Histoire du PDV de Biana car il n y a pas beaucoup de fanfic de son PDV.

Biana l'oubliée

Fitz était encore parti je ne sais où. Cela faisait plusieurs années (depuis qu'il avait manifesté être télépathe en fait) qu'il s'enfermait après les cours dans le bureau de leur père et qu'il sautait. En plus quand Fitz réapparessait il faisait comme si de rien était et jouait à la balle-piège avec elle et Keefe. Et, oui, Biana les espionnait. Son frère disparaissait tous les jours ou presque elle avait le droit de savoir pourquoi ! Qu'est-ce qu'elle n'aurait pas donné pour être éclipseuse comme Alvar et sa mère... De plus Biana avait fait un pari avec Fitz sur quand elle manifesterait un talent. Elle, avait dit avant Fitz, ce que ce dernier l'avait contredit en disant après lui. Et Biana voyait la date de ses 13 ans approcher et même si il avait 13 ans révolus, elle voulait être sûre de manifester un talent avant lui !

Un jour, alors qu'elle regardait dehors en pensant à sa tenue du lendemain et à où Fitz pouvait bien être, elle le vit revenir avec une fille. Une fille qui lui collait aux basques et qui regardait partout d'un air admiratif et effrayé. Biana se demanda pourquoi elle était admirative devant leur maison étant donné que tous les elfes avaient des maisons scintillantes et pleines de joyaux (pour la plus grande joie de Biana tout était mieux avec des paillettes). Bref cette fille était plus qu'étrange. Qui es-tu petite peste qui colle trop mon frère ? se demanda-t-elle.

Devant le portail Fitz et la fille étaient en train de discuter avec Alden, leur père. Quand soudain Biana remarqua quelque chose, cette fille avait les yeux MARRONS ! Ce n'était pas possible !!! Fitz n'aurait pas ramené une humaine à Everglen ! Non, impossible, elle avait du rêver.

Puis elle attendit de voir ce qu'ils faisaient. Les minutes passaient et ils continuaient à discuter mais Biana trop occupée à regarder ce qu'ils faisaient qu'elle ne s'en préoccupait pas. Alden lui mit un nexus. Hein ? Comment ça, elle n'avait pas de nexus ?! Tous les enfants en avaient jusqu'à ce que leur jauge soit remplie. Décidément, cette fille ne venait pas de leur monde ! Mais elle ne pouvait tout de même pas être une humaine.

Puis ils partirent et les questions de Biana ne cessait de revenir sur le devant de la scène.

Biana remarqua que Fitz avait cessé de disparaître. Après les cours il allait chez Keefe, faisait des parties de balle-piège comme si il ne 'était rein passé. Biana ne comprenait plus rien. Et elle n'avait toujours pas manifesté de talent.

Puis un jour la fille revint. Biana était en train de se disputer avec sa mère car elle ne voulait pas l'emmener en Atllandide pour acheter une nouvelle robe car la rentré approchait, quand elle débarqua dans le salon. Della avait disparu à ce moment là et elle arrêtèrent de se disputer instantanément.

- Tu est rentré, fut tout ce que dit Della.

Biana elle bouillonnait de rage car :

- 1 sa mère n'avait toujours pas accepté

- 2 la fille se tenait un peu trop près de Fitz à son goût.

- Sophie, fit son père, je te présente mon épouse Della, et ma fille Biana.

Ainsi donc elle s'appelait Sophie. C'était quoi ce nom pourri ? Biana serra les lèvres pour ne pas envoyer ses quatres vérités à Sophie. Comme par exemple qu'elle n'avait aucune chance avec son frère ou qu'elle avait des yeux horribles. Puis elle remarqua que la fille portait une de ses robes.

- C'est ma robe ? lança-t-elle énervée. De quel droit lui prenait-il sa robe pour la donner à une inconnue aux yeux horribles ?

- Oui, lui répondit Alden, je l'ai prêtée à Sophie le temps de faire quelques courses, lui répondit-il.

Et en plus il lui parlait avec calme. Elle allait devoir s'acheter au moins dix nouvelles robes pour faire passer la fureur.

- Je peux aller me changer, lui dit la fille que Biana refusait d'appeler par son prénom.

Elle faisait preuve d'une telle gentillesse que cela donnait à Biana l'envie de vomir elle venait d'être méchante avec elle et elle s'en fichait totalement ! Finalement il faudrait plutôt quinze robes ET une séance de relooking pour se calmer.

- Non, c'est pas la peine, tu peux la garder. Elle est un peu ringarde.

Elle l'aimait bien, mais hors de question de porter un truc qu'elle avait porté.

- Oh... Merci.

MERCI ? C'est tout ce qu'elle trouvait à dire ?! Grrrr. Il allait lui falloir beaucoup beaucoup d'excuses de sa part pour qu'elle l’apprécie un temps soit peu.

Sentant la colère de sa fille monter, Della changea de sujet :

- Quinlin t'a envoyé les documents demandés. Dit-elle en s'adressant à Alden. Ils sont sur ton bureau.

-Et le Conseil a rejeté notre demande. En revanche, ils ont approuvé celle de Grady et Edaline.

Demande de quoi ! Si c'était une demande d'adoption, Biana aurait fait une crise de nerfs rien qu'à l'idée de vivre avec cette fille. Qu'elle n'appellerait d'ailleurs peut-être jamais par son nom.

-Dans ce cas je ferai mieux de les appeler. Biana avait l'impression de plus exister, que plus personne ne se souciait de sa présence.

Puis il se tourna vers la fille.

-Après quoi nous aurons une longue discussion toi et moi, d'accord ?

La fille acquiesça. Biana trouvait qu'elle avait une façon de se mettre les gens dans la poche si facilement que cela en devenait insultant. Puis sa mère s'avança.

-Tiens le Conseil a envoyé ça pour toi. Dit-elle avec un sourire.

Biana avait envie de pleurer c'était à elle que sa mère souriait et pas à une inconnue. Biana la dévisagea d'un regard froid. Elle n'aimait vraiment pas cette fille.

-Soulève tes beaux cheveux blonds , tu veux bien ? Arrrgghh maintenant c'était les cheveux. Ses cheveux était blonds Ok et alors. Ils n'étaient pas "beaux" pour autant.

Puis Della lui mit un pendentif d'identification autour du cou. Attends, attends, comment ça elle n'avait pas de pendentif d’identification ! Elle débarquait de la lune ou quoi ?! Puis elle lui tendit un cube d'épargne. Elle n'avait non plus de cube d'épargne !? Elle était vraiment venue de la Lune. Ce n'était pas possible de ne pas en avoir.

-J'ai de l'argent ? demanda-t-elle.

Biana se retint de lui hurler à la figure : Bah oui t'en as comme tout le monde tu viens de Mars ou de Jupiter ?

-5 000 000. Lui répondit Della. Selon l'usage.

-De dollars ? s'étrangla-t-elle. Confirmation, elle venait de Mars, se dit Biana avant de demander :

-C'est quoi un dollar ? Autant savoir, maintenant.

-Une monnaie humaine. Lui dit-elle.

Quoi !!!! Alors c'était vraiment une humaine !? Franchement tout ce qui se rapportait aux Cités Interdites méritait un :

-Beurk. Fit-elle en fronçant le nez.

-Nous procédons différemment par ici. Lui expliqua Della. L'argent est quelque chose dont nous disposons, pas dont nous avons besoin. Personne n'en manque jamais.

-Mais... pourquoi travailler, alors, si on a déjà de l'argent ?

Héo, l'humaine t'es chez les elfes ! Allô la Terre

-À quoi occuperions-nous nos journées sinon ?

-Je ne sais pas. À vous amuser ?

Biana failli s'esclaffer devant tant d'ignorance.

-Mais le travail c'est amusant. N'oublie pas : le temps n'a pas de prise sur nous. (sérieux elle le savait pas ! pensa Biana) Une fois que tu te sera fait à cette idée, je pense que tu constateras que notre façon de faire est bien logique.

-Peut-être.

"Peut-être" gna gna gn... le retour de son père coupa court à ses réflexions.

-Prête ? Demanda-t-il à la fille.

Ce fut Della qui répondit en acquiesçant.

-As-tu pu les faire changer d'avis ? Dit-Della pleine d'espoir.

Beurk si elle parlait de la demande d'adoption Biana espérait de tous son cœur que la réponse serait négative. Et à sa grande joie elle le fut. Elle faillit pousser un bon gros soupir de soulagement.

-Qu-est-ce qui se passe ? demanda la fille.

Elle était vraiment bête se dit Biana elle n'était pas capable de savoir de quoi on parlait. Puis son père entraîna la fille en dehors de la pièce et Biana reprit sa dispute pour que sa mère l'accompagne en Atlantide ou lui prête son cristal de saut.

Finito !!!

Cette fanfiction et finie et j'espère que vous l'avez aimée !

P.S. je vais peut-être en écrire du PDV de Dex qui s'appelle "Dex le fils de mal-assortis et frère de triplés". Elle est en ligne ! Le début en tous cas.

Linh Weasley

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.