FANDOM


Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.

Cette fanfic a été écrite par Orage du Soir GDCP et Victore HUGO 23, ne vous étonnez donc pas de ce qu'il arrive à un dénommé Fitzroy, sur ce bonne lecture !
Cover Changement
227099713-256-k667433

Chapitre 1 : La soirée de la révélation. Modifier

Sophie avait passé l'après-midi sous le panacier de Calla, à rêvasser. C'était une des seules journées où elle n'avait rien eu à faire. La télépathe était enfin tranquille. Ce n'est qu’en fin d'après-midi que les choses se sont corsées... Biana avais surgit de nulle part, avec Keefe. Ils lui ont proposé une soirée où Keefe, Biana, Fitz, Dex et Sophie seraient présents. Cela se passait aux Rives du Réconfort. -Allez, viens Sophie, ça va être cool ! supplia Biana. Et, si tu ne viens pas, je serais la seule fille à venir! La télépathe réfléchis un instant. -Et puis, le joli cœur sera là, plaisanta Keefe. Mais, sa voix était distante, comme s’il ne portait pas cette plaisanterie dans son cœur.

-D’accord, déclara Sophie, mais pas question de me maquiller, ou de m'habiller avec des robes froufrouteuses .

-Mais oui Foster, tu t'habilles comme tu veux, dit l'empathe. Donc, je préviens Fitz et Dex que tu seras là. Au coucher de soleil devant chez moi, ça vous convient ?

Il attendit que Biana dise oui, et que Sophie hoche la tête.

-Parfait ! s'écria Keefe. À ce soir !

Et il brandit son cristal de foyer. Biana en fit de même.

-À tout à l'heure Sophie!

-Oui.

L'éclipseuse disparu dans la lumière comme Keefe. Mais, qu'allait-elle mettre? Une belle robe? Ou un habit confortable? Elle y réfléchirai après, pour le moment, elle devait prévenir ses parents adoptifs. Edaline ne fit pas d'histoire, mais on ne pouvait pas en dire autant de Grady...

-Non, tu ne vas pas aller à une soirée avec trois garçons ! Surtout CE garçon ! S’époumona Grady.

-Mais sinon, Biana sera toute seule, répondit Sophie avec un air de chien battu.

Grady la regarda un instant avant de céder.

-Très bien ! Mais que personne ne me dise demain que tu as embrassé un garçon, même pour action ou vérité !

-Oui, merci papa ! répondit Sophie en le prenant dans ses bras avant de filer dans sa chambre.

Quand elle fut arrivée, elle chercha une tenue à se mettre, jusqu’à tomber sur une tunique couleur bleu glacier qu’elle n’avait jamais mise auparavant. Ce serait l’occasion. Elle opta aussi pour un legging noir et des bottes souples : autant rester simple. Quand elle eut fini, le soleil commençait déjà à décliner à l’horizon. Elle attrapa donc ses affaires et sauta aux Rives du Réconfort, où l’attendait Keefe.

-Foster ! Déjà prête ?

-Oui, répondit Sophie en s’approchant.

-Très jolie tunique, rajouta Keefe.

-Merci, c’est ma couleur préférée, répondit Sophie.

Se rendant compte de l’ambiguïté de sa phrase Sophie devine rouge pivoine et même Keefe s’empourpra mais il lui offrit tout de même un sourire rassurant. Sophie sentit son cœur s’emballer à la vue de son sourire et de ses yeux chaleureux. Mais pour quelle raison ? N’était-elle pas censée être amoureuse de Fitz ? Même s’ils avaient rompu, elle l’aimait encore. À moins que ses sentiments aient changés pour un jeune blondinet.

Justement, Fitz arriva et fonça sur Sophie.

-C'est génial que tu aies pu venir! Je suis super content. Je ne pouvais pas supporter Biana toute la soirée..

-Justement, où est-elle ? le coupa la télépathe.

-Euuuuh...bafouilla Fitz. Je ne l'ai pas vue. C'était sûr qu'il mentait, cela se voyait. Mais comme Keefe croyait à son mensonge, elle ne riposta pas.

-Et Dex, redemanda Sophie, où est-il?

-Ah, déclara l'empathe, Dex m'a prévenu qu'il ne pourrait pas venir, à causes des triplés. Ses parents doivent partir pour la soirée, et il devait les garder.

–Donc, on est que trois? s'écria Sophie.

–Oui. Ça te gêne ? demanda Fitz avec son sourire de star de cinéma.

-Non, Non, pas du tout, bredouilla la télépathe. Bien sûr que ça la gênait, passer la soirée avec deux garçons...

–Allez, je vous montre comme j'ai emménagé l'intérieur. Il les entraîna dans la maison, et les conduisit jusqu'à une grande pièce. Keefe avait aménagé trois sacs de couchage séparés d'un espace convenable. Sophie choisit de prendre celui le plus éloigné. Elle y posa ses affaires et demanda:

-On va faire quoi ce soir?

-J'ai pensé qu'on pourrait faire...

-Alors je propose que pour commencer on discute tranquillement, le coupa Sophie.

-Pourquoi ? demandèrent les deux garçons en cœur.

-Parce que quand il commencera à faire nuit je saurais plus ce que je fais, donc voilà.

-Ok Lady Foss Boss, t’as un sujet au moins ? demanda Keefe en prenant le sac de couchage à côté d’elle.

-Non, mais bon, vous allez finir par trouver.

Keefe chercha en vain un sujet et ils se mirent à discuter des couples potentiels, Sophie pensait à Biana et Dex, même si elle vit la mâchoire crispée de Fitz. Enfin, il commençait à se faire tard, et Ro déclara :

-Bon vous le faites cet action ou vérité ?

-Bonne idée ! s’enchanta Fitz.

Keefe, quant à lui, parut triste de devoir jouer à ce jeu. Et même s’il ne laissa rien paraître Sophie, avait vu sa mine triste. Elle lui demanda donc par télépathie :

-Ça va Keefe ? Tu as l’air triste.

Keefe ne paraissait même plus surpris d’entendre la voix Sophie dans sa tête et répondit :

-Nan t’inquiètes pas Foster, répondit-il en lui offrant un sourire forcé.

Sophie se demandait tout de même pourquoi Keefe, le premier à rire, était triste et Fitz tout l’inverse plus joyeux que jamais, elle ne savait pas ce qu’ils avaient préparés comme vérité ou actions, mais elle s’imaginait déjà le pire.

-Alors Blondinette t’es prête ? Je vais être impitoyable !

-Super, grommela Sophie.

-Rien de dangereux je vous préviens princesse, dit Sandor qui était resté caché.

-Alors, action ou vérité demanda Ro à Sophie.

-Vérité.

-Hum...Alors, dis moi, as tu déjà embrasser quelqu’un?

C'était la question la plus gênante de tout les temps. Mais, elle pouvait mentir.

-Et, ne ment pas déclara Ro comme si elle lisait dans se pensées.

-Non, enfin, pas à ma connaissance dit Sophie.

-Ah, bon? demanda Ro, même pas un tout petit baiser?

-Non, bon, à qui le tours? dit la télépathe pour changer de sujet.

-Fitz, action ou vérité demanda l'empathe.

–Action, et, pas de Gulon, ou je ne sais quoi.

-Oui, oui, déclara Keefe avec un rire diabolique. Bon, tu vas voire mon père, et tu lui dis avec ta voix la plus douce: "Où sont les toilettes s'il vous plaît, je suis pressé"

Après cette annonce, Fitz sortit de la pièce. ont l'entendis marcher, puis, c'est la voix forte du père de Keefe qui prit le dessus:

-Les toilettes, au fond du couloirs, à droite. Mais, voyant que Fitz revenait en courant dans la pièce ou Sophie, Ro , Sandor et Keefe étaient présent, il se dit:

-Pfff, les jeunes de maintenant, ils ne savent pas ce qu'ils veulent.

-Voilà, c'est fait, dis Fitz tout essoufflé. Action ou vérité Sophie? Sophie redoutait le pire. Si elle disait action il allait 'embrasser, et vérité, une question gênante.



Ca y est, Sophie stressait, elle s’imaginait les pires gages possibles, mais elle opta quand même pour une action.

-Action, répondit-elle tremblante.

-Alors, tu vas voir Lord Cassius et tu lui dis que tu aimes Keefe, répondit Fitz.

Sophie devint rouge pivoine, elle regretta soudainement son choix, Keefe quant à lui parut peiné par l’idée de son ami, mais Sophie n’y prêta pas attention préoccupée par sa propre gêne, se leva doucement et se dirigea d’un pas lent vers le salon, ou se trouvait Lord Cassius, suivit par Ro.

-Lord Cassius ? Demanda Sophie la voix mal assurée.

-Mlle. Foster ? Un problème ?

-Heu bah je heu, bredouilla Sophie avant de prendre une grande inspiration et de dire d’une traite. Jesuisamoureusedevotrefils.

-Pardon ? Demanda Lord Cassius qui n’avait pas comprit.

-Je suis amoureuse de votre fils, répondit-elle plus lentement, mais plus gênée aussi.

Etrangement dire cette phrase hauttait un poids à Sophie. Elle se sentait soulagée, mais pourquoi ? Après tout ce n’était qu’un simple gage…a moins que ? C’est à instant que la vérité frappa de plein fouet Sophie qui s’écria :

-AH JE SUIS AMOUREUSE DE VOTRE FILS !!!

Sophie était plus que gênée de sa découverte, surtout qu’elle l’avait criée et les garçons avaient dû entendre.

-AH AH AH ! Je suis morte ! La Blondinette est amoureuse ! S’étouffa Ro hilare.

Sophie s'essaya, et regarda Lord Cassius dans les yeux.

-Alors, comme ça, mon fils vous plais?

-Heu, bafouilla La télépathe.

PDV : Keefe

Keefe était mal à l'aise pour Sophie. C'était nul comme jeu. Et puis, pourquoi elle avais crier qu'elle aimait Keefe? Fitz devait se posait la même question vu son regard perplexe.

-Pourquoi est-ce qu’elle l’a crié selon toi ? Demanda Keefe.

-Bah elle joue le jeu à fond qu’est-ce que tu t’imagines ? Répondit Fitz méfiant.

-Rien, rien.

En réalité Keefe s’imaginait beaucoup de choses, soit que c’était la vérité et qu’il perdrait un ami, mais qu’il pourrait enfin avouer son lourd secret à Sophie. Soit que c’était une blague de très mauvais goût qui était destiné à faire souffrir Keefe, ce dernier plonger dans ses pensée ne remarqua même pas que Fitz s’était levé pour rejoindre Sophie et son père, Keefe quant à lui le suivit plus lentement, beaucoup plus lentement.

PDV : Sophie.

-Mm, et qu'est-ce qu'il vous plais chez mon fils?

-Tout, ses yeux bleu glacier, répondit Sophie partit dans un récit.

Mais, c'est Fitz qui la coupa:

-Ne me dis pas que tu aimes vraiment Keefe? C'était juste un gage, maintenant, c'est finis. Tu n'as pas besoin de tout raconter, en plus des trucs faux.

-je l'aime vraiment Fitz, le coupa Sophie.

-Comment ?! s'étrangla le télépathe.

-On parle de moi ? la sauva Keefe.

-Alors, comme ça, la Blondinette s'intéresse à Lord Bellecoiffe.

Lord Cassius, quand à lui, était perdu. il décida donc de laisser les jeunes entre eux.

-Bon va falloir qu’on s’explique là c’est quoi cette histoire ? Demanda Fitz en s’asseyant bientôt imité par Keefe.

-A quel sujet ? Demanda Sophie feintant l’ignorance.

-C’est quoi cette histoire, depuis quand tu joues à ce point là les gages ? Pourquoi tu l’as crié et pourquoi as-tu continué faire tourner en bourrique le père de Keefe ? Demanda Fitz.

Sophie regarda Fitz d’un drôle d’air, il était totalement dans le déni ou elle rêvait ? Non, elle se pinça pour être sûre et elle ne rêvait pas, Fitz était tout simplement dans le déni total. Elle reporta son attention sur Keefe qui la fixait, il cherchait visiblement à savoir si tout cela n’était qu’une stupide blague ou la vérité, et vu la tristesse qui se reflétait dans ses beaux yeux bleu glacier il croyait qu’elle se moquait de lui.

-Alors ? Demanda Fitz impatient.

-Non, répondit Sophie en fixant le sol.

-Non quoi ? Demanda Fitz, légèrement agacé.

-Non, ce n’est pas une blague, non ce n’était pas pour le jeu, oui c’était la vérité, répondit-elle en se redressant d’un bond.

Quand Sophie prit conscience de ses paroles elle fit demi-tour et courut à la balancelle les yeux brillants.

Elle serra ses genoux contre sa poitrine, et relâcha toute les larmes de son corp. Mais, les garçons arrivèrent bientôt suivis de leurs garde du corp. Keefe était en retrait, il était désolé pour elle, ça se voyait dans ses yeux. C'est Fitz, le premier, qui prit la parole:

-Il va falloir que l'on s'explique Sophie, tu m'as avoué tes sentiments pour moi, il y a pas longtemps. Et maintenant, c'est Keefe que tu aimes?

La télépathe en était sur, elle n'aimait plus Fitz. Son arrogance l'avais dégouté de lui. Et puis, Keefe, était toujours là pour elle. Elle se cacha derrière un rideau de cheveux blond. Cette discussion était de plus génantes, qu'elle était la seule fille.

Pourquoi Biana l'avait-elle abandonnée Avait-elle prévue ce qui allait se passer...Puis, la télépathe se souvins que l'éclipseuse était éclipseuse. Peut-être s'était-elle cachée... Sophie envoya toute sa thélépathie, pour appeler Biana, mais, elle n'étais pas présente ici...

-Alors, tu me répond déclara Fitz d'une voix sèche.

-Laisse là, tu veux demanda Keefe. Elle est en état de choc, laissons la tranquille.

Il avais raison, elle n'étais pas bien. mais de toute façon, cette discussion devais avoir lieu tôt ou tard. Autant le faire maintenant, et être débarassé après.

-Non, ça va aller dit Sophie. Autant le dire maintenant: vous avez tout compris, mais peut-être vous refusez de le croire. Mais oui, j'aime Keefe. C'est grâce à toi Fitz, tu m'as ouvert les yeux.

Après cette déclaration, Sophie vira au rouge pivoine. Elle évalua les meilleurs chances de s'enfuir. mais, ils auraient le temps de la ratraper. Puis, le père de Keefe décidé de faire son apparition:


-Mlle. Foster, puis-je m’entretenir avec vous seul à seule ? Les garçons pourront revenir après, mais j’aimerais m’assurer de certaines choses.

Sophie acquiesça et les garçons retournèrent à l’intérieur, Fitz en fulminant et Keefe en la regardant inquiet. Sophie regarda Lord Cassius s’approcher d’elle et s’asseoir de l’autre côté de la balancelle.

-Alors dîtes-moi, quel a été le déclic pour que vous vous disiez que vous aimiez mon fils ? Demanda Lord Cassius.

-C’est partit d’un simple gage, et la phrase ne sonnait pas faux à mes oreilles et j’étais comme soulagée. Vous qui êtes empathe vous pouvez m’aider non ?

-Il est vrai, vos sentiments sont bel et bien réels, bien plus réel que ceux que vous portiez au jeune Vacker.

-Êtes-vous en train de dire que je n’aimais pas vraiment Fitz ? Demanda Sophie.

-Exactement, vous avez rencontré un beau garçon et vous vous êtes autoproclamé amoureuse, alors qu’avec Keefe vous avez appris à le comprendre, a le connaître et à l’aimer, peu importe la situation vous l’avez toujours soutenue. C’est cela l’amour, répondit Lord Cassius les yeux dans la vague.

-Et je fais quoi maintenant ?!

-Est-ce que tu es sûre de tes sentiments ? Demanda une voix douce. Sophie se retourna et vit Edaline, mais que faisait-elle là ?

-Heu oui, je crois bien.

-Alors si tu es sûre de tes sentiments tu n’auras plus la honte de les cacher, répondit-elle.

-Vous êtes en train de me le dire d’aller le voir en clair ? Mais que fais-tu là ?

-En clair oui, et Biana est venue me voir disant qu’elle devait te rendre quelque chose, mais qu’elle «était occupée donc c’est moi qui devait venir, répondit Edaline en lui tendant une lettre.

Sophie la déplia et lut dans sa tête:

Désolé Sophie, de n'être pas venue à cette soirée pyjamas.

Je me réjouissais d'avance, mais, j'ai fait ça pour t'aider.

J'ai même demandé à Fitz de rester à la maison pour vous laissez tranquille, mais il a refuser.

Je sais, que tu es trop timide, et qu'il fallait que je t'aide à faire le premier pas. je t'ai donc aidée, et tu m'en dira des nouvelles! je veux savoir TOUT les détailes, même les puls génants.

PS: excuse mon frère, je pense qu'il va très mal le prendre.

Biana (qui te soutiens).

Donc, Biana ne l'avait pas abandonner, c'était une bonne chose à savoir. Mais, la télépathe leva les yeux, et Lord Cassius et Edaline la regardaient...

Pffff, cette soirée avait viré au cauchmard. mais au moins, elle avait appris quelque chose: Elle aimais Keefe de tout son coeur. Alors que son amour pour Fitz n'était qu'une illusion. Et en plus, elle allait devoir affronter ce dernier dans la chambre.. Mais, Edaline compris son gène et lui dit:

-Si tu veux rentrer à la maison pour dormir, tu peux. Je ne t'oblige à rien.

Sophie avait bien envie de l'écouter, mais quand elle rentrera, elle aura d'autre problème à affronter, comme Grady... -Non, je reste, déclara Sophie d'une voix forte pour que même Fitz et Keef qui l'attendait dans la chambre, puisse l'entendre.

-Pas de soucis affirma sa mère d'une voix douce. Mais, prend soin de toi.

Elle sortit un cristalle de sa poche, embrassa Sophie sur le front, et disparus dans le rayon de lumière. Quand à Lord Cassius, il décida à aller dormir car il était tard.


Sophie prit une grande inspiration et sécha ses dernières larmichettes avant de se lever pour retourner dans la chambre déterminée à régler cette histoire.

Quand elle arriva les garçons étaient chacun d’un côté de la chambre, la tension entre eux deux était plus que palpable et Sophie craignait de mettre à néant leur amitié en avouant la vérité. Quand les garçons la virent arriver ils se réunirent au centre de la chambre, ça y est. L’heure de la discussion était venue.

-Alors ? Comment ça se passe ? Demanda Fitz.

Remarquant l’hésitation qu’avait Sophie il crut comprendre que son choix se porterait sur lui, et son visage s’illumina de son sourire de star de cinéma.

Quant à Keefe il la regardait tristement, mais ne devait-il pas sentir ses émotions ? Ou peut-être était-elle encore trop éloignée de lui.

-Alors ? Demanda une nouvelle fois Fitz.

-Tu connais mon choix, répondit Sophie.

-Alors pourquoi ne veux-tu pas qu’on resorte ensemble ?

-Tu n’as pas compris, mon choix c’est Keefe.

-Pourquoi ?! Demanda Fitz d’un ton rageur.

Sophie réfléchit à toute vitesse, comment lui expliquait calmement qu’elle aimait Keefe sans briser leur amitié ? Elle jeta un coup d’œil à Keefe qui la regardait avec curiosité et…amour ? Oui, elle ne rêvait pas, mais est-ce que cela voulait dire ?

-Alors, comment t’expliquer que quand tu m’as larguée comme une moins que rien Keefe a été là pour moi, que Lord Cassius m’a fait part d’une théorie sur les sentiments du cœur et de la tête, qu’Edaline m’a dit que quand je serais sûre de mes sentiments je n’aurais plus honte de les cacher alors que là je viens clairement d’avouer que j’aimais Keefe et que toi je l’ai jamais avouée, lâcha Sophie d’une traite.

Après cette déclaration, les yeux de Keefe s'embrumirent. Il s'approcha de Sophie, et l'enlaça avec douceur. Quand à Fitz, il dit d'une voix forte:

-Je vous laisses ensemble! Vous verrez, tout le monde saura que tu es avec Keefe. C'est moi qui me charge de TOUS les prévenir.

-Ce n'est pas grave répondit Sophie, cela ne me gène pas que tu le crie sur tous les toits.

Devant la mine effaré de Fitz, elle expiqua:

-Je viens de comprendre, je ne voulais pas qu tu mettes au courant tout le monde de ma relation avec toi, Fitz mais, avec Keefe, c'est différent, parce que je l'aime vraiment. Alors que avec toi Fitz, j'avais....Comment dire, peur! Voilà, j'avais peur de toi, peur de te blesser Fitz.

-TU N'ES QU'UNE INGRATE! cria Fitz JE NE SAIS PAS COMMENT J'AI PU T'AIMER!

-BAH MOI NON PLUS !répondit Sophie.

-Doucement dit l'emapthe, ont se calme.

-Oui, tu as raison avoua la télépathe, il faut que je prenne l'air.

-Je t'accompagne dit Keefe. Quand à toi Fitz, ne nous suis pas, on va s'expliquer avec Foster.

-C'est bon! s'écria le télépathe, dites que je suis énervant ! Vous savez quoi? Quand tu auras finis de parler avec Sophie, ce sera mon tour, et là, tu ne nous suivras pas Keefe!


Sophie avait la grande envie de lui répondre que oui il était énervant, mais ça n’arrangerait pas son cas et leur future discussion serait déjà assez houleuse comme ça. Sophie sortit donc pour retourner à la balancelle suivit de Keefe, elle s’installa et respira une grande bouffée d’air, elle l’avait fait, elle l’avait avouée, elle pouvait respirer tranquille.

-Bon, va falloir quand même m’expliquer deux-trois trucs, dit Keefe en s’installant à côté d’elle.

-J’écoute, répondit Sophie.

-Donc tu n’es plus amoureuse de Fitz, mais de moi ?

-Exact.

-Ensuite tu lui dis haut et fort ?

-Exact aussi, merci Edaline.

-Donc tu m’aimes vraiment ? Finit-il par demander en plantant son regard dans le sien.

Sophie aurait voulu rester plonger dans ses magnifiques yeux bleu glacier, mais Keefe attendait une réponse une vraie. Elle lui attrapa donc la main, pour qu’il puisse bien prendre en compte ses émotions et répondit d’une voix forte :

-Oui Keefe, c’est la pure vérité.

Keefe ne répondit pas et l’enlaça avec une grande douceur et murmura au creux de son oreille :

-Je t’aime aussi Foster…

Sophie se laissa aller dans ses bras un instant, elle était heureuse, mais inquiète par la réaction de Fitz, sa discussion avec ce dernier serait beaucoup moins joyeuse et douce que celle-ci. Elle se détacha de Keefe à contre cœur qui déposa un baiser sur sa joue et dit :

-Si tu as besoin d’aide crie, je serais là Foster.

-Comme toujours, répondit Sophie un sourire triste aux lèvres.

Quand elle rentra dans la pièce seule, Fitz fonça sur elle. Il ferma la chambre à clé pour être sûr de ne pas être dérangé par Keefe

-Bon, que trouve tu à Keefe ? Il est moins mignon que moi, moins riche.

-Peut-être, mais tout cela ne m’importe guère répondis la télépathe. Il est doux, attentionné...

-Attentionné ? la coupa Fitz. C'est qui qui t'as offert des cadeaux pour te remonter le moral ?

-C'est toi, et je t'en remercie, mais, c'est fini tout ça.

-Comment ça s'est fini ! s'écria Fitz Tu changes de gars du jour au lendemain ?

Sophie aurait voulu lui expliquer, mais de toute façon, c'était une vraie tête de mule ce Fitz.

Maintenant, il allait lui sortir leur truc d'apparenté...

-REPOND MOI SOPHIE ! ET CESSE SES YEUX AUX CIEL !

Ne tenant plus, Sophie lui donna un grand coup dans les parties qui font mal.

-Tu n'es pas mon père pour me parler sur ce ton ! Déclara Sophie.

Quant à Fitz, il était plié en deux. Quand tout à coup on toqua à la porte. Qui cela pouvait-il bien être ?

-Ce n’est pas finis ce cirque cria quelqu'un à travers la porte. J'aimerais bien dormir !

Sophie lui ouvrit, et vu pour la première fois Lord Cassius habillé en ...chemise de nuit !

Voyant que le raffut s'était stoppé, il repartit comme il était venu.

-Tu m'as fait mal s'écria le télépathe quand le père de Keefe fut parti. Tu es folle, oui, voilà, tu es folle. Tu es une expérience gâchée du cygne noir. Mais, je ne vais pas te laisser seule avec Keefe ce soir, vous pourrez faire des trucs pas nets.

Ils se regardèrent dans les yeux. Comment pouvait-il s'imaginer des trucs comme ça ? Puis, Sophie, comprit son sous-entendu, et vira cramoisie. C'est à ce moment que Keefe décida de faire irruption dans la chambre. Et vu son regard énervé il devait avoir entendu que Fitz l’avait traité de folle et d’expérience raté.

-Tu la traitée de quoi ? Demanda Keefe d’une voix froide qu’elle ne lui connaissait pas.

-De folle, d’expérience raté et j’aurais dû rajouter de défectueuse je pense, répondit Fitz.

-T’es un bel hypocrite, murmura Sophie.

-Pardon ? Demanda Fitz.

-T’es un bel hypocrite, il y a moins d’une heure tu demandé qu’on ressorte ensemble et maintenant que je te dis que j’aime Keefe tu m’insulte en un mot : Hypocrite. Maintenant si tu veux bien m’excuser je meurs de fatigue et je dois tout raconter à Biana donc bonne nuit à vous, répondit Sophie en quittant la pièce pour pouvoir appeler Biana.

-Sophie ? Enfin je me demandais si tu avais l’intention d’appeler !

-Eh Dex ! Il y a ton amoureuse qui parler avec Sophie ! Cria la voix que Sophie reconnu comme celle de Bex.

-T’es à Rimeshire ?

-Je voulais aider Dex, répondit Biana en rougissant.

A peine eut-elle prononcer ces mots que Dex apparut dans le champ de vision de Sophie et dit :

-Alors ? Ca avance avec Keefe ?

Pour toute réponse Sophie souffla et leur raconta tout, du gage qu’elle avait dû faire jusqu'à la dispute avec Fitz.

-Rah bon sang ! Il ne peut pas être heureux pour ses amis ! S’indigna Biana.

-Faut croire, mais félicitations Sophie ! Depuis le temps qu’on attendait ça, répondit Dex.

-Comment ça ?

-Au regret de te l’annoncer ça fait un moment qu’il t’aime ! Je me demandais si tu avais l’intention de t’en rendre compte un jour, et ce jour est arrivé ! Répondit Dex tout sourire.

-Je ne m’en suis pas rendue compte, c’est lui qui me l’a confessé, répondit Sophie rougissante.

-Peu importe ! Vous êtes heureux c’est le plus important ! Nous en reparlerons demain, pour l’instant je dois empêcher un meurtre, dit Dex.

-Un meurtre ?

-Rex reviens là comment as-tu osé touché à mes affaires ! Cria Bex.

-Oui, un meurtre, bye ! Répondit Biana en stoppant la connexion.

Pfff, Biana avait de la chance d'être avec Dex. Personne ne pouvait les empêcher de s'aimer.

Alors que Sophie...La télépathe s'arrêta dans ses pensées, tout était devenu calme, trop calme même...

-Keefe ? Appela Sophie tout en accélérant le pas

-Je suis là.

Sans que Sophie n'est pu rien faire, on lui attrapa délicatement le bras.

-Ne fait pas de bruit Sophie, dit Keefe, Fitz s'est endormi. Il ne faut pas le réveiller sinon, enfin, tu vois.

Sophie voyait très bien ce qu'il voulait dire, sinon, Fitz allait continuer à crier.

-Alors comme ça, déclara l'empathe, Dex et Biana sont en couple ?

Alors là, Keefe avait épier leur conversation...Qu’avait-il entendu au juste ?

-Oui, et je suis contente pour eux. Ils vont bien ensemble...La voix de Sophie finit en chuchotement.

Keefe eu pitié d'elle cela se voyait au fond de son regard. Pas besoin d'être empathe pour le savoir.

-Tu sais Sophie murmura Keefe, je ne t’aime pas parce que tu es mignonne. Je t'aime parce que tu es gentille, tu penses toujours aux autres avant de penser à toi. Et ton caractère...J'attendais le jour où tu découvrirais ma passion pour toi. Tout le monde le savait, cela se voyait, mais toi tu étais aveugle. L'amour rend aveugle.

L'empathe enlaça la télépathe avec douceur.

-Comment as-tu sus que je t'aimais ? Demanda Sophie dans un chuchotement.

-Je suis empathe, ne l'oublie pas. J'attendais que tu le découvre par toi-même. Allez, il se fait tard. Je pense que tu as besoin d'intimité, j'ai donc installé ton sac de couchage à l'étage.

-Merci le remercia Sophie.

Keefe, déposa ses lèvres sur son front, et lui chuchota dans l'oreille :

-Bonne nuit Sophie.

-A toi aussi Keefe.

Et ils se séparèrent. Quant à l'instilliatrice, elle n'avait éprouvée aucun gène face à l'empathe... Sophie monta à l’étage et se mit dans son sac de couchage sans prendre la peine de se changer, elle n’en avait pas la force et puis toutes ses pensées étaient concentrés sur un jeune homme blond aux bleu glacier qu’elle ne pouvait s’ôter de l’esprit. Quand elle repensa à ce qu’il lui avait dit sur le fait qu’il était amoureux d’elle depuis longtemps la honte s’empara d’elle. Comment avait-elle pu être si aveugle ? Si stupide ? Comment avait-elle pu ignorer ses sentiments ? Sophie en avait plus que honte. Keefe qui avait toujours été là pour elle, malgré les signes elle n’avait rien remarqué, Ro qui presse Keefe pour qu’il lui avoue quelque chose, le fait qu’il est toujours fait en sorte d’être avec elle dans les missions, était-ce par amour ou pour la protéger ? Sans doute les deux. Cette nuit Sophie trouva le soleil très tard. Quand le matin arriva elle resta un moment dans seule à l’étage quand Ro arriva.

-Alors Blondinette ça fait quoi de se rendre compte de ses sentiments ?

-Rassurant et culpabilisant à la fois, répondit Sophie en se levant.

-La pauvre chérie. Ne t’en fais pas Lord Bellecoiffe à toujours fait en sorte que tu sois heureuse, ça ne va pas cesser maintenant. Crois-moi, il est raide dingue de toi.

-Depuis quand ? Demanda Sophie, depuis quand tu es au courant ?

-Alors je suis au courant depuis qu’il a dû rester, une semaine, cloué au lit, et il doit être fou de toi depuis, que tu as sauvé le père du fils de roi là. Et toi depuis quand ?

-Je suis au courant depuis hier soir, répondit la télépathe.

Ro s’apprêta à poser une nouvelle question lorsqu’elles entendirent un bruit de vase qui se brise et des cris. Elles se précipitèrent dans le salon et virent…

Keefe qui était réfugié sous la table pendant que Fitz lui lançais des petits biscuit sec à la figure.

-TU VAS LE REGRETTER ! cria Fitz

Mais, quand il vu Sophie arrivé en compagnie de Ro, il se calma :

-Ah, tu es réveillée ? Bien dormis Sophie ?

-Oui, très bien répondit la télépathe d'une voix sèche. Cependant, le réveil était un peu brutal.

Elle les dévisagea. Quant à Keefe, il s'était levé et rapproché de Sophie :

-Excuse Fitz, il ne s'est pas remis de la nouvelle. Maintenant qu'on s'est avoué nos sentiments, il a peur que...

-RIEN s'écria Fitz. Je n'ai peur de rien.

-Pfff, ses garçons sont minables, hein la blondinette demanda Ro. Et si on allait faire un tour que nous deux ? je pourrais t'apprendre à te défendre contre l'un de si tu veux. J'ai été fière de toi quand tu t'es défendu contre Fitz. Eh oui, je suis au courant.

Ro désigna Fitz du menton. a télépathe ne préféra pas demandé quand Ro avait-elle été au courant.

-Désolée Ro, mais il se fait tard. Je vais rentrée à Havenfield, sinon, Grady va s'inquiéter. Et, je vais devoir tout lui raconter en détail, ça va être épuisant.

-Bonne chance déclara l'empathe avec un clin d'œil !

-C'est vraiment Dommage ça, Blondinette...Mas, c'est pas grave, de tout façon, tu reviendras ici !

Après cette déclaration, Fitz eu l'air encore plus maussade.

Sophie leurs dit au revoir. Elle sortit son cristal de foyer, et disparus dans la lumière. Au final, elle aurait dû rester plus longtemps au Rive Du Réconfort, parce que en arrivant... Elle vit un Grady plus qu’énervé, elle allait avoir des ennuis.

-Bonjour papa qu’est-ce qu’il se passe ?

-Alors Edaline va aux Rives du Réconfort, et quand elle revient elle me dit que tu es amoureuse de CE GARCON ?! Et que lui et Fitz n’était pas loin d’en venir aux mains ?!

-Heu…Comment expliquer tout ça calmement…. ? Se demanda Sophie.

-Une seule question. Tu es vraiment amoureuse de ce garçon ?

-Oui, oui je suis amoureuse de ce garçon.

-Ho quelle joie, Sandor qu’en pensez-vous ? Demanda Grady.

-Que je vais avoir des ennuis avec eux deux, répondit-il.

Sophie voulut rajouter quelque chose, mais son transmetteur vibra et Biana apparut.

-Hey Sophie ! Pour me faire pardonner d’hier on fait une partie de conquête, il y a moi, Dex, Fitz, Keefe et Linh ! Tam n’est pas là, mais viens, filles contre garçons à tout de suite !

Chapitre 2 : Toujours plus gênant Modifier

Sophie n’eut pas le temps de répondre que Biana avait déjà raccroché, ce qui voulait clairement dire qu’elle n’avait pas le choix. Elle soupira, salua Grady et sauta à Everglen. Quand elle arriva la tension entre  Fitz et Keefe était toujours présente, Linh offrit un sourire éclatant à Sophie et cette dernière comprit que Biana et Dex lui avaient tout raconté. -On la fait cette partie de conquête ? On commence par du fille contre gars et après on piochera au sort pour savoir les équipes !

Sophie hocha la tête, la première se déroula bien, les filles gagnèrent grâce aux talents de Biana et Sophie. Ils prirent tous un instant de pause avant de recommencer, mais lorsqu’ils durent tirer au sort le hasard fit mal les choses.

-Alors Sophie avec Keefe et….Fitz, déclara Biana.

Il allait avoir du grabuge dans, l'air. Mais Sophie, fit comme si de rien était, et alla près de Keefe et Fitz.

-C'est vous qui commencé à attaquer déclara Biana. Vous devez nous laisser 5 minutes.

Tout le monde acquiesça.  Ce qui était bien, c'était que Sophie avait esquivé la discussion avec Grady qui s'annonçait très promettante. Mais, pourquoi avait-il fallut qu'elle fût dans l'équipe de Fitz et de Keefe en même temps ? Peut-être que Biana y était quand même pour quelque chose...

Sophie sortit de ses pensées : les 5 minutes étaient écoulées.

-Allez, on y va, déclara Fitz d'une voix lointaine. Sophie, tu les piste, tu nous dis la direction, et on y va. Il faut les surprendre...

La télépathe ouvrit ses pensées. Elle les détecta près du lac, ils couraient tous dans une direction différente. Sans doute pour disperser les pistes. Ils savaient que Sophie arriverait à les trouver où qu'ils soient, alors, ils ses séparent. L'instilliatrice dis pas télépathie :

-C'est bon, je les ai trouvés. Ils se trouvent près du lac. Leur base est le dernier arbre de la clairière Est du périmètre.

-Ok, répondit ses acolytes.

Si tôt dit, ils partirent dans une course poursuite pour trouver leurs adversaires. Keefe et Fitz courait vite, mais la télépathe était loin derrière. L'empathe compris ce qu'il se passait, et aida Sophie à maintenir son rythme en lui prenant le bras.

Quand Fitz les vues dans cette position, il vira rouge de jalousie.

Alors que Keefe, ne faisait ça que pour aider la télépathe.

-Je les aient trouvés ! cria Fitz.

Et au moment où il dit ses paroles, il attrapa Biana qui courait. Leur collision fut tellement forte, qu'ils tombèrent tout deux.

-Il manque Linh et Dex, il ne doit pas être loin, déclara Sophie d'une voix forte.

En effet, moins de 2 minutes plus tard, ils l'avaient attrapé.

-Maintenant, il ne manque plus que Linh dit l'ex de la télépathe.

Sophie chercha ses pensées, elle finit par les trouver devant le portail d’Everglen, Sophie courut pour la retrouver et elle vit Linh avec Tam, jouant le jeu jusqu’au bout elle attrapa Linh et salua son jumeau. Puis le reste de la bande arriva et Biana déclara qu’ils restaient la nuit ici. Sophie crut qu’elle plaisantait, mais non, surtout quand elle exposa le programme de la fin de soirée :

-Alors on va faire un action ou vérité, des gages simples et le jeu de la bouteille, j’ai vu ce jeu dans un film humain et j’adore !

-Tu adores ?! Ce te plait toi de savoir que tu peux embrasser n’importe qui même ton frère ? Demanda Sophie.

A ces mots les jumeaux se regardèrent, de même pour Biana et Fitz avant d’afficher une mine écœurer.

-On fera des exceptions, répondit Biana

-Juste je fais comment moi ? Parce que déjà que Grady n’était pas loin de commettre un meurtre ce matin .


-Alden et Della dînent à Havenfield ce soir, ils leur diront, répondit Fitz avec son sourire de star de cinéma.

Sophie le dévisagea, comment pouvait-il être si détendu, c’est à ce moment que Sophie comprit qu’il espérait sans doute l’embrasser ! Sophie vira rouge pivoine et seul Tam parût le remarquer sans comprendre. Sophie était répugnée à l’idée de faire ce jeu de la bouteille, elle eut donc une idée.

-Et pourquoi on ne ferait pas un mélange des gages et du jeu de la bouteille ? Je m’explique, on prend tous deux morceaux de papiers, dessus on écrit une question sur l’un et sur l’autre un gage ! 

Ses amis prirent un instant de réflexion avant d’approuver, la soirée serait plus tranquille, du moins c’est ce que Sophie croyait.

Le début de la soirée se déroula tranquillement, l’action ou vérité n’avait pas été très palpitant, il n’y avait eu aucune révélation, tout le monde avait gardé les questions gênantes et les gages amusants pour le jeu de la bouteille. Chacun avait écrit, comme Sophie l’avait dit, une question et un gage. Sophie avait choisi comme question : Ta plus grande honte ? Et comme gage : Tu dois employer les surnoms que Keefe donne à chaque personne, exemple Mister Frangette si tu parles à Tam jusqu’à demain. Sophie aimait bien ses idées, ce n’était pas « méchant » mais elle savait parfaitement que certains ne se gêneraient pas pour être impitoyable. Sophie retourna dans la chambre de Biana, où se déroulait la soirée, mais alors qu’elle entrait elle eut le plaisir de se prendre Keefe de plein fouet qui courait pour échapper à Fitz.

-Désolé Foster ! Ca va ?

-J’ai l’habitude, répondit Sophie avec une grimace.

Sophie allait plus au moins bien, mais se prendre un garçon de la carrure de Keefe avec de l’élan n’était pas indolore pour autant. Keefe s’assura qu’elle allait bien sous les regards de Dex et Biana qui volaient de Keefe à Sophie, Sophie à Keefe, Sophie les fusilla du regard en retour. La discrétion n’était définitivement pas leur fort. Tout le monde s’installa, Sophie se retrouva entre Dex et Tam et Biana plaça une bouteille au centre de leur cercle e le bol ou ils avaient mis leur papier à côté. Le premier désigné fut Tam qui piocha en grommelant des jurons. Son visage d’habitude assez pâle devint rouge de colère et il dit :

-Quel est l’abrutit qui a fait ce gage ?

Sophie se pencha sur lui et lut à voix haute :

-Tu dois crier que tu aimes Keefe de ton cœur et qu'il est joli garçon. Ah oui bien trouvé surtout pour que ça tombe sur toi ! Dit-elle en riant.

-Ouais super, ça aurait dû tomber sur toi !

-C’est le jeu, que veux-tu ! Répondit Biana.

-Pff très bien, j’aime Keefe de tout mon cœur et il est…joli garçon BEURK ! Plus JAMAIS je ne dis ça ! Dit Tam en triturant sa mèche.

Sophie quant à elle ria bientôt imitée par ses amis, elle connaissait l’auteur de ce gage, son regard se tourna vers Keefe qui lui rendit un clin d’œil. Tam fit, à son tour, tourner la bouteille et elle s’arrêta sur Biana, cette dernière piocha et lu à voix haute :

-Tu dois employée tous les surnoms de Keefe pour parler à quelqu’un jusqu’à demain, exemple Mister Frangette. Pff c’est pas juste, j’aime pas donner des surnoms. Bon ok.

Biana fit tourner la bouteille qui s’arrêta sur Sophie, elle piocha d’une main mal-assurée et s’exaspéra devant le gage qui s’offrait à elle :

-Laisse Biana te relooker, sérieux qui est l’im…l’incroyable génie qui a eu l’idée de ce gage ?

-Mais c’est parfait ça ! Aller viens Foster je vais m’occuper de toi ! Cria Biana en se levant d’un bond.

Sophie la suivit plus lentement, c’était l’heure de la torture. Biana passa dix bonnes minutes à s’occuper d’elle, elle lui fit onduler les cheveux qui tombèrent en cascade sur ses épaules et jusqu’au milieu du dos, elle lui fit ensuite enfiler une robe bleu glacier qui descendait jusqu’au genoux, et qui était par miracle sans froufrous, elle lui fit également enfilée une paire de ballerine blanche qui allait bien avec la tenue, alors que Sophie croyait en avoir fini Biana arriva avec une trousse de maquillage.

PDV : Keefe

Keefe attendait patiemment avec les autres l’arrivée de Sophie et Biana, il savait déjà que Sophie serait encore plus belle qu’à l’ordinaire, mais il était tout de même intrigué qu’est-ce que Biana pouvait bien lui faire endurer ?

-Elles en mettent du temps vous ne trouvez pas ? Demanda Linh.

-C’est Biana quoi, répondit Dex.

Keefe allait rajouter quelque chose, mais il fut interrompu par le cri de Sophie.

-JE TE JURES QUE SI TU M’APPROCHES AVEC TON ROUGE A LÈVRE JE METS FIN A NOTRE AMITIE !

-Alors le mascara ! Répondit Biana.

-MEME PAS EN RÊVE ! Répondit Sophie visiblement remontée.

-Pfff ! Comment veux-tu que Keefe craque pour toi si tu ne fais pas d’effort ?

Keefe sentit ses joues s’empourprées à l’évocation de cette phrase, Tam lui lança un regard interrogateur tandis que Linh et Dex souriaient de toute leurs dents, mais Fitz préféra lui lancer à un regard noir que Keefe ignora royalement. Tam s’apprêta à dire quelque chose, mais Biana arriva à ce moment-là et dit :

-Bon je suis fière de moi malgré le manque flagrant de maquillage.

Biana s’effaça pour laisser place à Sophie qui était plus que gênée dans sa magnifique robe bleu glacier et ses cheveux qui lui tombaient devant les yeux lui donnait un charme un fou. Keefe était tellement absorbé dans sa contemplation qu’il n’avait pas senti sa mâchoire se décroché, tout le monde était bouche bée, même Dex qui était en couple ne pouvait ignorer la beauté de Sophie, mais il avait l’air plus impressionné par la beauté de Biana, Tam rougit quand Keefe remarqua sa bouche-bé et Fitz ne fit même pas semblant de ne pas être sous le charme.

PDV : Sophie

Sophie était horriblement gênée, tout le monde la dévisageait, ce qui était le plus gênant resté les regards de Fitz et de Tam, elle savait que ce dernier ne l’aimait pas bien entendu, mais elle n’en restait pas moins gênée, elle retourna rapidement s’asseoir entre Tam et Dex en prenant grand soin d’éviter les regards de Fitz et surtout de Keefe sinon son cœur risquerait d’exploser.

-Bon on peut continuer, dit Sophie en faisant tourner la bouteille qui se stoppa sur Dex.

Il piocha un morceau de papier et devint rouge pivoine, Sophie intriguée se pencha au-dessus de son épaule, quand elle eut fini de lire elle était tout aussi rouge que son ami. Dex et elle échangèrent un regard avant de dire d’une même voix :

-Bah on n’est pas dans la panade !

-Bon c’est quoi ce gage ? Demanda Keefe.

-Quelle était ta plus grande gêne, raconte-nous tous les détails, répondit Sophie.

Cette dernière observa plus attentivement l’écriture qu’elle parvint à identifier et dit :

-Bon sang Keefe je te déteste.

-Pourquoi ? La question s’adresse à Dex pas à toi ! Répondit-il en s’esclaffant.

-Attends je dois vraiment raconter ça alors qu’on s’était promit de ne pas en parler ? Demanda Dex à Sophie.

-T’as pas le choix, répondit Sophie en se couvrant le visage de ses cheveux, c’est bon je suis prête à encaisser la honte.

-Bon d’accord, alors, bon sang c’est horriblement gênant, c’était juste avant le combat de Keefe contre Dimitar je heu…, bafouilla Dex toujours plus rouge.

Sophie voulait l’aider, mais elle aussi commençait à rougir, elle finit donc la phrase de Dex presque à contre cœur.

-Bon en rapide avant le combat Keefe Dimitar on s’est embrassé pour un truc.

-Quoi ?! fut la réaction de Biana, Tam, Fitz et Linh.

-Oui, vous n'étiez pas au courant fanfaronna Keefe.

Sophie avait honte, elle était sur le point de quitter la pièce, quitter la soirée. Mais, quand elle vit Dex, elle se rassura. Il était sans doute encore plus rouge qu'elle.

-Sophie, c'était donc ça le secret que tu ne voulais pas m'avouer demanda Fitz.

Quand la jeune fille acquiesça, Fitz la regarda bouche-bé.

-Bon, changement de sujet déclara la télépathe. A toi Dex de tourner la bouteille.

Le jeune homme se leva, donna un coup dans la bouteille qui tourna pour s'arrêter sur...Fitz.

Ce dernier se leva, piocha un papier et lu à voix haute :

-Est-ce que tu es déjà tombé amoureux ?

Sophie se demanda ce qu'il allait répondre... Mais, de tout façon, tout le monde dans cette pièce avait été au courant de leur relation.

-Oui, je suis déjà tombé amoureux répondit Fitz. Et, je le suis encore, toujours de cette même personne.

Il darda un regard plein de passion sur Sophie. Quant à elle, elle était juste gênée. Mais, elle soutint son regard. Toutes les personnes ici présente se turent. Ce n'est que quand Keefe prit la parole, qu’ils recommencèrent à parler.

-A toi de tourner la bouteille Fitz ! dit Keefe pour changer de sujet.

Le télépathe donna donc un coup dans la bouteille. Quand elle eut fini sa course, elle pointa...Sophie.

Cette dernière se leva, pas très rassuré.

Elle piocha un papier espérant tomber sur quelque chose de pas trop difficile. La télépathe le lis dans sa tête. Au fil des mots qui atteignaient son cerveau, elle tomba dans un torrent de peur.

-Oula, c'est quoi cette afflue d'émotions négatives Foster ? demanda l'empathe. Je ressens surtout, de la peur, plus précisément de l'angoisse

Elle était bien plus qu'angoissé. Mais, les autres qui portaient un regard de curiosité sur elle, la convaincu de ne rien dire.

-Alors Foster demanda Biana, tu nous le lis ce papier ?

-Non, je ne peux pas, déclara la télépathe d'une voix tremblante. On a dit que l'on pouvait faire des exceptions, alors, j'en fait une.

-Qu’est-ce qu'il a de si grave Sophie ? demanda Dex Parce que...

Il ne put finir sa phrase, Biana avait surgit derrière Sophie et avait lu le papier derrière le dos de Sophie.

Elle eut même la force de le lire à voix hautes :

-Embrasse le joueur précédent sur la bouche ! S'écria l'éclipseuse.

Puis, elle fit la navette entre Fitz, Keefe et Sophie. Comme tout le monde sauf Fitz et Keefe.

Fitz sautillait de joie sur place, et Keefe était mal à l'aise, très mal à l'aise.

PDV de Keefe :

Quand Biana eu finir de lire le message, Keefe était juste triste. Tout comme les émotions de Sophie. Et si Sophie ne voulait pas embrasser Fitz, elle avait bien le droit de refuser non ? Keefe ignorait la réponse, mais Sophie était en proie à une grande panique, si ça continuait elle allait frôler la crise d'angoisse.

PDV : Sophie

Panique, angoisse et peur. Ce sont les seules choses que ressentent Sophie actuellement, mais alors qu’elle voulut se défendre Biana dit :

-Je suis désolée Sophie, mais j’ai dit qu’on ferait des exceptions pour les frères et sœurs, pas pour les autres…

-Je t’en supplie dis-moi que tu te fiches de moi Biana ! Je t’en supliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !

Biana baissa les yeux vers le sol qui lui parût fascinant et hocha négativement la tête. Sophie avait bien eu une idée pour s’en sortir, mais le gage précisé bien « sur la bouche » elle ne pouvait donc pas feinter en l’embrassant sur la joue. Actuellement Sophie ne désirait qu’une chose, mourir. Sophie chercha une solution, elle pouvait toujours dire que Silveny l’appelée, mais personne n’y croirait ou alors elle pouvait appeler Grady ? Un papa poule ça peut servir dans une telle situation. Sophie cherchait une solution à toute vitesse quand Fitz se leva. Sophie tenta en vain de trouver une échappatoire, elle ne pouvait pas esquiver le gage, mais elle avait avoué ses sentiments à Keefe et même s’ils n’étaient pas, pour l’instant, en couple elle avait comme un sentiment de tromperie qui lui pesait. Elle regardait dans tous les sens, mais tout ses amis esquivaient son regard, en fait ils esquivaient la scène tout court, seul Keefe regardait du coin de l’œil et Sophie y lisait de la tristesse. Elle continuait de reculer jusqu’à se retrouver contre le mur, Fitz continua de s’approcher et il déposa un baiser sur ses lèvres. Sophie lui écrasa le pied dès que ses lèvres eurent touchées les siennes. Fitz ne laissa échapper aucun cri, mais elle lisait la douleur dans son regard. Mais Sophie était beaucoup trop en colère pour s’en inquiéter, comment pouvait-ils la forçait à faire une telle chose ? Sophie en était écœurée. Elle retourna s’asseoir entre Dex et Tam d’une humeur massacrante et dit d’une voix sèche :

-On continue ?

Sans attendre de réponse elle fit tourner la bouteille qui se stoppa sur Keefe. Ce dernier piocha un bout de papier et lut à voix haute :

-Aimes-tu quelqu’un dans cette pièce ?

Sophie toujours contrariée ne porta pas la moindre attention aux regards que lui portaient ses amis, elle n’avait pas vraiment entendu la question à vrai dire, mais sentant qu’elle était observée elle demanda :

-Quoi ? Qu’est-ce que vous avez à me regarder comme ça ?

-Tu n’as pas entendu ? Demanda Dex.

-Non, j’étais plus occupée à ruminer ma colère voyez-vous, répondit Sophie.

-Oui, bref, la question était « aimes-tu quelqu’un dans cette pièce ? », répondit Tam.

-En quoi ça me concerne ?

-A tout hasard parce que la bouteille s’est stoppé sur Keefe ? Ironisa Tam.

Sophie ne répondit pas toujours plus gênée, elle savait qu’elle aurait dû rester à Havenfield, elle aurait certes eu le droit à la conversation la plus gênante de tous les temps, mais au moins elle ne se serait pas énervée. Sophie qui écoutait à peine entendit Keefe répondre que oui il aimait quelqu’un, mais que de tout façon ce n’était plus un secret. Le jeu allait continuer quand elle entendit la voix de Silveny dans son esprit :

-Sophie ! Sophie ! Amie va bien ?

-Bien et toi ? Et les bébés ?

-Bébés bien ! Sophie colère ?

Pour toute réponse Sophie lui envoya des images de la scène qui venait de se dérouler. Silveny lui répondit en envoyant la même scène avec un blondinet aux yeux bleu glacier, Silveny avait vraiment un don pour redonner le sourire à Sophie. Car oui, cette dernière souriait de nouveau, mais son sourire ne passa pas inaperçu et Biana demanda :

-Qu’est-ce qui te fait sourire Foster ?

-Silveny. Bon c’était à qui ? Demanda Sophie de meilleure humeur en rompant la connexion.

-A moi, répondit Linh.

Cette dernière fit tournoyer la bouteille qui pointa une nouvelle fois Fitz, il piocha et un sourire illumina son visage :

-Quelle est la chose que tu aimerais sur l’un des secrets de Sophie ?

-Je jure vengeance sur celui qui a écrit cette question, répondit Sophie.

-Bref, j’aimerais savoir….Quelle est ta mère biologique ? Tu peux nous le dire on est entre amis.

Sophie n’en croyait pas ses oreilles, elle lui avait déjà expliquer qu’elle ne pouvait PAS le dire, mais il continuer et maintenant que ses amis étaient au courant qu’elle connaissait sa mère biologique elle était enfoncée dans les problèmes jusqu’au cou.

-Alors ? Tu peux nous le dire, on est tes amis, dit Fitz d’une voix mielleuse.

-C’est vrai Sophie, tu pourrais nous faire confiance, dit Biana.

-Ils ont raisons, renchéri Dex.

Sophie ne comprenait pas ce qu’il se passé, elle croyait que ses deux meilleurs amis la comprendraient, mais non, elle ignorait comment c’était possible. Soit Fitz leur avait parlé par télépathie, soit ils avaient décidés de l’énerver ce soir. Sophie opta pour la première option surtout vu les œillades qu’ils échangeaient avec Fitz.

-Je. Ne. Peux. Pas, répondit Sophie d’une voix froide.

-Aller ! Nous on te dit tout ! Insista Biana.

-Je ne peux pas bon sang !

-Tu es lâche, ça ne va pas te tuer de dire ça, répondit Fitz.

Ce fut la phrase de trop. Sophie lâche ? Elle qui avait toujours fait en sorte d’être courageuse, d’être là pour ses amis, et c’est comme ça qu’ils la remerciaient ?

-Bon, la lâche tu vas nous le dire un jour ?

-LA FERME ! C’est bon, j’en peux plus vous avez gagné je m’en vais, répondit Sophie en se redressant.

Sophie se dirigea dehors, mais elle se stoppa sur le pas de la porte, elle baissa les yeux vers ses bagues d’apparentés qu’elle portait aux pouces et fit demi-tour pour se retrouver à la hauteur de Fitz.

-Au fait, à mon tour de t’offrir un cadeau, dit-elle en lui jetant les bagues.

Sur ce elle retourna sur ces pas et quitta la pièce.

PDV : Keefe.

Keefe n’en croyait pas ses oreilles, ni ses yeux. Sophie avait découvert le nom de sa mère biologique, mais ce n’était qu’un détail, voir Biana et Dex insisté d’une telle manière ne leur ressemblait pas, Keefe était sûr que Fitz avait quelque chose à voir là-dedans. Mais il n’avait pas le temps de s’en préoccuper, il se leva d’un bond et courut pour rattraper Sophie avant qu’elle ne saute, il ne la trouva pas dehors, mais il sentit des émotions négatives qui venaient du bois derrière la demeure il suivit ces émotions jusqu’à trouver Sophie assise au pied d’un arbre en pleure.

-Hey Foster…

-Si tu viens pour me demander le nom de ma mère biologique j’explose, le prévint Sophie.

-Ne t’en fais pas, répondit-il en venant s’asseoir à ses côtés.

PDV : Sophie.

La télépathe avait confiance, elle croyait en Keefe.

-Je suis désolé pour toi Foster, je ne les reconnais pas. Un secret, c'est un secret, tu n'es pas obligée de le partager.

-Et, j'étais obligée d'embrasser Fitz ? murmura Sophie. Ils m'ont forcée...

-Je ne sais pas, normalement non, c'est ton intimité, déclara Lord Bellecoiffe.

-Mais alors, pourquoi tu n'as rien fait  pour m'en empêcher ! s'écria Sophie

-Parce que je t'aime chuchota Keefe d'une voix douce. Je ne devais pas faire place à la jalousie. Mais, j'aurais aimé être à la place de Fitz, mais, je ne t'aurais pas obligé à ...

L'empathe ne finit sa phrase, Mais la télépathe avait compris.                                                                                                                            Il voulait dire "à m'embrasser...".

Sophie avait conscience qu’il me fallait prendre soin d'elle tout en protégeant ceux qu'elle aimait, même si cela signifiait ne pas être avec eux. C’était à elle d’être forte pour tous. Mais, pourquoi ses amis n'en prenaient-ils pas compte ?

-Viens proposa Keefe, je t'emmène quelque pars. C'est un endroit où tu seras tranquille. Loin d'ici Foster. Tu veux ?

-Tant que c'est pour m'éloigner de mes amis, je veux bien !  Acquiesça-t-elle.

Mais, en sortant du bois, ils croisèrent Biana et Dex qui la cherchait :

-Ah, Sophie déclara Biana. Nous...

-Nous ? demanda la télépathe Qui est nous ?

-Dex, Linh Tam et moi. Nous sommes désolées pour ce qui s'est passé. Je n'aurais pas dû te forcer à embrasser Fitz. Comme nous sommes désolé de t'avoir tirée les verres du nez. Je te demande pardon.

Les yeux de la télépathe s'embrunirent face à la sincérité de la jeune fille.

-Désolée Biana, mais je ne peux pas. Je pensais que cette soirée serait drôle, mais, je l'ai passé à être stressée et angoissée. Ce n'est pas la soirée pyjama que j'imaginais.

-Je te comprend Sophie, dit Dex qui pour l'instant n'avais pas pris la parole. On a été odieux avec toi.

-Je reviendrais quand j'aurais oublié, expliqua l'instilliatrice.

Sur ce, elle se tourna vers Keefe qui lui prit la main. Ils lévitèrent très haut dans le ciel. Sophie ouvrit ses pensées pour que l'empathe lui envoie la photo de 'endroit où il souhaite aller.

Sophie ne l’a reconnue pas. Mais, elle ne protesta pas, et ils commencèrent leurs chutes. La télépathe ouvrit une brèche dans le ciel. Et ils arrivèrent... Sur une plage. Une magnifique plage l’eau était d’un bleu limpide contrairement aux mers polluées des humains. Sophie leva les yeux vers le ciel et vit la voie lactée, elle n’y avait jamais prêté attention, mais ce spectacle était tout simplement splendide.

-Alors ? Demanda Keefe.

-Magnifique…murmura Sophie.

-Content que ça te plaise, cet endroit est un peu mon refuge. Quand j’étais petit et que je voulais éviter mes parents je venais ici et j’admirais les étoiles. Et je me disais qu’il ne fallait pas que j’abandonne, qu’un jour je trouverais une personne capable de me comprendre et de m’aider. Ce jour est enfin arrivé.

Sophie touchée par ses paroles ne su que répondre et se contenta de lui attraper la main et de la serrer. Keefe l’invita à s’assoir et ce qu’ils firent, ils restèrent un moment à admirer les étoiles, ils eurent même la chance de voir une pluie d’étoiles filantes et Sophie n’avait pas résister à faire un vœu. Elle se demandait si cette croyance existait aussi chez les elfes.

-Est-ce que chez les elfes vous faite un vœu en voyant une étoile filante ? Demanda-t-elle.

-Oui, enfin ça dépend des elfes, moi oui en tout cas.

Sophie sourit, retire ses ballerines et marche dans l’eau jusqu’à ce que le niveau d’eau atteigne le bas de la robe. Être ainsi à la plage lui rappelle son enfance quand elle y allait avec ses parents humains. Keefe sentant sa nostalgie s’approche tout doucement d’elle et lui jette de l’eau dans le dos ce qui trempe sa robe en entière.

-Crois-moi que tu vas le regretter ! Cria-t-elle.

Sophie se penche pour récupérer de l’eau dans ses mains, se retourne et Keefe qui est toujours hilare ne vois pas Sophie lui jetait l’eau. Quand il s’en rend compte il cria :

-Aaaah ! Mes cheveux !

-Aurais-je gâcher la coiffure de Lord Bellecoiffe ?

-Foster la guerre est déclarée !

-Oups, je crois qu’il est temps de filer.

Sophie cours aussi vite qu’elle peut, mais le corps d’athlète de Keefe fait bien vite de la rattraper. Mais maladroite comme elle est, ils tombent tout deux dans l’eau, Keefe sur les coudes pour ne pas être noyé par les vagues et Sophie couché sur lui.  Sophie était plus que rouge et Keefe aussi, mais il dit d’un ton détaché :

-T’es tranquille Foster ?

-Je t’avais prévenue que tu allais le regretter !

-Je n’ai aucun regret actuellement, répondit-il malicieux.

Sophie décide alors de se venger et tends les mains faire ses cheveux pour lui faire une coiffure sur le côté, mais le manque de gel flagrant ne la fait pas tenir et Sophie fulmine.

-Heureusement que t’es pas coiffeuse ! S’exclame Keefe.

-Crois-moi, un jour je te ferais une coupe de cheveux, répondit-elle en se levant.

-Ah oui ? J’attends avec impatience.

Sophie ne répondit pas et l’aida à se redresser, ils retournèrent sur la plage ou Sophie grelottait, Keefe, qui avait eu la bonne idée de retirer sa cape avant d’aller dans l’eau, lui mis sur les épaules et Sophie le remercia. Ils allèrent s’installer sous un arbre ou ils s’endormirent, mais ils ne s’attendaient absolument pas à la surprise du lendemain. Quand Sophie se réveilla, le soleil était déjà haut dans le ciel. Quant à Keefe, dans son sommeil, il avait posé son bras droit sur le ventre de la télépathe. La jeune fille l'enleva délicatement, et se leva. Elle voulait se dégourdir les jambes.

Sophie était maintenant toute sèche mais, il fallait penser à rentrer à Havenfield, sinon Grady et Edaline allait s'inquiéter.

-Keefe chuchota Sophie. Keefe, réveille-toi. Ont dois rentrer. Il fait jour.

Voyant que l'empathe ne bougeait toujours pas, Sophie réédita sa question plus fort.

Keefe daigna enfin se lever.

-Foster ! Tu as bien dormi ?

-Oui, très bien Keefe répondit Sophie. Maintenant, on va y aller. Grady vas me sermonner pendant trois heures.

-C'est très agréable tu verras, dit Keefe, mais, tu devrais aller te changer...

-Insinue-tu que je sens mauvais ? demanda la télépathe.

Mais, Sophie n'attendit pas la réponse.

-J'ai adoré cette soirée hier, quand nous sommes arrivées ici. C'était magnifique, déclara l’instilliatrice.

Keefe ne répondit pas, mais il avait les eux embué de larmes, mais un sourire éclatant scotché sur le visage.

-Au revoir Keefe.

-Au revoir Foster.

Et la télépathe disparus dans la lumière de son cristal de Foyer.

Quand elle arriva sur la pelouse, la première chose qu'elle entendit fut :

-Biana m’a appelé dit la voix douce d'Edaline à Grady. Ils n'ont pas revu Sophie depuis hier soir.

La voix de sa mère adoptive était chargée d'émotion.

-Je savais que je n’aurais pas dû la laisser y aller ! Répondit Grady.

-Sophie s'approcha d'eux et dit :

-Je suis là maman. Je suis là papa.

Puis, ils finirent dans un grand câlin à trois.

-On commençait à s'inquièter, déclara Grady, mais tu es là.

Puis, reprenant son rôle de papa poule :

-Explique nous ce que tu faisais toute seule avec Keefe dans un endroit que personne ne connait ?

Et voilà, quand son père commençait0074 à parler de garçon, ils n'étaient pas sortit de l'auberge.

-Laisse la un peu tranquille le coupa Edaline. Et d'ailleurs Sophie, j'ai une grande nouvelle à t'annoncer.

-Ne me dis pas que Biana m'invite encore à une soirée où on doit s'embrasser...

Sophie ferma sa bouche, elle en avait trop dit. Quant à Grady, il fronça les sourcils :

-je t'avas dis de ne PAS embrasser de garçon. Et puis-je savoir qui tu as embrassée ?

-Désolée papa, je ne voulais pas, on m’a obligée. J'étais contre...C'est...Fitz.

-Ah bon ? Mais je croyais que vous n'étiez plus ensemble demanda Grady.

-Oui, c'est vrai, mais, on a fait un jeu, qui...

Sophie s'arrêta net.  Elle ne voulait pas revivre cette douloureuse soirée dans tous les détails. En plus, elle était toujours habillée de sa robe en léger décolleté.

-Tu n'es pas obligée de tout nous raconter dit Edaline d'une voix gentille. Mais, n'oublies pas que nous sommes tes parents. Et que si tu veux, on est là. Donc, j'avais quelque chose d'important à te dire. Alors, voilà, j'ai reçu ce parchemin ce matin.

Edaline lui tendit une enveloppe déjà ouverte.

-Ah, je me suis permise de l'ouvrir, désolée, mais je suis de nature curieuse.

Sophie la prit dans les mains et y lu :

Bonjour Mme FOSTER,

Vous êtes invitées à un bal que Foxfire a organisé cette année. Il se passera à Foxfire dans une semaine. Le soir à partir de vingt heures. Venez nombreux. (avec un cavalier ou une cavalière si possible)

PS : Les parents ne sont pas permis.

Le Magna LETO.

Sophie relit plusieurs fois la lettre, comment ça ? Elle venait de sortir d'une soirée, et elle devait en refaire une ?

-je suis obligée d'y aller ? Demanda Sophie.

-Bien sur ma choupinette.

-Ouais super, répondit Sophie pas très enthousiaste.

Sophie soupira d’exaspération et l’instant d’après elle vit Fitz arrivé essoufflé, dès qu’ils les vits il s’approcha d’eux et demanda :

-Sophie, tu veux bien m’accompagner au bal.

-Bien sûr que non Fitz, répondit Sophie avant d’aller dans sa chambre.

Comment osait-il lui demander cela après les coups bas de la veille ? Il l’avait embrassé sans son accord, et il avait retourné ses amis contre elle ! Enfin sauf les jumeaux, Tam n’avait rien dit, et Linh aussi. A peine Sophie eut-elle pensée cela que l’hydrokinésiste arriva et demanda :

-Tu viens avec moi acheter une robe pour le bal ?

-Je n’ai pas de cavalier ça va être compliquer !

-Et alors ? moi non plus, on ira entre amies sinon ! Et puis je suis sûre que Keefe va venir, si tu aurais vu comment il te dévisageait hier ! Répondit Linh.

-A propos d’hier, je m’excuse de m’être emportée alors que toi et Tam n’avez rien fait.

-Ne t’en fais pas, on aurait dû t’aider, tu viens ?

-D’accord, mais laisse moi me changer, je sens encore l’eau salée, répondit Sophie.

-Pourquoi ?

-Ce soir soirée pyjama avec moi et Edaline, je vous raconterait, répondit la télépathe avant d’aller se changer.

Chapitre 3 : Un bal et des ennuis Modifier

La soirée avait bien commencée. Linh et Edaline parlait de chose simple. Il n'était pas question d'embrasser qui que se soit sur la bouche. Ils mangeaient beaucoup de gâteau et de choses grasses. Même Grady avait voulu s'incruster par jalousie. Mais, Edaline lui avait empêché. Tout s'était bien déroulé, sans accroche. Puis, ce fut l'heure d'aller se coucher. Sa mère adoptive avait posée deux sacs de couchages sur le sol. Mais, elle allait retourner dormir au près de son mari. -Allez, dormez bien mes enfants. déclara Edaline en fermant la lumière de la chambre à coucher. Puis, doucement, elle ferma aussi la porte. Quand elles furent seul dans le noir, Linh et la télépathe partirent dans une petite conversation:

-Je te comprend commença Linh. Si j'étais à ta place, je tomberais amoureuse de Keefe. Fitz, ce n'es pas mon genre. Alors que Keefe, il est fait pour toi.

La télépathe aimait bien la franchise de l'hydrokinésiste. Elle l'avait toujours apprécier. Elle avait même éprouver de la jalousie quand elle avais été amoureuse de Fitz.

-Et toi Linh, demanda Sophie. Tu aimes un garçon? La jeune fille se tu car son amie était devenu rouge. Même dans l'obscurité, elle se rendait compte du gêne de son amie. Elle décida donc de changer de sujet :

-C’est dommage que les magasins étaient tellement bondés qu’on est pas pu choisir nos tenues.

-C’est sûr, sérieusement on croirait qu’ils allaient tous se marier ! S’esclaffa Linh.

-Vrai, je comprendrais que tu ne veuilles pas répondre, mais tu vas inviter quelqu’un ? Si oui comment ? Demanda la télépathe.

-En lui demandant en face à face, mais pour toi ne t’en fais pas, je suis sûre qu’il va trouver une manière de t’inviter à la Keefe.

-Du moment qu’il met pas des gulons dans mon casier j’accepte tout ! Répondit l’instillatrice enthousiaste.

-Donc, on retourne demain acheter des tenues, même si on pas de cavaliers ? Demanda Linh.

-Vendu, ce sera une soirée entre amis sinon. Toi, ton frère, moi et Keefe !

-Tam et Keefe ? Ca promet du grand spectacle ! Répondit Linh dans un bâillement.

Sur ce les filles se laissèrent tomber dans les bras de Morphée. Le lendemain les filles se levèrent de bonne heure pour être sûre de pouvoir s’acheter une tenue. Et elles eurent bien fait, car quand elles arrivèrent le magasin n’était pas ouvert.

-Bon plus qu’à attendre, déclara Sophie.

-Oui, mais tu m’as toujours pas raconté pourquoi tu sentais l’eau de mer hier, répondit Linh intriguée.

Sophie se décida donc à lui expliquer toute sa soirée avec Keefe, la bataille d’eau, Sophie qui voulait lui faire une coupe.

-Si tu avais vu, cette soirée était magique, dit Sophie quand elle eut fini son récit.

-Je n’en doute pas un instant, le magasin est ouvert on y va, répondit Linh en entrant.

Sophie la suivit et le choix était immense, elles essayèrent beaucoup de tenues, mais aucune ne semblait les satisfaire jusqu’à ce que Linh tombe sur une magnifique robe bleue nuit et Sophie une robe mauve dont le taille était ornée d’une ceinture fleuri. Les filles allèrent les essayer et validèrent leur choix. Elles sortirent donc satisfaites de leur achats quand elles percutèrent deux jeunes hommes, l’un blond et l’autre avait des cheveux noirs aux mèches argentées.

-Tam et Keefe qui trainent ensemble ?! On aura tout vu ! S’exclamèrent les deux amies d’une même voix.

-Bah on a discuté avec Mister Frangette et on s’est rendu compte qu’on pouvait être rivaux, mais amis. Et puis vu qu’on est pas prêt de retourner avec Dex et compagnie, dit Keefe.

Sophie hocha vaguement la tête et repensa à la soirée, elle avait perdue trois amis en deux jours à peine. Elle savait qu’un jour ils redeviendraient amis, mais ce n’était pas pour tout de suite.

-C'était bien votre soirée hier? demanda le ténébreux.

-On s'est trop amusée déclara Lihn. Et aussi, beaucoup mangé et parlé. Elle évita soigneusement le regard de l'empathe. Mais, il n'est pas dupe, il a du comprendre. Il se garda bien de répliquer quand même. Puis, cédant le silence et l'embarras de Sophie, l'hydrokinesiste prit la parole.

-Allez, viens Tam, j'ai quelque chose à te demander. Sur ce, la jeune fille lui prit le bras et l'emmena plus loin. La télépathe entendit quand même:  

-Tu veux un nouveau animal de compagnie ? s'indigna le ténébreux. Puis, tout finis dans un brouhahas qui s'éloignait peu à peu. Ce fut Keefe, le premier, qui brisa le silence :

-Tu vas venir au bal de Foxfire. Ce n'était pas une question, juste un constat.

Puis, il posa un regard lourd de sens sur son sac ou se tenait sa robe neuve.

-Oui. Et toi, tu vas venir ? demanda la télépathe.

-Bien sur! lui répondit-il avec un clin d'œil. Tu as un cavalier ?

-Non, pas encore. Et toi, tu as une cavalière?

Cette question était pas très intelligente. S’il lui demandait, c'est qu'il était seul.

-Tu veux bien être la mienne? demanda Keefe.

Sophie prit un temps pour assimiler l'information. Ce n’est pas qu’elle avait mal entendue, c’était plus son cœur qui battait la chamade dans sa gage thoracique qui l’empêchait de penser clairement. Quand ses pensées eurent compris l’annonce Sophie  offrit un sourire éclatant à Keefe et répondit :

-Avec grand plaisir !  

-Rendez-vous vendredi alors, répondit-il avec un clin d’œil.

-Marché conclu ! Mais dis-moi depuis quand tu aimes bien Tam.

-Depuis qu’il m’a dit qu’il s’en voulait de ne pas être intervenu pour la soirée.

-Tu vois qu’il est gentil ! Répondit Sophie.

-Fais gaffe Foster je vais finir par croire que t’as des vues ! Dit-il la mâchoire crispée.

-Non, mon style c’est plutôt les blonds détenant le record d’heures de colles, répondit Sophie malicieuse.

Sur ce Sophie et Keefe retournèrent chez eux impatient d’être au bal. La semaine passa à une vitesse vertigineuse et quand le vendredi arriva Linh et Sophie commencèrent leurs préparations. Elle s’étaient énormément rapprochées durant cette semaine. Linh avait même finie par avouer qu’elle était amoureuse de Wyllie, mais étant donné qu’il était aux niveaux d’élite il avait été dans l’obligation de décliner son invitation. Sophie avait donc décider qu’ils passeraient une soirée entre amis avec Keefe et Tam, qui s’étaient également rapprochés, sauf pour danser bien entendu. Linh alla donc mettre sa robe bleue nuit qui lui allait à merveille. Elle avait attaché ses cheveux en une tresse sophistiqué qu’elle avait ensuite enroulé de façon à formé un chignon. Quant à Sophie elle mit sa robe qui lui allait sur mesure, ses cheveux étaient aussi tressés,  mais lâchés. Quand les filles furent prêtes elles sautèrent à Foxfire qui était joliment décoré. Les filles trouvèrent rapidement Tam et Keefe qui étaient très élégants dans leur costumes. Keefe en portait un bleu marine aux maches retroussées, et Tam fidèle à ses habitudes un noir. Ils étaient devenu très proche. Mais, en s'approchant d'eux, Sophie découvrit Dex avec Biana et Fitz avec...

-Tu es ravissante aujourd'hui Foster. déclara Keefe avec de l'admiration. Quand Tam, il regardai Linh avec fierté.

-J'ai découvert un buffet avec des centaines de trucs à manger s'exclama Keefe. Allez, venez vous régaler.

Puis, il prit la main de la télépathe, et l'emmena à la nourriture suivis de leurs amis. Keefe faisait attention, il ne mettait pas tout dans sa bouche en même temps. Il prenait un par un avec élégance. Quand ils furent rassasiés, ils s'éloignèrent du buffet. Keefe prit la main de Sophie Mais, sans faire exprès, cette dernière entra en collision avec une personne.

-Pardon ! s'esxclama Sophie les yeux baissé au sol.

Ce n'est que en les relevant, qu'elle vu...Fitz.

-Alors comme ça, commença t'il. Tu es venue avec Keefe au bal ? Moi qui pensait que tu n'allais pas venir...Tu veux bien danser avec moi?

-Oui, je suis venue au bal accompagnée de Keefe. Et non Fitz, je ne veux pas danser avec toi. Je ne te supporte plus toi et ton arrogance. Et maintenant, laisse moi tranquille.

Sur ses paroles, la télépathe s'éloigna de ce jeune homme. Elle en avait marre de lui. Il lui avais pourrit la soirée ave Biana, et son amitié avec cette dernière et Dex.

–Eloigne moi ses émotions négatives de ma vue Foster. On est la pour s'amuser, et non pas pour être en colère contre des gens insupportable. déclara l'empathe.

Alors comme ça, Keefe n'aimait vraiment plus Fitz. Il allait même jusqu'à le juger. Puis, dans la salle, une musique assez vive commença. Voyant que beaucoup de personne dansais, la télépathe demanda :

-Dis Keefe, tu veux bien m'apprendre à danser? Parce que avec mes deux pied gauche.

-Bien sur Foster! Avec plaisir! Et c'est comme ça, que Keefe l'emmena sur la piste de danse. Il lui appris comment garder le rythme avec la chanson.

Quelque minutes plus tard, a musique changea pour laisser passer une mélodie très douce. Les jeunes à cotée de Sophie, commençaient tous à se rapprocher de leurs partenaire. C'est ce moment là, que Keefe enlaça Sophie. Cette dernière lui passa les mains derrière sa nuque. Et ils commencèrent leurs ronde. Puis, la musique deviens encore plus douce. Il n'y avais plus aucun bruit dans la salle sauf cette mélodie. Keefe se rapprocha encore de la télépathe, lui prit la visage entre sa main droite, et rapprocha ses lèvres de celles de Sophie. Elles touchèrent enfin ces dernière très délicatement. La jeune file se sentais bien entre las bras de ce jeune homme. Leurs baiser dura un bon bout de temps. Quand Keefe s’écarta d’elle ses joues étaient légèrement rosies, enfin Sophie n’était pas mieux, elle était assez rouge pour faire cuire un œuf sus ses joues. Mais ils étaient heureux, la soirée se termina ainsi. Keefe raccompagna Sophie à Havenfield. Il allait partir quand il retourna sur ses pas pour dire à Sophie :

-Tu peux considérer que tu n’es désormais plus célibataire Foster !

Sur il rentra chez lui, quand Sophie rentra Edaline lui sauta littéralement dessus, la télépathe lui raconta donc toute sa soirée, elle passa juste la scène du baiser sous silence, Grady n’était pas loin et elle tenait à profiter de tranquillité avec Keefe avant LA discussion. Edaline parut sceptique sur le manque de baiser, mais elle ne fit aucun commentaire et laissa Sophie aller dormir avant qu’elle ne s’endorme en marchant. Le lendemain Sophie se réveilla de bonne humeur et s’habilla rapidement, elle avait prévu de passer une journée avec Linh, Tam et Keefe pour se détendre des dernières soirées. Mais quand elle descendit ce n’est pas l’un des ses amis qu’elle vu…

-Sophie il faut que je te parle.

-Je n’ai pas envie de te voir Fitz, répondit la télépathe avec un regard noir.

-Pourquoi tu as embrassé Keefe hier ? Vous n’étiez même pas en couple.

Sophie chercha quoi répondre, devait-elle lui répondre gentiment ? Ou répondre de manière défensive ? Elle opta pour la seconde option et dit :

-Je sais pas à tout hasard parce qu’on est en couple justement ?!


Le télépathe devint tout rouge. Sophie et Keefe sortaient ensemble que depuis une semaine, et ils s'étaient déjà embrassé. Alors que Fitz et Sophie étaient sortis ensemble pendant près d’un mois, et n’avaient échangés aucun baiser. Enfin, si celui de la soirée, mais cela ne comptait vraiment étant donné que Sophie n’était pas consentante.

-Je suis venue pour m'excuser aussi. J'accepte ta relation avec Keefe. déclara le jeune homme.

-Uhmm réfléchis la télépathe. Quelque chose me dis que tu ne comprend pas le mot "excuser" ou "accepter". Et puis, de toute façon, je ne t'ai pas trompée car nous étions sortit de notre relation. C'est juste que toi tu le croyais encore.

Sur ce, la télépathe tourna les talons, et s'en alla vers les pâturages d'Havenfield. Elle ne voulait en aucun cas gâcher sa journée avec ses amis. Maintenant qu'elle s'entendait mieux avec Linh qu’avec Biana. Mais, Fitz, qui étaient le genre de personne qui insiste, il l'a rattrapa, et lui prit le bras.

-Mais Sophie, tu ne comprend rien. Je me sens seul sens toi. Et, c'est pareille pour Dex et Biana.

Fitz essayait de tire sur une corde sensible. Mais, ça ne fis que monter la colère de Sophie. Elle s'approcha de lui, et lui colla une vrai droite sur la joue gauche. Puis, elle courut loin de ce jeune homme. Elle ne voulait plus du tout revoir ses yeux bleu-vert. Elle sortit son cristal de saut et atterris aux Rives du Réconfort.

Quand Sophie arriva Keefe et les jumeaux étaient déjà présent, mais avec eux se trouvaient deux invités surprises. Sophie soupira en les voyant, elle avait eu le droit à Fitz il y a peine quelques minutes, maintenant elle avait le droit à la sœur de ce dernier et son cousin. Sophie s’approcha d’eux lassée et les observa, Biana avait les yeux bouffis et Dex avaient les yeux rouges, signes qu’ils ne dormaient pas.

-Sophie ! S’exclama Biana quand elle vit son ancienne amie.

-Oui ? Demanda la télépathe impassible.

-Je veux qu’on re devienne amies ! Comme avant !

Comme avant ? Quand l’amitié que portait Biana à Sophie n’était qu’illusion parce qu’Alden, son père, le lui avait demandé ? Ou alors quand Biana était jalouse de Sophie dès que Keefe l’approchait ? La télépathe ignorait la réponse, et elle ne voulait pas la connaitre. Biana et Dex l’avaient trahi, ils n’avaient pas respecté son choix, pour elle c’était une trahison.

-Non, je te l’ai déjà dit, je voulais passée une soirée tranquille, mais je me suis retrouvée à embrasser un idiot et grogner dans mon coin. C’est cela que tu appelle tranquille ? Demanda la télépathe toujours aussi froide.

-Qui est-ce que tu te traites d’idiot ? Demanda une voix à l’accent que Sophie désirait oublier.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .