venu...

-Et les autres? demanda t'elle un soupçon de gaieté revenu dans sa voix pâteuse.

-Oui. Biana, Dex, Tam et Linh sont venu chacun leurs tours pour voir ton état. Il faut savoir, que au début, ont a eu peur...

Puis, un silence s'ensuivit la déclaration morbide du jeune homme. Ce fut au tour de Ro, la garde du corps Ogre de Keefe de prendre la parole:

-Allez Lord Bellecoiffe, tu es venu ici pour lui dire un truc. Si tu ne lui avoues pas, je peux m'e charger...

-Qu'est-ce qu'il y a Keefe? demanda la jeune femme.

Le jeune homme fuyait son regard. Et, d'une voix timide,il déclara:

-Tu compte beaucoup pour moi Foster. Et, je suis amoureux de toi. Puis, Keefe daigna regarder Sophie dans les yeux. Ils étaient remplis d'audace, de passion et de vérité.

Mais, pour la télépathe, le conversation avait pris une tournure gênante.

Très gênante.

-Bon, je vais te laisser déclara le jeune homme avec une voix douce de compassion.

-Non, reste! s'écria Sophie. -Vous ne pouvez plus vous passer de moi Foster?

Il esquissa un sourire ironique.

Qu'est-ce qu'il pouvait être drôle et humoristique. Sophie sortit de sa contemplation quand elle compris qu'elle le fixait avec une mine rêveuse.

-C'est pas ça, c'est juste, que je me sens seul. J'ai passé toute le journée clouée au lit. Et un peu de compagnie ne me fera pas de mal.

L'empâte se garda de protester. la télépathe se redressa sur le lit, et le jeune homme s'assis sur le bord de celui ci. Ils gardèrent le silence pendant un bon bout de temps, mais ça fis du bien à la télépathe.

-Tu sais, Keefe. commença Sophie avec lenteur. Tu es beaucoup plus intentionné que Fitz pour moi. Tu prend toujours tout à la rigolade, mais moi aussi je t'aime. Et, je suis comme toi, attachée à toi depuis toujours.

Il s'approcha de la jeune fille et l'enlaça avec délicatesse. Sans la brusqué, parce que ses membres lui faisait toujours mal. Elle lui déposa un baiser au fond de son coup.

-C'est moi ou je suis en trin de faire un overdose de Sokeefe? demanda Ro. Si j'avais sus que ça finirais comme ça, je ne me saurais pas donner autant de peine.

Keefe lâcha la jeune fille. Ce qui lui provoqua des frissons. Il faisait maintenant froid. Loin de la chaleur de Keefe. Ce n'es que quand La télépathe leva les yeux, qu'elle compris pourquoi la garde du corps de Keefe les avaient dérangés. Lé télépathes avaient de la visite, et pas n'importe qui...

Fitz se tenait sur le chambranle de la porte. Fixant l'endroit ou Keefe et Sophie s'était enlacée. Il regarda cette dernière d'un œil mauvais.

Une trahison vaut mieux qu'une.[modifier | modifier le wikicode]

Chapitre 1[11][modifier | modifier le wikicode]

  [12] Sophie en avait marre, marre d’exister, marre de tout. Keefe était venu à la maison cette après-midi, mais Grady les suivait partout ou ils allaient. Aucune conversation privée, aucune intimité, rien! Elle avait été réduite à ne dire à Keefe que des choses d'une banalité... Edaline était allée rendre visite à une amie et il n'y avait que Keefe , Grady et elle. Sophie avait même demandé à Sandor d’empêcher Grady de les suivre. Peine perdue. Quand Edaline est rentrée, Sophie lui a demandé de passer la soirée chez Keefe. Edaline a acquiescé mais Grady a refusé en disant que Sophie était encore trop jeune. Sophie a donc mangé seule dans sa chambre. Elle allait se coucher quand, on toqua à la porte. Elle alla ouvrir et vit...FITZ!                                         

Il lui demanda:

-Je ne te dérange pas?

Sophie avait été amoureuse de lui dans le temps. Ses yeux bleu-vert la faisait chavirer. Mais Fitz s'était montré trop dur avec elle et ils ont rompu. Et maintenant qu'il daigne se montrer ?

-Non entre, répondit-elle tu as quelque chose à me dire?

-Plusieurs...M'aimes -tu?

-Fitz, j’ai tourné la page...

-Tu ne réponds pas à ma question.

-Oui, en tant qu'ami. Ne me demande pas plus Fitz, c'est du passé.

Fitz commença à s'énerver, il devint rouge mais se maîtrisa.                   

-J'ai passé beaucoup de temps avec toi, je t'ai offert pleins de cadeaux et c'est comme ça que tu me remercie? Tu es ingrate.

Pris dans son élan, il donna une gifle à Sophie. Elle porta la main à sa joue brûlante.

-Tu sais ce que j'ais appris aujourd'hui?

-Non dit Sophie.

-QUE TU SORTAIS AVEC KEEFE! Et tu sais comment? Je suis allé au Rive du Réconfort, le père de Keefe m'a dit qu'il était chez toi. J'ai trouvé sa louche, j’ai appelé Keefe et je lui ais demandé si vous étiez ensemble. Et tu s’est ce qu'il m'a répondu? "Oui, tu n'étais pas au courant?" Alors là, tu doit m’expliquer parce que je suis perdue. [2] -Tu sais Fitz, l'autre soir quand je t’ai dis que je n'était pas assortit, tu as dit qu'ont devaient s’arrêter là. J’ai beaucoup pleuré. Keefe est venue me consoler.Il m'a dit des mots gentil. Puis, il m'a déclaré sa flamme. Alors, j’ai compris que moi aussi, je l'aimais.

-Alors, tout est terminé entre nous? demanda t-il.

-On peut rester ami, c'est une bonne relation.  -Je veux être ton petit ami!s’énerve t-il.   

-Il se fait tard. Nous avons tous eu une journée difficile. On mettra tout ça au clair demain.

-Tu sais, tu es le méchant colibris! Le cygne noir a raté son expérience!!

Sur ces mots méchants il tourna les talons. Et il claqua la porte.

Sophie fit une nuit remplie de cauchemars.

Mais elle ne savait pas que le lendemain serait pire... Quand Sophie se réveilla, le soleil ne s'était pas encore levé. Elle croisa dans la cuisine Edaline qui lui donna une lettre bleu-verte. Sophie prit la lettre, remercia sa mère et couru jusqu'à sa chambre. Elle n'avait pas envie de lire ce mot, pas maintenant. Elle mit la lettre sur son lit et alla s'habiller. Elle voulait d’abord à tout prit raconter à Keefe ce qui s'était passé hier soir. Sophie demanda à Keefe de venir à la maison pour lui parler d'une chose urgente. Quand l’empathe arriva, elle lui raconta tout, toutes les répliques de Fitz. Quand la télépathe eu finit, elle s'attendait à une réaction. Mais Keefe la fixait sans mot dire. Au bout de 5 minutes, il prit la parole:

-Sophie, il n'aurait pas du te gifler, il a fait une erreur et c'est ton atout.  Ils entendirent un raclement de gorge.

Ils se retournèrent et virent Ro.

Sophie avait été tellement plongée dans son récit qu'elle l'avait oubliée. Ro prit la parole:

-J'ai encore des bactéries infectieuse si ça peut être utile.

-Non merci Ro dit Keefe, mais Fitz a besoin d'une punition plus... enfin moins forte.

-Commençons par lire la lettre, avec tout ce bleu-vert j'ai déjà envie de la déchiqueter en petits morceaux.

Sophie la lue à voix haute: -"Sophie, hier tu m'as profondément blessé. Tu m'as dit que l'ont remettra toutes les choses au clair demain. Alors moi je te dis: sois moi, sois Keefe. Si tu choisi Keefe alors je te révérais que pour me venger. Tout repose sur ton choix, Sophie, tu peut éviter la catastrophe."

-J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. Il ne faut pas que j'ai peur de Fitz déclara Sophie.

-A mon avis, Fitz ne rigole pas, il va mettre sa menace à exécution si tu ne le choisis pas dit Keefe .

Sophie croisa ses yeux bleus glacés et y lu de la détermination. Elle lui sourit, dans les moments durs il faut toujours voir le positif.

Mais Ro ne put s’empêcher de faire un commentaire: [3] -Hooo, quand Lord Bellecoiffe te regarde comme ça c'est qu'il cherche une solution. Mais s'est simple! Il suffit d'écrire un mot au petit génie, avec plein de petit cœur et des paillettes Il va l'ouvrir tout content et c'est là que tu arrive devant lui et que tu lui dit "TADAM!!" et tu le tape!!

-Heu, je ne vois pas trop le rapport avec une lettre coloré et taper ajouta Sophie.

-Faut pas chercher à comprendre, Ro divague dès fois expliqua Keefe.

-Pfffff, les elfes et leur intelligence désespéra Ro.

-Mais je ne comprend pas, s'interrogea Sophie, pourquoi Fitz a autant changé?

Et si Fitz a trop changé pour retourner en arrière pensa la télépathe. Et si il en avait marre de Sophie et rejoignait les Invisibles. Elle regarda ses mains où se trouvaient ses bagues d'apparentés. Et si il mijotait ce plan depuis plus longtemps qu'elle  ne le pensait. Peut-être se servait-il des exercices d'apparentés pour lire dans ses pensées et chercher des informations implantées dans son cerveau. Elle fit part de ses inquiétudes à Keefe.

-Peut-être qu'il livre des informations aux invisible...se demanda Keefe-Mais c'est qu'elle est intelligente la blondinette. Elle est belle et en plus elle est intelligente, bah mon vieux...T'as intérêt d’être à la hauteur Lord Bellecoiffe.

Sophie fit part de ses découvertes à Forkle, Alden, qui lui dit de ne pas s'inquiéter, ainsi qu'à ses amies.

Elle reçut un message de Fitz sur son transmetteur:"Qu'elle que sois ta réponse Sophie. RDV demain aux aurores devant le portail d'Everglen. Ne parle à personne de ce RDV et viens seule."

Sophie hésita, quel risque prenait-elle si elle y allait seule ? Qu'allait lui faire Fitz ?

Elle décida de ne pas avoir peur de lui, et dire qu'elle avait choisi Keefe. La télépathe le savait, elle allait tout fosteriser, mais il fallait qu'elle fasse face à son destin. Elle passa la nuit à rédiger des répliques dans sa tête. Le soleil dormait toujours quand elle se leva et s'habilla. Sophie mit un mot sur son lit, disant que si elle n'était pas revenue le soir, il fallait s'inquiéter et venir la chercher.

La télépathe ouvrit la fenêtre, lévita jusqu'à haut dans le ciel et retomba pour se téléporter à Everglen.

Quand elle arriva devant le portail, Fitz l'attendait déjà.

Il prit la parole:

-Alors?

-Je préfère Keefe, dit-elle fière que sa voix ne tremble pas.  -Tu as tort, déclara le télépathe avec un sourire au coin, vous pouvez venir !

Sophie ne put rien faire, Fitz lui attrapa les poignets et mit un ruban de sédatif sur sa bouche.

Elle tomba dans les vapes et ne put voir les trois silhouettes qui s'approchait d'elle. Avec leur cristal de saut, ils l’emmenèrent  dans un endroit inconnu. Quand la télépathe se réveilla, elle avait un bandeau sur les yeux et elle entendit:

-Tu as bien fait ton travail, tu peut rentrer chez toi le plus discrètement possible, parla une voix. Quand elle se réveillera, nous pourrons passer à la deuxième étape.

-En quoi consiste-t- elle, demanda une voix que Sophie ne connaissais que trop bien.

-Ne pose pas trop de question, il faut que tu en sache le moins possible. On va juste lui soutirer une information cruciale pour notre organisation, dit la voix.

Puis, il s'approcha de Sophie et déclara:

-C'est bien, tu es réveillée ? Alors comme ça, tu es optimisatrice?

Mais Sophie déploya  toute son instillation sur cette personne.

-Ha ha ha, on a pensé à tout, ont est au courant que tu as réinitialisé tes pouvoirs. Tes petit tours de passe-passe ne servent plus à rien.

Et, il lui prit les deux mains avec tellement de force que ses phalanges craquèrent. Mais Sophie avait appris à maîtriser son optimisation.

-Tiens, ça ne  marche pas, déclara la personne comme si il s'agissait d'un objet. -Elle a peut être appris à maîtriser son pouvoir et ont n'étaient pas au courant parla une voix féminine. [4] -Sophie, tu m'entend? Optimise moi, sinon tu vas souffrir ordonna la voix d'homme.

-Mpfffffff.

L'homme s'approcha de Sophie. Lui arracha le bandeau de sa bouche avec tellement de force que sa peau saigna.

-Je répète, tu a 15 secondes pour m'optimiser sinon tu vas souffrir. Ordonna la voix d'homme. 1, 2, 3, 4............................15!

Voyant que la télépathe ne faisait rien, il prit son atomiseur et lui envoya une décharge dans la tète.

-Tu veux toujours pas m'aider...Bon, je te propose un marché, tu me pose trois question, j'y répond et après tu m'optimise. Mais, Attention, si tu ne tiens pas promesse, c'est mort que tes proches te retrouveront déclara la voix d'homme.

Sophie était toute molle, elle avait encore mal à la tête à cause de la décharge. Mais elle demanda:

-Pourquoi Fitz a rejoins les Invisibles?

-Ha, je savais que tu allais me poser cette question. Fitz en avait marre de toi, tu la trahi, il fait pareille. Deuxième question ordonna la voix.

-C'était quand?

-Il y a deux mois, ont la vue rentrer en pleur chez lui. Ont lui a proposé de nous rejoindre pour se venger de toi. Nous ne pensions pas qu'il accepterait si vite. Il m'a épaté. Troisième question ordonna t-il.

Sophie réfléchit. Beaucoup de question trottaient dans sa tète. Mais, elle en choisit une en particulier:

-Qui espionnait Fitz?  L'homme resta sans voix.

Sophie réédita sa question.

-Je ne peut pas te répondre, se serait trahir un membre de notre organisation. Tu as posées tes trois questions, maintenant optimise moi! ordonna le membre des Invisibles.

Sophie ne fit rien, mais, ne pouvant pas voire, elle sentit la colère de son interlocuteur monter. Puis Explosa.

-TU VAS LE REGRETTER!!!!!!!!!!!!

Il reprit son atomiseur, lui asséna une décharge dans la tête, une deuxième dans la jambes et la troisième droit dans le cœur.

Sophie tomba inerte sur le sol. Sa conscience se retira loin dans son esprit. Là, elle sera enfin tranquille. Elle ne sut combien d'heure ou de jour était-elle resté immobile, quand...... elle sentie une étrange sensation.

Toujours évanouie loin dans sa conscience, elle, elle était perdue. Le télépathe ne comprenait pus rien.

Mais, cette sensation, elle la connaissais déjà: quelqu'un la portait. Elle essaya d'ouvrir ses yeux, mais son organe ne répondait pas. Elle persista, mais une lumière aveuglante lui ordonna de fermer ses paupières.

D'une voix tremblante, et mal assurée, elle demanda:

-Qui êtes vous? Où sommes nous? Que se passe t-il?

Voyant que la personne ne répondait pas, elle lui asséna un coup de pied, la ou elle croyait être son ventre. Mais la personne, ne broncha même pas. Mais, répondit quand même:

-Tu pose beaucoup de questions je te dirais les réponses quand ont sera sortit d'affaire. J'essaye de te sortir de là, ne fais pas de bruit.

Cette voix lui disait quelque chose, mais sont cerveau était trop engourdit pour chercher. Sophie sentit que la personne commençait à fatiguer, elle lui dit donc:

-Je peux marcher toute seul, laisser moi descendre!

-CHUT, dis la voix, il faut rester discret. Si ils nous trouvent, nous sommes morts.

La télépathe suivis ses conseilles. mais quand ils seront en lieu sur, elle lu posera un torrent de questions. Elle réfléchie à des questions. Etant très absorbé par sa réflexion, elle n'entendit pas quand la personne lui dit:

-Tu peu descendre.

Sophie ne se fie pas prier trois fois, elle sauta. Elle ouvrit les yeux, et vit une personne maquée.

La personne enleva son masque. Sophie cria d'effroi.

-Ah, maintenant, pose moi tes questions.dit la personne que Sophie connaissait trop bien... Sophie n'en croyait pas ses yeux, là personne qu se tenait devant elle était...Fitz! Elle était trop bouche bée pour parler. Fitz l'avait livrée aux Invisibles, et maintenant il la délivre? C'en était trop pour une même personne.   La télépathe décida de poser une question qui n'avait pas urgence car, elle avait déjà posée les questions qu'elle souhaitait  à un membre des Invisibles quand ils avaient fait un marché.

-Où sommes nous Fitz?                                                                                                       [13] -Dans ma chambre, à Everglen.

Sophie aurait du la reconnaître, mais, cela faisait longtemps qu'elle n'avait mis pied ici. depuis leurs rupture. La télépathe eu marre du calme que Fitz avait, les Invisibles l'avait fait souffrir, jute devant lui, et il n'avais rien fait. Elle avait tout à coup envie de l'appeler Lord change de camp.

-Pourquoi m'a tu délivré demanda-elle? Parce que un autre membre des Invisibles que toi, m'a donnée beaucoup d’information. De un, tu rejoins leurs organisation à cause d'une peine de cœur qui n'étais qu'une amourette. De deux....

-Attend, que je t'expli....

-Laisse moi finir! ordonna L'instillatrice. De deux, ça fait 2 mois. Et deux trois, quelqu'un t'espionnais et tu n'étais pas au courant. Donc, n'essaye pas de me mentir, parce que tu as commis des fautes très grave.

-C'est bon demanda le télépathe? Tu as finis? Bon, donc, je t'explique. Notre relation, n'étais pas qu'une amourette pour moi, c'étais beaucoup plus. Quand tu m'as dis que c'était finis entre nous, tu m'as déchiré le cœur. Sans réfléchir, à la première occasion, j'ai rejoins leurs camps. Puis, il y a deux semaine, je suis revenus te voire pour savoir qu'est-ce que tu étais devenue, et si tu voulais que l'ont se remette ensemble. Quand tu a approuvé que tu étais avec Keefe, tu m'a déchiré le cœur une seconde fois. Trop pour moi. J'ai proposé aux Invisibles de t'enlever...

Ne pouvant plus tenir sa langue, Sophie demanda:

-Pourquoi? Pourquoi m'avoir livré? J'aurai pu mourir, et toi tu t'en fichais. Tu as retrouvé tes esprits  juste à temps. tu n'imagine pas ce que serais devenu mes proches? D'ailleurs, je ne sais même pas comment ils vont...Ils doivent penser que je suis morte. Un deuxième enterrement...

-Je les ai déjà prévenue. Grady et Edaline veulent te revoir le plus vite possible. Je leur ai dit que je te parlais quelques instant, et que tu rentrais à la maison. Ils se sont fais un sang d'encre pendant ton absence. la comité sera là aussi, et peut être aussi les conseillés.

-Quoi? Sont'ils au curant de ta traîtrise?questionna Sophie?

-Justement, c'est pour ça que je voulais te parler...Tout le monde croit que tu as passé un séjour avec moi. Della et Alden, m'ont même laissé ce coin de maison. Ils étaient heureux que l'ont se soit réconciliés.


-Mais alors demanda Sophie, si j'ai passée un séjour chez toi, pourquoi le comité et le conseil sont chez moi et m'attendent?

- Parce que Keefe a fait par de ses inquiétudes. Et tu avais laissée un mot sur ton lit disant que si tu ne rentrais pas le soir, il fallait s’inquiéter. Della leurs a dit que tu était chez nous, mais Keefe a trouvé sa louche.

-Alors là non! cria Sophie. C'est toi qui fait des erreurs, et tu portes le chapeau sur Keefe? Tu es quelqu'un de jaloux fitz, je ne sais pas comment j'ai pu t'aimer...

Sophie ne put finir sa phrase, Fitz l'enlaça et déposa avec force ses lèvres sur les siennes. Ne pouvant parler, ni se défendre, Sophie était impuissante. Est-ce que toujours les premier baiser se faisait à un moment improbable? Quand Fitz se détacha d'elle, Sophie reprit on souffle. Comment, comment avait-il osé? Et maintenant, il l'a regardait avec ses yeux bleu-vert, avec un sourire de star de cinéma.

-Comment ?demanda Sophie, que leurs baiser avait tout étourdit.

-Je t'aime encore, renonce à Keefe. Si nous sommes ensembles, je ne serais pas bannis, où emmené à Exil. Pense à moi Sophie, je trouverait tes parents biologiques, tu t'inscrira, tu auras ta liste avec moi écrit dessus. Keefe n'éprouve rien pour toi, il t'a juste manipulé...

-C'EST TOI LE MANIPULATEUR cria la télépathe. Tu pense que je t'aimes encre? NON, tu es sortit de ma vie! C'est Keefe que j'aime, et que j'aimerais pour toujours!

-Peut-être, mis l'amour ne sert à rien. Je suis riches, avec moi tu auras tout le bonheur. Et puis, tu vas appeler Keefe, tout de suite, pour lui dire que c'est finis entre vous, que tu es avec Fitz, l'homme de ta vie!

-Jamais s’égosilla la télépathe.

-Tu es bien obligé, Fitz sortit un atomiseur de sa cape. Si tu ne le fais pas maintenant...

-Tu oublies mon instillation protesta Sophie.

-J'ai pensé à tout, je peux lire dans tes pensées, et tu ne peux plus me bloquer, je saurait quand tu voudras me blesser déclara le télépathe.

Sophie en avait marre, marre de se laisser faire. Mais, elle n'avait pas d'autre choix.

Elle sortit son transmetteur. Appela Keefe:

-Sophie! Tu m'as fait peur, tu vas bien? 

-Oui Keefe...

Mais voyant sa voix distante, Keefe se méfia. Fitz ne devait pas être loin. Sophie se trouva dans la chambre de ce dernier.

-Tu veux me dire quelque chose? Je le sens bien que tu as quelque chose sur le cœur.

-C'est finis...déclara la télépathe.

-Comment? demanda l'empathe.

-Je dis que c'est finis entre nous Keefe. Je suis avec Fitz maintenant.

Keefe ne répondait pas. cela se voyait, elle mentait. Soit elle se faisait manipuler, soit elle était en danger. L'empathe décida de faire comme si il avait compris

-C'est ton choix Sophie, je ne le critique pas. Tu était quelqu'un de bien, et tu l'es toujours? Je t'aimerais toujours même si tu te marie avec Fitz.

La télépathe était dégoutté, Keefe s'en fichait de savoir avec qui elle était. Il l'aimait comme elle est, pas comme Fitz.

Après cette dernière pensé, elle reçu une décharge droit dans le coeur. Elle tomba inerte sur le sol. le transmetteur se cassa en tombant sur le sol. la voix de Keefe s'éteignit... Point de vue de Sophie:

Après cette dernière pensé, elle reçu une déchare droit dans le coeur. Elle tomba inerte sur le sol. le transmetteur se cassa en tombant sur le sol. la voix de Keefe s'éteignit. Combien de décharge avait-elle reçu précédament? Est-ce que sont corp pourra tenir? Cette dernière penssé lui donna des sueurs froides. Elle ne pourra jamais dire à Keefe, que ce n'est qu'une manigance. Elle aime Keefe du fond du coeur.

Sophie entendit des bruits sourds. Mais, de plus en plus fort. La thélépathe était tellement mal, que sont corps était inerte. ll ne pouvait bouger. Mais, elle sentit vaguement que quelqu'un lui plantait quelque chose dans la peau.

Point de vu de Keefe:

Quand Keefe arriva à Everglen, Della et Alden lui demandèrent ce qu'il faisait là. Il répondit que Fitz voulait le voire. Ils avalèrent ce menssonge. de toute façon, la vie était remplis de mensonge.

L'empathe monta les marches quatre à quatre, jusqu'à la chambre de Fitz. Quand il y arriva, la première chose qu'il vut, c'était Sophie, inerte sur le sol. La rage montait en lui. Ou était Fitz? Qu'avait t'il fait à Sophie? Etant perdu dans ses pensées, il surauta quand une voie l'interpela:

-Qu'elle joie de te revoir Keefe. mais, dans de pareille circonstance...

-Tais toi hurla l'empathe! Tu as fait quoi à Sophie? Tu es content?

-Ho, tu t'inquiète pour elle, comme c'est mignon. Elle ne vas pas mourir, elle va juste m'aimer. Et toi, tu vas sortir de sa vie!

-Il en ait pas question déclara Keefe. Tu ne peux pas la forcer à t'aimer. Sophie est libre de choisir.

-Elle te l'as bien dit, c'est finis-entre-vous.articua Fitz avec un petit sourire.

-Non, je me battrait à ses côtées. Et  toi, tu seras enfermé loin de elle cria l'empathe.

Keefe regarda Fitz droit dans les yeux. Comment il avait put être l'ami de cet insolent? Dans le temps, ce n'étais pas le même, il a beaucoup ch.....

L'empathe ne put finir sa réfléxion. Le thélépathe sortit une lame de gobelin, et la pointa sur le coup de Sophie.

-Si tu bouges, elle est morte déclara Fitz. 

Comment faire, se demandé l'empathe. Fitz metra sa menace à execution si il effectue un geste. 

A  moins que...

Oui, c'était ça, il allait essayer ce nouveau pouvoir que Lady Gisela lui avait fournit. mais, il ne savais pas qu'elle pouvoir étais-ce. La seul façon de le savoir, c'était d'éssayer. 

Sans bouger à l'exterieur, il rentra dans son esprit. Peut-être que celui là le savait. Il chercha un souvenir plutot récent, qui puisse déclancher son nouveau pouvoir. En criant dans son esprit, des mots clées, c'est là qu'il compris. lady Gisela lui a donné un puvoir qui permettait de se  défendre, mais aussi une attaque. Alors, il déploya une force dans ses veines, dans tout son corps. Quand la décharge fut assez grande il l'envoya sur Fitz. 

ce dernier, ne put rien faire, il tomba sur le sol, et ça tête se fracassa en faisant un bruit horrible. Ses yeux restèrent ouvert.

Quand à Keefe, il ne compris pas, qu'elle était ce pouvoir? Il ne se posa pas plus de question, et couru jusqu'à Sophie. cette dernière, ouvrit les yeux. El le voyant, elle se rassura, et les refermas... Quand Sophie se reveilla, elle se demandait ou elle se trouvait. Mais, quelque seconde plus tard, elle eu sa réponse:

-Sophie! Tu es reveilée! dit Edaline. Ont a pas eu de tes nouelles pendant 2 semaines, et quand tu rentre, tu es évanouie suite à la douleur. Elwin est arrivé en courant quand ont la appeler. Tu as frôler la mort encore une foie.

Edaline parlait tellement vite, que la thélépathe avait du mal à tout comprendre. Elle posa une question qui trottait dans sa tête depuis sonreveille:

-Ou est Keefe en ce moment?

-Keefe, déclara une voix dans l'ombre. Keefe, tu n'as que ce mot à la bouche. Il t'as enfermé chez lui pendant deux semaines, et tu veux encore le voire? Il t'as fait mal, Elwin n'a pas compris comment tu pouvais être aussi proche de la mort. Quand  Keefe, il n'a pas expliquer pourquoi tu étais dans cette état. C'est donc toi qui va tout nous expliquer, ont t'écoutes.

Cette voix d'homme, venait de son père adoptif, Grady. De quelle droit lui parlait t'il comme ça? Sophie avait maintenant plus de 17 ans. Elle était presque adulte.

- C'est normal que keefe n'a rien dit, ça ne le consserne pas. Demander à Fitz, lui, il vous expliqueras. Sur ses paroles, Sophie se leva, en titubant. Elle sortit de la pièce. La thélépathe ne se sentait plus à sa place dans cette maison. Elle devait partir, loin d'ici.

-Fitz cria Grady? Mais, tu flirte avec combien de garçon en même temps? je ne te reconnais plus Sophie, il y a quelque années, tu étais seul, et maintenant, tu es avec deux hommes en même temps?

Sophi leva les yeux au ciel. c'est vrai qu'elle avait changé, elle même ne se reconnaissais plus. Mais, Fitz avait changé tellement plus qu'elle. La thélépathe se retourna pour faire face à Grady: 

-Non papa, j'aime keefe, Fitz est sortit de ma vie depuis deux ans déjà. Si tu veux savoir, c'est lui qui a le plus changé. Il a rejoins les Invisibles, c'est lui qui à moitier tuer. Mais, vous connaissants, vous préférez accuser keefe, parce qu'il est moin riche, et moins prétentieux. Alors que si vous accuser Fitz, qui vous croiras? personne, et c'est bien ça le problème...

Sophe ne put finir sa phras, Edaline courut vers elle, et l'enlaça. Grady se joignit à elles.

-Ho Sohie, dit le voix douce de sa mère. je te croie de tout mon ceur. je suis désolé de ce qu'il s'est passée. Je voyais bien, que il y a maintenant trois semaine. Qand un matin, je t'ai donner une lettre bleu verte je voiyais bien que tu étais triste, fachées, énervé contre lui. Mais, à ce moment là, je n'ai pas fait le rapport. 

Après ses paroles, sa mère, la lacha, et la regarda dans les yeux:

-Je sais que tu es triste de l'avoir perdu, mais il ne te mérite pas, Keefe est un bon garçon. C'est toi qui décide de vivre avec qui tu veux, et je sais que tu préfères Keefe. Il faut que vous préciez le pas avant qu'il ne sois trop tard.....

-Hep là, coupa Grady, n'allons pas trop vite, Sophie n'a que 17 ans, elle n'ai ême pas inscrit aux Entremetteurs, n'a pas reçus ses listes...

-je ne le feras pas dit Sophie d'une voix forte. je ne m'inscrirais pas chez les Entremetteurs. je veux vivre ma vie, en choisissant. Parce que, si Keefe n'est pas sur ma liste, je vais être triste, et gâcher ma vie. Ce n'est pas eux qui vont choisir avec qui je me marirais.

-Vous parlez de moi? Dit keefe qui venait de se materialiser dns le couloir.

Qu'avait-il entendu de leurs conversation au juste? Sophie ne réfléchie pas plus, et couru se réfugier dans ses bras:

-Keefe, je t'aime du fond du coeur, je veux finir ma vie avec toi. 

-Hooooo, c'est beau l'amour dit Ro qui ne put retenir son commentaire. Je suis contente, maintenant, je suivrais Lord Bellecoiffe et la blondinettre partout ou ils iront.

Après ses paroles, toute les personnes présentes, s'exclafères. Ils rirent de bon coeur jusqu'à ce que Keefe demande: -Puis-je prendre la main de votre fille, Sophie?

Apprès cette déclaration, tout l'assemblée fut bouche bée. Le premier à repprendre la parole fut Grady:

-Je suis désolé Keefe, mais Sophie a 17 ans. Elle pourra faire ce qu'elle veut quand elle aura ses 18 ans. Il reste quelque mois à patientés, pendant ce temps, elle va réfléchir à sa decision.

Après ses paroles, il porta une regard lourd de sens sur Sophie mais celle ci se défendit:

-Pourquoi veux tu que je réfléchisse, mon choix est fait, j'aime Keefe, et je veux finir ma longue vie avec lui! Je me marirais à mon anniversaire de mes 18 ans, ça sera mon cadeau. Pendant ce temps, ont se vérra souvent. Je ne changerais pas d'avis.

La thélépathe regarda les visages un par un. Elle commença par Edaline qui souriait par sa rebeillon, puis passa à Grady qui fronçait les sourcils. Enfin, elle vu Keefe, qui pleurait de joie. Elle n'hésita pas, elle lui sauta dessus avec tellement de force, qu'il tomba à terre.

Sophie ne sens souicis pas, elle l'embrasse longement sur la bouche. Elle ne se retourna même pas pour voire si ses parents les regardais. Ce gêne était partit.

-Keefe, tu es l'homme de ma vie...

Avant qu'elle n'ai pus finir sa phrase, Edaline dit à Grady:

-Laissons les seuls ensembles.

Grady ne répondit pas, mais il ne pouvait rien faire. Il quitta donc la pièce accompagné de sa femme.

Sophie le sregardas s'en aller, enlaça Keefe, et avec sa douce voix, déclara la phrase qu'elle n'avait pus finir:

-Keefe, tu es l'homme de ma vie, je pourrait supporter ton humour jours et nuit.

-Moi aussi Foster. Ont fera un couple d'enfer!

-Tu ne vas pas changer hein? Demanda Sophie. reste comme tu es, avec tes blagues à longuer de journée! Mais, il va falloir attendre 2 mois avant que notre union sois possible...

Un long silence encadra ses paroles. L'empathe finis par prendre la parole:

-Ce n'est pas grave Foster, ont et jeune. Peur-être dans 1 mois, tu ne maimeras plus auss...

Sophie le cooupa net dans sa déclaration. Elle avait lancée un coussin qui trainais dans le couloirs. Il avait attéris en pleins dans la tête du jeune homme.

-Moi, je ne changerais pas, je t'aimerais toujours!

CHAPITRE 2:[14][modifier | modifier le wikicode]

[15] ===Partie 1:[16]=== 2 mois plus tard:

Sophie marchait en laissant trainer sa robe par terre. Elle était vétue d'une longue robe blanche moulante ornée de petite fleures rose. Elle portait sur sa tête, une couronne de fleur et à ses pieds, des espadrilles. 

La thélépathe n'avais pas voulu faire une grande fête pour célébrer ce mariage. Les gnomes avaient installés un petit coin du grand parc de Havenfield. Ils avaient tout décorées, et placée des bancs sur le sol. Quand à Sophie, elle avait écrits la liste des invitations:

-Lord Cassius ( elle avait hésiter à l'inviter).

-Edaline.

-Grady (qui faisait la cérémonie).

-M Forkle et quelques membres du cygne noir.

-Lihn, Tam, Bianna et Dex et leurs gardes du corps.

-les gardes du corps de Sophie.

-Et Ro qui m'étais l'ambiance.

Ils étaient une vingtaines, mais Sophie était heureuse.

Elle s'avança vers l'estrade. Grady, son père, faisait office de célébrer leurs unions. 

Quand à keefe, il avait fait du progrès dans ses choix véstimentaire. Même si elle pensait que son père l'avait aidé. L'empathe était habillées d'une chemise blanche, avec un costar noir.

-Voulez-vous commencer une relation avec ce jeune homme ici présent? dit la voix forte de Grady. Supporterez vous son humour jusqu'à la fin de votre vie?

La thélépathe ne réfléchie pas une seconde, elle attendais ce jours depuis des mois:

-Oui, je le veux.

-Voulez-vous commencer une relation avec cette jeune femme ici présente? dit la voix forte de Grady. Supporterez vous son caractère jusqu'à la fin de votre vie?

Keefe fit un clin d'oeil à Sophie:

-Oui, je le veux. 

-Votre couple est formée, vous pouvez partir. Quand à nous, ont va bien manger! déclara Grady.

L'assemblée s'esclaffa. Tout le monde savait que Grady n'aimait pas particulièrement Keefe. Il n'appréciait pas son humour. Mais, même le père de Sophie, souris face à cette esclaffade général.

Quand à Sophie, elle s'approcha de Keefe, lui entoura sa nuque de ses bras. Elle se mis sur la pointe des pieds, et l'embrassa. Enfin, ils pourront vivrent ensemble, jusqu'à la fin du monde.

Après cette cérémonie, ils s'asseyères tous à une grande table. Ils mangèrent pendant des heures. Au moment du dessert, Keefe sortit un cadeau. Sophie l'ouvrit, et vit...Un gateau au chocolat, où des centaines de mini biscuits en forme d'elfe l'ornait. Sophie s'en coupa une parts. Elle la croqua et étouffa un fou rire. Le gateau était beau à l'exterieur, mais l'intérieur était une tout autre histoire. Il avait la consistance de chantillis sur terre, et avait le goût d'herbe bien qu'elle n'en ai jamais mangé. 

Pendant ce temps, les personnes s'étaitent servis du gateau, et tous avait ris. Même Sandor, à plaisenté dessus. Quand à Ro....

-C'est moi qui est aidée Lord Bellecoiffe à la préparé. J'ai ajouttée quelque ingrédiens ogre. J'espère qu'il vous plairas...

La thélépathe compris pourquoi il avait si mauvais gout, c'était des ingrédiens ogre. Beurk. Elle finis dans les toilettes comme la majoritées des convive.

Partie 2:Modifier[modifier | modifier le wikicode]

10 mois plus tard:

Sophie ne se sentait pas bien. Elle vomissait toutes les heures. Elle ne mangait plus que du liquide. Elle m'aigrissait à vue d'oeil. Dans la nouvelle maison où elle et Keffe habitait, ils avaient amménagé un énorme canapée. C'est là ou elle passait la grosse partit de la journée.

Son ventre pourtant, était plats, comme les murs. Elle avait d'abord, penssé à une grossesse. mais, au fils des mois, sont ventre réstait idem.

Keefe était sous principal de Foxfire. Il aidais M Forkle à tenir le calme et la cérénité. Mais, venant de Keefe, ce n'étais pas son point fort.

Un jour, quand l'empathe rentra de son nouveau travail, il trouva Sophie qui gisait sur le sofa. Il prit peur, et appela son fidèle médecin: Elwin.

Elwin arriva quelque minutes plus tard équipé d'une sacoche et de Bulhorn. Ils étaient leurs patiens préférées.

En voyant Sophie, Elwin prit le controle de la situation. Il posa Bulhorn juste à côté de la tête de la thélépathe. Il hurlait comme un chien enragée. Alors, Elwin testa différentes élexires. Mais, l'état de Sophie était toujours mauvais. 

L'empathe décida d'appeler Lyvie mais elle n'était pas dsponible. Ils allaient devoir se débrouiller seul.

-Ont dirais qu'elle est enceinte devina le docteur.

Il tata le ventre de Sophie avec sa main.

-Enfin, elle était enceinte...

-Comment ? Demanda Keefe. Mais, cela fait plusieurs mois qu'elle ne se sens pas bien. Mais Foster ne lassait rien paraitre, elle disait que tout allais bien.

-Je la reconnais bien là, déclara Elwin. Mais, j'ai un mauvais préssentiment. Sophie Foster aurait déjà du accoucher. Et son ventre, est tout plats...

-Quelque chose de grave marmona le mari de Sopfie.

Un long silence s'ensuivis. Elwin testait différentes elexire. 

Au bout d'une heure, Bulhorn arreta de crier. Il décendit du canapé, et s'allongea sur le sol.

-Voilà qui est plus rassurant déclara le médecin. Sophie va mieux, mais...

-Mais? demanda l'empathe.

-Alors voilà. Autant tout te dire. Sophie a bien eu un enfant qui se formait. Mais, l'embryon s'est décollé, et sa croissance s'est arrêté. Le problème, c'est qu'il est toujours dans son ventre, et il flotte. Son ventre est plas, parce que...

Elwin ne put finir sa phrase. Le cas de Sophie, était aussi horrible que la fois ou les ombres étaient rentré en elle. 

-Parce que...

Partie 3:

-Parce que dit Elwin, je commence depuis le début. Sophie ne s'est as inscriets chez les Entremetteurs, elle n'a donc pas reçus ses listes, mais, les personnes qui écrivent les liste, vérrifies les gènes. Et les tiens et ceux de Sophie, ne sont pas compatibles. Vous ne pourrez pas avoir d'enfant ensemble. je suis vraiment désolé, mais je ne peux rien faire la dessus.

Keefe regardait Sophie qui était allongé sur le sofa. Elle avait un someil paisible grâce aux sédatifs. mais, qu'elle sera sa réaction quand elle apprendra la nouvelle? La thélépathe sera surement triste, et culpabiliseras pour l'empathe.

Mais, lui, il voulait juste son bonheur. Tant pis si ils n'avaient pas d'enfant.

Mais, quand Sophie appris la nouvelle, elle était plus triste que ce que Keefe avait immaginé. Elle éclatat en sanglos souvent.

-Et si, demanda le landemein matin Keefe à Sophie, ont faisaient comme le sugne noir, ont à qu'a implanter un embryon dans ton ventre?

-Keefe, c'est un enfant de toi que je veux. Un enfant qui te ressemble comme deux gouttes d'eau, pas un enfant d'un père inconnue. 

-Mais, c'est ce qu'ils ont fait! s'écria Keefe.

-Oui, répondit la thélépathe, mais moi, je ne suis pas ausi cruelle. Mais, c'est triste, j'aurais voulu élever un enfant, qui viens de toi.

Ils se regardèrent, dans le blanc des yeux. Tout deux, avaient envie d'un enfant venant de l'autre.

-Et si, proposa Keefe, ont en adoptaient un? C n'ai pas horrible, et il aura enfin des parents.

Sa femme prit par de cette idés. Elle n'était pas horrible, et, l'enfant, aura une famile qui l'aime...

Quand elle sera en meilleur formes, ils iront en adopter un. Comme l'a fait Grady et Edaline pour elle.

2 mois plus tard:

Sophie et keefe, marchaient en direction du magasin de "Une famille de Joe". Dans la rue, le passants les regardient, et chuchotaient:

-"Elle n'est pas assortit".

Ou bien:

-"Ils vont adopter un enfant, car ils ne sont pas stérils".

Mais, La thélépathe ne les écoutaient que à moitier. Elle n'arrêtais pas de ce poser la question suivante:

-"Quelle enfant vont-ils adopter? Une fille ou un garçons"?

Elle sortit de sa rêverie, quand ils entrèrent dans le magasin. Enfin, c'était plutot une sorte d'orphelina. 

La personne qui les accueillis, était un charmant monssieur. Il leur montra toute les chambres de l'orphelina. Enfin, si ont peut appeler sa comme ça. les chambres de chacun, faisaient la taillent de son appartemnt sur terre.

Mais, les heures passaient, et ils n'avaient toujours pas choisis...

Partie 4:[17][modifier | modifier le wikicode]

Point de vue de Fitz:

Fitz était assis sur une chaise, dans une grande salle. Le salon de réception d'Everglen.  

Elle était décoré de fleur bleu-vert un peu partout. le buffet était remplis de bonne chose  manger.

C'était son gala des Vannages. Mais, le télépathe regardait désespérément sa liste. Il aurait tant voulu que Sophie sois écrit dessus.

Les invitées allait bientôt arriver, et il n'avait pas le cœur à ça.

Sa liste contenait:

1Ralloplie  Stilléa

2.Stina Heks

3.Marella Redeck

4.Lehn Ferez

5.Matha Pyra

C'était ses cinq premier choix. des personnes qu'il ne portait pas dans son cœur.

Le télépathe s'imagina, avec Sophie, et leurs deux enfants. Ah, mais non, elle n'est pas stéril avec Keefe. Fitz échappa un sourire.

Puis, il devint rouge de colère, elle n'avait pas voulu l'inviter à son mariage. Fitz l'avait appris de la bouche de Biana. Elle lui avait même raconter que keefe avais fait un gâteau empoisonner avec des ingrédients ogre.

Mais, ils s'étaient bien amuser, et sans lui. C'était a qui le répugnait le plus.

Mais, la voix forte de Alden le tira de es rêveries:

-Lève toi, elles vont bientôt arriver. Tu vas devoir faire bonne figure. Et, ce n'est pas le moment de rougir.

Il regarda son père. Lui aussi était stressé. Quand à Della, elle avait voulu que tout sois parfait.

Puis, les jeunes femmes défilaient, Fitz du parler avec chacune. Mais, il n'avait pas le cœur à danser.

Il scruta la pièce, Della et Alden était partit dans un fou rire avec les parents de Ralloplie Stilléa.

En sois, elle n'était pas vilaine, avec ses yeux bleu azur, ses boucles blonde qui lui tombait sur le visage.

C'est à ce moment là, que Fitz eu une idée. Encore meilleur que un enlèvement. Il allait passer un marcher avec Sophie:

Il lui proposerait un enfant venant de lui, si elle passe un moi avec Fitz. Puis, elle finira s vie avec Keefe à ses côter. Mais, elle véra bien que lui représente un meilleur choix que Keefe.

Hum, pensa le télépathe ce n'ai pas une mauvaise idée... Dès demain, il ira lui rendre visite...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.